Ralentissement de l’activité

De
Publié par

Malgré des signes de ralentissement de l’activité économique en 2011 en Ile-de-France, l’emploi progresse légèrement à un rythme plus soutenu qu’en province mais sans que le taux de chômage diminue. Au second semestre, le nombre de demandeurs d’emploi augmente dans tous les départements franciliens. Le chiffre d’affaires des entreprises industrielles franciliennes augmente à un rythme plus faible : 3,9 % contre 7,8 % en 2010. Dans le sillage de l’année 2010, le chiffre d’affaires des services marchands poursuit globalement sa progression mais à un rythme plus faible : + 4,1 % contre 7,5 % en 2010. Le secteur de la construction reste dynamique mais le marché de l’immobilier est en repli. L’activité hôtelière reste soutenue, notamment grâce à la clientèle étrangère. Introduction Croissance ralentie de l'activité dans les services marchands Nouveau record de fréquentation touristique en 2011 Un début d'année favorable à l'emploi Nouvelle progression du nombre de demandeurs d'emploi Un taux de chômage au même niveau qu'un an plus tôt Le nombre d'allocataires du rSa continue de croître en 2011
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

6
Contexte régional
Ralentissement de l’activité
algré des signes de ralentisse- passe la fréquentation record de l’année emploi immédiatement disponibles
ment de l’activité économi- 2007. Les arrivées de la clientèle inter- (+ 3,7 %).M que en 2011 en Ile-de-France, nationale augmentent de 4,6 %, grâce
Les actifs de 50 ans ou plus ont été lesl’emploi progresse légèrement mais sans au dynamisme des clientèles lointai-
plus touchés par l’augmentation du
que le taux de chômage diminue. nes, notamment de celles des pays
nombre d’inscrits en 2011. A l’inverse,
émergents. Les arrivées de la clientèle
le nombre de jeunes de moins de 25D’après l’enquête de conjoncture de la européenne, fragilisées par la crise, pro-
ans a très peu augmenté en 2011, duBanque de France, le chiffre d’affaires gressent plus modérément (+ 1,5 %).
fait notamment du développement dedes entreprises industrielles francilien- Les taux d’occupation du parc hôte-
la formation en alternance.nes a progressé de 3,9 % en 2011 lier sont en hausse, en particulier à
(contre 7,8 % en 2010). La hausse du Paris (+ 2,3 points).
Un taux de chômagechiffre d’affaires a été globalement plus
au même niveau qu’un an plus tôtforte dans les PME. Tous les secteurs Un début d’année favorable
sont favorablement orientés, celui des
Compte tenu de l’évolution de la popu-à l’emploiautres produits industriels (produits de
lation active, le taux de chômage loca-
l’industrie textile, produits pharmaceuti- En un an, l’emploi augmente en Ile- lisé francilien s’établit à 8,2 % de la
ques...) affichant la plus forte augmenta- de-France de 1,1 %, à un rythme plus population active au quatrième tri-
tion (+ 5,1 %). Après une nette dégra- soutenu qu’en France métropolitaine mestre 2011 contre 9,3 % en France
dation de l’emploi industriel en 2009 et (+ 0,4 %). Ce chiffre masque une évolu- métropolitaine.
2010, les effectifs n’ont que légèrement tion contrastée : après un très bon premier
reculé en 2011. Le secteur de la cons- semestre, l’emploi francilien est affecté Le nombre d’allocataires du rSa
truction reste dynamique, avec une par le ralentissement de l’économie. continue de croître en 2011augmentation de 14 % du nombre total
d’autorisations de logement par rapport Les services continuent d’être le princi- Au 31 décembre 2011, 344 800 alloca-
à 2011, mais le marché immobilier est pal moteur de l’emploi francilien. taires perçoivent le revenu de solidarité
en repli. Dans le bâtiment non résiden- L’emploi progresse également dans le active (rSa) en Ile-de-France, soit une
tiel, les perspectives se dégradent. secteur du commerce et ce, dans tous augmentation de 2,4 % contre 5 % en
les départements franciliens. L’emploi 2010. En tenant compte des conjoints
intérimaire (- 1,9 %) a été affecté par laCroissance ralentie de l’activité et enfants à charge, le rSa bénéficie en
contraction de l’activité en fin d’année, 2011 à 699 700 personnes, soit 6 % desdans les services marchands
mais de manière moins prononcée Franciliens.
qu’en province (- 4,0 %).Dans le sillage de l’année 2010 (+ 7,5 %),
le chiffre d’affaires des services mar- ■■■■ Marie Lauzanne
Nouvelle progressionchands poursuit globalement sa pro- Insee, Service études et diffusion
gression (+ 4,1 %) en 2011 d’après du nombre
l’enquête de conjoncture de la Banque Pour en savoir plusde demandeurs d’emploi
de France. Sur l’ensemble de l’année,
e
Jabot D. : « L’emploi reste stable au 4 tri-En un an, le nombre d’inscrits à Pôlel’activité a été particulièrement dyna-
mestre 2011», Ile-de-France faits et chif-mique dans le secteur du travail tem- emploi a progressé de 4,3 % en Ile-
fres, n° 285, avril 2012.poraire (+ 11,3 %) et du transport de-France, contre + 4,5 % en 2010. Fin
routier de marchandises (+ 8,1 %). 2011, 756 100 demandeurs inscrits à Pentinat B., Rageau F. : « Economie fran-
Pôle emploi étaient immédiatementSeul le secteur du conseil en affaires cilienne : le ralentissement se confirme »,
disponibles pour occuper un emploi enet gestion enregistre une évolution Insee Ile-de-France à la page, n° 384,
négative (- 0,6 %). Ile-de-France (catégories A, B et C). février 2012.
Parmi eux, 531 800 n’avaient pas tra- « Les entreprises en Ile-de-France » Bilan
vaillé durant le mois précédent. AprèsNouveau record de fréquentation 2011 et perspectives 2012, Banque de
un premier semestre de quasi-stabilité, France, 2012.touristique en 2011
le nombre de demandeurs d’emploi
Conjoncture régionale sur le site internet de l’Insee :
La fréquentation hôtelière en Ile-de- sans aucune activité a fortement pro-
http://www.insee.fr/fr/regions/idf/default.asp?
France continue de progresser en 2011. gressé (+ 4,3 % depuis juin 2011), ain-
page=conjoncture/conjoncture.htm
Le nombre de nuitées hôtelières dé- si que le nombre total d’inscrits à Pôle
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011Ralentissement de l’activité
7
Chiffre d’affaires dans l’industrie en Ile-de-France Chiffre d’affaires dans les services marchands en Ile-de-France
Evolution 2011/2010 (en %) Evolution (en %)
166
14
5
12
10
4
8
3 6
4
2
2
0
1
-2
Transports Ingénierie Conseil en Ingénierie Travail Conseil en Total
0 routiers de informatique affaires et technique temporaire publicité
Fabrication de Matériel TotalEquipements Autres produits marchandises gestion
denrées alimentaires électriques de transports industriels
et électroniques 2010/2009 2011/2010
Source : Banque de FranceSource : Banque de France
Evolution 2011/ 2010 de l’emploi salarié Evolution du nombre d’inscrits à Pôle emploi entre 2010 et 2011
En % (catégories ABC)
En %2
18
1
16
140
12
-1
10
-2
8
6
-3
4
-4
2
-5
0
Industrie Construction Tertiaire Total
Total Femmes Longue durée Moins de 25 ans 50 ans ou plus
Ile-de-France France métropolitaine
e France métropolitaineIle-de-FranceDonnées CVS en fin du 4 trimestre 2011 (en milliers et %) estimées en mars 2012.
Source : Insee, estimations trimestrielles d’emploi Sources : Dares, Pôle emploi, calcul des CVS : Direccte Ile-de-France
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.