Cette publication est accessible gratuitement
Télécharger

18. Tertiaire
Présentation Définitions
erAu 1 janvier 2006, le secteur du Commerce de gros (et intermédiaires) :
concerne la commercialisation (y compris parcommerce compte 2 553
intermédiaires) à des détaillants ou à desétablissements, en hausse de 3,6 %
entreprises. Certains produits sont cependant
par rapport à l’année 2004. Seulement considérés comme n’étant jamais vendus au
7% de ces unités emploient plus de détail.
5 salariés et 68 % d’entre elles n’en
Commerce de détail (et intermédiaires) : concerneont aucun.
la commercialisation à des particuliers, qui peut
aller jusqu’à l’installation chez le client. La
Les deux tiers sont des commerces de réparation d’articles personnels ou domestiques est
détail. En deux ans, leur nombre a regroupée avec le commerce de détail.
augmenté de 3,7 %, résultant de la
croissance de 5% du commerce de
Remarquedétail en magasins spécialisés
(vêtements) et non spécialisés
Les établissements commerciaux sont dénombrés
(alimentations générales). par secteur agrégé en NES36 (nomenclature
économique de synthèse française en 36 postes
Les établissements de commerce de utilisée pour l’analyse économique). Le détail à
l’intérieur de chaque secteur fait référence à la NAFgros sont aussi plus nombreux qu’il y a
(nomenclature d’activité française).deux ans (+ 4 %). Les intermédiaires
du commerce de gros prédominent
avec 35 % des établissements. Le
commerce de gros d’équipements
industriels a augmenté de 8 %.
Dans le secteur du commerce et de la
réparation de l’automobile, le nombre
d’établissements a progressé de 2%
depuis 2004. L’entretien et la Voir aussi
réparation de véhicules automobiles est
- Enquête annuelle d’entreprise dans lestable et regroupe 51 % des
commerce en 2005, Premiers Résultats,
établissements du secteur. n° 04, Insee, mars 2007.
- Les créations franchissent le seuil des 1000,
Antiane-Éco, n° 61, Insee, septembre 2004
- Un tissu économique en renouvellement,
Antiane-Éco, n° 58, Insee, décembre 2003.
- Les chances de réussite se multiplient avec
l’investissement et l’expérience du créateur,
Antiane-Éco, n°
152 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneCommerce 18.1
erNombre d'établissements commerciaux par taille et activité au 1 janvier 2006
Aucun 1 à 5 6 à 9 10 à 19 20 salariés
salarié salariés salariés salariés et plus Total
Commerce et réparation automobile 193 103 24 10 6 336
Commerce de véhicules automobiles 26 16 3 3 4 52
Entretien et réparation de véhicules automobiles 109 49 5 4 0 167
Commerce d'équipements automobiles 28 20 8 1 1 58ce et réparation de motocycles 10 2 2 0 0 14
Commerce de détail de carburants 20 16 6 2 1 45
Commerce de gros 368 102 26 21 10 527
de produits agricoles bruts 3 1 1 0 0 5
de produits alimentaires 34 7 3 4 5 53
de biens de consommation non alimentaires 38 25 4 3 2 72
de produits intermédiaires non agricoles 24 15 4 4 2 49
d'équipements industriels 35 22 76 1 71
Autres commerces en gros 67 23 6 2 0 98
Intermédiaires de commerce de gros 167 9 1 2 0 179
Commerce de détail 1 173 424 58 22 13 1 690
en magasin non specialisé 277 110 9 4 6 406
alimentaire en magasin spécialisé 130 17 1 1 0 149
de produits pharmaceutiques et de parfumerie 34 35 19 3 1 92
autres commerces de détail en magasins spécialisés 459 241 24 11 6 741
de biens d'occasion en magasin 5 3 0 0 0 8
hors magasin 241 10 2 1 0 254
réparation d'articles personnels et domestiques 27 8 3 2 0 40
Total 1 734 629 108 53 29 2 553
Source : SIRENE - Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 15318. Tertiaire
Présentation Définitions
erAu 1 janvier 2006, le secteur des Activités immobilières : elles comprennent les
activités immobilières pour compte propre, laservices regroupe 2 902 établissements,
location de biens immobiliers et l’administrationsoit 6 % de plus qu’en 2004. Il est
de biens immobiliers.
composé d'une majorité de micro-
établissements : 96 % ont moins de dix
salariés. Remarque
Les services aux entreprises, qui Le secteur des services marchands non financiers
comprend l’ensemble des activités tertiaires àreprésentent une unité sur deux, ont
l'exception du commerce, des transports et deprogressé de 9% en deux ans. Les
l’administration. Ils sont ventilés selon la NES36.
activités de conseil et assistance se sont
développées (+10%) alors que les
services opérationnels sont restés
relativement stables (+1%).
Les activités immobilières comptent
114 établissements, soit 21
établissements de plus en deux ans. La
plupart de ces établissements
emploient moins de 6 salariés.
Les services aux particuliers, qui
représentent 29% des établissements
de services, ont perdu 2% de leurs
établissements depuis 2004. La baisse
du nombre d’hôtels et restaurants
(-7%) a été en partie compensée par la
croissance des activités récréatives
(+6 %) et des services personnels
(+5 %).
Le secteur éducation, santé, action
sociale augmente de 11 % en deux ans,
tiré vers le haut par les activités de
Voir aussi
santé et action sociale (+14 %) alors
que les activités d’éducation ont perdu - - Enquête annuelle d’entreprise dans le
un établissement. commerce en 2005, Premiers Résultats,
n° 04, Insee, mars 2007.
154 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneServices non financiers 18.2
Nombre d'établissements de services marchands non financiers
erpar taille et activité au 1 janvier 2006
Aucun 1 à 5 6 à 9 10 à 19 20 salariés
salarié salarié salarié salarié et plus Total
Activités immobilières 93 16 4 1 0 114
Services aux entreprises 1 044 277 55 36 26 1 438
Postes et télécommunications 85 14 0 4 7 110
Conseil et assistance 490 175 37 16 7 725
Services opérationnels 464 87 18 16 12 597
Recherche et développement 5 1 0 0 0 6
Services aux particuliers 550 204 44 22 11 831
Hôtels et restaurants 299 129 30 14 10 482
Activités récréatives, culturelles et sportives 133 27 9 4 1 174
Services personnels et domestiques 118 48 5 4 0 175
Education, santé, action sociale 402 83 18 9 7 519
Éducation 69 25 8 2 3 107
Santé, action sociale 333 58 10 7 4 412
Total 2 089 580 121 68 44 2 902
Source : SIRENE - Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 155