Premier trimestre 2008 : l'économie bretonne marque une pause (Flash d'Octant n°143)

De
Publié par

Au premier trimestre 2008, dans un environnement international sous l'effet d'une embellie passagère, la croissance de l'économie française continue de progresser, portée par un investissement dynamique des entreprises. Dans ce contexte, l'économie bretonne marque une pause. Les professionnels de tous les secteurs font état d'un maintien de leur activité comparé à la période précédente. La différence réside dans leur opinion sur le court terme. Confiants dans l'industrie, la construction et le commerce de détail, ils sont plus mesurés dans le commerce de gros et pessimistes dans les services. Le nombre de demandeurs d'emploi continue de diminuer au 1er trimestre dans la région comme au niveau national. Au 4e trimestre 2007, l'emploi salarié privé breton progresse de 0,6 % et de 2,0 % sur une année.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Premier trimestre 2008 : l'économie bretonne marque une pause
Au premier trimestre 2008, dans un environnement international sous l'effet d'une embellie passagère, la croissance de l'économie française continue de progresser, portée par un investissement dynamique des entreprises. Dans ce contexte, l'économie bretonne marque une pause. Les professionnels de tous les secteurs font état d'un maintien de leur activité comparé à la période précédente. La différence réside dans leur opinion sur le court terme. Confiants dans l'industrie, la construction et le commerce de détail, ils sont plus mesurés dans le commerce de gros et pessimistes dans les services. er Le nombre de demandeurs d'emploi continue de diminuer au 1trimestre dans la région comme au niveau national. e Au 4trimestre 2007, l'emploi salarié privé breton progresse de 0,6 % et de 2,0 % sur une année.
Contexte national : la croissancecontinue de progresser
France entière, le PIB (Produit Intérieur Brut) progresse de 0,5 % au 1er trimestre 2008 après 0,4 % au dernier trimestre 2007. La demande intérieure hors stocks contribue à la croissance à hauteur de 0,2 point. Le solde du commerce extérieur y participe pour 0,2 point. Importations comme exportations se redressent (respectivement + 2,3% après  1,1 % et + 3,2 % après + 0,3 %). Les variations de stocks ne contribuent pas à l'évolution du PIB. L'investissement des entreprises non financières continue de progresser (1,3 % après 1,1 %), alors que celui des ménages stagne. Leurs dépenses de consommation ne varient pas après 0,5 % au trimestre
précédent. er La production industrielle s'accroît de 0,3% au 1 trimestre 2008. Elle recule dans les industries agroalimentaires, l'énergie et l'industrie automobile et augmente dans les autres secteurs. L'emploi salarié croît de 0,2 % ce trimestre, soit 39 400 emplois supplémentaires. La construction et le tertiaire continuent de créer des emplois (respectivement + 0,8 % et + 0,4%). Les effectifs industriels sont toujours en baisse ( 0,4 %). Le taux de chômage au sens du BIT (Bureau International du Travail) s'établit à 7,5 % de la population active en er France métropolitaine et Dom au 1trimestre 2008.
1,90
1,70
Cours du porc charcutier breton  classe E(euros/kilo)
1,50Tendance
1,30
1,10 Série brute 0,90 2004 20052006 20072008 Source : Ofival et SNM Insee
Avis des industriels sur la tendance de la production (Soldes d’opinions  en %) 30
20
10
0
10
Production passée
Production prévue
20 2004 20052006 20072008 Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
Avis des professionnels du bâtiment sur la tendance de l'activité(Soldes d'opinions  en %) 30
20
10
0
10
Activité passée
Activité prévue
20 2004 20052006 20072008 Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
Nombre de logements neufs en chantier en Bretagne 200620072008Moyenne 1998  2007 4 000
3 500
3 000
2 500
2 000
1 500
1 000 jan. fév. mars avr. mai juin juil. août sept.oct. nov.déc. Source : DRE  Sitadel
2
Agriculture : cours du porc en hausse
er Au 1trimestre 2008, les livraisons de lait er excèdent de 17,7 % celles du 1trimestre 2007. Le prix moyen du lait payé au producteur s'élève à 0,40 €/l, soit une hausse de 37,9 % sur une année. Le cours du porc augmente sur le trimestre comme sur un an. Il s'élève à 1,28 €/kg, soit 8,5 % de plus qu'à l'hiver 2007. Les abattages de porcs reculent sur la même période ( 1,4 %). La situation du marché de la volaille de chair est un peu plus favorable: les abattages de volailles toutes catégories confondues er dépassent de 3,7 % leur niveau du 1trimestre 2007. Les abattages de veaux de boucherie se contractent sur un an (21,1 %).Le cours du veau est supérieur à son niveau de l'hiver 2007 : il s'élève à 6,14 €/kg en moyenne sur le trimestre, soit 19,9 % de plus qu'un an plus tôt. Les cotations des principales productions bovines augmentent sur un an, hormis celle des 1 génisses Rqui stagnent et celle des bœufs R qui diminuent. Les abattages de gros bovins sont quasi stationnaires sur l'année. Les quantités débarquées de poissons, crustacés et mollusques dépassent de 0,6% celles de l'hiver 2007. Le prix moyen se réduit de 2,8 %.
L'activité industrielle se maintient Dans l'ensemble de l'industrie en Bretagne, l'opinion des entrepreneurs sur leur activité et la demande qui leur est adressée se maintient au cours des 3 premiers mois de 2008. Les industriels font néanmoins état de carnets de commandes moins étoffés et de stocks de produits finis plus importants. L'industrie des biens d'équipement signale une nouvelle amélioration de son activité au cours er du 1trimestre 2008. L'industrie des biens intermédiaires reprend des couleurs après deux trimestres consécutifs de baisse. Pour les biens de consommation, le repli entamé au printemps de 2007 se poursuit à un niveau de production 2 situé en deçà de la moyenne de longue période . Chacun de ces trois secteurs de l'industrie manufacturière signale des carnets de commandes moins garnis et des niveaux de stocks plus élevés. Selon les entrepreneurs de l'industrie agro alimentaire, la production et la demande décélèrent nettement au cours du premier trimestre 2008, conformément aux anticipations exprimées en janvier. Parallèlement, les carnets de commandes se dégarnissent et les stocks s'alourdissent. Le fléchissement de l'activité concerne en premier lieu les industries des viandes et du lait et se manifeste moins dans les autres industries 3 agroalimentaires . Concernant le printemps 2008, les chefs d'entreprise de l'ensemble de l'industrie anticipent une consolidation de leur activité.
Insee Bretagne  Flash d'OCTANT  N° 143  Juillet 2008
Bâtiment :l'activité stagne Les dirigeants du bâtiment jugent que leur er activité stagne au 1trimestre 2008 après la décélération du trimestre précédent. Ils signalent en outre que leurs carnets de commandes se regarnissent. er Au 1trimestre, ils sont un peu moins nombreux à dire éprouver des difficultés de recrutement : 73 % d'entre eux en font état, 3 points de moins qu'un an plus tôt. Ils sont au contraire plus er nombreux qu'au 1trimestre 2007 à déclarer ne pas pouvoir accroître leur production (55% contre 51 %). Par ailleurs, les entrepreneurs estiment que leur activité se contracte dans le grosœuvre alors qu'elle se redresse dans le secondœuvre. Quant aux perspectives, les professionnels e prévoient un redémarrage de l'activité au 2 trimestre 2008. La construction de logements neufs se tasse au er 1 trimestre2008. Avec 6 900 logements mis en chantier, l'activité est inférieure de 6,1% à la moyenne des cinq derniers hivers. La construction de maisons individuelles se replie, celle de logements collectifs se réduit plus modérément. A court terme, la demande de logements neufs reste soutenue: avec 9900 logements autorisés, l'activité dépasse de 3,4% la moyenne sur cinq ans. Sur le marché des bâtiments professionnels, le nombre de mètres carrés autorisés recule et devient inférieur de 4 17,9 % à son niveau moyen .
L'activité se maintient dans le commerce de gros D'après les négociants interrogés en mars, les ventes dans l'ensemble du commerce de gros continuent de se maintenir comparé aux six mois précédents. Elles augmentent dans les biens intermédiaires et stagnent dans les biens de consommation alimentaires et les biens d'équipement. Elles reculent un peu dans les biens de consommation non alimentaires. Les stocks ne varient quasiment pas. Les intentions de commandes restent égale ment stationnaires.
1  Il s'agit de la catégorie selon la grille communautaire de classement des carcasses de bovins (6 classes de conformation : S, E, U, R, O et P). 2  Il s’agit de la moyenne des soldes d’opinions sur la demande observée depuis 1996. 3  Travail du grain  aliments pour animaux, industries alimentaires diverses telles que poisson, conserves de fruits et légumes, boulangeries, biscuiteries, etc. 4  Il s'agit de la moyenne sur cinq ans sur la même période de l'année.
données Corrigées des Variations Saisonnières Commerce de détail: activité Avis des détaillants sur la tendance des ventes (CVS). (Soldes d’opinions  en %) stationnaire Le recul du secteur industriel observé depuis 20 Les détaillants interrogés en mars considèrent plusieurs trimestres se poursuit mais à un que leur activité n'a pas varié en janvierfévrier rythme moindre (0,3 %contre 1,5 %le10 comparé à novembredécembre. Le volume desVentes réalisées trimestre précédent). Quelques hétérogénéités ventes diminue sensiblement dans le0 se manifestent: une nette progression dans commerce généraliste alimentaire, plus légè l'industrie des biens d'équipement et dans celle 10 rement dans le commerce généraliste non des biens intermédiaires, en revanche une alimentaire. En revanche, il augmente dans le poursuite de la chute dans l'industrie des biens 20 commerce spécialisé.Intentions de commandes de consommation ( 1,4 %) et dans l'automobile Début avril, les commerçants jugent que leurs ( 6,0 %). 30 stocks se sont allégés. Le secteur de la construction reste très Pour marsavril les intentions de commandes dynamique et maintient un rythme de crois40 sont en nette hausse. 2004200520062007 2008 sance à 4,8%. Les services poursuivent leur Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale Le marché des véhicules neufs se contracte en progression (+3 %).Parmi les secteurs début d'année 2008: 21500 voitures parti moteurs, il faut signaler les services aux culières et commerciales ont été immatriculées entreprises, aux particuliers et les services de la er au 1trimestre 2008, soit 5,3 % de moins qu'au santé et de l'action sociale. e 4 trimestre2007. En revanche, le marchéDans l'ensemble des départements, la Avis des professionnels des services progresse de 5,1 % sur un an.construction et les services restent les secteurs sur la tendance de l'activité(Soldes d'opinions  CVS  en %) de loin les plus dynamiques. Le Finistère et le 40 Morbihan sont en retrait par rapport à la Services :stagnation de moyenne régionale.30 l'activitéActivité prévue Les professionnels des services interrogés en20 Les demandes d'emploi en fin de avril font état d'une activité stationnaire. mois continuent de diminuer L'activité est en très légère progression dans les 10 Activité passée services aux entreprises. A contrario, dansFin mars 2008, 79 300 demandeurs d'emploi de l'immobilier, les dirigeants considèrent que leurcatégorie 1 sont inscrits à l'ANPE en Bretagne, 0 activité diminue. Le recul de l'activité est plussoit 6,3% de moins sur un an, baisse quasi fort encore dans les services aux particuliers.équivalente à celle observée France entière 10 Les résultats d'exploitation sont jugés en baisse( 6,5 %).En données CVS et comparé à 2004200520062007 2008 et devraient poursuivre dans ce sens à courtdécembre 2007, le nombre de demandeurs Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale terme. d'emploidiminue de 0,2 % et de 0,4 % France e Pour le 2trimestre 2008, les professionnels desentière. services tablent sur un recul de l'activité.Fin mars également, 80900 demandeurs d'emploi de catégorie 1, 2 et 3 hors activité réduite sont à la recherche d'un emploi enÉvolution du taux d'occupation des hôtels en Bretagne(en %) Hôtellerie :fréquentation Bretagne, soit 9,2 % de moins qu'un an plus tôt, 100 hivernale en hausse20072008 une baisse supérieure au niveau national er Au 1trimestre 2008, 1 059 100 nuitées ont été( 8,1 %). 80 comptabilisées dans les hôtels de la région, soitAu 31 mars, 12 500 jeunes de moins de 25 ans 3,1 % de plus qu'un an plus tôt. La fréquentationsont inscrits à l'ANPE en Bretagne, soit 10,4 % 60 de la clientèle étrangère s'accroît nettementde moins sur un an. Leur nombre a davantage (+ 12,2 %), celle de la clientèle française plusdécrû dans la région que France entière er modérément (+2,1 %).Comparé au 1( 6,2 %). 40 trimestre 2007, la fréquentation augmente enÀ la même date, 40 800 femmes recherchent un janvier et février. La stagnation en mars 2008emploi, soit 5,6 % de moins sur une année.20 comparé à mars 2007 masque un repli de laComparé à mars 2007, le chômage de longue fréquentation française combinée à une nettedurée continue de diminuer (13,2 %).Le 0 jan. fév. mars avr. mai juin juil. août sept.oct. nov.déc. hausse de la fréquentation étrangère.nombre de chômeurs de longue durée ainsi que Avec 45,1 % de chambres louées au cours dule nombre de femmes en recherche d'emploi Source : direction du Tourisme  Insee  Réseau Morgoat module hôtellerie er 1 trimestre2008, l'occupation des hôtels reste stable comparé à l'hiver 2007. Emploi salarié privé(secteur marchand non agricole) Une progression toujours dynamique de l'emploi Variation de janvier à décembre 2007(en %)* L'emploi salarié dans le secteur concurrentiel auConstruction CommerceServicesEnsemble Industrie e cours du 4trimestre 2007 enregistre une évolution de +0,6 %.Tous les secteursCôtesd'Armor 2,2 0,54,71,5 3,1progressent et plus particulièrement les1,6 1,04,31,0 2,8Finistère services.IlleetVilaine 2,4 0,65,21,4 3,8Au cours des 12 derniers mois,de janvier 2007Morbihan1,8 1,44,3 1,41,7 Bretagne 2,0 0,34,8 1,43,0à décembre 2007, l'emploi salarié en Bretagne, *en données CVS, y compris intérimSource : InseeUrssaf intérim compris, a augmenté de 2,0% en
Insee Bretagne  Flash d'OCTANT  N° 143  Juillet 2008
3
reculent toujours un peu plus au niveauÉvolution du nombre des demandeurs national qu'en Bretagne.d'emploi de catégorie 1(CVS  Base 100 janvier 2000) er Le taux de chômage régional au cours du 1 110 trimestre 2008 s'élève à 6 %. Il diminue de 0,2 point sur le trimestre et de 1 point sur 100 France l'année. 90 Bretagne
80
Évolution trimestrielle de l'emploi salarié Secteur privé non agricole (intérim compris)(%  CVS) 0,8
0,6
0,4
0,2
0,0
70  0,2 er eee ere e e 1 t.062 t.063 t.061 t.074 t.063 t.072 t.074 t.07 Source : Insee  Urssaf 60 2004 2005 2006 2007 2008 Source : DRTEFPLecture : l'emploi salariénon agricole, intérim compris, progresse de 0,6 % au e e cours du 4trimestre 2007 et de0,3 % au cours du 3trimestre 2007 (données provisoires). Demandes d'emploi et chômage Avertissement DEFM catégorie 1Suite aux changements méthodologiques Variation surTaux de chômage localisés au 31 mars 2008 intervenus au niveau national, les taux de un an (en %)en moyenne sur le trimestre (CVS) (série brute) chômage localisés sont estimés en synthétisant les informations de l'enquête Côtesd'Armor 13865 5,7 5,9 Emploi (pour le niveau national) et de l'ANPE Finistère 23858 3,9 6,5 (pour la répartition géographique). Il ne s'agit IlleetVilaine22 738 9,85,3 donc pas de chômage BIT à proprement Morbihan18 8596,4 5,3 parler, puisqu'on mêle le concept BIT au 79 320 Bretagne 6,3 6,0 concept répertorié du chômage. Les séries localisées ont donc été entièrement révisées Source : DRTEFP  Insee depuis 1982. Le terme « taux de chômage au sens du BIT » est remplacé par « taux de Tableau de bord Bretagne chômage localisés » pour les taux régionaux, départementaux et par zone d'emploi. Variation en % Valeur au France er Région Indicateurs trimestriels1 trimestre métropolitaine 2008 sur un trimestresur un ansur un an Pour comprendre ces résultats ACTIVITÉ Unsolde d'opinion estl'écart entre les avisAgriculture(Source : Draf) Livraisons de lait(en milliers d'hl)13 65112,417,710,0activité, production ou ventes en hausse etlesPrix moyen du litre de lait(en euros)0,40 11,137,9 36,9 avisactivité, production ou ventes en baisseémis Abattages de porcs(en tonnes)293 057 0,3 1,4 1,1 par les professionnels. Les réponsesactivité, Cours moyen du kg de porc charcutier(en euros)1,28 4,1 8,57,7 production ou ventes stable(s)n'influencent pas Construction(Source : DRE) la valeur du solde.Il s'interprèteen évolution, en Logements autorisés9 8762,2 12,4 15,7 référence aux soldes antérieurs.6 906Logements commencés14,2 0,2  11,1 2 Locaux à usage professionnel(nombre de mautorisés)689 29528,7  31,7 21,0 Hôtellerie(Source : ORTB  Insee)  /// 3,15,3 Nombre de nuitées(en milliers)1 059(1) (1) Taux d’occupation moyen(en %)45,1 ///0,10,7DEMANDE Directeur de la Publication Bernard Le Calvez Immatriculations de véhicules neufs(Source : OST) Voitures particulières et commerciales21 527 5,35,1 nd Rédactrice en chef Sylvie Lesaint ENTREPRISES Secrétaire de rédaction Créations d'entreprises(Source : Insee) Geneviève Riézou Ensemble 352423,4 6,98,7 Industrie 22334,30,9 0,5 CompositionConstruction 67242,4 0,18,0 JeanPaul Mer Commerce77024,6 2,07,1 Cette note a été rédigée par :Services 1859 16,3 12,810,8 Lucile Cros, Valérie Mariette, Défaillances d'entreprises(Source : InseeBodacc) JeanLuc Nativel et Isabelle RoiseauEnsemble ndnd ndnd MARCHÉ DU TRAVAILDemandeurs d'emploi en fin de trimestre INSEE Bretagne(données brutes)(Source : DRTEFP) 36, place du Colombier(1) de catégorie 179 320 0,2 6,3 6,5 CS 94439 de catégorie 1, 2 et 380 9429,2 /// 8,1 35044 RENNES Cedex /// de moins de 25 ans12 519 6,2 10,4 Tél. : 02 99 29 33 33 de longue durée19 284 13,2 /// 15,5 Fax : 02 99 29 33 90(2) (2)(2) Taux de chômage localisés(CVS) (Source : Insee)1,0 1,26,0 0,2  Pour tout renseignement (1) en données CVS statistique :(2) écart en nombre de points Tél. : 0 825 889 452 (0,15 € la minute) nd : non disponible /// : absence de résultat due à la nature des choses
4
Insee Bretagne  Flash d'OCTANT  N° 143  Juillet 2008
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.