Transmission et reprises d'entreprises dans l'Artisanat

De
Publié par

En 2003, l'artisanat en région Centre représente 33 042 entreprises, qui emploient 90 084 salariés. Près de 40 % des entreprises artisanales relèvent du bâtiment, 30 % des services, 17 % de la production, et 13 % de 'alimentation. Les secteurs prépondérants sont donc ceux du bâtiment et des services. Si on s'intéresse à la structure par âge de ces secteurs, il s'avère que les secteurs que l'on peut qualifier de « jeunes » (le poids des chefs d'entreprises âgés de moins de 40 ans est supérieur à la moyenne régionale) sont ceux de l'alimentation et des services.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins


ÉTUDE « TRANSMISSION-REPRISE D’ENTREPRISES DANS L’ARTISANAT »
EXPLOITATION DES RÉSULTATS

TABLE DES MATIÈRES
RÉSUMÉ COMPLET 3
INTRODUCTION 5
1 ÉTUDE DES STRUCTURES PAR AGE EN 2 003 6
1.1 STRUCTURE PAR ÂGE DES CHEFS D’ENTREPRISES DANS LA RÉGION CENTRE EN 2 003 6
1.2 SURES PAR ÂGE DANS LES DIFFÉRENTS SECTEURS DE L’ARTISANAT EN 2003 6
1.3 STRUCTURES PAR ÂGE DES CHEFS D’ENTREPRISES ARTISANALES PAR DÉPARTEMENT EN
2 003 8
1.4 ZONES D’EMPLOI DE LA RÉGION EN 2 003 10
1.5 COMPARAISON ENTRE ZONES RURALES ET URBAINES 13
2 ÉTUDE DES CARACTÉRISTIQUES DE LA CESSATION D’ACTIVITÉ EN 2 003
(TRANSMISSION OU ARRÊT) 15
2.1 TAUX DE DÉPART POTENTIEL À LA RETRAITE 15
2.2 RENOUVELLEMENT DES SECTEURS 17
3 ESTIMATIONS SUR LA PÉRIODE 2 004-2 018 19
3.1 PREMIÈRE APPROCHE : GLISSEMENT DES EFFECTIFS 19
3.2 LA POPULATION THÉORIQUE DES DÉPARTS À LA RETRAITE
3.3 ESTIMATIONS DES DÉPARTS POTENTIELETRAITE ENTRE 2 004 ET 2 018 PAR
SECTEUR 20
3.4 ESTIMTS POTENTIELS À LA RETRAITE ENTRE 2 004 ET 2 018 PAR
DÉPARTEMENT 21
3.5 ESTIMATION DU POTENTIEL D’ENTREPRISES FAISANT L’OBJET D’UNE REPRISE ENTRE 2 004
ET 2 018 PAR SECTEUR 22
3.6 ESTIMEL D’ENTREPRI’OBJET D’UNE REPRISE ENTRE 2 004
ET 2 018 PAR DÉPARTEMENT 23
4 UNE APPROCHE DES CONSÉQUENCES EN TERMES D’EMPLOI 24
4.1 PREMIÈRE APPROCHE 25
4.2 PRISE EN COMPTE DE LA FIN D’ACTIVITÉ DES ARTISANS



1Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats
TABLE DES FIGURES

FIGURE 1: STRUCTURE PAR ÂGE DES CHEFS D'ENTREPRISE DE L'ARTISANAT DANS LA RÉGION
CENTRE EN 2 003 ________________________________________________________ 6
FIGURE 2: RÉPARTITION DE L’ENSEMBLE DES ARTISANS ET DES ARTISANS DE PLUS DE 50 ANS
PAR SECTEUR ___________________________________________________________ 6
FIGURE 3: STRUCTURE PAR ÂGE ET PAR SECTEUR DES CHEFS D'ENTREPRISE DE L'ARTISANAT EN
2 003 _________________________________________________________________ 7
FIGURE 4: STRUCTURES PAR ÂGE SELON L'IMPLANTATION EN ZONE RURALE OU URBAINE ___ 13
F6: GLISSEMENT DE LA STRUCTURE PAR ÂGE DES ARTISANS DE 2 003 À 2 018 _______ 19
FIGURE 7: STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIÉS SELON L'ÂGE DU CHEF D'ENTREPRISE EN 2 003
_____________________________________________________________________ 25

TABLE DES CARTES

CARTE 1: ÉCART À LA MOYENNE RÉGIONALE PAR DÉPARTEMENT _______________________ 8
CARTE 2: POIDS DES ARTISANS ÂGÉS DE 50 ANS ET PLUS PAR ZONE D'EMPLOI EN 2 003 _____ 10
CARTE 3: POIDS DE L'ALIMENTATION PAR ZONE D'EMPLOI EN 2 003 ____________________ 12
CARTE 4: POURCENTAGE D'EMPLOIS CONCERNÉS PAR UN DÉPART THÉORIQUE À LA RETRAITE À
60 ANS DE LEUR CHEF D’ENTREPRISE CUMULÉS SUR 15 ANS (2 003-2 018) ___________ 28

TABLE DES TABLEAUX

TABLEAU 1: TAUX DE DÉPARTS POTENTIELS À LA RETRAITE SELON L'ÂGE OU LA TRANCHE
D'ÂGES EN 2 003________________________________________________________ 15
TABLEAU 2: TTLA RETRAITE PAR SECTEURS SELON L'ÂGE OU LA
TRANCHE D'ÂGES EN 2 003 ________________________________________________ 16
TABLEAU 3: TAUX DE CESSION 16
T4: POURCENTAGE DE CRÉATIONS PURES ET REPRISES PAR SECTEUR EN 2 003 _____ 16
TABLEAU 5: REPRISES ET CRÉATIONS PURES PAR SECTEUR DANS L'ARTISANAT EN 2 003 ____ 17
T6: POURCENTAGE D'ARTISANS ATTEIGNANT LES 60 ANS PAR ANNÉE DE 2 003 À 2 018
_____________________________________________________________________ 19
TABLEAU 7: POURCENTAGE D'ARTISANS ATTEIGNANT 60 ANS PAR SECTEUR ET PAR AN DE 2 003
À 2 018_______________________________________________________________ 20
TABLEAU 8: POURCENTAGE DE DÉPARTS POTENTIELS À LA RETRAITE PAR AN DE 2 003 À 2 018 20
TABLEAU 9: POURCETS POTENTIELS À LA RETRAITE PAR SECTEUR ET PAR AN
DE 2 003 À 2 018 _______________________________________________________ 21
TABLEAU 10: POURCENTAGE DE DÉPARTS POTENTIELS À LA RETRAITE PAR DÉPARTEMENT ET
PAR AN DE 2 003 À 2 018 _________________________________________________ 22
TABLEAU 11: POURCENTAGE D'ENTREPRISES VIRTUELLEMENT REPRISES PAR AN DE 2 003 À
2 018 ________________________________________________________________ 22
TABLEAU 12: P'ENTREPRISES VIRTUELLEMENT REPRISES PAR SECTEUR ET PAR
AN DE 2 003 À 2 018 ____________________________________________________ 23
TABLEAU 13: POURCENTAGE D'ENTREPRISES VIRTUELLEMENT REPRISES PAR AN ENTRE 2 003 ET
2 018 23
TABLEAU 14: EFFECTIFS MOYENS PAR SECTEUR ET PAR ÂGE __________________________ 25
T15: POURCENTAGE DE SALARIÉS DANS LES ENTREPRISES DONT LE CHEF ATTEINT 60
ANS PAR AN DE 2 003 À 2 018 _____________________________________________ 26
TABLEAU 16: POURCENTAGE DE SALARIÉS PAR SECTEUR DANS LES ENTREPRISES DONT LE CHEF
ATTEINT 60 ANS PAR AN DE 2 003 À 2 018 ____________________________________ 26
2Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats
RÉSUMÉ COMPLET


n 2003, l’artisanat en région Centre représente 33 042 entreprises, qui emploient
90 084 salariés. Près de 40 % des entreprises artisanales relèvent du bâtiment, 30 % Edes services, 17 % de la production, et 13 % de l’alimentation. Les secteurs
prépondérants sont donc ceux du bâtiment et des services.
Si on s’intéresse à la structure par âge de ces secteurs, il s’avère que les secteurs que l’on peut
qualifier de « jeunes » (le poids des chefs d’entreprises âgés de moins de 40 ans est supérieur
à la moyenne régionale) sont ceux de l’alimentation et des services.

La répartition des artisans concernés par un départ à la retraite dans les 15 prochaines années
sur le territoire régional est inégale : en termes de poids de la population âgée de plus de 50
ans, les zones d’emploi du centre (axe ligérien, et zones d’emploi de Romorantin et
d’Aubigny) et du nord de la région sont proches de la moyenne régionale, alors que les zones
d’emploi du sud et de l’est ont un profil plutôt vieillissant, sauf pour les zones de Loches,
Argenton-sur-Creuse, et Issoudun, où le caractère rural permet d’avoir une structure par âge
proche de la moyenne régionale.
En effet, l’étude de la structure par âge dans les zones urbaines et rurales montre que les zones
rurales ont au contraire un profil plus jeune que les zones urbaines, et ce, malgré une structure
sectorielle marquée par le poids du bâtiment, secteur plutôt « âgé ».

Sur l’année de référence, on constate un pic des départs à la retraite (entendus comme
cession ou cessation d’activité chez les artisans âgés de plus de 50 ans) à 63-64 ans, alors que
l’âge de départ théorique à la retraite est de 60 ans.
Le secteur le plus concerné par les départs potentiels à la retraite est a priori celui de
1l’alimentation, avec un taux de départs potentiels à la retraite de 9,24 % contre 7,75 % pour
la région : cette valeur élevée est en fait liée au comportement particulier du secteur en terme
de renouvellement. En effet, c’est dans ce secteur que les renouvellements par reprise sont
plus fréquents que par création pure.
Ce comportement particulier se retrouve donc dans les calculs des taux de reprise : le taux de
reprise vaut 5,73 % dans l’alimentation, alors qu’il en vaut 2,40 % dans la région, et au
minimum 1,53 % dans le bâtiment. On constate que le secteur le moins concerné par les
reprises est le bâtiment.

eJusqu’en 2 018, si l’on considère leur 60 année comme une année charnière, on
constate une augmentation régulière du nombre des artisans partant à la retraite jusqu’en
2 009. Néanmoins, l’amplitude des départs n’est pas la même : les secteurs du bâtiment et de
la production, plutôt « âgés » ont des effectifs importants dans les classes d’âges concernés, et
les départs potentiels à la retraite y sont donc plus nombreux.
Certains artisans partent à la retraite avant d’atteindre l’âge de 60 ans, par exemple, lorsqu’ils
ont commencé très tôt leur carrière professionnelle (en apprentissage notamment). D’autres
poursuivent leur activité plus longtemps, en particulier ceux qui souhaitent transmettre leur
entreprise. Une simulation, prenant en compte ces aspects, sur les 15 prochaines années
indique que les départs potentiels à la retraite augmentent régulièrement jusqu’en 2 012, pour
tous les secteurs. Mais, de même que précédemment, certains secteurs sont plus concernés
que d’autres : il s’agit de l’alimentation, et du bâtiment, avec, en 2 012, respectivement

1 Le taux de départs potentiels à la retraite rapporte le nombre de cessations et de cessions d’activités au total des
entreprises artisanales dirigées par un chef d’entreprise de plus de 50 ans.
3Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats 10,4 % et 10,8 % des artisans encore en activité concernés. Mais ces secteurs sont concernés
pour des raisons différentes : l’alimentation, car le taux de départs potentiels à la retraite y est
élevé ; le bâtiment, car les effectifs dans les tranches d’âges concernées y sont élevés.
En termes de reprise, le potentiel d’entreprise double entre 2 003 et 2 018. Les secteurs les
plus concernés sont ceux de l’alimentation et des services, en raison des taux relativement
plus élevés de cession-reprise dans ces secteurs.

Les conséquences sur l’emploi sont difficiles à appréhender et les estimations
s’appuient sur les effectifs des entreprises dirigées par des artisans ayant atteint l’âge de 60
ans une année donnée. Sur les 15 prochaines années, près de 58 % des salariés de l’artisanat
de 2 003 travaillent dans une entreprise dont le dirigeant aura 60 ans entre 2 003 et 2 018.
Ce chiffre varie de 52,6 % dans l’alimentation à 61,8 % dans le bâtiment : ces écarts sont dus
à la fois aux structures par âges et à la distribution des effectifs des secteurs.
4Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats

INTRODUCTION

e renouvellement de la population active dans son ensemble est assuré par les
nouvelles générations. Mais dans le cas des chefs d’entreprise, le Lrenouvellement est plus limité, et la transmission par reprise, peu développée.

En région Centre, l’artisanat représente environ 33 000 entreprises, qui emploient 90 000
salariés. Près de 40 % des entreprises artisanales relèvent du bâtiment, 30 % des services,
17 % de la production, et 13 % de l’alimentation.
Les trois quarts des chefs d’entreprise de l’artisanat ont plus de 43 ans, et la moitié a entre 43
et 57 ans. Les artisans sont donc plutôt âgés. Les départs à la retraite seront massifs et auront
lieu sur quelques années.
La nécessité de quantifier le nombre de départs à la retraite, et les reprises associées est donc
prégnante.

Cette étude propose donc une estimation des départs potentiels à la retraite et des reprises
engendrées, ainsi qu’une approche des conséquences en termes d’emploi à partir de la base
Osira 2 003.
Cette base est constituée en partenariat avec la Chambre Régionale des Métiers et de
l’Artisanat depuis 1 992. Pour l’année 2 003, elle a été complétée par un extrait du répertoire
de la Chambre des Métiers datant de 2006 et par les DADS de 2 003 pour les âges des
artisans. Cette base de travail compte 26 492 observations. Elle est complète sur le champ des
artisans unipersonnels et incomplète à près de 50 % pour les sociétés.

Pour toute l’étude on assimilera les cessions d’entreprises aux reprises, les cessions
correspondant normalement aux reprises, à l’exclusion des sorties et/ou entrées dans le champ
de l’Artisanat. Par exemple, une entreprise artisanale reprise par un non-artisan apparaîtra
dans les cessions. Elle sera comptée en sortie de champ, et non en reprise.

Cette étude a été réalisée grâce à un partenariat entre la Chambre Régionale des Métiers et de
l’Artisanat du Centre et l’Insee.

5Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats
1 ÉTUDE DES STRUCTURES PAR AGE EN 2 003

1.1 Structure par âge des chefs d’entreprises dans la région Centre en 2 003
25
20
15
10
5
0
Moins 26-30 31-35 36-40 41-45 46-50 51-55 56-60 61-65 66-70 71-75 76-80 81-85 86-90 Plus de
de 25 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans 90 ans
ans
Figure 1: Structure par âge des chefs d'entreprise de l'artisanat dans la région Centre en 2 003
La structure par âge des chefs d’entreprise de l’artisanat fait apparaître une population plus
âgée que la population active. Ce décalage provient du fait que l’installation en tant
qu’entrepreneur intervient en moyenne plus tard que l’entrée sur le marché du travail.

1.2 Structures par âge dans les différents secteurs de l’artisanat en 2003

Les deux secteurs les plus importants, en terme d’entreprises, sont le bâtiment et les services ;
ce sont donc a priori ceux qui seront les plus concernés par des départs à la retraite, en
volume. Mais il est possible de déterminer quels sont les secteurs les plus touchés par le
vieillissement des chefs d’entreprise.
Ensemble des artisansArtisans de plus de 50 ans
AlimentationAlimentation Services
Services 13% 13%30%
28%
Bâtiment
BâtimentProduction
Production43%
40%16%
17%

Figure 2: Répartition de l’ensemble des artisans et des artisans de plus de 50 ans par secteur
Les artisans de plus de 50 ans sont sous-représentés dans le secteur des services,
comparativement au poids relatif du secteur en termes de nombre d’entreprises. A l’opposé,
les artisans de plus de 50 ans sont sur-représentés dans le bâtiment.
Dans la production et l’alimentation, la différence entre le poids du secteur, en terme de
nombre d’entreprises, et en terme d’artisans de plus de 50 ans, n’est pas significative.


6Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats
(en %)Services
Production
Bâtiment
Alimentation
0% 20% 40% 60% 80% 100%
Moins de 30 ans 31-40 ans 41-50 ans 51-60 ans Plus de 60 ans
Figure 3: Structure par âge et par secteur des chefs d'entreprise de l'artisanat en 2 003

La répartition par secteur met en évidence les secteurs de l’alimentation et des services, qui
apparaissent comme étant des secteurs relativement « jeunes » : le poids des tranches d’âges
inférieures à 40 ans y est plus élevé que la moyenne régionale.

A l’opposé, on trouve le bâtiment et la production, qui présentent les caractéristiques
inverses : le poids des moins de 40 ans y est plus faible que la moyenne régionale, alors que le
poids des tranches d’âges supérieures y est plus élevé. Ces secteurs se renouvellent à plus de
80 % par création pure.


























7Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats
1.3 Structures par âge des chefs d’entreprises artisanales par département en 2 003


Eure-et-Loir
Loiret
Loir-et-Cher
Indre-et-Loire
Cher
Indre
Ecart à la moyenne régionale
(en points)
0,5
Moins de 30 ans
31 - 40 ans
41 - 50 ans © IGN - Insee 2006
51 - 60 ans
Plus de 60 ans

Carte 1: Écart à la moyenne régionale par département


8Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats Il n’y a pas de différence significative selon le département : les écarts à la moyenne régionale
sont faibles (d’amplitude maximale égale à 1,5 point d’écart) : néanmoins, on peut distinguer
certains départements plus « jeunes » que d’autres.

Ainsi, dans l’Eure-et-Loir et le Loir-et-Cher, les tranches d’âges inférieures à 50 ans sont
proportionnellement plus nombreuses que dans la région. Au-delà, les tranches d’âges plus
âgées y sont moins représentées, sauf en ce qui concerne les 51-60 ans dans le Loir-et-Cher.
Ces deux départements peuvent donc être qualifiés de relativement « jeunes ».
Dans une moindre mesure, avec une structure par âge plus proche de celle de la région,
l’Indre peut aussi être considérée comme un département plutôt jeune.

Le Cher, l’Indre-et-Loire et le Loiret ne possèdent pas une structure tout à fait comparable qui
permettrait de les qualifier de « vieux » départements : dans le Cher, ce sont les tranches
d’âges jusqu’à 40 ans qui sont moins représentées, alors qu’en Indre-et-Loire, ce sont toutes
les tranches d’âges jusqu’à 50 ans. De plus en Indre-et-Loire, les 51-60 ans sont plus
représentés qu’en région Centre.

Le Loiret est un cas atypique : alternativement, les tranches d’âges sont sur ou sous-
représentées.































9Etude « Transmission-reprise dans l’artisanat » : Exploitation des résultats

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.