Difficultés de santé et handicap : une personne sur sept a des difficultés de santé.

De
Publié par

Un programme d'enquête est en cours pour évaluer les problèmes de santé et le handicap. Les premiers résultats montrent les origines variées de ces difficultés, la première cause étant le vieillissement. Avant soixante ans les réunionnais vivant à domicile semblent moins souffrir de difficultés de santé que les métropolitains. La situation s'inverse après, principalement à cause d'une moindre prise en charge institutionnelle.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

société
Difficultés de santé et handicap
Une personne sur sept
Un programme d’enquête est en cours pour évaluer les
problèmes de santé et le handicap. Les premiers résultats
montrent les origines variées de ces difficultés, la première cause
étant le vieillissement. Avant soixante ans les Réunionnais vivant
à domicile semblent moins souffrir de difficultés de santé que lesL’enquête VQS Métropolitains. La situation s’inverse après, principalement à
cause d’une moindre prise en charge institutionnelle.En France métropolitaine l’enquête VQS
a été couplée avec le recensement de
1999, cela n’a pas été le cas à La n programme d’enquête est en est quasiment identique pour les femmes
Réunion, pour des raisons budgétaires. cours pour évaluer l’ampleur des et les hommes. En observant les taux par
C’est en 2003 que l’INSEE, en partenariat Uproblèmes de santé et de handi- sexe et âge on constate que les variations
avec le Conseil Général et la DRASS, a cap dans la population réunionnaise. de 2-3 points sont tantôt en faveur des
commencé la collecte de cette enquête. Pour obtenir à la fois une bonne repré- hommes, tantôt en faveur des femmes.
sentativité de l’échantillon et des don-
L’enquête comporte des questions La plupart des personnes ayant des diffi-nées détaillées deux enquêtes se succè-
relatives aux difficultés rencontrées : de cultés (sept sur dix )sont limitées dans ledent. La première, appelée VQS (Vie
compréhension, de santé, de besoins choix ou l’exercice de leurs activités quo-quotidienne et santé) est destinée à four-
d’aide et de la reconnaissance d’un tidiennes et ce depuis au moins six mois.nir la base de sondage de la deuxième
handicap. La notion de difficulté a été Les premières raisons évoquées de cesappelée HID (Handicap, incapacités,
interprétée au sens large sans restriction, difficultés sont le vieillissement (24 %desdépendance). L’enquête VQS a été réa-
les personnes faisant état de leurs personnes ayant des difficultés), unelisée en 2003, elle fournit une première
difficultés selon leur propre appréciation. maladie chronique (17 %), des douleursapproche de l’ampleur des phénomènes.
Le même questionnaire a été utilisé à La importantes (15 %), un état nerveux (9 %)Il faudra néanmoins attendre les résultats
Réunion et en métropole. et une autre raison de santé (9 %). Unde l’enquête HID pour avoir une vision
détaillée et précise des problèmes et des peu plus de la moitié ont évoqué commeA La Réunion 16 703 personnes ont
difficultés rencontrées par la population seconde raison : une douleur importanterépondu au questionnaire. Dans un souci
réunionnaise vivant à domicile. Ces don- (15 %) et une maladie chronique (12 %).de représentativité les résultats présentés
nées ne seront disponibles qu’en 2005,
tiennent compte des estimations par sexe
la collecte débutant à la mi-octobre
et âge de la population faites par l’INSEE 7 % des enquêtés
2004.pour l’année 2002.
s’estiment handicapés
L’enquête “Vie quotidienne et santé”
En métropole, le seul département à avoir évalue à 14 % la proportion des person-
exploité les résultats de VQS a été Parmi les enquêtés 7 % estiment êtrenes qui considèrent avoir au moins une
l’Hérault, et la seule région le Languedoc- handicapés mais seulement 4 % ont faitdifficulté de santé parmi la population
Roussillon. une demande de reconnaissance d’unvivant à domicile. Le taux de difficulté
handicap ou d’une invalidité. Dans les
deux tiers des cas cette demande a été
Taux de difficulté de santé et de handicap
acceptée, 9 % attendent encore uneselon l’âge à La RéunionBibliographie réponse et pour 23 %, elle a été refusée.
En raison de ces problèmes de santé, "Une première évaluation des
4 % des enquêtés ont besoin de l’aideproblèmes de handicap” économie de
è
La Réunion n° 116 - 2 trimestre 2003. d’une autre personne dans la vie quoti-
dienne et 2 % ont fait ou souhaitent faire
"Le handicap se conjugue au pluriel”
des aménagements dans leur logement,INSEE PREMIERE n° 742 - octobre
3 % utilisent de façon régulière une pro-2000.
thèse, un appareillage ou un dispositif
technique.
Le pourcentage de personnes en difficul-Les auteurs tés de santé et/ou handicapées augmente
avec l’âge, et notamment après cinquante
Christine CATTEAU est statisticienne ans. La moitié des personnes qui ont des
régionale à la DRASS.
problèmes de santé et/ou qui se sententL’importance des difficultés de
santé et du handicap augmente for- Emilie NARTZ est VACT au Service handicapées ont cinquante-cinq ans ou
tement après cinquante ans. plus.Etudes et Statistiques de la DRASS.
économie 3e trimestre 20046 DE LAREUNIONsociété
a des difficultés de santé
dicapés. Les différences tiellement par un effet de structure
Taux de handicap selon l’âge et la micro- région
observées ne sont pas d’âge : il y a moins de personnes âgées à
négligeables car les écarts La Réunion alors que ce sont elles qui
oscillent entre dix et vingt sont les principales concernées.
points. Cependant, compte
A La Réunion, 36 % des personnes inter-tenu de la petite taille de
rogées ont moins de vingt ans. Cettel’échantillon par micro-
même tranche d’âge ne représentait querégion il convient d’ac-
25 % de l’échantillon métropolitaincueillir avec prudence ces
(22 % dans l’Hérault et 23 % dans lechiffres et d’attendre les
Languedoc-Roussillon). Inversement, seu-résultats de l’enquête HID
lement 12 % ont plus de soixante ans àpour une confirmation
La Réunion, contre 20 % en Francedéfinitive.
métropolitaine, 23 % dans l’Hérault et
24 % dans le Languedoc-Roussillon.Des différences
A âge égal, les différences entre la métro-entre La Réunion
pole et La Réunion s’atténuent. Cepen-et la métropole
Aux âges élevés, il semble y avoir plus de handica- dant, avant soixante ans les taux par âge
pés à domicile dans le Sud et l’Est.
restent plus faibles à La Réunion. LesEn métropole le pourcen-
écarts les plus importants s’observenttage de personnes en diffi-
pour les moins de vingt ans et pour lesLes difficultés de santé et/ou de handi- culté est plus important qu’à La Réunion
40-59 ans (moins 5 points par rapport àcap semblent un peu plus fréquentes par- d’après l’enquête de 1999, ceci aussi
la moyenne métropolitaine). On peut semi les populations de l’Est et du Sud bien sur l’ensemble du territoire (22 %)
vivant à domicile. Les taux par âge révè- demander si la différence en faveur deque dans le département de l’Hérault
lent une inégalité essentiellement marquée (23 %), le seul qui ait réalisé une exten- La Réunion s’explique par un réel meil-
après quarante ans pour les difficultés de sion départementale de l’enquête natio- leur état de santé, ou par des différences
santé et après soixante ans pour les han- nale. Cette différence s’explique essen- de structure à l’intérieur même des tran-
ches d’âge (les tranches d’âges étant de
20 ans). Après soixante ans, âge d’entréeTaux de difficulté et de handicap selon l’âge (en %)
en établissement, les Réunionnais à domi-
cile sont cependant en plus grande diffi-Languedoc-
La Réunion Hérault Métropole culté que les métropolitains.Roussillon
Le pourcentage de personnes qui se sen-
moins de 20 ans
tent handicapées est encore plus influen-en difficulté 2 6 8 7
cé par la structure par âge.. Si en moyennehandicapés 1 2 2 2
7 % des Réunionnais (soit 1 ou 2 points
20-39 ans de moins que pour l’Hérault, le Langue-
en difficulté 8 10 11 10 doc-Roussillon ou la Métropole) sont
4 4 4 3handicapés concernés par des problèmes de handi-
cap, les taux pour les 60-79 ans sont de
40-59 ans
6-7 points supérieurs à La Réunion22 23 26 23en difficulté
(25 % contre 18 % en métropole).handicapés 10 8 10 8
60-79 ans Christine CATTEAU
en difficulté 52 48 52 48 et Emilie NARTZ
handicapés 25 18 19 18
80 ans et +
en difficulté 82 84 84 84
41 38 39 40handicapés
Ensemble
15 23 25 22en difficulté
handicapés 7 8 9 8
Sources : Enquête VQSR Insee-Conseil général, exploitation par la DRASS et “chiffres : repè-
res pour l’économie du Languedoc-Roussillon” n° 10 Insee-Montpellier décembre .2000.
économie3e trimestre 2004 7DE LAREUNION

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.