Regain d'activité mais poursuite de la dégradation de l'emploi

De
Publié par

CONJONCTURE - 1 - Nº 64 - janvier 2010 Nº 64 janvier 2010 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15€/mn) Au troisième trimestre 2009, la majorité des pays est sortie de la récession, grâce à l’amélioration des conditions financières et aux plans de relance mis en œuvre durant l’année. Toutefois, la situation de l’emploi en France ne s’améliore pas et le chômage pourrait progresser jusqu’à mi-2010. Le marché du travail franc-comtois n’est pas épargné. L’emploi intérimaire et les effectifs salariés reculent fortement. Dans la région, le taux de chômage atteint 9,4%. Le commerce Les exportations franc-com- baisse de plus d’un tiers des Les importations s’établissent Meilleure leur activité et un redresse- extérieur poursuit toises s’élèvent à 1,85 mil- exportations des machines et à 1,13 milliard d’euros au conjoncture ment de leurs perspectives. son repli liard d’euros au troisième équipements d’usage géné- troisième trimestre 2009, soit dans l’industrie Les stocks de produits finis trimestre 2009. Elles chutent ral. Ces dernières constituent un repli de 11% sur un an. s’allègent de nouveau et sont de plus de 20% en un an, 15% des exportations de la Ce recul s’explique notam- Selon l’enquête de conjonc- désormais jugés inférieurs à (1) notamment en raison de la région.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 43
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

CONJONCTURE
- 1 -
Nº 64 - janvier 2010
Nº 64
janvier 2010
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn)
Au troisième trimestre 2009, la majorité des pays est sortie de la récession, grâce à l’amélioration
des conditions financières et aux plans de relance mis en œuvre durant l’année. Toutefois, la situation
de l’emploi en France ne s’améliore pas et le chômage pourrait progresser jusqu’à mi-2010. Le marché
du travail franc-comtois n’est pas épargné. L’emploi intérimaire et les effectifs salariés reculent fortement.
Dans la région, le taux de chômage atteint 9,4%.
Le commerce Les exportations franc-com- baisse de plus d’un tiers des Les importations s’établissent Meilleure leur activité et un redresse-
extérieur poursuit toises s’élèvent à 1,85 mil- exportations des machines et à 1,13 milliard d’euros au conjoncture ment de leurs perspectives.
son repli liard d’euros au troisième équipements d’usage géné- troisième trimestre 2009, soit dans l’industrie Les stocks de produits finis
trimestre 2009. Elles chutent ral. Ces dernières constituent un repli de 11% sur un an. s’allègent de nouveau et sont
de plus de 20% en un an, 15% des exportations de la Ce recul s’explique notam- Selon l’enquête de conjonc- désormais jugés inférieurs à
(1)
notamment en raison de la région. Les exportations des ment par la baisse de 20% ture dans l’industrie du leur niveau moyen de lon-
produits de la construction des importations d’équipe- troisième trimestre 2009, gue période. Les carnets de
automobile représentent près ments pour automobiles. Ce l’opinion des industriels sur commandes se regarnissent
de 30% des exportations de poste représente 10% des la production s’améliore. légèrement, mais demeurent
la région. Elles diminuent de importations. Les entrepreneurs de l’in- très peu étoffés. Selon les in-
14%. Le solde extérieur s’élève ainsi dustrie manufacturière sont dustriels de la branche auto-
à 720 millions d’euros au troi- de plus en plus nombreux à mobile, l’activité est en nette
sième trimestre 2009 alors qu’il déclarer une progression de progression en septembre.
atteignait 900 millions d’euros
au trimestre précédent. (1) Les résultats régionaux de l’enquête nationale sont obtenus après
la prise en compte de la structure sectorielle de la région ; cf. encadré.- 2 -
Nº 64 - janvier 2010
Toutefois, les perspectives l’activité est légèrement en en Franche-Comté, soit une Le prix du lait
personnelles de production baisse, mais elle pourrait se hausse de 4,3% sur un an. standard
se tassent, suggérant un redresser dans les prochains Parallèlement, 6 149 permis se redresse
ralentissement de l’activité mois. de construire de logements
dans l’industrie automobile sont accordés dans la région. Selon la direction régionale
au cours des prochains mois. La construction Le nombre d’autorisations de l’Alimentation, de l’Agri-
Dans les industries des biens de logements de construire recule ainsi de culture et de la Forêt, au
intermédiaires, des biens toujours au ralenti 18,9% sur un an. troisième trimestre 2009,
d’équipement et des biens En France métropolitaine, le prix du lait conventionnel
de consommation, la baisse Entre octobre 2008 et sep- sur la même période, les s’établit à 31,8 €/hl. Il se
de l’activité s’atténue. Dans tembre 2009, 6 283 loge- autorisations de construire redresse nettement par rap-
(2)
l’industrie agroalimentaire, ments sont commencés et les mises en chantier de port au trimestre précédent
logements diminuent res- (+12,3%) et après avoir été
pectivement de 18,8% et de particulièrement bas en avril.
20,6%. Le mouvement national de
Dans les travaux publics, grève des livraisons, orga-
l’activité reste tirée par les nisé à la mi-septembre, est
grands travaux d’infrastruc- peu suivi dans la région. La
ture de la région (branche Franche-Comté fait même la mauvaise conjoncture 6 396 €/t). La production
Est de la ligne à grande partie des rares régions laitière grâce à ses particula- est dynamique et les stocks
vitesse [LGV] Rhin-Rhône et où la collecte de lait de rités fromagères, notamment progressent. Fin septembre,
élargissement de l’A36 en- septembre est supérieure à concernant la fabrication ils sont de 29 600 tonnes,
tre Belfort et Montbéliard). celle de septembre 2008. du comté. Le prix du comté soit 10% de plus que fin
e
Les premiers rails de la La collecte du 3 trimestre se maintient à un niveau septembre 2008.
LGV ont été posés fin juin. 2009 dépasse de plus de 4% élevé (moyenne pondérée Le cours des bovins, por-
La mise en place de toutes celle enregistrée au cours de nationale trimestrielle de cins et ovins sont orientés à
les voies devrait être effec- la même période de l’année
tuée pour septembre 2010 précédente. La région est
(2) Les résultats relatifs aux autorisations sont définitifs. En revanche,
(2x140 km). relativement préservée de
ceux relatifs aux mises en chantier sont provisoires et susceptibles d’être
révisés jusqu’à la fin de l’année 2009.- 3 -
Nº 64 - janvier 2010
L’enquête
de conjoncture nationale
dans l’industrie
L’INSEE effectue une enquête
nationale auprès des entreprises Les auto-entreprises dynamisent les créations
la baisse. La demande est tions à entamer la ration Progression
de l’industrie. Les résultats régio-
dans les départements francs-comtois
faible en raison de la crise d’hiver dès le début du mois de l’activité dans
naux sont obtenus en appliquant
Nombre de créations d’entreprises dans les départements
francs-comtois au cours des 9 premiers mois de 2009
économique. d’août. Les rendements des les services
aux indicateurs nationaux élé-
mentaires la structure régionale
En juillet, les précipitations grandes cultures sont bons marchands
Créations
Rappel 9 premiers mois
des établissements selon leur
perturbent les fenaisons. et la récolte satisfaisante, de 2008
Total dont auto-entreprises
secteur d’activité et leur taille.
Août et septembre sont au mais les cours pâtissent Au troisième trimestre 2009,
Le profil régional est établi à
Doubs 2 614 1 554 1 533
partir des masses salariales de
contraire très secs, pénali- des fortes disponibilités la conjoncture dans les servi-
Jura 1 301 807 757
la source CLAP (Connaissance
sant la pousse de l’herbe nationales et mondiales. ces continue de s’améliorer
Haute-Saône 1 103 691 649
Locale de l’Appareil Productif).
et obligeant les agriculteurs Le prix moyen d’apport du progressivement. L’activité
Les résultats sont présentés sous Territoire de Belfort 691 372 393
à récolter le maïs ensilage blé s’établit à 10,4 €/q, soit s’est redressée surtout dans
la forme de soldes d’opinion,
Franche-Comté 5 709 3 424 3 296
écarts entre les proportions
en avance. Le manque un quart de moins qu’au les services aux particuliers,
France 425 769 230 649 258 166
d’entrepreneurs qui estiment la
d’herbe, conséquent dans trimestre précédent, et 30% et devrait poursuivre sa pro-
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles
situation « en hausse » et « en
e
certaines zones, contraint de moins qu’au 3 trimestre gression dans les mois à Source : INSEE (SIRENE [données brutes])
baisse » au regard de la ques-
tion posée. Les réponses « sta- même quelques exploita- 2008. venir. En revanche, dans
ble » n’influencent pas la valeur
les services aux entreprises, également conséquente sur dans la région (+5,2%), mais
des soldes. Cette représentation
les entrepreneurs restent cette même période (+7,9%). elles diminuent de 1,1% au
améliore la lisibilité sans perte
pessimistes. Le rebond des ventes de vé- niveau national.
d’information notable.
L’interprétation des soldes d’opi-
hicules neufs se poursuivrait Les ventes de véhicules neufs
nion est fondée sur l’évolution
Forte hausse au cours des prochains mois, de marques françaises aug-
des séries plutôt que sur leur
des ventes les ménages anticipant la mentent au même rythme
niveau. On peut toutefois com-
de véhicules neufs baisse de la prime à la casse dans la région et en France
parer les soldes d’opinion à leur
moyenne de longue période afin
en 2010. (respectivement +12,8% et
de tenir compte du comporte-
En Franche-Comté, 11 878 Sur un an, les ventes de véhi- +12,7%). En Franche-Comté,
ment usuel de réponse des chefs
véhicules neufs sont imma- cules neufs à motorisation es- 7 voitures sur 10 vendues
d’entreprise.
Les séries publiées sont cor- triculés au troisième trimestre sence augmentent de 31,5% sont de marques françaises,
rigées des variations saison-
2009, soit une nette augmen- en Franche-Comté et de contre 5 sur 10 en moyenne
nières (CVS). Lorsque la série
tation sur un an (+11,5%). Au 36,7% en France. Parallèle- nationale.
ne présente pas de caractère
niveau national, la progres- ment, les ventes de véhicules Au troisième trimestre
saisonnier, les données CVS sont
identiques aux données brutes.
sion des immatriculations est diesel progressent également 2009, les immatriculations - 4 -
Nº 64 - janvier 2010
Un taux de chômage
toujours en progression
dans l’Arc jurassien
suisse
de véhicules neufs progres- hôtelière diminue de 2,6% de l’année précédente. Moins le Territoire de Belfort (soit 4
Au troisième trimestre 2009,
sent dans tous les départe- sur un an. En France, dans le même de défaillances défaillances supplémentaires),
le taux de chômage de l’Arc
ments francs-comtois (de temps, plus de 425 000 d’entreprises +20,9% dans le Jura (soit
jurassien suisse* poursuit sa
progression. Il atteint 5,1%, +3,4% dans le Territoire 60% de créations entreprises sont créées, soit dans le Doubs 9 défaillances de plus), et
soit une augmentation de 0,4
de Belfort à +17,7% en d’entreprises une hausse de 64,9% sur un +31,4% en Haute-Saône (soit
point par rapport au trimestre
Haute-Saône). sous le régime an. En Franche-Comté, au Au troisième trimestre 2009, 11 défaillances supplémentai-
précédent. Il est supérieur au
de l’auto- cours des 9 premiers mois les tribunaux de la région res). Au niveau national, les
taux suisse (3,8%).
En un an, le taux de chômage
Fréquentation entrepreneur de l’année en cours, 3 424 publient 175 procédures de défaillances sont en hausse
augmente plus dans l’Arc juras-
hôtelière entreprises sont créées sous défaillance d’entreprises, soit de 11,7%. Elles progressent
sien suisse qu’au niveau fédéral
de la clientèle Sur les 9 premiers mois de le régime de l’auto-entre- 29 procédures de moins en dans tous les secteurs, mais
(respectivement +1,9% contre
(3)
+1,4%). d’affaires 2009, 5 709 entreprises prise . Celles-ci repré- un an, correspondant à une plus particulièrement dans la
Dans l’Arc jurassien, la part des
en net recul sont créées en Franche- sentent 60% de l’ensemble baisse de 14,2%. Les défaillan- construction (+21,8%).
jeunes de moins de 25 ans par-
Comté, soit une augmen- des créations. Au niveau ces d’entreprises reculent dans
mi les chômeurs, est inférieure
Les hôtels francs-comtois tation de 73,2% par rap- national, cette proportion tous les secteurs d’activité Les effectifs
de 0,9 point par rapport à la
Suisse (respectivement 18,0% enregistrent un peu plus de port à la même période est de 54,2%. sauf dans l’industrie, où 5 dé- intérimaires reculent
et 18,9%). De même, la pro-
613 000 nuitées au troisiè- faillances supplémentaires encore fortement
portion des chômeurs de plus
e
me trimestre 2009 (– 3,4% sont enregistrées. Le Doubs est au 2 trimestre 2009
de 50 ans est de 19,7% dans
sur un an). La hausse de la le seul département comtois
l’Arc jurassien contre 20,4%
en Suisse. En revanche, la part
fréquentation de la clien- dans lequel les défaillances En Franche-Comté, au deuxiè-
des demandeurs d’emploi
tèle de loisirs (+7,2%) ne reculent (– 51%, soit 53 dé- me trimestre 2009, l’emploi
inscrits depuis plus d’un an est
parvient pas à compenser faillances en moins). Les autres intérimaire recule de près de
plus forte dans l’Arc jurassien
la baisse de celle de la clien- départements enregistrent moitié par rapport au même
(16,4%) qu’au niveau fédéral
(13,2%).
tèle d’affaires (– 14,7%). Le des hausses : +18,2% dans trimestre de 2008 (– 47,7%),
nombre de nuitées recule
* Cantons de Vaud, de Neuchâtel, du
Jura, et la région de Berne-Nord
dans tous les départements
(3) Ce statut, instauré par la loi de modernisation de l’économie
n° 2008-776 en date du 4 août 2008, est en vigueur depuis janvier
comtois (de – 0,5% dans le
Pour plus d’informations, voir
2009. Le statut d’auto-entrepreneur peut être accordé à toute personne
Les publications de l’Observatoire Jura à – 13,4% dans le Ter-
(salarié, chômeur, étudiant, fonctionnaire, retraité) qui souhaite exercer
statistique transfrontalier
une activité commerciale, artisanale ou de service, à titre principal ou
ritoire de Belfort). Au niveau
de l’arc jurassien
complémentaire. Le chiffre d’affaires de cette entreprise ne devra pas
national, la fréquentation
dépasser en 2009, 80 000 euros pour une activité commerciale ou
32 000 euros pour les prestataires de services.- 5 -
Nº 64 - janvier 2010
« En ordre dispersé »
Dans les économies avancées,
trimestre 2009, l’activité continuerait premier semestre 2009, l’économie d’automobiles, avant la baisse de la
pour atteindre 7 607 équiva- nouveau recul de l’emploi l’activité rebondit au troisième
de se redresser, mais à un rythme peu française perdrait environ 110 000 prime à la casse. Mais les ménages
trimestre (+0,5%) après s’être
soutenu (+0,4%). Sur l’ensemble de emplois au second semestre et devraient freiner leurs dépenses
lents temps plein. Les effectifs salarié. Sur un an, le retrait
stabilisée au deuxième trimestre.
l’année 2009, le PIB français serait autant au premier semestre 2010. début 2010 (+0,3% puis +0,2%).
intérimaires diminuent d’un de l’emploi régional atteint
La sortie de récession est
en baisse de 2,3%, après une légère La hausse du taux de chômage se Cependant, la grande volatilité
tiers dans le Territoire de 1,6%. Les pertes d’effec- principalement due à l’amélioration
progression en 2008 (+0,3%). La poursuivrait, mais de façon moins des prix du pétrole et des matières
des conditions financières et aux
hausse de la production industrielle prononcée qu’au premier semestre premières rend cette prévision
Belfort, et autour de 50% tifs sont conséquentes dans
plans de relance mis en œuvre en
serait modérée, après un rebond 2009. À la fin 2009, le taux de incertaine. Par ailleurs, un
dans les autres départements l’industrie (– 3,9%) et dans
2009. Toutefois, la reprise n’est pas
à la mi-2009. L’investissement chômage s’établirait ainsi à 9,4% mouvement de reconstitution des
(de – 48,6% dans le Jura à la construction (– 1,6%). Le
homogène et certains pays sont
des entreprises se redresserait en France métropolitaine, et à stocks pourrait soutenir l’activité.
encore en récession (Royaume-Uni,
peu à peu. L’emploi marchand 9,8% au deuxième trimestre 2010. A l’inverse, l’arrêt de la prime à
– 52,1% en Haute-Saône). recul de l’emploi est moins
Espagne).
reculerait encore, car les entreprises La consommation des ménages la casse pourrait entraîner un repli
important dans le tertiaire
En France, le PIB est à nouveau
continueraient de restaurer leur progresserait au quatrième plus brutal de la consommation
Baisse de (– 0,4%).
en hausse de 0,3% au troisième
productivité. Après avoir perdu trimestre 2009 (+0,7%), en raison des ménages ; ce qui pénaliserait
trimestre 2009. Au quatrième
près de 260 000 emplois au de l’augmentation des achats la croissance.
l’emploi salarié au Sur un an, les disparitions
er
1 trimestre 2009 d’emploi sont très marquées
Progression confirmée du PIB national
dans le Jura et le Doubs
France : équilibre ressources-emplois en volume
er
Variations T/T-1 (en %)
Au 1 trimestre 2009, la (respectivement – 2,2% et
2008 2009 2010*
Franche-Comté subit un – 2,0%). Les effectifs salariés 2008 2009*
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4* T1 T2
Produit intérieur brut +0,5 – 0,4 – 0,2 – 1,5 – 1,4 +0,3 +0,3 +0,4 +0,4 +0,3 +0,3 – 2,3
Importations +1,4 – 1,2 +0,1 – 3,3 – 6,0 – 2,6 +0,4 +1,3 +1,0 +0,9 +0,6 – 9,9
Dépenses de consommation des ménages – 0,2 +0,1 +0,2 +0,1 +0,1 +0,3 0,0 +0,7 +0,3 +0,2 +0,9 +0,7
Dépenses de consommation des APU** +0,3 +0,3 +0,6 +0,4 +0,1 +0,5 +0,7 +0,6 +0,6 +0,5 +1,3 +1,7
Formation brute de capital fixe (FBCF) +1,0 – 1,5 – 1,3 – 2,6 – 2,6 – 1,2 – 1,4 – 0,9 – 0,4 +0,3 +0,4 – 7,1
dont :
Entreprises non financières +2,1 – 1,4 – 0,7 – 2,9 – 3,4 – 1,0 – 0,7 – 0,1 +0,2 +0,6 +2,4 – 7,2
Ménages +0,2 – 1,4 – 2,9 – 2,8 – 2,2 – 2,2 – 2,9 – 3,1 – 1,8 – 0,2 – 1,4 – 9,6
Exportations +2,3 – 2,4 – 0,5 – 6,1 – 7,4 +0,6 +2,3 +1,3 +1,0 +1,0 – 0,6 – 10,8
Contributions :
Demande intérieure hors stocks +0,2 – 0,2 0,0 – 0,4 – 0,5 +0,1 – 0,1 +0,4 +0,2 +0,3 +0,9 – 0,7
Variations de stocks*** +0,1 +0,1 0,0 – 0,4 – 0,8 – 0,6 – 0,1 +0,1 +0,1 +0,1 – 0,3 – 1,6
Commerce extérieur +0,2 – 0,3 – 0,2 – 0,7 – 0,2 +0,9 +0,4 0,0 0,0 0,0 – 0,3 0,0
* Prévisions, d’après la note de conjoncture nationale de décembre 2009
** Dépenses de consommation des administrations publiques
*** Les variations de stocks comprennent les acquisitions nettes d’objets de valeur
Source : INSEE (données CJO-CVS)
D’après la note de conjoncture nationale de décembre 2009
http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=note.htm?
- 6 -
Nº 64 - janvier 2010
reculent également en Hau- au Pôle emploi en Franche- le Jura à +33,5% dans le part des demandeurs d’em- précédent, alors qu’il reste
te-Saône (– 0,9%). Après Comté. Parmi eux, 48 636 Doubs. ploi inscrits depuis plus d’un stable en France métropo-
deux années de hausse, un sont sans emploi (catégorie En Franche-Comté, la part an reste plus faible en Fran- litaine. Cependant, sur un
retournement de tendance se A). Sur un an, les effectifs de des jeunes de moins de 25 che-Comté qu’en moyenne an, celui-ci progresse de
fait sentir dans le Territoire cette catégorie sont en hausse ans parmi les chômeurs est nationale (30,7%, soit 0,7 2,4 points dans la région,
de Belfort (– 0,3%). de 35,5%. C’est la plus forte plus importante qu’en France point de moins qu’en France soit 0,7 point de plus qu’au
progression des régions fran- métropolitaine (19,6%, soit métropolitaine). niveau national. Au sein des
Le chômage reste çaises, la moyenne nationale 0,9 point de plus qu’au ni- Au troisième trimestre 2009, départements comtois, le
à un haut niveau s’établissant à +25,3%. veau national). La proportion 9,4% de la population ac- taux de chômage localisé
Au sein des départements des personnes âgées de tive franc-comtoise est au s’établit à 8,3% dans le Jura,
Fin septembre 2009, 70 522 francs-comtois, l’augmen- 50 ans ou plus parmi les chômage contre 9,1% en 9,0% en Haute-Saône, 9,9%
demandeurs d’emploi tenus tation annuelle du nombre chômeurs devient plus im- France métropolitaine. Le dans le Doubs et 10,1% dans
d’effectuer des actes positifs des demandeurs d’emploi portante en Franche-Comté taux de chômage recule de le Territoire de Belfort.
de recherche d’emploi (caté- de catégories A, B, C s’éche- qu’au niveau national (16,3% 0,2 point en Franche-Comté
gories A, B, C) sont inscrits lonne de +24,0% dans contre 16%). En revanche, la par rapport au trimestre Catherine PERRIN
Des demandeurs d’emploi toujours plus nombreux
Nombre, évolution et répartition du nombre de demandeurs d’emploi
dans les départements francs-comtois au 30/09/2009
INSEE Franche-Comté
Demandeurs d’emploi Part dans les demandeurs d’emploi (%)
8, rue Garnier - BP 1997
Nombre total Évolution Moins 50 ans Ancienneté
25020 BESANÇON Cedex
Femmes
au 30/09/2009 sur un an (en %) de 25 ans ou plus supérieure à un an
Tél : 03 81 41 61 61
Fax : 03 81 41 61 99
Doubs 33 356 +33,5 49,9 18,8 15,6 29,9
Jura 14 091 +24,0 52,4 19,5 17,4 29,6
Directeur de la publication :
François Houssin
Haute-Saône 13 896 +24,9 52,4 21,4 17,0 32,7
Rédactrice en chef :
Territoire de Belfort 9 179 +27,1 49,3 19,5 15,8 32,5
Christiane Poncet
Mise en page :
Franche-Comté 70 522 +28,9 50,8 19,6 16,3 30,7
Maurice Boguet, Yves Naulin
France métropolitaine 3 803 935 +20,8 50,6 18,7 16,0 31,4
© INSEE 2010
Champ : DEFM de catégories A, B, C (données brutes)
dépôt légal : janvier 2010
Sources : Pôle emploi (statistique du marché du travail [STMT]) et DARES

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.