Changement climatique et emploi

De
Publié par


Changement climatique
et emploi
Impact sur l’emploi du changement climatique et desmesures de réduction des émissions de CO dans2l’Union européenne à 25 à l’horizon 2030
Avec le soutien financier de la Commission européenne, DG Environnement, du département du Royaume-Uni pour l’Environnement, l’alimentation et les affaires rurales (DEFRA), du ministère de l’Environnement d’Espagne, du ministère de l’Environnement d’Italie, du SPF belge Santé publique, Sécuritéde la chaîne alimentaire et Environnement, du ministère de l’Environnement de Finlande, de l’Ademe (France) et de la DIACT (France) Avec le soutien financier de la Commission européenne, DG Environnement,Convention n° 07-0402/2005/420169/SUB/C2,du département du Royaume-Uni pour l’Environnement, l’alimentation et lesaffaires rurales (DEFRA), du ministère de l’Environnement d’Espagne, du ministère de l’Environnement d’Italie, du SPF belge Santé publique, Sécurité dela chaîne alimentaire et Environnement, du ministère de l’Environnement deFinlande, de l’Ademe (France) et de la DIACT (France)
Partenaires du projet “Impact sur l’emploi du changementclimatique et des mesures de réduction des émissions deCO dans l’Union européenne à 25 à l’horizon 2030”:2
CCoonnffééddéérraattiioonn eeuurrooppééeennnnee ddeess ssyynnddiiccaattss ((CCEESS)),,Instituto Sindical de Trabajo, Ambiente y Salud(ISTAS), Social Development Agency (SDA), Syndex,Wuppertal Institute
Sophie Dupressoir
Ana Belen Sanchez, Patrick Nussbaumer, ...
Voir plus Voir moins
Changement climatique et emploi Impact sur l’emploi du changement climatique et desmesures de réduction des émissions de CO dans2l’Union européenne à 25 à l’horizon 2030 Avec le soutien financier de la Commission européenne, DG Environnement, du département du Royaume-Uni pour l’Environnement, l’alimentation et les affaires rurales (DEFRA), du ministère de l’Environnement d’Espagne, du ministère de l’Environnement d’Italie, du SPF belge Santé publique, Sécuritéde la chaîne alimentaire et Environnement, du ministère de l’Environnement de Finlande, de l’Ademe (France) et de la DIACT (France) Avec le soutien financier de la Commission européenne, DG Environnement,Convention n° 07-0402/2005/420169/SUB/C2,du département du Royaume-Uni pour l’Environnement, l’alimentation et lesaffaires rurales (DEFRA), du ministère de l’Environnement d’Espagne, du ministère de l’Environnement d’Italie, du SPF belge Santé publique, Sécurité dela chaîne alimentaire et Environnement, du ministère de l’Environnement deFinlande, de l’Ademe (France) et de la DIACT (France) Partenaires du projet “Impact sur l’emploi du changementclimatique et des mesures de réduction des émissions deCO dans l’Union européenne à 25 à l’horizon 2030”:2 CCoonnffééddéérraattiioonn eeuurrooppééeennnnee ddeess ssyynnddiiccaattss ((CCEESS)),,Instituto Sindical de Trabajo, Ambiente y Salud(ISTAS), Social Development Agency (SDA), Syndex,Wuppertal Institute Sophie Dupressoir Ana Belen Sanchez, Patrick Nussbaumer, JorgeRiechmann Pierre Bobe, Daniel Dubois, Christian Duchesne,Alain Mestre, Jules Monplet, Philippe Morvannou,Jean-François Poupard, Hélène Robert, MouradTagzout Vera Höfele, Wolfgang Irrek, Lutz Jarczynski,Dagmar Koths, Magdolna Prantner, FredericRudolph, Carolin Schäfer-Sparenberg, StefanThomas, Oliver Wagner Avec l’assistance du cabinet Sindnova Matteo Auriemma, Giuseppe d’Ercole Couverture : photos Ademe. Sommaire Introduction..........................................................................................................................................................................8 Partie I –’impact du changement climatique sur l’emploi ..........................................................10 1. Introduction...............................................................................................................................................................10 2. Méthodologie............................................10 3. Circonstances propres à l'Union européenne ...................................................................................................11 3.1. Activité économique ........................................................................................................................................12 3.2. Emploi .................................................................................................................................................................12 4. Climat passé et futur en Europe...........................................................................................................................12 4.1. Climat passé........................................................................................................................................................12 4.2. Climat futur13 5. Effets sectoriels du changement climatique ......................................................................................................14 5.1. Généralités..........................................................................................................................................................14 5.2. Agriculture, foresterie, pêche.........................................................................................................................17 5.3. Tourisme ...................................................................................................................24 5.4. Finance et assurance.........................................................................................................................................27 5.5. Santé.....................................................................................................................................................................30 5.6. Infrastructures....................................................................................................................................................33 5.7. Énergie.................................................................................................................................................................34 6. Discussion...............................................36 6.1. Local et mondial, coûts directs et équilibre général.................................................................................36 6.2. Incertitudes.........................................................................................................................................................37 6.3. Changements non linéaires et brutaux........................................................................................................37 6.4. Adaptation ..........................................................................................................................................................37 7. Conclusion..................................................................................................................................................................38 Partie II –'impact global des mesures de réduction des émissions de CO ...............................402 1. Objectifs......................................................................................................................................................................40 2. Hypothèses.................................................................................................................................................................40 3. Les secteurs de l’étude.............................................................................................................................................41 3 4. Impact social et économique des politiques de lutte contre le changement climatique.........................41 5. Méthodologie.............................................................................................................................................................42 5.1. La définition de scénarios de politiques et mesures.................................................................................42 5.2. L’approche systémique....................................................................................................................................42 5.3. L’analyse quantitative appliquée aux secteurs économiques..................................................................43 5.4. La combinaison avec une approche qualitative et empirique................................................................43 5.5. Articulation des variables nationales et européennes ..............................................................................44 6. Les politiques de réduction des émissions pertinentes, les scénarios .........................................................44 6.1. Les politiques climatiques pertinentes d’ici à 2030 ..................................................................................44 6.2. L’évolution des émissions de l’Union européenne.......49 6.3. Les scénarios ......................................................................................................................................................50 7. Les effets anticipés par les acteurs dans les onze États membres étudiés.................................................52 7.1. Un déficit d’analyse sur les retombées sur l’emploi des politiques climatiques.........52 7.2. Des niveaux de connaissance et d’implication différenciés des organisations syndicales..............52 7.3. L’impact sur l’emploi anticipé dépend de l’ambition et de l’effectivité des instruments et politiques en place ............................................................................................................................................53 7.4. L’impact global net sur l’emploi des politiques de lutte contre le changement climatique par rapport aux scénarios de référence...............................................................................................................53 7.5. L’effet global des mesures de réduction du CO sur l’emploi...............................................................542 7.6. L’effet sur les qualifications et la qualité des emplois..............................................................................54 7.7. Un processus de changement structurel faisant des gagnants et des perdants.................................55 Partie III - Les effets sectoriels des mesures de réduction des émissions de CO2.......................56 1. Production d’électricité ...........................................................................................................................................56 1.1. Les tendances actuelles émissions, pr oduction d’électricitét in vestissements..............................56 1.2. Une reprise de la construction de centrales électriques en Europequi stabilise, à l’horizon 2010, l’emploi chez les producteurs d’énergie et induit une croissance de l’emploi indirect ...................59 1.3. Les enseignements des scénarios pour la dynamique de l’emploi à l’horizon 2012-2030..............61 1.4. Sortie du nucléaire et réduction des émissions illustration des implications pour l’emploi à travers les cas de la Belgique et de l’Allemagne.........................................................................................69 1.5. Opportunités, défis et risques pour l’emploi dans le secteur électrique.............................................74 1.6. Recommandations pour les politiques climatiques..................................................................................76 1.7. Recommandations pour les politiques d’accompagnement social.......................................................77 4 2. Le secteur pétrolier ..................................................................................................................................................78 2.1. Insuffisance de l’offre mondiale de produits pétroliers et consommation européenne marquée par la progression du gazole routier.............................................................................................................78 2.2. Les caractéristiques du raffinage européen et les orientations à 2015-2020......................................81 2.3. Les projections du raffinage européen à 2015-2020................................................................................82 2.4. Raffinage et évolutions des émissions.........................................................................................................84 2.5. Émissions des raffineries et allocations de droits d’émissions sur les plans nationaux d’allocation des quotas ...........................................................................................................................................................86 2.6. Les évolutions de l’emploi à moyen et long termes.................................................................................87 3. Le secteur des transports ...................................................................................................................90 3.1. Analyse de l’activité et de l’emploi................................................................................................................91 3.2. Les émissions de gaz à effet de serre...........................................................................................................96 3.3. Des scénarios qui semblent encore faire la part belle à la route…......................................................96 3.4. La modélisation des effets emplois induits par les politiques de réduction de gaz à effet de serre dans le transport..............................................................................................................................................105 3.5. L’évaluation des dynamiques d’emploi pour les secteurs du transport routier et ferroviaire .....106 3.6. Le Réseau transeuropéen de transport......................................................................................................110 3.7. Recommandations pour la politique des transports ..............................................................................115 4. La sidérurgie............................................................................................................................................................ 117 4.1. L’emploi dans la sidérurgie européenne : tendances et ruptures........................................................117 4.2. Deux voies, fonte et électrique, aux économies et aux conséquences environnementales différenciées......................................................................................................................................................120 4.3. Les effets de la détermination d’un prix au carbone..............................................................................122 4.4. Les quotas d’émissions, une incitation à la recherche .................................................................... ....126 4.5. Les différents niveaux de réponse..............................................................................................................126 4.6. Les perspectives sidérurgiques à l’horizon 2020-2030 ..........................................................................128 4.7. L’acier bas carbone un matériau d’avenir pour la sidérurgie européenne ......................................132 4.8. Conclusions et recommandations...............................................................................................................137 5. Le secteur cimentier.............................................................................................................................................. 138 5.1. La situation économique et sociale du secteur cimentier européen et son potentiel de réduction à court et moyen termes .....................................................................................138des émissions de CO2 5.2. Les enjeux sociaux et d’emplois dans le secteur cimentier européen...........................141 5.3. Évaluation du potentiel de réduction des émissions de CO à l’horizon 2012 et 2030 dans le2 secteur cimentier européen...........................................................................................................................142 5 5.4. Positionnement et stratégie des différentes parties prenantes dans la réduction des émissions de CO dans le secteur cimentier européen...................................................................................................1452 5.5. Les scénarios des émissions de CO et du niveau d’emplois à l’horizon 2012 et 2030 dans le2 secteur cimentier européen...........................................................................................................................147 6. Le secteur du bâtiment et de la construction ........................................................................ 154 6.1. Les scénarios de réduction des émissions de CO dans le secteur résidentiel européen à2 l’horizon 2012 et 2030...................................................................................................................................154 6.2. L’impact sur l’emploi dans les différents scénarios................................................................................155 6.3. Les gagnants et les perdants des politiques et mesures en matière d’efficience énergétique dans le secteur résidentiel .......................................................................................................................................161 6.4. Les enseignements de l’étude ACE : impact sur l’emploi des politiques et mesures en ..............162 matière d’efficience énergétique dans le secteur résidentiel ............................................................................162 6.5. Développer une stratégie de R&D mobilisant l’ensemble des acteurs de la filière bâtiment et créant des emplois hautement qualifiés.....................................................................................................168 6.6. Les enjeux de la formation des travailleurs de l’ensemble de la filière intervenant dans l’amélioration de l’efficience énergétique des logements......................................................................169 7. L’impact sur l’emploi des politiques et mesures trans-sectorielles............................................................ 172 7.1. Les technologies d’application transversale..............................................................................................172 7.2. Les mécanismes de flexibilité du protocole de Kyoto basés sur les projets (MDP, MOC)........174 e8. Conclusions du 2 volet de l’étude les effets potentiels sur l’emploi global et sectoriel des actions de réduction des émissions de CO ................................................................................................................................ 1762 8.1. L’effet sur l’emploi global direct et indirect relatif aux quatre secteurs étudiés..............................176 8.2. La dynamique des activités « gagnantes » et « perdantes » par rapport au scénario BAU ...........177 8.3. Les facteurs de la capacité d’ajustement de l’emploi .............................................................................182 Partie IV – Recommandations pour optimiser les synergies entre politique climatique et politique de l'emploi .............................................................................................................................................184 1. Accroître la prévisibilité des politiques climatiques pour anticiper les mutations économiques et sociales nécessaires ........................................................................................................................................................................ 185 2. Maximiser les retombées positives pour l’emploi......................................................................................... 186 2.1. Mobiliser des moyens publics conséquents et adéquats pour réaliser les investissements publics et privés dans les biens et services répondant aux défis du changement climatique.....................186 2.2. Un effort accru en matière de recherche et développement pour réaliser les ruptures technologiques, organisationnelles et sociétales requises.....................................................................188 2.3. Appliquer le principe du pollueur-payeur en poursuivant les objectifs multiples d’un développement durable .................................................................................................................................189 2.4. Adosser le marché européen du carbone à une véritable politique industrielle "bas carbone"..190 6 2.5. Imposer des critères de durabilité sociale pour les projets MDP et MOC financés sur fonds publics................................................................................................................................................................191 3. Optimiser la gestion des effets sociaux des mutations liées aux actions de réduction du CO ........ 1912 3.1. Les dispositifs permettant l’adaptation et la sécurisation des travailleurs face aux mutations structurelles des compétences liées au processus de réduction des GES ........................................192 3.2. Des instruments de dialogue social et de négociation collective adaptés aux enjeux des politiques climatiques ........................................................................................................................................................193 Conclusion générale.........................................................................................................................196 Impact du changement climatique sur l’emploi .................................................................................................196 Les effets sectoriels des mesures de réduction des émissions de CO .........................................................1972 Les industries intensives en énergie.......................................................................................................................197 Impact global, quantitatif et qualitatif, sur l’emploi199 Recommandations pour la conception des politiques......................................................................................200 Annexes.............................................................................................................................................203 Description des scénarios............................................................................................................................................. 202 Bibliographie de la partie I........................................................................................................................................... 206 Bibliographie de la partie II.................................................................................................. 213 Bibliographie de la partie III ....................................................................................................................................... 213 Secteur énergétique....................................................................................................................................................213 Secteur des transports ................................................................................216 Secteur sidérurgique...........................................................................................................217 Secteur cimentier ........................................................................................................................................................218 Secteur du bâtiment et de la construction............................................................................................................219 7 Introduction Le mouvement syndical européen est convaincu de le scénario d’une élévation de la température supérieure à l’urgence d’une politique européenne ambitieuse pour 2 °C ne peut pas être exclu. L’Union européenne ne lutter contre le changement climatique qui s’inscrive dans représente que 15 % des émissions mondiales et la démarche du développement durable et qui soit ancrée l’engagement, indispensable, de l’ensemble des pays dans un large consensus social. La Confédération émetteurs, pays développés comme émergents, n’est pas européenne des syndicats (CES) a récemment appelé garanti à ce jour par un accord mondial. l’Union européenne à se doter d’objectifs de moyen et long Pour le mouvement syndical européen, la réussite de la termes pour réduire drastiquement ses émissions de gaz à mise en œuvre du protocole de Kyoto en Europe et, au-delà effet de serre (GES), en soulignant les opportunités de 2012, de politiques plus ambitieuses de réduction des positives, tant économiques que sociales, ouvertes par la émissions comme de politiques d’adaptation au transition vers une économie pauvre en carbone. Un changement climatique dépendra, dans une large mesure, consensus politique semble se dessiner en faveur d’objectifs de la capacité à mobiliser les acteurs clefs que sont les de réduction des émissions situés dans une fourchette de travailleurs dans les entreprises, à utiliser pleinement le 15 % à 30 % d’ici à 2020 et de 60 % et 80 % d’ici à 2050, potentiel des politiques de l'environnement pour la création1comparé au niveau de 1990 . d'emplois de qualité et à anticiper les mutations de Dans le même temps, il est certain que l’Europe devra faire l’emploi et des qualifications qui en découleront, de face à un niveau plus ou moins important de changement manière à assurer un partage équitable des coûts et des climatique, dont on ne connaît pas l’ampleur à l’heure opportunités entre tous les secteurs économiques et avec les actuelle. La politique climatique de l’Union européenne travailleurs. s’inscrit dans l’objectif de limiter la hausse de la L’impact global net sur l’emploi des politiques de lutte température mondiale à 2 °C par rapport à son niveau contre le changement climatique est estimé comme mineur préindustriel. Ce niveau est considéré comme suffisant pour et légèrement positif. Cependant, on peut s’attendre à des réduire la probabilité d’effets irréversibles et extrêmement effets redistributifs importants, compte tenu des larges dommageables, mais il ne suffira pas à éviter une changements structurels qui seront requis ainsi que des modification des conditions climatiques actuelles. En outre, distorsions de concurrence à l’échelle internationale vis-à- vis des pays qui ne rationnent pas leurs émissions. 1 Conclusion du Conseil environnement et du Conseil européen de mars 2005. 8 À notre connaissance, les effets du réchauffement L’étude a été réalisée entre janvier 2006 et février 2007 climatique sur l’emploi n’ont pas encore été étudiés de par un consortium dirigé par la CES et la Social manière systématique. Pourtant, il est très probable que les Development Agency (SDA), qui inclut Syndex, Wuppertal phénomènes induits – changement des températures et des Institute et Istas, et qui a bénéficié de la collaboration de précipitations, augmentation du niveau des mers et Sindnova. modification de la fréquence des événements climatiques Les conclusions de l’étude apparaissent dans quatre extrêmes – auront des implications pour l’activité parties : économique et l’emploi en Europe. La Commission prépare actuellement un Livre vert sur l'adaptation au changement la partie 1 analyse les conséquences potentielles climatique. pour l’emploi du réchauffement climatique en Europe ; La stratégie de développement durable de l’Union la partie 2 présente les objectifs, les hypothèses et laeuropéenne, adoptée en 2006, appelle les organisations de méthodologie du volet « Impact des mesures detravailleurs à engager une réflexion urgente avec les réduction des émissions » ;dirigeants politiques à propos des politiques de moyen et long termes requises pour le développement durable. La la partie 3 analyse les impacts prévisibles des Commission a également insisté à plusieurs reprises sur la mesures de réduction des émissions sur l’emploi en nécessité d’identifier les gagnants et les perdants des Europe ; processus de changement vers le développement durable. la partie 4 propose des recommandations générales Une analyse coûts-avantages des stratégies de l’Union (ou sectorielles) de mesures et de politiques pour européenne en matière de changement climatique, prenant promouvoir les impacts positifs et prévenir les en compte à la fois les considérations environnementales et impacts négatifs ; les considérations relatives à la compétitivité, a été la partie conclusive discute les incertitudes et demandée par le Conseil européen de mars 2004. identifie les questions méritant des investigations ultérieures.Cette étude a pour ambition de contribuer à une telle réflexion, en fournissant une analyse des coûts et bénéfices potentiels pour l'emploi des politiques de lutte contre le changement climatique et du changement climatique en Europe. Ce rapport est composé de deux volets. Le premier, intitulé « Impact du changement climatique », s’attache à déterminer l’impact potentiel sur l’emploi en Europe du changement climatique (partie 1). Le second, intitulé « impact des mesures de réduction des émissions », analyse les implications potentielles pour l’emploi des politiques de prévention du changement climatique dans l’Union européenne à l’horizon 2012 et 2030 (parties 2 à 4). 9 Partie I Impact du changement climatique 1. Introduction 2. Méthodologie Ce rapport fait partie d'une étude plus large. Le Ce rapport s’intéresse à différentes activités projet Emploi et changement climatique en sectorielles, à savoir l'agriculture, la foresterie, la Europe se compose de deux parties principales. pêche, le tourisme, la financessurance, la La première analyse les effets sur l'emploi des santé, les infrastructures et l'énergie. L'analyse mesures visant à réduire les émissions de gaz à repose sur deux sources d'information. effet de serre. La seconde évalue les effets du Primo, une analyse documentaire approfondie changement climatique même sur l'activité replace cette étude dans son contexte moderne. économique et l'emploi. Ce dernier chapitre fait Elle permet d'avoir une vue d'ensemble des l’objet du présent rapport. connaissances dans le domaine et de mieux Le changement climatique est souvent décrit comprendre les différents points de vue. comme l'un des grands défis environnementaux Plusieurs documents, tels que des livres, des auxquels l'humanité est actuellement confrontée articles de presse revus par des spécialistes ou (Watkiss et al. 2005, Van Lieshout, 2004, FoEE, des publications électroniques non évaluées par 2005). D'un point de vue économique, le des spécialistes, permettent d'explorer les changement climatique constitue « l'échec du discussions passées et présentes soulevées par le marché le plus important et le plus vaste que nous ayons sujet. Leurs sources sont multiples: elles jamais vu » (Stern, 2006). Les effets du proviennent d'universités et de centres desur la société seront recherche, d'organisations internationales, de multiples. L'altération des conditions climatiques gouvernements, de syndicats, du secteur privé et modifiera l'activité économique partout en d'ONG. Europe. D'autres facteurs influenceront Très peu de documents établissent directement certainement l'emploi et l'activité économique, un lien entre le changement climatique et sonet ces facteurs seront peut-être prédominants. impact sur l'emploi. C'est pourquoi il faut Néanmoins, le changement des conditions déduire les tendances en matière d'emploi en se climatiques aura des conséquences et pourrait basant sur des études qui évaluent l'impact du soit neutraliser soit renforcer davantage l’impact changement climatique sur les activités d'autres facteurs. Cette étude a pour objectif économiques sectorielles. La plupart des étudesd'isoler les autres éléments moteurs afin de examinées présentent une approche sectorielle, mettre en exergue l’impact du changement bien que certaines évaluent les effets à l'échelle climatique. planétaire sur une base intersectorielle. 10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.