Maladies

Publié par

Malgré des progrès notoires, Mayotte connaît encore un retard de développement sanitaire. En particulier, le paludisme reste présent en dépit de l’intensification des actions de lutte anti-vectorielle. En 2008, 400 cas de paludisme ont ainsi été déclarés, un chiffre toutefois en net recul. Depuis 2002, le nombre de cas de paludisme connus a été divisé par cinq.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
6SANTE…
algrÉ des progrès notoires, M Mayotte connaît encore un re-tard de dÉveloppement sani-taire. En particulier, le paludisme reste prÉsent en dÉpit de l’intensification des actions de lutte anti-vectorielle. En 2008, 400 cas de paludisme ont ainsi ÉtÉ dÉ-clarÉs, un chiffre toutefois en net recul. Depuis 2002, le nombre de cas de palu-disme connus a ÉtÉ divisÉ par cinq.
Alors que la lèpre a quasiment dis-paru en outre-mer, environ 50 nouveaux cas par an ont ÉtÉ diagnostiquÉs sur l’île ces cinq dernières annÉes. Mayotte reste le territoire français qui connait le plus haut niveau endÉmique pour cette ma-ladie.
L’accès inÉgal à l’eau potable a un fort retentissement sur la morbiditÉ liÉe aux gastro-entÉrites, surtout chez les en-fants. L’absence d’assainissement et les lents progrès en matière de gestion des ordures mÉnagères maintiennent le risque de typhoïde et de leptospirose. De plus, une mÉningite à mÉningocoque de type B persiste, alors qu’aucun vaccin n’existe. Les mouvements de population entre Mayotte et les pays voisins, sont aussi des facteurs dÉterminants dans la prise en compte des risques de dÉvelop-pement des maladies ÉpidÉmiques.
En 2006, plus de 7 000 cas de chikun-gunya ont ÉtÉ comptabilisÉs à Mayotte. Depuis 2007, aucun nouveau cas de cette maladie transmissible par l’intermÉ-diaire du moustique Aèdes albopictus n’a ÉtÉ enregistrÉ.
TEM 2010
80
Afin de prÉvenir les pathologies trans-mises par les moustiques, la DASS de Mayotte intensifie les opÉrations de dÉ-moustication durant la saison des pluies, et coordonne les actions de sensibilisa-tion de la population menÉes par les ac-teurs institutionnels et associatifs. En outre, dès l’apparition de certaines ÉpidÉmies dans la rÉgion, telles que la fièvre de la vallÉe du Rift en Tanzanie, la peste à Ma-dagascar ou le cholÉra aux Comores, la DASS met en œuvre des campagnes d’information et de sensibilisation auprès de la population.
Sources : Cellule de Veille Sanitaire (CVS) Dass de Mayotte, en collaboration avec la CIRE RÉunion-Mayotte et le Centre Hospitalier de Mayotte
Pour en savoir plus : Rapport annuel du Centre Hospitalier de Mayotte.
INSEE MAYOTTE
6.3Maladies
Les principales maladies transmissibles Nouveaux cas déclarés200420082005 2006 2007 Paludisme 756514 565 564 411 Sida 847 7… 16 Lèpre 3517 54 6857 Typhoïde …35 … 3538 Tuberculose 3817 … 3216 Hépatite B… … …… 42 Méningite à méningocoque9 146 134 Source : Direction des Affaires Sanitaires et Sociales
INSEE MAYOTTE
81
TEM 2010
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.