ETUDE DES BESOINS EN CADRES

De
Publié par

ETUDE DES BESOINS EN CADRES
DU SECTEUR DE L'INFORMATIQUE

• FICHE SIGNALITIQUE DE L'ETUDE
• FICHE DES METIERS TYPES
• L'INFORMATIQUE DANS LE SECTEUR PUBLIC ET SEMI PUBLIC
• L'INFORMATIQUE DANS LES GRANDES ORGANISATIONS DU SECTEUR
PRIVE
• L'INFORMATIQUE AU NIVEAU DES PME-PMI
• DIAGNOSTIC DE L'EMPLOI DES CADRES INFORMATICIENS
• BESOINS EN FORMATION ET STATEGIE DE FORMATION
• QUELQUES RECOMMANDATIONS SUSCEPTIBLES DE CONTRIBUER A
L'ADEQUATION FORMATION-BESOINS DANS LE SECTEUR

FICHE SIGNALETIQUE DE L'ETUDE
Principaux résultats visés par l'étude
• Analyse des besoins en cadres informaticiens (de niveau Bac + 2 et plus) et diagnostic
de l'emploi
• Définition des besoins en formation des cadres pour le secteur et élaboration d'une
stratégie de formation visant à satisfaire ces besoins.
Méthodologie retenue pour la réalisation de l'étude
Délimitation du champ de l'étude à travers :
• La définition des différents types d'informatique;
• L'informatique scientifique,
• L'informatique de gestion,
• La téléinformatique,
• L'informatique industrielle ou productique
• La définition de l'objet de l'intervention des informaticiens;
• La conception et la fabrication de matériels,
• La conception et la réalisation de logiciels,
• La maintenance de matériels et de logiciels,
• La distribution et la vente de produits et de services informatiques,
• Les études et conseils, la formation.
• Le recensement des métiers - types en rapport ...
Voir plus Voir moins
ETUDE DES BESOINS EN CADRES DU SECTEUR DE L'INFORMATIQUE      FFIICCHHEE  SDIEGSN MALEITTIIEQRUS ET DYEP ELS' E TUDE   L'INFORMATIQUE DANS LE SECTEUR PUBLIC ET SEMI PUBLIC   L'INFORMATIQUE DANS LES GRANDES ORGANISATIONS DU SECTEUR PRIVE    DL'IIANGFNOORSMTAICT IDQEU LE' EAMU PNLIVOIE ADUE SD CEAS DPRMEES- PINMFI O RMATICIENS    BQEUSEOLIQNUS EESN  RFEOCROMMAMTIAONND EATT ISOTNAST SEUGSICE EDPET IFBOLREMS ADTEI COON N TRIBUER A L'ADEQUATION FORMATION-BESOINS DANS LE SECTEUR   FICHE SIGNALETIQUE DE L'ETUDE  Principaux résultats visés par l'étude   Analyse des besoins en cadres informaticiens (de niveau Bac + 2 et plus) et diagnostic de l'emploi   Définition des besoins en formation des cadres pour le secteur et élaboration d'une stratégie de formation visant à satisfaire ces besoins.  Méthodologie retenue pour la réalisation de l'étude Délimitation du champ de l'étude à travers :   La définition des différents types d'informatique;  L'informatique scientifique,   L'informatique de gestion,   La téléinformatique,   L'informatique industrielle ou productique   La définition de l'objet de l'intervention des informaticiens;   La conception et la fabrication de matériels,   La conception et la réalisation de logiciels,   La maintenance de matériels et de logiciels,   La distribution et la vente de produits et de services informatiques,   Les études et conseils, la formation.   Le recensement des métiers - types en rapport avec l'étude;  
 Ingénieur Système, Ingénieur Logiciel, Ingénieur Réseaux, Ingénieur Analyste, Analyste-programmeur, Technicien de Maintenance  Investigations :    Enquête auprès des principaux opérateurs concernés par l'informatique  Les utilisateurs des grandes organisations publiques, semi publiques et privées; les utilisateurs PME-PMI des différents secteurs économiques; les professionnels de l'informatique (distributeurs et SSCI); les opérateurs de formation, publics et privés.  
 Recherche documentaire à travers l'exploitation des informations sur le secteur  
 
    L'INFORMATIQUE DANS LE SECTEUR PUBLIC ET SEMI PUBLIC Au niveau de ces opérateurs, certains "Ministères " et certains Offices se distinguent des autres établissements, et notamment par :  Une certaine capacité à anticiper leurs besoins par l'élaboration de schémas ou de plans informatiques;   Un important parc d'équipements matériels (graphique 1);    Un degré d'informatisation assez poussé; les fonctions de base (personnel, comptabilité, budget, ...) étant déjà informatisées, ces organisations commencent à mettre en oeuvre des applications avancées et selon des méthodes technologiques avancées (graphiques 2 et 3)   
 Un investissement en informatique conséquent, mais très concentré au niveau de l'Administration où seulement quatre "Ministères" réalisent 71% des investissements informatiques effectués par l'Administration Publique (d'après la morasse budgétaire de 1993)  Le secteur public et semi-public continuera à déterminer, dans une mesure importante, l'évolution de l'emploi des cadres informaticiens. Cela apparaît clairement à travers la dimension des projets informatiques en chantier ou projetés lancés par les grandes administrations ou les grands offices et entreprises publiques, et dont tout indique qu'ils seront fortement consommateurs en cadres informaticiens.  Tous ces projets sont caractérisés par :   les exigences de création ou de renforcement des structures informatiques au niveau central en particulier en ce qui concerne les aspects liés aux études, à la conception de système et au développement.   mais aussi et surtout, par les perspectives d'une très large dissémination de l'informatique et de décentralisation vers les services extérieurs, ce qui nécessite des fonctions d'assistance aux utilisateurs, d'exploitation et de maintenance fortement déconcentrées.  L'INFORMATIQUE DANS LES GRANDES ORGANISATIONS DU SECTEUR PRIVE Au niveau des grandes organisations privées, nous relevons, là aussi, le détachement de certaines organisations et notamment :   certaines grandes banques qui ont amorcé leur informatique dès les années 60 avec, en parallèle, le développement de leurs parcs matériel et logiciel, la mise en place de schémas directeurs informatiques, l'utilisation de systèmes de gestion de bases de données, de la télématique, ...  Cette évolution de l'informatique au niveau des banques s'est traduite par l'emploi massif de cadres informaticiens de divers profils : ingénieurs système, ingénieurs logiciel, ingénieurs réseaux, ...   Certaines organisations privées qui ont, depuis quelques années déjà, amorcé leur informatisation et qui en sont actuellement à un niveau d'équipement matériel et logiciel honorable et utilisent même parfois des applications industri-elles avancées notam-ment la GPAO, la CAO, la GMAO, (graphique 4) .  L'informatique chez ces organisations est appelée à se développer davantage les années à venir avec, en parallèle, l'émergence de besoins en cadres informaticiens 
 L'INFORMATIQUE AU NIVEAU DES PME-PMI   Les PME - PMI sont de plus en plus concernées par l'informatique et ont un recours fréquent à la micro-informatique pour des besoins bureautiques et de gestion classique.(comptabilité, ...).  Toutefois , la dépense informatique, chez ce type d'organisation est affectée, à 85%, à l'acquisition de matériel. (graphique 6) et cette tendance ne se modifiera pas, outre mesure, à moyen terme (graphique 7)   
De manière générale, ces organisations ont faiblement recours à des cadres informaticiens. Elles ne devraient pas déterminer, dans une grande mesure, l'évolution des besoins en cadres informaticiens DIAGNOSTIC DE L'EMPLOI DES CADRES INFORMATICIENS     La population des cadres informaticiens estimée actuellement à 3500 - 4000 cadres informaticiens devrait augmenter dans une proportion de 80% à l'horizon 2000 (graphique 8)   Sur le plan qualitatif, les besoins les plus forts concernent :  o la gestion des réseaux liés à la perspective de développement de la téléinformatique,  o le développement, avec les exigences d'élévation des compétences des ingénieurs et des analystes pour en faire des cadres capables de concevoir des systèmes et des applications et d'utiliser des outils tels les AGL.  o l'exploitation, dont les tâches plus complexes exigeront de nouvelles aptitudes en matière d'administration de données, de sécurité, de gestion de réseaux, de maintenance de premier niveau (naissance d'un profil d'analyste d'exploitation)   Sur le plan quantitatif, et sur la base des projets ou des chantiers exprimés, le rythme de recrutement annuel des cadres informaticiens devrait atteindre 400 à 500 par an.   
   Concernant l'origine de formation, les informaticiens formés à l'étranger constituent une part prédominante chez les professionnels de l'informatique, en particulier les constructeurs, émanation des grands groupes internationaux (graphique 9)  La formation à l'étranger concerne, pour une grande part, des profils pointus : ingénieurs - système, ingénieurs - logiciel, ingénieurs réseaux (graphique 10)  
  Les écoles privées ont tendance à s'orienter vers la formation d'analystes - programmeurs.     Concernant le type de tâches confiées aux différents profils, on constate une certaine polyvalence des informaticiens; cette tendance est toutefois plus marquée chez les
ingénieurs - système, les ingénieurs logiciel et les ingénieurs réseaux tandis que les ingénieurs analystes et les analystes-programmeurs se consacrent essentiellement au développement et à la maintenance des applications (graphique 11)    BESOINS EN FORMATION ET STRATEGIE DE FORMATION  Dispositif actuel de formation des cadres informaticiens La formation des cadres informaticiens au Maroc (de niveau Bac + 2 et plus) est le fait d'opérateurs de formation publics et privés. Le dispositif public de formation L'offre des écoles d'ingénieurs, de niveau Bac + 5 : EMI - ENSIAS - ENIM - INPT - INSEA.  Celles-ci forment près de 115 ingénieurs par an, de profils pointus : ingénieurs système, ingénieurs logiciel, ingénieurs réseaux, ingénieurs analystes et ingénieurs concepteurs.   L'offre des universités, filière informatique, de niveau Bac +4.  5 facultés dispensent une licence en informatique et forment chacune une trentaine d'informaticiens par an.   L'offre des ITA, de niveau Bac + 2  Quelques 20 ITA forment chacune près de 60 techniciens spécialisés par an  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.