Point conjoncturel au 4ème trimestre 2010

De
Publié par

n° 91 - 2011 ePOINT CONJONCTUREL AU 4 TRIMESTRE 2010 Benoît RIEM Rédaction achevée le 6 avril 2011 CONTEXTE NATIONAL L’amélioration du climat conjoncturel international laisse attendre une accélération de l’activité début 2011, notamment dans l’industrie manufacturière. La croissance du PIB est de 0,4 % au quatrième trimestre. Elle serait de 0,6 % au premier trimestre 2011, puis de 0,4 % au deuxième. La reprise s’affermirait dans le sillage de l’investissement et de l’emploi. Selon les enquêtes de conjoncture, l’investissement des entreprises serait soutenu par des perspectives d’activité favorables et l’utilisation accrue des capacités de production. La consommation des ménages (+ 0,9 %) a été soutenue par les achats de véhicules, avant l’expiration de la prime à la casse. Dans le secteur de la construction, la production s’est de nouveau contractée au quatrième trimestre, surtout à cause du repli de l’activité dans les travaux publics, contrainte par les mauvaises conditions météorologiques. Au premier semestre, la production augmenterait donc légèrement, pour la première fois depuis trois ans. Le marché du travail s’améliore progressivement. En effet, les créations d’emploi dans le secteur marchand non agricole seraient de l’ordre de 78 000 au premier semestre 2011, après 60 000 au second semestre 2010. Toutefois, le taux de chômage est toujours supérieur à son niveau d’avant-crise : 9,2 %. Il se stabiliserait d’ici mi-2011 à 9,1 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

n° 91 - 2011
ePOINT CONJONCTUREL AU 4 TRIMESTRE 2010
Benoît RIEM
Rédaction achevée le 6 avril 2011
CONTEXTE NATIONAL
L’amélioration du climat conjoncturel international laisse attendre une accélération de l’activité début 2011, notamment dans
l’industrie manufacturière. La croissance du PIB est de 0,4 % au quatrième trimestre. Elle serait de 0,6 % au premier trimestre 2011,
puis de 0,4 % au deuxième. La reprise s’affermirait dans le sillage de l’investissement et de l’emploi. Selon les enquêtes de conjoncture,
l’investissement des entreprises serait soutenu par des perspectives d’activité favorables et l’utilisation accrue des capacités de
production. La consommation des ménages (+ 0,9 %) a été soutenue par les achats de véhicules, avant l’expiration de la prime à la
casse.
Dans le secteur de la construction, la production s’est de nouveau contractée au quatrième trimestre, surtout à cause du repli de
l’activité dans les travaux publics, contrainte par les mauvaises conditions météorologiques. Au premier semestre, la production
augmenterait donc légèrement, pour la première fois depuis trois ans.
Le marché du travail s’améliore progressivement. En effet, les créations d’emploi dans le secteur marchand non agricole seraient
de l’ordre de 78 000 au premier semestre 2011, après 60 000 au second semestre 2010. Toutefois, le taux de chômage est toujours
supérieur à son niveau d’avant-crise : 9,2 %. Il se stabiliserait d’ici mi-2011 à 9,1 %.
SYNTHÈSE RÉGIONALE
La Picardie affiche une conjoncture favorable dans l’industrie et les services. Le secteur du bâtiment se remet plus lentement
de la crise économique. Les entrepreneurs estiment que leur activité est inférieure à la moyenne de longue période.
Sur un an, l’emploi picard croît de 0,6 % en Picardie et de 0,8 % en France métropolitaine. Pour la première fois depuis 2008,
l’économie a crée plus d’emplois qu’elle n’en voyait disparaître. Malgré cela, le nombre de demandeurs d’emploi est toujours fort
avec 93 300 demandeurs, soit +2,7 % sur un an.
Pour le dernier trimestre 2010, le nombre de créations d’entreprises progresse de 3,4 % en Picardie et de 6,9 % en France. La
progression du nombre de créations d’auto-entreprises se poursuit tant au niveau régional comme au niveau national (respectivement
+3,3 % et +10,5 %).
Toute la conjoncture régionale Insee Picardie 1, rue Vincent Auriol - CS 90402 - 80004 AMIENS CEDEX 1 Téléphone : 03 22 97 32 00 Télécopie : 03 22 97 32 01
est disponible sur internet : Directeur de la Publication : Pascal OGER Rédacteur en chef : Nathalie SALOMON Maquette Insee Picardie
Dépôt légal : avril 2011 ISSN :1261-4255 Code SAGE : IPCJ09162 N°91 avril 2011http://www.insee.fr/fr/regions/picardie/
www.insee.fr/picardie rubrique conjoncture régionale
IPC n° 91 avril 2011 1PRODUCTION - ACTIVITÉ
Dans les services aux entreprises, l’activité est jugée trèsn Picardie, selon les enquêtes de conjoncture de janvierE
soutenue. Dans les activités immobilières, la production se2011, les chefs d’entreprise estiment que le climat conjoncturel
contracte faiblement, depuis le début de l’année 2010, mais resteindustriel est favorable depuis trois trimestres. La demande
correcte. Dans les services aux particuliers, les entrepreneursadressée aux industriels est toujours aussi dynamique et reste
estiment que leur chiffre d’affaires est difficile. Pour les mois àportée par une forte demande étrangère. De ce fait, les carnets
venir, la situation devrait rester satisfaisante, excepté dans lesde commandes se reconstituent pour revenir progressivement à
services aux particuliers. D’après les entrepreneurs interrogés,la moyenne de longue période. Les stocks de produits finis se
leur résultat d’exploitation s’est amélioré ce trimestre et devraitregarnissent, mais sont toujours inférieurs à la moyenne de longue
continuer sa progression.période. Les perspectives de production pour le début de l’année
2011 s’améliorent encore, en continuité avec les résultats des En France, le climat conjoncturel est également satisfaisant
derniers trimestres. et devrait s’améliorer légèrement pour les mois à venir.
En France, la conjoncture industrielle est dynamique. Elle
reste à un niveau supérieur à la moyenne de longue période.
" Pour les mois à venir, les perspectives personnelles de


production sont optimistes.


, - !
!-

, - ! !
!-















Selon les enquêtes de conjoncture dans le bâtiment du

quatrième trimestre 2010, les entrepreneurs estiment que leur
activité reste mitigée, tant dans le gros-œuvre que dans le
second-œuvre. L’activité se redresse pour la construction deDans les industries agroalimentaires, après une production
logements et de bâtiments neufs. Les chefs d’entreprise la jugentforte au troisième trimestre, l’activité se contracte un peu. La
toujours en baisse dans les travaux d’amélioration-entretien.
croissance de l’activité s’améliore légèrement par rapport au
troisième trimestre dans le secteur des biens de consommation Les carnets de commandes se regarnissent mais sont
et des biens intermédiaires. Dans le secteur des biens toujours inférieurs à la moyenne de longue période. Ces carnets
d’équipement, l’activité est en repli ce dernier trimestre. Malgré permettent d’assurer 5,7 mois de travail à temps plein des effectifs
tout, tous les secteurs industriels ont une activité bien orientée employés en janvier 2011. La situation de trésorerie est délicate,
par rapport à la moyenne de longue période. surtout dans le second-œuvre. Les délais de paiements sont
toujours défavorables.
Pour le début de l’année 2011, les industriels anticipent un
regain de leur activité, sauf dans les industries agroalimentaires. Pour le début de l’année 2011, les entrepreneurs estiment
L’activité devrait rester stable dans ce secteur. que leur activité devrait s’améliorer, surtout dans le gros-œuvre.
Selon les enquêtes de conjoncture dans les services de En France, le climat conjoncturel est toujours morose. La
janvier 2011, le rythme de l’activité continue de se redresser. contraction de l’activité devrait toutefois s’atténuer dans les mois
à venir.

#$ % !
) " %!*

)
+ !

!-
) " !
) " ) "





















IPC n° 91 avril 20112

$ % & ’($# $ % & ’($#
$ % & ’($#
$ % & ’($#

































Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.