Retour à la croissance en Allemagne et en Suisse

De
Publié par

Après la récession économique des années 2008 et 2009, l'Allemagne, profitant de la reprise de la demande mondiale, affiche en 2010 un retour à la croissance qui n'efface cependant pas totalement le recul de l'année précédente. La Suisse, pour sa part, regagne son niveau d'avant-crise.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
Retour à la croissance
en Allemagne et en Suisse
Prèsde40,5millionsd'actifs,sala- recul l'avait été en 2009 : +10,1 %Après la récession économique
riésounonsalariés,ontcontribuéà dans l'industrie hors BTP (-16,7 %des années 2008 et 2009,
cette performance économique. en 2009), +3,2 % dans le com-
l'Allemagne,
Cet essor de la population active merce, l'hébergement et les trans-
profitant de la reprise occupée (+0,5 %)estmarqué dans ports(-6,0%en2009).Parailleurs,
de la demande mondiale, lessecteursduBTPetdesservices l'activité du BTP progresse pour la
etplusparticulièrementdansletra- première fois depuis 1999.affiche en 2010
vail intérimaire. L'emploi industrielun retour à la croissance
recule cependant de 1,7 %. La croissance économique dequi n'efface
2010esttiréeparlademandeexté-
cependant pas totalement rieure comme intérieure. Le soldeRebond de l'activité
le recul de l'année précédente. du commerce extérieur contribuedans l'ensemble des secteurs
La Suisse, pour sa part, de nouveau à la croissance pour
en Allemagne
1,1 point. Les investissements re-regagne
Le nombre d'heures travaillées a partent (+1,8 point de croissance),son niveau d'avant-crise.
connu une croissance de 2 %.La re- surtout ceux consacrés à l'équipe-
prisedel'activitéaentraînélasuppres- ment. La contribution des dépenses
ous les pays non européens sion des mesures de réduction du deconsommationestmoindre,l'arrêt
erT membres du G20 ontenregis- temps de travail et la réapparition des de la prime à la casse au 1 janvier
tré une croissance de leur produit heures supplémentaires. En consé- freinant les dépenses privées.
intérieurbrut(PIB)en2010.Saufau quence,laproductivitéaugmenteplus
Japon et au Mexique, celle-ci n'a fortementparemploi(+3,1%)quepar Avec+6%en2010,laprogression
pas ou peu été interrompue par la heuretravaillée.Lenombrededeman- durevenunationalaffichesonmeil-
crise de l'année précédente. deurs d'emploi diminue de près de leur résultat depuis 1992.Si les ré-
300000personnesetrepassesousle munérations du travail augmentent
Aucontraire,auseindespayseu- seuildes trois millions. de 2,6 % après une quasi-stagnation
ropéens,cetterepriseestloind'être en2009,lesrevenusdel'entrepriseet
uniforme, entre la Pologne qui n'a Par secteur, le rebond de l'activité ducapital,avec+13,2%,effacentles
pasconnuderécessionetlaGrèce est d'autant plus importantque son pertes observées pendant la crise.
qui s'y enfonce.
Allemagne : les revenus repartent à la hausse
L'Allemagne, dont la croissance 200
Indice (base 100 en 1991)
(+3,6 %) n'efface pas totalement le Revenus de l'entreprise et du capital
recul de 2009 (-4,7 %), affiche le 180
meilleur résultat après la Suède, la
160Slovaquie, la Pologne et Malte.
Cette croissance est le double de
140celle de l'Union européenne.Un an
plus tôt, les prévisions étaient bien
Rémunérations du travail
120plus prudentes.
100
80
6 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2010
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 18 · L'année économique et sociale 2010 · juin 2011
Source :Office fédéral allemand de statistiqueÉCONOMIE
Leur part dépasse à nouveau le tiers La tendance du marché du travail avoirpueffacer,dès2010,laréces-
durevenunational. est identique à celle observée au sion subie au cours des années
plannational.Lesactivitésfinanciè- 2008 et 2009.Au vu des premières
res ou immobilières et les services estimations disponibles, son PIB aL'évolutiondessalairesetdestrai-
aux entreprises y contribuent le augmentéde2,6%envaleurréelletements bruts, en hausse de 2,7 %
plus. après avoir baissé de 1,9 % enen2010,reflètelenetreculduchô-
2009.La balance commerciale desmage partiel, la hausse des rému-
La plus forte hausse du PIB des services, les investissements et lanérations horaires et l'augmenta-
consommation des ménages ontseize Länder revient au Bade-Wur-tion du nombre de salariés.En net,
contribué à cette croissance. Latemberg (+5,5 %), sans toutefoisl'augmentationestencoreplusforte publique est la(+3,9 %).Le revenu disponible des retrouver son meilleur niveau. La
demande en biens industriels seule àdiminuer.Parsecteur,lare-ménages s'est accru de 2,6 %, les
conduit à une augmentation de la prise a été soutenue par l'intermé-dépenses de consommation ne
valeur ajoutée brute de l'industrie diationfinancièreetleBTP(plusdeprogressantquede2,4%etletaux
de 15 %, après une perte de 22 % 4%),maisaussiparl'industrieavecd'épargne s'élevant de 0,3 point.
en 2009.La contribution positive de un rattrapage de la moitié des
lamétallurgie,del'industrieautomo- pertes de 2009.Le déficit public atteint 88,6 mil-
bile, des équipements et appareilsliards d'euros, les recettes ayant
de radio, télévision et communica-moins augmenté que les dépenses En 2010, le nombre d'emplois a
tion, des électriquesen 2010. Le seuil fixé par le Traité augmenté de 1,2 % et, pour la pre-
contraste avec une quasi-stagna- mièrefoisdepuisdébut2007,davan-deMaastricht,déjàatteinten2009,
tion dans les produits chimiques. tage dans le secondaire (+1,4 %)se trouve dépassé (3,3 %) pour la
Côté services, le commerce et les quedansletertiaire(+1,1%).Certai-première fois depuis 2005.
télécommunications entraînent la nes activités ont néanmoins connu
reprise. des pertes d'emplois, il s'agit desUne croissance supérieure
fabrications d'équipements, de la
dans les Länder du sud
Si les heures travaillées ont aug- restauration et des activités ré-
menté de 2,8 % en 2010, l'effectif créativesetpluslocalementdel'in-Les cinq Länder du sud, dont les
salarié et non salarié n'évolue que dustrie et du BTP en Suisse dudeux jouxtant l'Alsace, ont une
de 0,4 % : la reprise de l'activité Nord-Ouest.croissance supérieure à la moyenne
s'est surtout traduite par la pleinenationale. Parmi eux, seule la Rhé-
nanie-Palatinat,dontlePIBprogresse réutilisation de la main-d'œuvre Le nombre de chômeurs a reculé
de 4,8 %, efface son recul de 2009. mise en chômage partiel en 2009. de janvier à octobre, avant de
L'industrie manufacturière redevient Dans l'industrie, la progression du reprendre une pente ascendante
nombre des heures travailléesmoteur de sa croissance en contri- saisonnière.En moyenne annuelle,
(+4,7%)n'empêchecependantpasbuant aux deux tiers de celle-ci. En la Suisse compte un peu plus de
la baisse des effectifs (-1,5 %). Leparticulier, l'activité de l'industrie 150 000 chômeurs, soit 50 000 de
taux de chômage repasse en des-chimique croît de 37 % et la seule plus par rapport à l'avant-crise et
sous des 5 % et reste le plus basdéception vient du secteur des ma- 6 000 par rapport à 2009. Le taux
après celui de la Bavière.chines-outils pour lequel le marché dechômageaugmentede0,2point
intérieurcontinuedebaisser.L'acti- et s'établit à 3,9 %.
vité du secteur tertiaire repasse Suisse : finances et BTP
au-dessus du niveau de 2008 en pointe
(+2,3%),maistiréeparlesservices Sébastian CARLOTTI
non marchands et non par le com- Hormis Malte et la Macédoine, la
merce comme au niveau national. Suisse est le seul pays européen à
7
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 18 · L'année économique et sociale 2010 · juin 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.