Chapitre "Santé" extrait du TELR 2008

De
Publié par

Le Languedoc-Roussillon est bien équipé dans le domaine sanitaire. Les professionnels sont nombreux et leur densité est nettement supérieure à la moyenne nationale

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins

PRÉSENTATION
e Languedoc-Roussillon est bien équipé dans le domaine sanitaire. Les pro-
fessionnels sont nombreux et leur densité est nettement supérieure à laLmoyenne nationale. C'est ainsi que les médecins généralistes sont
er136 pour 100000 habitants dans la région, au 1 janvier 2006, contre 112 au
niveau national. Pour les spécialistes, les taux sont respectivement de 105 et 86.
Cette densité favorable ne doit pas occulter des inégalités de répartition spatiale
des soignants, concentrés sur la zone littorale mais déficitaires dans les zones de
" l'arrière-pays ".
Pour les autres professionnels de santé, le constat est le même: la densité est
supérieure en Languedoc-Roussillon. L'écart est particulièrement important pour
les infirmiers diplômés d'État, avec une densité de 219 professionnels pour 100 000
habitants contre 108 au niveau national.
Pour les équipements sociaux et médico-sociaux la situation reste contrastée. Les
capacités d'accueil des personnes âgées dans la région sont inférieures à la
moyenne nationale, alors que la part des plus de 75 ans y est plus élevée. C'est
l'inverse pour la prise en charge des adultes handicapés en centre d'hébergement
pour lesquels la région est relativement mieux dotée.
En ce qui concerne les hospitalisations de court séjour, l'offre du secteur privé est
relativement plus développée dans la région qu'au niveau national. Parmi les dis-
ciplines, la médecine reste avant tout l'affaire de l'hôpital public, alors que la majeu-
re partie des entrées en hospitalisation privée se fait dans le secteur de la chirur-
gie.
La mortalité prématurée reste élevée en Languedoc-Roussillon. La mortalité par
accident de circulation est supérieure à la moyenne nationale pour les 15/24 ans.
Par ailleurs le recours aux interruptions volontaires de grossesse est plus fréquent
en Languedoc-Roussillon qu'en France.
© INSEE - TELR 2008 83DÉFINITIONS
Court séjour: médecine, chirurgie, gynéco- surveillance constante et des traitements d'en-
obstétrique. tretien.
Les établissements de santé sont de nature Etablissement d'hébergement pour person-
publique ou privée. ne âgées dépendantes (EHPAD) : ont vocation
Les établissements publics de santé sont les à remplacer tous les établissements médicali-
centres hospitaliers et les hôpitaux locaux. sés hébergeant des personnes âgées, suite à la
mise en oeuvre de la réforme de la tarificationLes centres hospitaliers qui ont une vocation
dans ces établissements.régionale liée à leur haute spécialisation et qui
figurent sur une liste établie par décret sont Etablissements d'enfants à caractère sani-
dénommés centres hospitaliers régionaux; ils taire: ils regroupent les maisons d'enfants, à
assurent en outre les soins courants à la popu- caractère sanitaire, assurant un accueil perma-
lation proche. nent ou temporaire ainsi que les pouponnières
à caractère sanitaire.Les centres hospitaliers régionaux ayant
passé une convention avec une université com- Maisons de santé pour maladies mentales:
portant une ou plusieurs unités de formation et établissements privés donnant des soins à des
de recherche médicales, pharmaceutiques ou malades mentaux
odontologiques sont dénommés centres hospi- Établissements de lutte contre l'alcoolisme:
taliers universitaires. établissements assurant la désintoxication et
Les hôpitaux locaux ne peuvent assurer les (ou) les traitements en vue d'un retour à une
soins qu'en médecine et à condition de passer existence autonome.
convention avec un ou plusieurs centres hospi- Centres conventionnés de soins pour toxi-
taliers publics ou établissements de santé pri- comanes: Etablissements assurant la prise en
vés. Les modalités particulières du fonctionne- charge médico-psychologique ou sociale et
ment médical des hôpitaux locaux sont fixées éducative des toxicomanes en cours de sevra-
par voie réglementaire. ge.
Établissements de soins de courte durée : ils
Centres de lutte contre le cancer:
sont destinés à assurer les soins pendant la Etablissements assurant le dépistage, l'exa-
phase aiguë de la maladie, et regroupent les men, l'hospitalisation, le traitement et le suivi
établissements de soins obstétriques et chirur- des malades.
gicaux-obstétriques, les établissements de
Hôpitaux, lits et places : les chiffres des lits ensoins chirurgicaux, médicaux et pluridiscipli-
hospitalisation complète ne concernent pas lesnaires.
maisons de retraite des hôpitaux publics. Les
Établissements de soins de suite et de établissements de santé publics et privés assu-
rééducation (moyen séjour): établissements rent principalement des soins en hospitalisation
où sont adressés des malades qui, après un complète. Mais les évolutions récentes des
épisode aigu ou une intervention chirurgicale, technologies et des pratiques médicales
ne justifient plus d'une surveillance médicale ou
conduisent les hôpitaux à s'orienter vers de
chirurgicale continue mais, pour une durée limi- nouvelles prises en charge des malades (hospi-
tée, font l'objet de soins ne relevant pas de talisation de jour, de nuit, à domicile).
techniques particulières: repos, régime, réédu-
cation, etc. Hospitalisation complète: elle qualifie l'activi-
Unités de soins de longue durée (long té des unités et services qui, accueillant et
séjour): ce sont des établissements destinés à hébergeant des malades, se caractérisent par
l'hébergement des personnes n'ayant plus leur un équipement en lits d'hospitalisation et par
autonomie de vie et dont l'état nécessite une des équipes médicales et paramédicales qui
84 © INSEE - TELR 2008DÉFINITIONS
assurent le diagnostic, les soins et la surveillan- Taux d'équipement: rapport du nombre de lits
ce. installés à la population concernée estimée au
premier janvier.Hospitalisation de jour: elle qualifie des unités
hospitalières qui effectuent pendant la seule
journée des soins ou investigations spécialisées,
des traitements médicaux séquentiels délicats,
SIGLESdes interventions chirurgicales courtes ou une
surveillance post-thérapeutique particulière. ACOSS: Agence centrale des organismes de
sécurité sociale, qui centralise, gère et redistri-Hospitalisation de nuit: elle concerne les uni-
bue les cotisations collectées par les Urssaftés et services qui accueillent et traitent les
(Régime Général de Sécurité Sociale. RG).malades dont l'état n'exige qu'une hospitalisation
ADELI : automatisation des listes deslimitée à la période nocturne (essentiellement
Professionnels de Santé.services psychiatriques).
CAF : Caisse d'allocations familiales (RG).
Officines pharmaceutiques: la réglementation CNAF : Caisse Nationale d'allocations familiales
lie l'ouverture d'une officine pharmaceutique à un (RG).
seuil de population variable selon l'aggloméra- CNAM : Caisse nationale d'assurance maladie
tion ou la zone rurale. (RG).
DDASS : Direction départementale des affairesPraticiens libéraux: praticiens exerçant à titre
sanitaires et sociales.libéral exclusivement et praticiens qui associent
DRASS : Direction régionale des affaires sani-activité libérale et salariale, à l'exception des
taires et sociales.médecins hospitaliers assurant des consulta-
FINESS : fichier national des établissementstions privées à l'hôpital.
sanitaires et sociaux.
Praticiens salariés : praticiens exerçant exclusi- INSERM : Institut national de la santé et de la
vement en établissement d'hospitalisation, en recherche médicale.
établissement médico-social, en centre de soins MSA : Mutualité sociale agricole.
ou en centre de recherche ou d'enseignement. SRITEPSA : Service régional de l'inspection du
Sont également comptabilisés sous cette appel- travail, de l'emploi et de la politique sociale agri-
lation les médecins contrôleurs des organismes cole.
d'Assurance Maladie, les médecins de Santé URSSAF : Union pour le recouvrement des coti-
Publique… sations de sécurité sociale et d'allocations fami-
liales.Statistiques des causes de décès: ces statis-
tiques sont élaborées à partir de la confrontation
des certificats médicaux de décès adressés à
l'INSERM par les DDASS, avec les données
socio-démographiques, transmises par l'INSEE.
Toute déclaration de décès est, en principe,
accompagnée de la déclaration de la cause de
décès dressée sur bulletin anonyme. Celle-ci est
codée selon les règles de classification interna-
tionale des maladies. L'importance de certaines
maladies, qui peuvent être " impliquées " dans le
décès sans être considérées comme la cause
immédiate de celui-ci, est sous-estimée: c'est le
cas des maladies circulatoires, de l'alcoolisme et
du tabagisme.
© INSEE - TELR 2008 856.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
erCapacité d’accueil en nombre de lits ou places au 1 janvier 2006
Unités : le lit, la place
Région/
Pyrénées- Languedoc- France
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon métro-
politaine %
Ensemble court séjour
Secteur public
Médecine 580 794 1 476 160 430 3 440 3,7
Chirurgie 162 334 774 60 147 1 477 3,4
Gynécologie - Obstétrique 61 110 127 17 32 347 2,4
Secteur privé
Médecine 62 144 526 5 206 943 4,5
Chirurgie 263 557 1 016 40 464 2 340 4,9 55 82 199 - 82 418 5,3
Soins de suite et de réadaptation
Hospitalisation complète (Secteur public)
Réadaptation fonctionnelle 40 187 189 - - 416 4,9
autres soins de suite 65 179 277 61 40 622 2,1
Hospitalisation complète (Secteur privé)
Réadaptation fonctionnelle 30 122 873 45 940 2 010 10,2 278 378 437 165 603 1 861 5,6
Hospitalisation de jour (public + privé)
Réadaptation fonctionnelle 10 37 37 - - 84 7,6
Psychiatrie
Secteur public
Hospitalisation complète
infanto-juvénile - 5 19 10 6 40 2,4
adulte 34 357 479 160 261 1 291 3,4
Hospitalisation jour ou nuit
infanto-juvénile 16 73 73 33 50 245 3,5
adulte 20 129 314 38 161 662 4,7
Secteur privé
Hospitalisation complète
infanto-juvénile 5 - 7 - - 12 2,9
adulte 280 517 579 - 139 1 515 7,8
Hospitalisation jour ou nuit
infanto-juvénile 30 21 - - - 51 3,2
adulte 42 11 8 - - 61 1,8
Source : DRASS - DREES : Enquête SAE
© INSEE - TELR 2008866.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
erTaux d'équipement en établissements de santé au 1 janvier 2006
Unités : en lits et places pour 1000 hab.
Pyrénées- Languedoc-
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon
Ensemble court séjour
Médecine 2,02 1,51 2,33 2,14 1,59 1,94
Chirurgie 1,40 1,45 2,07 1,33 1,66 1,72
Gynécologie - Obstétrique 0,37 0,30 0,37 0,22 0,28 0,33
Soins de suite et de réadaptation
Réadaptation fonctionnelle 0,24 0,55 1,20 0,58 2,27 1,05
Equipement global 1,26 1,37 1,99 3,52 3,81 2,07
Psychiatrie
infanto-juvénile 0,79 0,84 0,53 3,43 0,81 0,78
adulte 1,39 1,94 1,79 3,27 1,66 1,80
Source : DRASS - DREES : Enquête SAE
erOfficines et laboratoires au 1 janvier 2007
Unités : l'officine, le laboratoire
Région/
Pyrénées- Languedoc- France
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon métro-
politaine %
Officines pharmaceutiques (1) 146 265 405 39 178 1 033 4,4
Laboratoires d'analyses médicales 16 58 103 5 38 220 5,4
Source : DRASS - ADELI - FINESS
(1) Y compris pharmacies mutualistes et minières
© INSEE - TELR 2008 876.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
Activité du court séjour hospitalier : hospitalisation complète en 2005
Unité : nombre d’entrées en hospitalisation complête
Région/
Pyrénées- Languedoc- France Région/
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon métro- France
politaine %
Secteur public
Médecine 28 907 38 085 60 445 4 976 19 643 152 056 3,6 3,5
Chirurgie 7 955 21 872 40 894 3 262 22 022 96 005 4,6 4,4
Gynéco -Obstétrique 3 718 6 613 8 539 1 024 2 887 22 781 2,7 2,5
Secteur privé
Médecine 3 217 11 093 29 018 515 10 694 54 537 5,6 5,4
Chirurgie 13 198 33 124 64 645 1 634 26 222 138 823 5,1 5,0
Gynéco -Obstétrique 2 349 4 667 11 015 5 402 23 433 5,3 5,1
Ensemble
Médecine 32 124 49 178 89 463 5 491 30 337 206 593 3,9 3,8
Chirurgie 21 153 54 996 105 539 4 896 48 244 234 828 4,9 4,8
Gynéco -Obstétrique 6 067 11 280 19 554 1 024 8 289 46 214 3,6 3,4
Ensemble secteurs public et privé
Nombre total d'accouchements 3 369 7 069 12 126 501 4 584 27 649 3,6 3,5
dont césariennes 575 1 483 2 472 91 909 5 530 3,7 3,5
Nombre total d' IVG y.c. ITG (1) 1 255 2 209 4 751 111 1 939 10 265 5,1 4,8
Accueil et traitement des urgences
Nombre de passages année 2004 101 594 116 120 219 123 14 187 94 998 546 022 3,7 3,6
% hospitalisés sur l'année (2) 45,6 22,7 19,6 29,1 35,6 29 /// ///
(1) interruption thérapeutique de grossese
(2) hors unité d'hospitalisation de très courte durée
Source : DRASS - SAE
88 © INSEE - TELR 20086.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
Activité du court séjour hospitalier :
alternatives à l'hospitalisation, hospitalisation à domicile et chimiothérapie
en 2005
Unité : nombre d’entrées
Région/
Pyrénées- Languedoc- France Région/
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon métro- France
politaine %
Venues en hospitalisation de jour, nuit et en anesthésie ou chirurgie ambulatoire
Secteur public
Médecine 5 406 22 688 44 208 158 4 086 76 546 3,7 3,6
Chirurgie 1 165 2 351 8 573 0 4 049 16 138 4,4 4,4
Gynéco -Obstétrique 1 073 6 405 9 143 111 1 444 18 176 7,7 7,4
Secteur privé
Médecine 1 928 7 460 17 318 0 8 631 35 337 3,6 3,5
Chirurgie 15 127 28 769 68 022 1 578 31 104 144 600 5,2 5,2
Gynéco -Obstétrique 182 1 186 3 190 468 5 026 6,5 6,2
Ensemble
Médecine 7 334 30 148 61 526 158 12 717 111 883 3,6 3,6
Chirurgie 16 292 31 120 76 595 1 578 35 153 160 738 5,2 5,1
Gynéco -Obstétrique 1 255 7 591 12 333 111 1 912 23 202 7,4 7,1
Hospitalisation à domicile (Médecine)
Journées de prise en charge 0 0 7 997 0 0 7 997 0,6 0,5
Traitement du cancer
Traitement du cancer Nombre de
préparations de chimiothérapie 14 492 33 226 77 525 408 21 426 147 077 4,5 4,5
délivrées
Source : DRASS - SAE
© INSEE - TELR 2008 896.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
Professionnels de santé en exercice à titre libéral ou salarié
erau 1 janvier 2006
Unité : le professionnel de santé
Région/
Région/
Pyrénées- Languedoc- France
Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon métro-
%
politaine %
Médecins
Médecins généraliste 574 1 149 1 941 117 805 4 586 4,5 4,4
dont généralistes libéraux 422 848 1 444 71 612 3 397 5,0 4,9
Médecins spécialistes 492 1 058 2 363 66 684 4 663 4,4 4,3
dont spécialistes médicaux libéraux 280 575 1 305 24 430 2 614 4,9 4,8
Cardiologie 24 37 82 4 37 184 4,8 4,7
Pédiatrie 13 21 61 0 16 111 3,8 3,8
Radiologie 37 81 116 2 55 291 5,6 5,5
Anesthésie-réanimation 17 42 110 2 37 208 6,1 6
dont spécialistes chirurgicaux libéraux 84 161 378 8 132 763 4,8 4,7
Gynécologie-obstétrique 19 25 74 3 18 139 4,5 4,4
Ophtalmologie 27 50 101 2 44 224 4,8 4,7
Spécialistes en biologie médicale 10 24 54 0 6 94 4,5 4,4
Spécialistes en biologie médicale
7 17 31 0 7 62 6,3 6,2
libéraux
Spécialistes en psychiatrie 33 68 117 8 54 280 3,9 3,8
Ssychiatrie libéraux 20 58 146 2 30 256 4,0 3,9
Pharmaciens 391 811 1 466 98 528 3 294 4,7 4,7
Chirurgiens-dentistes 212 486 868 39 335 1 940 4,7 4,6
Chirurgiens-dentistes libéraux 210 447 819 37 323 1 836 4,8 4,8
Masseurs-kinésithérapeutes 341 770 1 749 75 628 3 563 5,7 5,6
Masseurs-kinésithérapeutes libéraux 282 670 1 344 49 458 2 803 5,7 5,6
Infirmiers diplômés d'Etat et autorisés 2 454 4 617 8 624 763 3 879 20 337 4,3 4,3
Infirmiers libéraux 640 1 414 2 295 92 1 039 5 480 8,4 8,1
Sages-femmes 86 194 371 16 105 772 4,5 4,4
Sages-femmes libéraux 13 57 104 2 35 211 9,8 7,6
Orthophonistes 63 226 468 20 119 896 5,4 5,3
Orthophonistes libéraux 56 199 418 15 100 788 6,0 5,8
Orthoptistes 9 31 62 3 20 125 4,7 4,6
Orthoptistes libéraux 7 20 47 2 16 92 6,3 4,5
Psychomotriciens 20 64 65 12 32 193 3,1 3,1
Pédicures-podologues 61 101 198 7 105 472 4,3 4,3
Ergothérapeutes 19 70 212 25 46 372 6,5 6,4
Source : DRASS - DRESS - ADELI - FINESS
© INSEE - TELR 2008906.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
erDensité de professionnels libéraux de la santé en exercice au 1 janvier 2006
Unité : nombre pour 100 000 habitants
France
Pyrénées- Languedoc-
Aude Gard Hérault Lozère métro- France
Orientales Roussillon
politaine
112Médecins généralistes 125 125 147 92 145 136 112
86Médecins spécialistes 83 85 133 31 102 105 88
62Chirurgiens-dentistes 62 66 83 48 76 74 62
108Infirmiers diplômés d'Etat 190 208 234 120 246 219 107
80Masseurs kinésithérapeutes 84 99 137 64 108 112 80
Source : DRASS - ADELI
© INSEE - TELR 2008 916.1 PERSONNELS ET ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ
erCapacité d’accueil des équipements sociaux au 1 janvier 2006
Unités : l'établissement, le lit, la place
Région/
Région/
Pyrénées- Languedoc- France
Accueil des personnes âgées Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon métro-
%
politaine %
Maison de retraite
Nombre d'établissements 37 67 103 30 39 276 4,4 4,3
Nombre de lits 2 601 4 267 5 497 1 459 2 848 16 672 3,9 3,8
Logement foyer
Nombre d'établissements 15 18 40 3 13 89 3,0 3,0
Nombre de logements 665 877 2 588 108 658 4 896 3,2 3,2
Hébergement temporaire
Nombre de lits 24 145 150 71 390 5,0 5,0
Services de soins à domicile
Nombre de places 623 937 1 445 208 814 4 027 4,9 4,9
Soins de longue durée
Nombre de lits 536 755 992 145 329 2 757 3,8 3,8
Source : DRASS - FINESS
erCapacité d’accueil des équipements sociaux au 1 janvier 2006
Unités : l'établissement, le lit, la place
Région/
Région/
Pyrénées- Languedoc- France
Accueil des adultes handicapés Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon métro-
%
politaine %
Etablissements d'hébergement
Foyer d'hébergement 13 13 13 4 5 48 4,0 3,9
Lits 485 450 452 507 141 2 035 5,2 5,2
Maison accueil spécialisée 4 4 11 8 5 32 7,0 6,9
Lits 165 124 361 404 182 1 236 7,0 6,9
Foyer de vie 4 8 30 15 7 64 4,6 4,5
Lits 98 270 681 541 267 1 857 4,6 4,5
Foyer d'accueil médicalisé 2 5 11 3 1 22 5,0 5,0
Lits 60 164 283 96 32 635 5,2 5,1
Etablissements de travail protégé
Service d'aide par le travail
Nombre d'établissements 15 16 17 5 9 62 4,4 4,3
Nombre de places 955 990 1 398 529 671 4 543 4,4 4,4
Entreprise adaptée
Nombre d'établissements 5 3 7 1 2 18 3,4 3,3
Nombre de places 72 134 173 35 16 430 2,4 2,3
Etablissement et services de réinsertion professionnelle
Nombre d'établissements 0 0 2 0 2 4 3,6 3,6
Nombre de places 0 0 280 0 131 411 3,8 3,8
Source : DRASS - FINESS
92 © INSEE - TELR 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.