Prix de détail 2009 : Coup de frein sur les prix à la consommation

De
Publié par

Prix de détail 2009, coup de frein sur les prix à la consommation n 2009, les prix des produits Le prix des carburants a diminué En 2009, les prix à la consom- Ealimentaires progressent de de 5,2 % entre janvier et février, mation progressent de 0,2 % 2,2 %, soit près de 2 fois moins puis de 2,1 % entre février et mars en Guadeloupe, soit une qu’en 2008. Cette hausse est s u i t e concentrée sur l’alimentation hausse bien plus faible que aux dif- Les services, hors produits frais, qui enregis- férents celle de 2008 (2,2 %). Cette l’alimentation et tre une augmentation de 2,6 %, accords augmentation est plus élevée le tabac tirent après 4,9 % en 2008. conclus qu’en Martinique (- 0,4 %), Le prix des cigarettes enregistre e n t r e les prix à la hausse une très forte hausse (+33,2 %), les pro-mais plus faible qu’en Guya- suite notamment à l’augmenta- ducteurs, distributeurs, et la puis-ne (0,7 %). À compter du tion des taxes destinées à fnancer sance publique. second trimestre 2009, après le revenu supplémentaire tempo- Le prix du baril de pétrole progres- raire d’activité (RSTA). Compte se fortement en août : de 33,7 € en la fn du mouvement social, tenu du faible poids du tabac début d’année il franchit la barre la baisse des prix est particu- dans la consommation des mé- des 50 € le baril.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 1
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
La baisse du prix du pétrole contribue fortement à la modération des prix en 009
n 2Le prix des carburants a diminué Emn a2ti0o0n9 ,p lreos gprreisxs eà nlta  dceo 0n,s2o m%- E ed tnessergorpdoiu srp xedp irres ntailimets a,900sel de 5,2 % entre janvier et février, 2,2 %, soit près de 2 fois moins févrierpuis de 2,1 % entre et mars en Guadeloupe, soit unequ’en 2008. Cette hausse ests u i t e hausse bien plus faible queconcentrée sur l’alimentationaux dif-Les services, celle de 2008 (2,2 %). Cette -hors produits frais, qui enregisf é r e n t sl’alimentation et tre une augmentation de 2,6 %,accords augmentaMtiaortni neist plus élevée après 4,9 % en 2008.conclusuassex à la h les priit ctner elabat qu’en que (- 0,4 %),Le prix des cigarettes enregistree n t r e mais plus faible qu’en Guya-une très forte hausse (+33,2 %),les pro-suite notamment à l’augmenta - -ducteurs, distributeurs, et la puis ne d( 0tr,i7 %es)t. rÀe  c2o00m9p, taerp rdèus  tion des taxes destinées à financersance publique. secon mle revenu supplémentaire tempo -prix du baril de pétrole progresLe  -la fin du mouvement social,raire d’activité (RSTA). Comptese fortement en août : de 33,7 en € la baisse des prix est particu-tenu du faible poids du tabacdébut d’année il franchit la barre lièrement marqué dans la -dans la consommation des médes 50 € le baril. Après application e,nages (1 %), ce poste contribue àde certaines des recommandations grande distribution comme -hauteur de 0,2 point à la progresdu rapport Bolliet, l’augmentation sion d’ensemble des prix.des prix à la pompe a été répartie dans les autres formes de entre les différents acteurs de la point de vente.forte baisse du prix des produits filière. Elle conduit au final à uneLa pétroliers (-24,2 % en moyenne hausse des prix de 1,3 % en sep-annuelle) masque de nombreuses tembre, puis de 3,8 % en octobre. modifications de tarifs sur l’année.
Indice des prix à la consommation en Guadeloupe Indice base 100 année 1998
Source : Insee, indice des prix à la consommation
Prix de détail
2009, coup de frein sur les prix à la consommation
[1] Les services rattachés re-présentent les produits et les services pour la réparation et l’entretien du logement, l’adduction d’eau, l’enlève-ment des ordures et les ser-vices d’assainissement. [2] Les autres services re-groupent : les soins person-nels, les effets personnels, la protection sociale, les assurances, les services fi-nanciers…
8
N° 73 - Guadeloupe - Juin 2010
Prix de détail
Contrairement à la Martinique et Au total, compte tenu du poids éle - tribution suit la même progression à la Guyane, les prix des produits vé des services dans la consomma - que celui calculé sur les autres en -manufacturés progressent en Gua - tion des ménages (près de 40 %), ils seignes. Il progresse un peu plus ra -deloupe, notamment pour l’ha - contribuent à hauteur de 0,4 point pidement début 2008. À la faveur billement et les chaussures (+ 4 %). à la progression des prix. Comme des accords sur les prix conclus La baisse de prix pour ces mêmes l’année précédente, il s’agit du pre - avec les distributeurs pour mettre produits avait aussi été importante mier poste inflationniste. fin au conflit social de février, les en 2008 (- 3,1 %).La grande des produits de consommation prixSur longue tEanc h2é0s0 o9,n tl easu glomyeernst ée td es e5r,v4i c%e,s  sroaitt -tuoi nbsiess se ibtrisd 00.9er2 mest tricond se-pioér, deitraud rtneup à  dteinimcoanur al’indice des àL eps eipnrei x mdoeins s aquutreesn  2se0r0v8i c(e5s, 9a u%g).-  prixau deuxièmeprix dans la mentent de 2,2 %.semestre Évelgrande dis- RAGOT ne y Gérard FORGEOT Pas de différence entre la grande distribution et les autres formes de commerce Évolution des prix à la consommation par type de point de vente entre 1998 et 2009
Indice base 100 en 1998
Source : Insee, indice des prix à la consommation Méthodologie Les indices des prix des produits de grande consommation dans et hors grande distribution sont élaborés à partir des données collectées sur le mois pour le calcul de l’indice d’ensemble des prix à la consommation. Les don -nées collectées couvrent toutes les gammes de produits consommés. Les pondérations appliquées sont celles de l’indice des prix à la consommation. Compte tenu de la taille de l’échantillon des relevés, il n’est pas possible de calculer les indices par sous-postes de consommation selon le type de point de vente.
Définitions - Hypermarché : point de vente à prédominance alimentaire d’une surface supérieure à 2 500 m² . - Supermarché : point de vente ayant plus de 65 % de son chiffre d’affaires dans l’alimentaire d’une surface comprise entre 400 et 2 500 m², hors magasin hard discount. - Grande distribution : regroupement des hypermarchés et des supermarchés. - Produits de grande consommation :  . Alimentaire  . Produits d’entretien, hygiène, beauté  . Articles de ménage non durable  . Articles et produits pour soins personnels
N° 73 - Guadeloupe - Juin 2010
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.