Un début d'année 2010 sous les signes d'une reprise progressive de l'activité

De
Publié par

CONJONCTURE - 1 - Nº 70 - juillet 2010 Nº 70 juillet 2010 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) En début d’année 2010, en France comme en Europe, l’activité reste modeste en raison d’une demande interne peu vigoureuse. Toutefois, la production devrait rebondir au deuxième trimestre. En Franche-Comté, le recours à l’emploi intérimaire se redynamise grâce à une hausse d’activité dans l’industrie. Mais le taux de chômage reste élevé dans la région, et atteint 9,7% de la population active. Le commerce Au premier trimestre 2010, de 39,8% sur un an. En Parallèlement, les impor- alors qu’il atteignait 970 conjoncture industrielle ré- extérieur les exportations franc-com- particulier, les exportations tations s’établissent à 1,35 millions d’euros au trimestre gionale s’améliore légère- se redresse toises s’élèvent à 2,75 mil- de produits de la construction milliard d’euros et sont en précédent. ment. L’activité progresse liards d’euros et progressent automobile, représentant hausse de 10,9% en un an. dans l’industrie automobile et un tiers des exportations de Cette évolution est notam- Légère amélioration dans celle des biens intermé- la région, augmentent de ment liée à l’accroissement de la conjoncture diaires, mais devrait ralentir 69,2%. de 32,1% des importations dans l’industrie dans ces secteurs au cours d’équipements pour auto- des prochains mois. mobiles.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

CONJONCTURE
- 1 -
Nº 70 - juillet 2010
Nº 70
juillet 2010
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
09 72 72 4000 (tarif appel local)
En début d’année 2010, en France comme en Europe, l’activité reste modeste en raison d’une demande
interne peu vigoureuse. Toutefois, la production devrait rebondir au deuxième trimestre.
En Franche-Comté, le recours à l’emploi intérimaire se redynamise grâce à une hausse d’activité dans
l’industrie. Mais le taux de chômage reste élevé dans la région, et atteint 9,7% de la population active.
Le commerce Au premier trimestre 2010, de 39,8% sur un an. En Parallèlement, les impor- alors qu’il atteignait 970 conjoncture industrielle ré-
extérieur les exportations franc-com- particulier, les exportations tations s’établissent à 1,35 millions d’euros au trimestre gionale s’améliore légère-
se redresse toises s’élèvent à 2,75 mil- de produits de la construction milliard d’euros et sont en précédent. ment. L’activité progresse
liards d’euros et progressent automobile, représentant hausse de 10,9% en un an. dans l’industrie automobile et
un tiers des exportations de Cette évolution est notam- Légère amélioration dans celle des biens intermé-
la région, augmentent de ment liée à l’accroissement de la conjoncture diaires, mais devrait ralentir
69,2%. de 32,1% des importations dans l’industrie dans ces secteurs au cours
d’équipements pour auto- des prochains mois.
mobiles. Selon l’enquête de conjonc- En mars, les stocks de pro-
(1)
Ainsi, le solde extérieur s’élè- ture dans l’industrie du duits finis s’allègent un
ve à 1,4 milliard d’euros premier trimestre 2010, la peu et sont jugés très bas.
au premier trimestre 2010,
(1) Les résultats régionaux de l’enquête nationale sont obtenus après
la prise en compte de la structure sectorielle de la région ; cf. encadré.- 2 -
Nº 70 - juillet 2010
Les carnets de commandes bre d’autorisations de Dans la région, entre avril La fabrication sent de 1,6% celles du même semble être la meilleure
demeurent peu fournis, et les construire recule de 9,2% 2009 et mars 2010, 5 026 de comté reste trimestre de l’année précé- de la décennie. Le prix du
perspectives de production, par rapport à la période logements sont mis en chan- dynamique dente. Avec un volume de lait non destiné aux AOC
pour les prochains mois, avril 2008 - mars 2009. Ce tier, soit 30,7% de moins sur lait livré supérieur à 11 mil- s’établit à 32,51 €/hl, en
restent peu élevées. repli ne concerne que les un an. En France, le repli est Au premier trimestre 2010, lions d’hectolitres, la cam- hausse par rapport au tri-
constructions de logements moins important (– 13,7%). les livraisons de lait dépas- pagne laitière 2009/2010 mestre précédent. Toutefois,
La construction collectifs (– 32,2%). En ef- Le nombre de logements
de logements fet, sur la période consi- commencés régresse dans
Fort recul des autorisations de construire dans le logement collectif
Nombre et évolution des autorisations de construire de logements en Franche-Comté en mars 2010
toujours en retrait dérée, les autorisations de tous les départements com-
construction de logements tois, quel que soit le type de
Individuels Collectifs Ensemble*
En Franche-Comté, 6 190 individuels restent stables. construction.
Nombre Évolution Nombre Évolution Nombre Évolution
de permis sur 12 mois de permis sur 12 mois de permis sur 12 mois
permis de construire sont En France, la baisse du Dans les travaux publics, les
de construire (en %) de construire (en %) de construire (en %)
délivrés entre avril 2009 nombre de logements auto- premiers rails de la branche
Doubs 2 599 +6,6 583 – 58,9 3 182 – 17,5
et mars 2010. Le nom- risés atteint 11,1%. Est de la ligne à grande vi-
Jura 955 – 12,9 379 +76,3 1 334 +1,8
tesse [LGV] Rhin-Rhône ont
Haute-Saône 819 – 10,0 86 – 52,0 905 – 16,9
Les industriels demeurent peu enthousiastes
été posés fin juin 2009. La
Évolution trimestrielle du solde d'opinion Territoire de Belfort 465 +21,7 304 +67,0 769 +36,3
mise en place de toutes les
des chefs d'entreprises depuis 1999
Franche-Comté 4 838 +0,2 1 352 – 32,2 6 190 – 9,2
Solde d’opinion (en %)
voies (2 X 140 km) devrait
60 * y compris logements en résidence
être effectuée pour septem-
Source : DREAL Franche-Comté (SITADEL [date de prise en compte])
Tendance envisagée bre 2010, et la mise en ser-
40
Baisse continue du nombre de mises en chantier
vice de la ligne devrait avoir
Nombre et évolution des mises en chantier de logements en Franche-Comté en mars 2010
20
lieu en décembre 2011. Les
Individuels Collectifs Ensemble*
travaux d’élargissement
0
Nombre Évolution Nombre Évolution Nombre Évolution
de l’autoroute A36 entre
de logements sur 12 mois de logements sur 12 mois de logements sur 12 mois
–20
Belfort et Montbéliard ont
mis en chantier (en %) mis en chantier (en %) mis en chantier (en %)
pris fin en décembre 2009.
Doubs 1 968 – 14,8 823 – 37,3 2 791 – 23,0
–40 Tendance constatée
L’élargissement des 6 km
Jura 757 – 37,4 186 – 30,1 943 – 36,1
–60 de voies séparant Montbé-
Haute-Saône 663 – 39,0 90 – 58,7 753 – 42,3
liard de Voujeaucourt est
Territoire de Belfort 285 – 9,5 254 – 52,6 539 – 36,7
–80
programmé entre 2011 et
Franche-Comté 3 673 – 25,4 1 353 – 42,0 5 026 – 30,7
99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10
Années
2013. * y compris logements en résidence
Source : INSEE (enquête trimestrielle de conjoncture nationale repondérée
Source : DREAL Franche-Comté (SITADEL [date de prise en compte])
par la structure régionale [données CVS])- 3 -
Nº 70 - juillet 2010
L’enquête
de conjoncture nationale
dans l’industrie
Le prix du lait se redresse,
en mars, les éleveurs francs- 2009. Le cours de l’agneau Des immatriculations
alors que le cours du blé reste bas
L’INSEE effectue une enquête
comtois manifestent devant R reste élevé malgré la baisse de véhicules neufs
Évolution trimestrielle des prix du blé
Prix du lait Prix du blé
nationale auprès des entreprises
des laiteries et procèdent au et du lait en Franche-Comté depuis 2007 saisonnière, et se stabilise en toujours plus
euros/hl euros/q
de l’industrie. Les résultats régio-
40
déréférencement de certains 30 mars à l’approche des fêtes nombreuses
naux sont obtenus en appliquant
produits en grande surface. de Pâques.
aux indicateurs nationaux élé-
mentaires la structure régionale
La fédération nationale des Au cours de ce premier tri- En Franche-Comté, sur
25
des établissements selon leur
35
industries laitières tente ef- mestre, le prix du blé at- les deux premiers mois de
Prix du lait
secteur d’activité et leur taille.
(2)
fectivement de s’opposer à teint 10,55 €/q et recule de 2010 , le nombre des im-
Le profil régional est établi à
20
partir des masses salariales de
l’application, au deuxième 29,1% sur un an. Le retour de matriculations de véhicules
30
la source CLAP (Connaissance
trimestre 2010, de l’accord températures clémentes à la neufs progresse de 17,7%
15
Locale de l’Appareil Productif).
sur le prix du lait du 3 juin mi-mars facilite la reprise de par rapport à la même pé-
Les résultats sont présentés sous
Prix du blé
2009. végétation. riode de l’année précédente.
la forme de soldes d’opinion, 25
10
écarts entre les proportions
Au cours de ces trois premiers En France, la hausse atteint
d’entrepreneurs qui estiment la
mois, la fabrication de comté Perspectives 16,1%.
situation « en hausse » et « en
5
20
reste dynamique, malgré un peu optimistes Deux raisons peuvent ex-
baisse » au regard de la ques-
2007 2008 2009 2010
tion posée. Les réponses « sta- tassement en 2009, pre- dans les services pliquer ces fortes augmen-
Sources : DRAAF (direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et
de la Forêt) - SRISE (service régional de l'Information Statistique et Économique) -
ble » n’influencent pas la valeur
mière année de baisse depuis tations survenues malgré
FranceAgriMer
des soldes. Cette représentation
1991. Le redressement cycli- D’après les chefs d’entreprise les conditions moins avan-
améliore la lisibilité sans perte
que des ventes au printemps interrogés lors de l’enquête tageuses de la prime à la
d’information notable.
L’interprétation des soldes d’opi-
est particulièrement marqué de vache folle, découvert en que ce qu’on observait au de mars 2010, la conjonc- casse. D’une part, les ventes
nion est fondée sur l’évolution
en mars de cette année. Près 2010 en Haute-Saône, en fin cours des années précéden- ture demeure incertaine de véhicules neufs étaient
des séries plutôt que sur leur
de 4 500 tonnes de comté février, ne semble pas affecter tes, à période identique. dans les services. Au cours très peu élevées en début
niveau. On peut toutefois com-
sont vendues, soit 13,8% de le commerce régional des Les ménages français ré- de ces trois premiers mois, d’année précédente. Par
parer les soldes d’opinion à leur
moyenne de longue période afin
plus qu’en mars de l’année bovins. En revanche, la bais- duisent leur consommation l’activité a continué de pro- ailleurs, certains véhicules
de tenir compte du comporte-
précédente. se de la demande italienne a de viande de porc et la va- gresser au même rythme. vendus jusqu’à fin décembre
ment usuel de réponse des chefs
Suite au ralentissement des une influence sur l’export des lorisation des pièces de dé- Elle ralentirait toutefois dans 2009, avant modification des
d’entreprise.
Les séries publiées sont cor- mises à la réforme de vaches broutards francs-comtois. coupe demeure laborieuse. les prochains mois. Les pers- avantages de la prime à la
rigées des variations saison-
laitières, le cours de la va- Pour les mois de février et La cotation du porc E franc- pectives générales restent casse, ont été immatriculés
nières (CVS). Lorsque la série
che O se redresse (2,67 €/kg mars, celui-ci concerne res- comtois est à 1,28 €/kg, peu favorables. en début d’année 2010.
ne présente pas de caractère
en moyenne trimestrielle). pectivement 790 et 700 têtes, soit en retrait de 5% par
saisonnier, les données CVS sont
identiques aux données brutes.
Le deuxième cas français c’est-à-dire deux fois moins rapport au même trimestre
(2) Les données du mois de mars ne sont pas disponibles. - 4 -
Nº 70 - juillet 2010
Une part moins importante
Sur les deux premiers mois de la région, et de 11,6% au 2010. La fréquentation hô- auto-entreprises et ce constat
d'entreprises en difficulté
2010, les immatriculations de niveau national. telière recule ainsi de 10,5% est encore plus accentué en
Évolution du nombre de défaillances d'entreprises
en Franche-Comté et en France depuis 2005
véhicules neufs progressent Les immatriculations de vé- sur un an. Alors que la fré- Franche-Comté (respective-
e
Indice base 100 4 trimestre 2004
180
dans tous les départements hicules neufs, de marques quentation de la clientèle ment 60,7% et 68,8% des
francs-comtois (+9,0% dans françaises, augmentent de d’affaires est en baisse de créations).
160 Franche-Comté
le Jura à +23,0% dans le 20,8% dans la région, et de 7,5%, la clientèle de loisirs
140
Doubs sur un an). 25,4% en France. se replie de 15,6%. Au sein Nettement moins
Sur la même période, les des départements comtois, le de défaillances
120
immatriculations de véhicules Fort recul nombre de nuitées hôtelières d’entreprises
100
neufs à motorisation essence de la fréquentation ne progresse que dans le Jura
France
augmentent dans les mêmes hôtelière (+0,8%). Il recule surtout Au premier trimestre 2010,
80
proportions en Franche- dans la région dans le Doubs (– 20,1%). 185 procédures de dé-
60
Comté et en France (respecti- En France métropolitaine, la faillance d’entreprises sont
2005 2006 2007 2008 2009 2010
vement +27,5% et +28,0%). Les hôtels francs-comtois fréquentation hôtelière aug- publiées par les tribunaux Source : INSEE (SIRENE [données brutes])
Les ventes de véhicules diesel enregistrent près de 389 000 mente de 1,7% sur un an. de la région, soit un repli de
progressent de 14,6% dans nuitées au premier trimestre 28,6% sur un an. En France, Les défaillances d’entrepri- mais plus particulièrement
Auto-entreprises : les défaillances diminuent de ses reculent dans tous les dé- dans le Doubs (– 45,0%).
en plein essor 7,9% sur la même période. partements francs-comtois, Elles sont en baisse dans tous
Affaiblissement de la fréquentation
hôtelière dans la région
Nombre de nuitées comptabilisées dans les hôtels francs-comtois,
Dans la région, au premier
Les créations dynamisées par les auto-entreprises
par trimestre, par type de clientèle, depuis 2007
trimestre 2010, les créa-
dans tous les départements comtois
700 000
Nombre de créations d’entreprises dans les départements francs-comtois
tions d’entreprises marquent
600 000 Nuitées totales
er 1er
1 trimestre 2010 Rappel trimestre 2009
une progression annuelle de
500 000
61,4%. Les auto-entrepri-
Créations d’entreprises dont auto-entreprises Créations d’entreprises dont auto-entreprises
ses, en particulier, ont plus
400 000
Doubs 1 225 827 796 420
Clientèle d'affaires
que doublé (+108,5%). En
Jura 642 452 383 205
300 000 de loisirs
France, sur la même pé-
Haute-Saône 538 389 302 170
200 000
riode, le nombre de créations
Territoire de Belfort 338 219 219 110
100 000 d’entreprises augmente d’un
Franche-Comté 2 743 1 887 1 700 905
tiers. Les entreprises créées
France 182 511 110 788 136 931 62 820
0
2007 2008 2009 2010
sont majoritairement des Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles
Source : INSEE (SIRENE [données brutes])
Sources : INSEE, CRT et DRT (enquête hôtellerie homologuée [données brutes])- 5 -
Nº 70 - juillet 2010
Des demandeurs d’emploi toujours plus nombreux
les secteurs, dans la région ploi intérimaire franc-comtois légèrement dans le Terri-
Nombre, évolution et répartition du nombre de demandeurs d’emploi
comme en France. atteint un effectif correspon- toire de Belfort (– 1,3%), mais
dans les départements francs-comtois au 31/03/2010
dant à 9 234 ETP. Celui-ci il progresse dans les trois
Demandeurs d’emploi Part dans les demandeurs d’emploi (en %)
L’intérim progresse de 42,9% sur un autres départements francs-
Nombre total Évolution Moins 50 ans Ancienneté
à nouveau sollicité an, alors qu’il reculait de comtois (+9,7% dans le Jura,
Femmes
au 31/03/2010 sur un an (en %) de 25 ans ou plus supérieure à un an
53,7% au cours du premier +25,9% en Haute-Saône et
Doubs 34 234 +15,1 48,5 14,9 17,8 36,5
Au cours des trois premiers trimestre de 2009. Le nom- +79,2% dans le Doubs).
Jura 14 325 +10,5 50,7 15,6 19,4 35,3
mois de l’année 2010, l’em- bre d’intérimaires diminue En Franche-Comté, sur la
Haute-Saône 13 869 9,4 51,0 17,0 19,5 38,3
période considérée, les ef-
Territoire de Belfort 9 775 +14,5 48,2 16,2 17,6 37,0
Arc jurassien suisse :
fectifs intérimaires diminuent
Franche-Comté 72 203 +13,0 49,4 15,6 18,4 36,7
un taux de chômage toujours en progression
de 1,4% dans le commerce,
France métropolitaine 3 923 869 +12,5 49,3 15,4 17,9 34,7
et de 16,6% dans la construc-
Au premier trimestre 2010, l’Arc jurassien suisse compte Champ : DEFM de catégories A, B, C (données brutes)
Sources : Pôle emploi (statistiques du marché du travail [STMT]) - DARES
33 132 chômeurs, soit 6,3% de plus qu’au dernier trimestre tion. En revanche, ils sont en
2009 et 37% de plus en un an. La hausse est plus marquée
hausse de 19,4% dans les
chez les hommes que chez les femmes (respectivement +9,1%
services, et de 76,2% dans hausse de 13,0% sur un an. est de 36,7% dans la région ; Au premier trimestre 2010,
contre +2,7%). Le taux de chômage subit une hausse de 0,4
l’industrie. Dans ce secteur, Parmi eux, 49 661 n’ont pas c’est-à-dire 9,3 points de plus 9,7% de la population ac-
point par rapport au trimestre précédent et se fixe à 5,9% de la
les effectifs intérimaires re- d’emploi (catégorie A). qu’en mars 2009. tive franc-comtoise est au
population active. Cette progression, relativement homogène
entre les cantons de l’Arc jurassien, reste légèrement trouvent leur niveau du qua- Au sein des départements
Repli du taux de chômage régional
supérieure à celle de la Suisse (+0,2 point).
trième trimestre 2008. francs-comtois, l’augmenta-
en début d'année
Au cours des trois premiers mois de l’année 2010, la main
tion du nombre de deman-
Évolution trimestrielle du taux de en Franche-Comté
d’oeuvre frontalière travaillant dans l’Arc jurassien suisse
et en France métropolitaine depuis 2000
Le taux de chômage deurs d’emploi de catégo-
s’élève à 30 900 personnes, soit 140 frontaliers de plus qu’à
En %
11,0
cesse de gagner ries A, B, C s’échelonne de
la fin de l’année 2009 (+0,4%). Toutefois, cette population est
en retrait de 1% par rapport à la même période de l’année du terrain +9,4% en Haute-Saône à 10,0
France métropolitaine
passée.
+15,1% dans le Doubs.
9,0
er
Au 1 trimestre 2010, le canton de Neuchâtel compte
À la fin du mois de mars En Franche-Comté, la part
8,0
85 300 emplois, en baisse de 0,2% par rapport au trimestre
2010, 72 203 demandeurs de chômeurs âgés de moins
précédent. Dans le canton de Vaud, l’emploi continue de
7,0
d’emploi tenus d’effectuer de 25 ans atteint 15,6%, soit
Franche-Comté
progresser sur un rythme annuel de 1,3% contre +0,1% au
6,0
niveau national. des actes positifs de recher- 0,2 point de plus qu’au ni-
5,0
che d’emploi (catégories A, B, veau national. La proportion
Pour plus d’informations, voir
C) sont inscrits au Pôle emploi de demandeurs d’emploi
4,0
Les publications de l’Observatoire statistique
00 01 02 03 04 05 07 08 09 10
06
transfrontalier de l’arc jurassien
en Franche-Comté, soit une inscrits depuis plus d’un an
Années
Source : INSEE (taux de chômage localisés [données CVS])?
- 6 -
Nº 70 - juillet 2010
chômage, contre 9,5% en
« Au milieu du gué »
France métropolitaine. Le
Au premier trimestre 2010, la croissance en Europe et en France est restée modeste, en raison d’une demande interne atone. Mais, sous l’effet du redémarrage de la zone
taux de chômage recule de
euro, le PIB des économies avancées croîtrait nettement au deuxième trimestre (+0,6%).
0,3 point en Franche-Comté
En France, la croissance du PIB atteindrait 0,5% au deuxième trimestre, après une augmentation de 0,1% au premier. L’économie française s’inscrirait ensuite en hausse
par rapport au trimestre
modérée aux troisième et quatrième trimestres (+0,4%) .
précédent, alors qu’il reste
Les exportations françaises resteraient dynamiques jusqu’à fin 2010. Elles augmenteraient de 8,6% en 2010, après avoir chuté de 12,2% en 2009.
La production manufacturière française progresserait de +1,5% au deuxième trimestre, après avoir nettement ralenti en début d’année. Sa croissance serait ensuite de
stable en France métropoli-
l’ordre de +0,5% par trimestre au second semestre. Fin 2010, la production industrielle resterait encore très inférieure à son niveau d’avant la crise (– 11%).
taine. Sur un an, le taux de
L’emploi total se redresserait légèrement en 2010 et gagnerait 63 000 postes. L’emploi marchand non agricole progresserait légèrement sur toute l’année. Il bénéficierait de
chômage progresse de 0,7
32 000 postes supplémentaires au premier semestre, puis de 19 000 au second. En revanche, dans les secteurs non marchands, l’emploi diminuerait au second semestre.
point dans la région, soit 0,1
En France métropolitaine, après 6 trimestres de forte hausse, le taux de chômage retrouve son niveau de 1999. Il devrait se stabiliser à 9,5% tout au long de l’année 2010.
point de moins qu’au niveau
En raison du rebond des prix de la consommation, la progression du pouvoir d’achat des ménages ralentirait en 2010 (+1,1%, après +1,6% en 2009). En effet, l’inflation
sous-jacente remonterait légèrement en France au cours de cette année. Après un deuxième trimestre atone, la consommation des ménages croîtrait légèrement au second
national. Au sein des dépar-
semestre (+0,3% par
tements comtois, le taux de
Vers une accélération de la croissance au deuxième trimestre
trimestre). Confrontés au
France : équilibre ressources-emplois en volume
chômage localisé s’établit à
niveau élevé du chômage
Variations T/T-1 (en %)
8,4% dans le Jura, 9,4% en
et à la remontée de
2008 2009 2010
2008 2009
Haute-Saône, 10,0% dans
l’inflation, les ménages
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2* T3* T4*
choisiraient d’augmenter
le Doubs et 11,0% dans le
Produit intérieur brut +0,5 – 0,6 – 0,3 – 1,7 – 1,4 +0,2 +0,3 +0,5 +0,1 +0,5 +0,4 +0,4 +0,1 – 2,5
leur taux d’épargne.
Importations +1,5 – 1,0 – 0,2 – 4,0 – 6,0 – 3,0 +0,2 +2,6 +2,0 +2,0 +1,7 +1,6 +0,3 – 10,6
Territoire de Belfort.
Cependant, si les tensions
Dépenses de consommation des ménages – 0,3 – 0,1 +0,1 0,0 0,0 +0,4 +0,3 +0,9 0,0 0,0 +0,3 +0,3 +0,5 +0,7
observées sur les marchés
Dépenses de consommation des APU** +0,4 +0,4 +0,7 +0,6 +0,5 +0,7 +0,8 +0,7 +0,1 +0,4 +0,4 +0,4 +1,6 +2,6
Martine AZOUGUAGH,
financiers venaient à
Formation brute de capital fixe (FBCF) +0,9 – 1,6 – 0,9 – 2,5 – 2,5 – 1,3 – 1,3 – 1,1 – 0,8 +0,4 +0,1 +0,5 +0,3 – 7,0
Catherine PERRIN
s’accentuer brutalement, ce
dont :
scénario de reprise pourrait
Entreprises non financières +1,9 – 1,6 – 0,2 – 3,0 – 3,4 – 1,4 – 1,3 – 1,2 – 0,9 +0,6 +0,2 +0,7 +2,2 – 7,9
INSEE Franche-Comté
être remis en cause. À
Ménages – 0,4 – 1,7 – 2,7 – 2,7 – 2,4 – 2,0 – 1,7 – 1,5 – 0,7 – 0,4 +0,3 +0,4 – 2,7 – 8,7
8 rue Garnier BP 1997
l’inverse, une poursuite de
Exportations +1,9 – 2,2 – 0,6 – 6,6 – 7,7 +0,2 +1,7 +0,4 +3,9 +2,4 +2,1 +1,5 – 0,8 – 12,2
25020 BESANÇON Cedex
la dépréciation de l’euro
Contributions :
Tél : 03 81 41 61 61
Demande intérieure hors stocks +0,1 – 0,3 0,0 – 0,4 – 0,4 +0,1 +0,1 +0,5 – 0,1 +0,2 +0,3 +0,4 +0,7 – 0,5 pourrait permettre aux pays
Fax : 03 81 41 61 99
Variations de stocks*** +0,3 0,0 – 0,2 – 0,7 – 0,8 – 0,8 – 0,2 +0,6 – 0,1 +0,2 0,0 0,0 – 0,3 – 1,8 de la zone euro de mieux
Directeur de la publication :
Commerce extérieur +0,1 – 0,3 – 0,1 – 0,6 – 0,3 +0,9 +0,4 – 0,6 +0,4 +0,1 +0,1 – 0,1 – 0,3 – 0,2 profiter du dynamisme du
François Houssin
* Prévisions, d’après la note de conjoncture nationale de juin 2010 commerce mondial.
Rédactrice en chef :
** Dépenses de consommation des administrations publiques
Christiane Poncet
*** Les variations de stocks comprennent les acquisitions nettes d’objets de valeur
Mise en page :
Source : INSEE (données CJO-CVS)
Sophie Gille-Meignier, Yves Naulin
D’après la note de conjoncture nationale de juin 2010
© INSEE 2010
http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=note.htm
Dépôt légal : juillet 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.