Un premier trimestre 2008 modeste

De
Publié par

L’économie régionale marque le pas au premier trimestre 2008. L’activité ralentit dans plusieurs branches de l’industrie et la dégradation sur le marché immobilier se confirme. Les créations d’entreprises sont en faible hausse tandis que les défaillances augmentent nettement. Même si les créations d’emploi se poursuivent, elles sont moins dynamiques que lors des trimestres passés. Entre hausse des exportations et dynamisme de la production, le secteur des biens d’équipement fait preuve d’une bonne résistance dans une conjoncture mondiale et intérieure dégradée.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Avertissement :
En raison d’un changement
méthodologique, les données
concernant l’emploi salarié
ne sont pas disponibles pour
erle 1 trimestre 2008.
CONJONCTURE
- -
Nº 46 - juillet 2008
Nº 46
juillet 2008
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15 /mn)
L’économie régionale marque le pas au premier trimestre 2008. L’activité ralentit dans plusieurs
branches de l’industrie et la dégradation sur le marché immobilier se confirme. Les créations
d’entreprises sont en faible hausse tandis que les défaillances augmentent nettement. Même si les
créations d’emploi se poursuivent, elles sont moins dynamiques que lors des trimestres passés.
Entre hausse des exportations et dynamisme de la production, le secteur des biens d’équipement fait
preuve d’une bonne résistance dans une conjoncture mondiale et intérieure dégradée.
Exportations : 2,54 milliards d’euros. Sur vanche, elles sont en hausse débute sur une note légère-
le dynamisme des un an, les ventes à l’étranger de 0% sur un an, et progres- ment moins positive. En effet,
biens d’équipement ont progressé de 5%, grâce sent dans tous les secteurs selon l’opinion des indus-
erau dynamisme des exporta- d’activité. triels, l’activité a ralenti au
er erAu trimestre 2008, les tions de biens d’équipement Le solde extérieur au trimestre 2008, et les chefs
exportations ont progressé de (+38%). trimestre 2008 demeure po- d’entreprises ne prévoient
2% par rapport au trimestre Les importations ont diminué sitif à ,6 milliard d’euros, pas d’amélioration notable
e eprécédent, pour atteindre de % par rapport au 4 tri- équivalent à celui du trimestre pour le 2 trimestre.
mestre 2007. Elles s’élèvent précédent. L’industrie des biens d’équi-
ainsi à ,38 milliard d’euros pements reste le moteur
erau trimestre 2008. En re- L’activité ralentit de l’économie régionale,
dans l’industrie… grâce à des carnets de
commandes bien garnis
eAprès un 4 trimestre 2007 et une demande dynami-
plutôt bien orienté, l’année que. Les sites d’Alstom à - 2 -
Nº 46 - juillet 2008
composants électriques et Créations
électroniques. d’entreprises
L’activité est plutôt bien dynamiques dans
orientée dans l’industrie l’industrie
agroalimentaire, alors qu’el-
le ralentit dans les biens de 79 entreprises ont été
consommation. La situation créées en Franche-Comté
erest notamment difficile dans au trimestre 2008, en
les secteurs de l’imprime- hausse de ,8% par rapport
rie et des équipements du au même trimestre en 2007.
foyer ; seule la production La progression est plus forte
dans l’optique et l’horlogerie au niveau national (+8,7%).
s’inscrit en hausse. Les créations d’entrepri-
ses augmentent fortement
… mais reste stable dans le Territoire de Belfort
dans les transports (+,8%) et, dans une moin-
Belfort et Ornans et de GE trimestre 2008 par rapport dre mesure, dans le Doubs (+4,5%) mais se tasse légè- hausse de 7,6% par rapport
erEnergy à Belfort viennent en au même trimestre de 2007. Au trimestre 2008, (+6,9%). En revanche, elles rement dans les services et la au même trimestre de 2007.
effet de remporter de nou- Le lancement de nouveaux l’activité est stable dans le diminuent en Haute-Saône construction (respectivement Pratiquement équivalent au
veaux contrats importants, modèles pourrait cependant transport routier de mar- (– 5,6%) et dans le Jura – 0,7 et – 0,8%). nombre de défaillances enre-
ele premier avec l’Argentine, redynamiser l’activité avec chandises mais les pers- (– 7,%). gistrées au 4 trimestre 2007,
le second avec l’Algérie, notamment l’arrivée de la pectives sont réservées. Même si les créations restent Un nombre ce chiffre est l’un des plus im-
assurant ainsi un surcroît nouvelle 308 SW. Depuis quelques mois déjà, dynamiques dans l’industrie important de portants enregistrés ces cinq
d’activité pour 2008. Dans Les rythmes de production la hausse du prix du gazole (+20,8% entre les premiers défaillances dernières années. Le Jura est
l’industrie automobile, la restent globalement sta- fragilise les trésoreries. Les trimestres 2007 et 2008), le seul département comtois
production ralentit, mais les bles dans les industries des services marchands enregis- elles se font à un rythme plus 227 procédures de dé- qui enregistre une baisse
perspectives restent bonnes. biens intermédiaires. Ils se trent globalement un recul faible depuis les deux der- faillance d’entreprises ont du nombre de défaillances
La production du site de redressent dans le secteur de leur activité en fin de niers trimestres. Le nombre été publiées par les tribunaux (– 37,5%). Dans les autres
Peugeot à Sochaux diminue de la métallurgie, mais trimestre, et les prévisions de créations progresse éga- de la région au cours du départements, la hausse
er ernotamment de 2,4% au se replient dans celui des sont prudentes. lement dans le commerce trimestre 2008, soit une s’échelonne de +24,% pour - 3 -
Nº 46 - juillet 2008
Le marché du travail dans les départements comtois fin 2007
le Doubs à +46,9% pour la Les ventes de voitures essence plein. À la fin décembre
En Franche-Comté les effectifs salariés hors intérim demandeurs d’emploi immédiatement disponibles
e Haute-Saône. Le nombre de dans la région enregistrent 2007, la Franche-Comté est augmentent de 0,5% sur un an (entre le 4 trimestre recherchant un contrat à durée indéterminée
e2007 et le 4 trimestre 2006), principalement grâce et à temps plein (catégorie ) : – 3,4% entre défaillances reste pratique- une baisse de 2,8% sur les au premier rang des régions
au dynamisme du secteur tertiaire dont les effectifs décembre 2007 et décembre 2006. Tous les ment stable dans le Territoire six premiers mois de l’année. françaises pour le taux de
progressent dans tous les départements. Sur la même départements comtois bénéficient de cette
de Belfort. En revanche, les ventes de recours à l’intérim. Les effec-période, la hausse atteint 2,% dans le Territoire de amélioration. Toutefois, le recul est plus marqué
Belfort, portée par la vigueur des secteurs des biens dans le Territoire de Belfort (– 9,%), le Doubs Dans la région, les dé- véhicules diesel ont aug- tifs intérimaires progressent
d’équipements et du conseil aux entreprises. Les (– 4,2%) et la Haute-Saône (– 3,0%) que dans faillances d’entreprises de menté de 2,5%. Le diesel dans tous les départements
effectifs salariés progressent également plus que la le Jura (– 6,5%). Par ailleurs, le Jura est le seul
l’industrie et des services représente ainsi près de 80% comtois, à l’exception du Jura moyenne régionale en Haute-Saône (+,0%), mais département comtois où la baisse du nombre
ont pratiquement diminué des ventes de véhicules neufs (– 0,4%).les équipements du foyer enregistrent une forte baisse de demandeurs d’emploi (de catégorie ) est
d’effectifs dans ce département. Dans le Jura, les inférieure à la moyenne métropolitaine (– 9,4%). d’un quart tandis que celles en Franche-Comté. L’emploi intérimaire di-
effectifs salariés augmentent faiblement (+0,2%). Si l’on s’intéresse à l’ensemble des demandeurs dans la construction et le En Franche-Comté, sur les minue de 5,9% dans le Le Doubs enregistre un recul important de l’emploi d’emploi immédiatement disponibles, quel
commerce ont augmenté de six premiers mois de l’année, commerce, mais progresse dans le secteur automobile et dans les industries que soit le type de contrat recherché, tous les
er d’équipements électriques et électroniques. départements comtois enregistrent une baisse moitié par rapport au 7 véhicules neufs sur 0 ven- dans tous les autres sec-
Le dynamisme de l’emploi salarié en 2007 plus importante (– 4,%) que celle observée au trimestre 2007. Au niveau dus étaient de marques fran- teurs d’activité, jusqu’à
se traduit par une forte baisse du nombre de niveau national (– 0,3%).
national, le nombre de dé- çaises. Cependant, sur cette +8,4% dans les services. en %
Territoire Franche- faillances progresse dans même période, les ventes de Pour le troisième trimestre Évolution sur un an (4T07/4T06) Doubs Jura Haute-Saône de Belfort Comté tous les secteurs. véhicules de marques fran- consécutif, la demande est
Emploi salarié (1) 0,0 +0,2 +1,0 +2,1 +0,5
dont çaises progressent de 5,3% forte dans l’industrie auto-
Industries agricoles et alimentaires – 1,4 – 0,1 +3,0 NS +0,4
Une hausse des contre 8,4% pour les véhicules mobile, avec une hausse de Industries des équipements du foyer – 1,7 – 10,0 – 8,3 NS – 6,5
Industrie automobile – 5,6 NS /// NS – 5,9 immatriculations : de marques étrangères. 4,5% des effectifs intéri-Industries des équipements mécaniques +1,5 – 3,6 +1,4 +9,5 +3,1
Industries des équipements électriques – 3,9 NS NS +5,5 +1,1 succès du diesel maires. En revanche, le re-et électroniques
Métallurgie et transformation des métaux – 0,6 – 0,0 +2,6 – 2,9 – 0,3 Poursuite de la cours à l’intérim enregistre
Commerce et réparation automobile – 5,7 +3,2 NS – 1,1
Commerce de gros +1,6 +2,1 +0,9 – 2,3 +1,2 En Franche-Comté, les imma- hausse des effectifs une baisse dans les biens
Commerce de détail +0,7 – 0,3 +4,4 +1,8 +1,3 triculations de véhicules de jan- intérimaires dans d’équipements (– 7,4%), Transports +1,4 +5,5 +1,8 +1,4 +2,4
Conseils et assistance aux entreprises +0,0 +2,5 – 3,2 +9,4 +2,6 vier à juin 2008 ont progressé l’automobile après avoir déjà ralenti au Services opérationnels aux entreprises – 0,9 +3,5 NS – 3,9 +0,8 e(hors intérim) de 7,4% par rapport à la même 3 trimestre. Les entreprises
Hôtels et restaurants +2,5 1,7 +7,8 +5,5 +3,4
eSanté, action sociale (y compris hôpitaux publics) +1,5 +2,0 +1,8 +0,3 +1,5 période de 2007. Au niveau Au 4 trimestre 2007, l’em- du secteur semblent privilé-
Intérim (équivalents temps plein) (2) +13,0 – 0,4 +17,0 +8,2 +10,0 national, elles ont augmenté de ploi intérimaire régional aug- gier l’embauche en contrat Demandeurs d’emploi (3)
Catégorie – 4,2 – 6,5 – 3,0 – 9, – 3,4 4,5%. Sur cette même période, mente de 0,0% par rapport à durée indéterminée en
Catégories +2+3 – 4,2 – 0,7 – 4,5 – 7,3 – 4,
tous les départements comtois au même trimestre de l’année raison de la bonne tenue
/// : indisponible ou couvert par le secret statistique
NS : non significatif statistiquement enregistrent une hausse des précédente, pour atteindre de l’activité et de la visibilité
(1) Source : URSSAF - INSEE (données brutes) emploi salarié dans le secteur marchand non agricole hors intérim immatriculations. 5 063 équivalents temps offerte par des carnets de (2) Source : DARES (données brutes) - UNEDIC
(3) Source : Ministère du Travail - ANPE (données CVS)- 4 -
Nº 46 - juillet 2008
La baisse du nombre de demandeurs d’emploi se poursuit (– 2,7%). La bonne tenue
Demandeurs d’emploi Part dans les demandeurs d’emploi (%) de l’activité industrielle, la
Nombre total Évolution Ancienneté sup. vigueur de l’emploi comme Femmes Moins de 25 ans 50 ans et plusau 31/05/2008 sur un an (%) à un an
de l’intérim dans ce départe-
Doubs 4 330 – 2,7 48,5 6,8 5,3 22,9
Jura 5 749 +3,3 5,5 8,0 6,9 20,3 ment expliquent que le recul
Haute-Saône 6 204 +0,4 52,2 8,9 6,2 25,4
y soit particulièrement fort. Territoire de Belfort 4 487 – 2,7 48,9 7,3 6,7 27,9
Franche-Comté 30 770 – 2,7 49,9 17,5 16,0 23,7 Le repli est moins important France 799 092 – 4,3 48,5 6,3 5,8 25,6
Source : ANPE - Champ : DEFM de catégorie 1 (données brutes) dans le Doubs (– 2,7%).
En revanche, le nombre de
de mois (DEFM) de catégorie demandeurs d’emploi pro-
(demandeurs d’emploi gresse dans le Jura (+3,3%)
immédiatement disponibles et il est quasiment stable en
et cherchant un CDI à temps Haute-Saône (+0,4%).
plein) se poursuit en Franche- La part des demandeurs
Comté, mais à un rythme d’emploi inscrits depuis plus
plus modéré que lors des d’un an continue de décroître
trimestres précédents. En dans la région : 23,7% à la
un an, le nombre de DEFM fin mai 2008.
de catégorie a reculé de En ajoutant les demandeurs
2,7% (– 4,3% en métropole). d’emploi à la recherche d’un
À la fin mai 2008, la Fran- CDI à temps plein (catégorie
che-Comté compte 30 770 ) et ceux à la recherche d’un
demandeurs d’emploi dans travail temporaire, d’un CDD
cette catégorie. L’améliora- ou d’un travail à temps par-
tion profite surtout aux plus tiel (catégories 2 et 3), le recul
commande remplis pour les Demandeurs de 50 ans, dont la part dans du nombre de demandeurs d’emploi appartenant à l’une davantage en Franche-Comté
prochains mois. Les effectifs d’emploi : la baisse les demandeurs d’emploi d’emploi dans la région est des ces trois catégories. (– 2,%) qu’au niveau natio-
intérimaires augmentent de se poursuit à un s’établit à 6,0% dans la alors de 4,5% sur un an, Sur la même période (mai nal (– 5,4%). Tous les départe-
5,9% dans les industries de rythme plus modéré région. contre une baisse de 5,7% 2007 à mai 2008), le nombre ments comtois bénéficient de
biens intermédiaires, et de Au niveau départemental, la au niveau national. Au total, de demandeurs d’emploi non cette baisse, mais c’est dans le
6,3% dans celles des biens Le recul du nombre de de- baisse la plus forte se situe on dénombre en Franche- immédiatement disponibles Territoire de Belfort qu’elle est
de consommation. mandeurs d’emploi en fin dans le Territoire de Belfort Comté 39 993 demandeurs (catégories 6, 7 et 8) diminue la plus importante (– 7,6%).- 5 -
Nº 46 - juillet 2008
erAu trimestre 2008, le démarque avec une progres-
taux de chômage localisé sion des nuitées vendues de
régional s’établit à 6,7% près d’un tiers par rapport au
erde la population active, trimestre 2007. Les autres
en baisse de ,2 point départements enregistrent,
sur un an. Le repli est de quant à eux, des hausses de
même ampleur au niveau 5 à 7%. Au niveau national,
national, où les chômeurs l’augmentation est moins
représentent 7,2% de la importante qu’en Franche-
population active. La zone Comté (+5,4%).
d’emploi de Belfort enre-
gistre un des plus forts taux Une forte hausse
de chômage de la région des prix du lait
(7,9%), mais également la et des céréales
plus forte baisse sur un an
erprovisoirement pas diffusées. Une fréquentation (– 2,2 points). Le taux de Le trimestre 2008 mar-
De nombreux professionnels chômage est le plus élevé hôtelière en nette que la fin de la campa-
dans la zone de Montbéliard confirment la dégradation du hausse gne laitière 2007-2008. Au diocre des fourrages d’hiver les éleveurs francs-comtois
marché immobilier même s’il (8,5%), et le plus bas dans cours de celle-ci, d’après ont pénalisé la production à n’ont, au final, pas réalisé
celle de Morteau (3,6%). est difficile de chiffrer avec Les hôtels francs-comtois ont la direction régionale de partir du mois d’août. Hor- leurs quotas.
précision l’ampleur de la comptabilisé plus de 434 500 l’Agriculture et de la Fo- mis dans le Jura, la situation Le prix moyen payé aux
erbaisse, tant des autorisations Un ralentissement nuitées au trimestre 2008, rêt (D.R.A.F.), les éleveurs s’est redressée en toute fin producteurs pour du lait
du marché immobilier de construire que des mises en hausse de 9,6% sur un francs-comtois ont livré un de campagne. En effet, standard, toutes qualités
en chantier. an. La fréquentation de la peu plus de 0,6 millions les producteurs ont moins confondues, s’établit à
En raison de changements Dans les travaux publics, l’ac- clientèle d’affaires a particu- d’hectolitres (hl) de lait, réformé leurs vaches qu’à 38,34 euros/hl au premier
tivité reste tirée par les grands lièrement augmenté au cours dans le mode de traitement soit une baisse de 0,5% l’accoutumée pour profiter trimestre 2008 et progresse
travaux d’infrastructure de la des permis de construire, de ce trimestre (+3,6%), par rapport à la campagne de la rallonge des quotas de 35% par rapport au
les données concernant la région, comme ceux de la la hausse de la clientèle de précédente. Après un début laitiers décidée au niveau même trimestre de 2007.
ligne à grande vitesse et de construction de logements loisirs étant plus mesurée de campagne prometteur, européen afin de répondre Dans la continuité du se-
neufs et de locaux à usage l’élargissement de l’autoroute (+2,4%). Au sein de la ré- les mauvaises conditions de à la demande croissante cond semestre 2007, le
entre Montbéliard et Belfort. gion, le Territoire de Belfort se autre qu’habitation ne sont pâturage et la qualité mé- de lait. Malgré ce rebond, prix du lait standard devrait - 6 -
Nº 46 - juillet 2008
Baisse de régime
ercontinuer à progresser au au trimestre 2007). En re- INSEE Franche-Comté Au premier trimestre 2008, la croissance encore en 2008. La consommation des ermoins durant le semestre vanche, les cours de la vache 8, rue Garnier - BP 997 mondiale s’est redressée, après le net ménages tendrait à s’affaiblir, pénalisée par
25020 BESANÇON Cedex 2008. de réforme ont progressé en ralentissement enregistré fin 2007. Ce des revenus moins dynamiques et la hausse Tél : 03 8 4 6 6
rebond ne fait, semble-t-il, que marquer une de l’inflation. L’amélioration enregistrée Les fromageries franc-com- raison d’un recul de l’offre Fax : 03 8 4 6 99
Directeur de la publication : amélioration passagère. Le ralentissement en 2007 sur le marché du travail (plus de toises ont produit 2 450 de la part des éleveurs.
Didier Blaizeau de l’économie mondiale devrait en effet se 380 000 emplois créés) devrait se poursuivre er er Rédaction en chef : tonnes de comté au Au trimestre 2008, ils
poursuivre en 2008, entraîné par la chute de la en 2008 mais dans une moindre ampleur. François-Xavier Dussudtrimestre 2008, soit 6% de s’établissent en moyenne à Mise en page : construction immobilière, la crise des marchés Ainsi, les créations d’emplois s’ajusteraient
Maurice Boguet, Yves Naulinplus qu’en 2007. En revan- 2,9 euros/kg, soit près de financiers et l’augmentation des prix des au tassement de l’activité limitant ainsi le recul
matières premières agricoles et pétrolières. Les du chômage. En France, le retournement du che, les stocks moyens ont 8% de plus sur un an. © INSEE 2008 - dépôt légal : Juillet 2008
fortes hausses du prix des matières premières marché immobilier semble désormais établi. fortement diminué (– 0%) D’après les estimations de
entretiennent une inflation alimentaire et Son ampleur demeure incertaine et constitue en raison de la baisse de semis, les surfaces de blé
énergétique élevée dans la plupart des pays. de ce fait un aléa à la baisse plus ou moins
production en 2007. Dans tendre et d’orge d’hiver En France, après un assez bon premier forte de l’investissement des ménages. À
ce contexte, les prix moyens progresseraient de 2 à 4%, trimestre (+0,5%), la croissance devrait être l’inverse, la vigueur de l’investissement des
faible sur le reste de l’année 2008 (comprise entreprises au début de l’année pourrait se progressent de plus de 5% tandis que celles du colza
erentre +0,0 et +0,2% par trimestre). prolonger et soutenir la demande intérieure. par rapport au trimestre resteraient stables.
La conjoncture mondiale dégradée ainsi que le Cependant, le durcissement des conditions 2007. La campagne de Les cours des céréales restent
niveau élevé de l’euro freinent les exportations. d’octroi de crédit ainsi que la dégradation
production 2007/2008 du nettement supérieurs à leur La contribution du commerce extérieur à la conjoncturelle nationale et internationale
mont d’or s’est achevée niveau de début 2007. Fin croissance annuelle française devrait donc être ne seront pas favorables à de nouveaux
négative et le déficit commercial se creuserait investissements productifs. en mars. La production mars, les cours moyens de-
cumulée s’élève à 4 270 puis le début de campagne
D’après la note de conjoncture nationale de juin 2008
tonnes, soit un recul de % étaient supérieurs de 75% http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=note.htm
par rapport à la campagne pour le blé, de 80% pour
précédente. l’orge et 50% pour le maïs
Pour en savoir plus : Les abattages de gros bovins par rapport à ceux de mars
continuent de baisser dans la 2007. n
http://www.insee.fr/fr/regions/f-comte/default.asp?page=conjoncture/conjoncture.htm
région (– 0% par rapport Catherine Perrin

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.