Tableau de Bord 2009 de la création d'entreprises en Lorraine

De
Publié par

ÉCONOMIE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES INSEE www.insee.fr/lorraine www.3ilorraine.fr La création d’entreprises en Lorraine Tableau de bord 2009 Préface année 2009 est une année hors norme dans l’histoire de la création d’entreprises. La mise en place du nouveau dispositif d’auto-entrepreneur porte la création d’entreprises à un niveau encore jamais atteint. Cet engouement semble conforter les différents sondagesL’ faisant état de l’envie des Français de monter leur propre affaire et de leur potentiel entrepreneu- rial. Il traduit vraisemblablement aussi la difficulté de trouver un emploi salarié dans un contexte économique difficile. Devenir entrepreneur par le biais d’une simple inscription sur internet ? La réalité est sans doute plus complexe. Les premières informations fournies par l’ACOSS montrent bien le hiatus entre un passage à l’acte rendu anodin par le nouveau dispositif et la consistance économique des projets. erEn janvier 2010, parmi les auto-entrepreneurs inscrits avant le 1 octobre 2009, seulement 35 % ont déclaré un chiffre d’affaires, pour un montant moyen de 3 700 euros par trimestre. Cette proportion devrait toutefois augmenter compte tenu de la montée en charge progressive des projets engagés.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 105
Tags :
Nombre de pages : 76
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
INSEE
www.insee.fr/lorraine
www.3ilorraine.fr
La création
d’entreprises
en Lorraine
Tableau de bord 2009Préface
année 2009 est une année hors norme dans l’histoire de la création d’entreprises. La mise
en place du nouveau dispositif d’auto-entrepreneur porte la création d’entreprises à un
niveau encore jamais atteint. Cet engouement semble conforter les différents sondagesL’
faisant état de l’envie des Français de monter leur propre affaire et de leur potentiel entrepreneu-
rial. Il traduit vraisemblablement aussi la difficulté de trouver un emploi salarié dans un contexte
économique difficile.
Devenir entrepreneur par le biais d’une simple inscription sur internet ? La réalité est sans doute
plus complexe. Les premières informations fournies par l’ACOSS montrent bien le hiatus entre un
passage à l’acte rendu anodin par le nouveau dispositif et la consistance économique des projets.
erEn janvier 2010, parmi les auto-entrepreneurs inscrits avant le 1 octobre 2009, seulement
35 % ont déclaré un chiffre d’affaires, pour un montant moyen de 3 700 euros par trimestre.
Cette proportion devrait toutefois augmenter compte tenu de la montée en charge progressive
des projets engagés.
L’auto-entrepreneuriat répond à des situations très diversifiées : porteur de projet souhaitant
tester son idée avant de s’engager dans une forme plus classique d’entreprise, retraité désirant
continuer d’exercer une activité en indépendant, salarié améliorant ses revenus par une activité
complémentaire, chômeur ou inactif tentant sa chance dans des projets nouveaux. Pris sous cet
angle, l’auto-entrepreneuriat joue son rôle de levier dans l’émergence des potentiels.
L’auto-entrepreneuriat est adopté aussi par une multitude de personnes exerçant des activités en
marge du monde économique, dans le domaine de la création artistique et des métiers du
spectacle par exemple, pour se doter d’un cadre et d’un statut. Il peut également inciter des
travailleurs “au noir” à légaliser leur activité et bénéficier ainsi d’une couverture sociale minimale.
Le succès de ce nouveau régime s’ajoute à la crise économique pour faire reculer la création
d’entreprises sous ses formes traditionnelles, société ou entreprise individuelle. Mais cet effet
pourrait être atténué ultérieurement par un retour au statut classique dans un contexte plus
favorable ou dès le démarrage de l’activité assuré. Ce succès a également réduit l’apport de la
création d’entreprises à l’emploi salarié, remplacé en partie par les emplois non salariés des auto-
entrepreneurs.
Enfin, le dispositif d’auto-entrepreneur pourrait provoquer certains effets pervers : concurrence
jugée parfois déloyale, manque de qualifications pour certaines activités ou encore risque pour les
salariés d’être contraints par leurs employeurs à adopter ce statut.
En 2010, le régime d’auto-entrepreneur continue de doper la création d’entreprises. Seul le suivi
dans le temps des nouveaux inscrits et de leur réalité économique permettra de tirer réellement
un bilan de son apport à l’économie lorraine.
Jean-Paul FRANÇOIS Jean-François LAIBE
Directeur Régional de l’Insee Lorraine Président de 3i LorraineLa création d’entreprises
en Lorraine
Tableau de bord 2009
Cet ouvrage a été réalisé conjointement par
L’Insee Lorraine
et
3i Lorraine
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
Jean-Paul FRANÇOIS
Directeur Régional de l’Insee Lorraine
CHEFS DE PROJET - CONCEPTION, COORDINATION
Agnès VERDIN (Insee Lorraine)
Dominique SOURIS (3i Lorraine)
RÉDACTION
Armelle SCHMITT (Insee Lorraine)
Bernard THIRION (Insee Lorraine)
Philippe LAMIRAND (Directeur - 3i Lorraine)
Loredana CORAVU (Chargée de Mission - CRCI de Lorraine)
Adeline TURQUET (Attachée Technique - Chambre Régionale de Métiers
et de l’Artisanat de Lorraine - CRMAL)
Laurent WALDVOGEL (Directeur - CAREP - Membre du Réseau Lorrain des
Pépinières d’Entreprises)
Louis Michel BARNIER (Délégué Général - ALEXIS-Lorraine)
Natacha HAUSER-COSTA (Directeur - Incubateur Lorrain)
Nadine PRÉVOST (Gérante - CAP’ Entreprendre)
Christelle TERRIEN (Animatrice Régionale - Pacelor)
Sandrine FRANÇOIS (Responsable - COHÉRENCE Projets)
Laetitia GRAZIANI (Directrice Régionale Alsace-Lorraine - ADIE Lorraine)
Nelly STEYER (Directrice - Lorraine Active)
Michel ONFRAY (Animateur Régional - Lorraine Initiative)
Bertrand LOUAPRE (Directeur - Réseau Entreprendre Lorraine)
Didier PICHOT (Directeur Régional - OSEO Lorraine)
Alexis BESSLER (Directeur - Direction du Développement des Entreprises et
du Commerce Extérieur - La Région Lorraine)
RESPONSABLE ÉDITORIALE ET RELATIONS MÉDIAS
Brigitte VIENNEAUX (Insee Lorraine)
SECRÉTARIAT DE FABRICATION - MISE EN PAGE - COMPOSITION
Arts Graphiques de Lorraine (AGL) - ZI du Chanois - 4, rue des
Grands-Près - BP 63028 - 54280 SEICHAMPS
© INSEE 2010
Aucune reproduction, même partielle, autre que l’une de celles prévues à l’article 41 de la
erloi du 1 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique ne peut être faite de ce docu-
ment sans l’autorisation expresse de l’Insee.Sommaire
Première partie - Insee Lorraine
La création d’entreprises en Lorraine : bilan et évolution en 2009 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Créations d’entreprises 2009 : une année hors norme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Regard sur les auto-entrepreneurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Données de cadrage de la création d’entreprises en Lorraine en 2009 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Deuxième partie - Réseaux lorrains d’accompagnement à la création d’entreprises
L’activité des réseaux lorrains d’accompagnement à la création d’entreprises en 2009
3i Lorraine : les acteurs de la création au service des porteurs de projets lorrains . . . . . . . . . . . . . . 39
CRCIL : bilan d’activité du réseau des CCI lorraines : création, reprise, transmission d’entreprises . . . 40
CRMAL : le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
RLPE : l’activité du réseau lorrain d’accompagnement à la création d’entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . 45
ALEXIS-Lorraine : outil régional à la création . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Incubateur Lorrain : accompagner les porteurs de projets de création d’entreprises innovantes
en lien avec la recherche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
CAP’ Entreprendre : un outil d’aide à la création d’activité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
PACELOR : couveuse d’entreprises à l’essai . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
COHÉRENCE Projets : l’activité de la couveuse d’entreprises COHÉRENCE Projets . . . . . . . . . . . . . . . 55
ADIE : financement et accompagnement des demandeurs d’emploi porteurs d’un projet de création
ou reprise d’entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
Lorraine Active : activité de financement des TPE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Lorraine Initiative : les PFIL, outils d’ingénierie financière au service de la création, transmission et
développement d’entreprises en Lorraine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
Réseau Entreprendre Lorraine : faire émerger et réussir des créateurs et repreneurs d’entreprises . . 61
OSEO : une demande toujours très soutenue pour une gamme large de produits . . . . . . . . . . . . . . . . 63
La Région Lorraine : stimuler la croissance d’entreprises et accompagner la reprise-transmission. . . . 65
Contacts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
Bibliographie . 72
Méthodologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
La création d’entreprises en Lorraine - Tableau de Bord 2009 3La création d’entreprises en Lorraine
Première partie - Insee Lorraine
La création d’entreprises
en Lorraine :
bilan et évolution en 2009
La création d’entreprises en Lorraine - Tableau de Bord 2009 5La création d’entreprises en Lorraine
La création d’entreprises en Lorraine
en 2009
La création d’entreprises en Lorraine - Tableau de Bord 2009 7

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.