Une inflation plus fébrile en 2000

De
Publié par

Après trois ans de hausse des prix particulièrement modérée, l'année 2000 se caractérise par une inflation de 2,2%. Au-delà de l'envolée saisonnière des produits frais, les principaux facteurs de hausse sont les carburants et le tabac.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

économie
Les prix
Une in fla tion plus fé brile en 2000
Après trois ans de hausse des prix par ti cu liè re ment mo dérée,
l’année 2000 se ca rac té rise par une in fla tion de 2,2 %. Au-delà de
l’en volée sai son nière des pro duits frais, les prin ci paux fac teurs
de hausse sont les car bu rants et le ta bac.
u cours de l’année 1999, l’in dice duits éner gé ti ques, des trans ports aé riens
des prix est res té atone à La Réu - et du ta bac qui ont en traî né la hausse des Anion, avec une va ria tion, en glis - prix sur cette pé riode.
se ment an nuel, com prise entre – 1 % et
Le ta bac joue un rôle par ti cu lier dans+ 2 %. Ce sont prin ci pa le ment les prix
l’in dice des prix à La Réu nion. Alorsdes pro duits ali men tai res qui ex pli quent
qu’il ne re pré sente que 1,3 % du poids
les va ria tions de l’in dice. Tou te fois, la
de l’in dice to tal, contre près de 2 % pour hausse des prix de l’es sence, dès le mi -
l’in dice de la France en tière, il ap portelieu de l’année, relayée par celle du gaz
une plus grande va ria bi li té sur le ni veauau der nier tri mestre ont pesé sur l’in dice.
des prix. Inté grer le ta bac dans l’in dice L’année 2000 a connu deux
Le pre mier tri mestre de l’année 2000 se des prix re vient en ef fet à mi no rer l’in - pous sées in fla tio nis tes, l’une est
-- due à l’aug men ta tion des pro ca rac té rise par une poussée in fla tion fla tion de 0,4 point pour l’année 1998, la
duits frais après le pas sage deniste que l’on n’avait pas connue de puis ma jo rer de 0,1 point en 1999 et de 0,3
deux cy clo nes, l’autre à l’aug -deux ans. Celle ci est très lar ge ment ex - point en 2000. Ces évo lu tions sont cal - men ta tion des car bu rants.
pliquée par la hausse du prix des pro cu lées de dé cembre à dé cembre. L’im - -
-duits ali men tai res suite aux deux tem pê pact de la hausse du ta bac pour le mois
Le prix des trans ports aé riens croît avectes tro pi ca les Connie et Eline. Le se cond de dé cembre 2000 est en core mo dérée
une sai son na li té pro noncée au mo menttri mestre se ca rac té rise par le réa jus te - car elle n’in ter vient que sur la fin du
des va can ces sco lai res de juil let-août etment du prix des pro duits ali men tai res. mois. De jan vier 2000 à jan vier 2001,
de jan vier. De plus il a aug men té à unCe lui-ci est néan moins com pen sé par la l’ap pli ca tion in té grale de la hausse du
rythme an nuel d’en vi ron 4,5 % sur leshausse im por tante du prix de l’énergie ta bac se tra duit par une aug men ta tion si -
qui main tient l’in fla tion à des ni veaux gni fi ca tive de l’in fla tion à La Réu nion an nées 1999 et 2000, en partie à cause
de la hausse du prix du car bu rant. néle vés jus qu’à la fin de l’année 2000. (+ 1,1 point).
Si la va ria bi li té men suelle de l’in dice est Ces écarts im por tants sont dus à de for - Jean-Bap tiste HERBET
due aux fruits et lé gu mes leur im pact est tes va ria tions dans la po li tique de prix
presque nul sur les deux an nées. Ce sont des im por ta teurs, puis dans la taxa tion
en fait es sen tiel le ment les prix des pro - du ta bac. L’année 1998 avait connu, en
mai, une baisse des prix de 36 % due à Le chan ge ment de baseune forte concur rence entre im por ta-
de l’in dice des prix à lateurs. Néan moins l’es sen tiel de cette
baisse a été rat tra pé en deux ans par pa - consom ma tion.
-liers suc ces sifs. En dé cembre 2000 l’an
nonce d’une forte hausse de la taxa tion L’année 1998 a été ca rac té risée
du ta bac a fait bon dir les prix. Au mois par un chan ge ment de base pour
l’in dice des prix à la consom ma- de jan vier 2001, la hausse est de 63,5 %
tion. Tout d’abord suite à l’élar gis- sur les trois der niers mois. Le pa quet de
se ment aux DOM du ter ri toire cou -ci ga ret tes de vient ain si net te ment plus
vert par la comp ta bi li té na tio nale,cher qu’en mé tro pole.
l’in dice ma tion
de La Réu nion, au même titre que-La hausse du prix du pé trole sur le mar
ce lui des Antil les et de la Guyane,ché in ter na tio nal n’a pas été com plè te -
entre dans la dé fi ni tion de l’in dicement ré per cutée à La Réu nion. Cer tes, le des prix à la consom ma tion France
prix de l’énergie a aug men té mais dans -en tière. Ensuite, un cer tain «toi let
une pro por tion net te ment moins im por - tage» de l’in dice des prix à La
- Réu nion a été ef fec tué. En ré su- tante (+ 24 % sur deux ans pour l’es
mé, le poids des pro duits frais asence contre + 300 % pour le prix du ba -Le prix du ta bac a re joint à la
été net te ment ré duit, au pro fit deril de Brent de jan vier 1998 à l’au tomnefin de l’année 2000 son ni veau
ce lui du ta bac et, dans unedu dé but de 1998. Le gaz a en ta- 2000). Les al lè ge ments en ni veau sur les
moindre me sure, de l’énergie etmé une hausse de puis le mi lieu taxes af fec tant les prix des pro duits des ser vi ces.de 1998, re joint par l’es sence à éner gé ti ques ont per mis d’at té nuer cettela fin de 1999.
hausse.
7

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.