Immigrés en Bourgogne

De
Publié par

La Bourgogne compte 83 000 immigrés, soit 5 % de sa population. Les natifs du Portugal sont les plus nombreux. Essentiellement citadine et composée de ménages de plus grande taille, la population immigrée vit plus souvent en logement collectif. Davantage touchés par le chômage que l'ensemble des actifs, les immigrés occupent également des emplois moins qualifiés et plus précaires.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE N°116-Décembre2004-2,20eurosBOURGOGNE
Immigrés en Bourgogne
La Bourgogne compte 83 000 immigrés, soit5%desa population.
Les natifs du Portugal sont les plus nombreux.
Essentiellement citadine et composéedeménages de plus grande taille,
la population immigrée vit plus souvent en logement collectif.
Davantage touchés par le chômage que l’ensemble des actifs,
les immigrés occupent également des emplois moins qualifiés et plus précaires.
n mars 1999, près de 83 000 immi-E grés, natifs de 154 pays différents,
83 000 immigrés en Bourgogne
résident en Bourgogne. Avec à peine
2 % de l’ensemble de la population im- Population totale en Bourgogne en 1999 selon la nationalité et le lieu de naissance
migrée de l’Hexagone, la région se
%e
place au 11 rang, loin derrière l’Ile-de-
Français de naissance 1 495 487 92,9France qui concentre plus du tiers de la
91,4nés en France 1 471 472population immigrée métropolitaine. Les 1,5
nés à l'étranger 24 015immigrés constituent 5,1 % de la popu-
Français
lation régionale, une part sensiblement 1 545 975 Français par acquistiion 50 488 3,1
96 % 1,2inférieure à la moyenne métropolitaine nés en France 20 047
(7,4 %).
nés à l'étranger 30 441 1,9 Immigrés
82 887
5,1 %nés à l'étranger 52 446 3,3Une population
Étrangersessentiellement citadine nés en France 11 442 0,763 888
4%
En Bourgogne comme dans le reste 1 609 863 100,0Ensemble
de l’Hexagone, les immigrés vivent
majoritairement en milieu urbain : c’est Source : INSEE - Recensement de la population 1999 - Exploitation complémentaire.
le cas de trois sur quatre d’entre eux,
contre 57 % de l’ensemble de la popu-
lation. Ils représentent près de7%de
la population urbaine bourguignonne. Qu’appelle-t-on un immigré ?
Un immigré sur cinq (16 800 per-
La population immigrée est composée des personnes nées étrangères dans un pays étranger.sonnes) réside dans l’agglomération
Après quelques années de résidence, certains immigrés ont pu devenir français par acquisition,dijonnaise. Par ailleurs, les immigrés
les autres restant étrangers. En d’autres termes, la population immigrée recouvre les individus néshabitent préférentiellement dans les
à l’étranger qui se sont déclarés français par acquisition ou étrangers et les acquisitions de
villes-centres : celles-ci accueillent nationalité n’affectent pas sa mesure. Les statistiques concernant les immigrés ne sont
60 % de la population immigrée et les disponibles au niveau régional qu’à partir de 1982.
banlieues 15 %. Inversement, dans lesINSEE BOURGOGNE N°116-Décembre2004-2,20euros
communes rurales, la population im- Davantage d’immigrés dans le sud-est
migrée est sous-représentée. Ceci
explique que, dans la Nièvre, la repré-
sentation des immigrés dans la
population départementale s’avère sen-
siblement inférieure à celle des trois
autres départements bourguignons.
Les natifs du Portugal
sont les plus nombreux
En Bourgogne, l’origine des im- Plus de 8 %
De6à8%migrés diffère de celle observée en
De4à6%
métropole. La région compte propor- Moins de 4 %
tionnellement davantage d’immigrés
originaires du Portugal, du Maroc et
d’Italie. A l’inverse, les natifs d’Algérie
y sont sous-représentés. Près de la
moitié des immigrés recensés en
Bourgogne en 1999 provenait de
l’Union européenne, contre un peu
plus d’un tiers seulement en France © IGN - Insee 2004
métropolitaine. Avec près de 19 000 Source : INSEE - Recensement de la population de 1999 - Exploitation complémentaire.
personnes, les immigrés originaires du
Portugal représentent près du quart de immigré sur trois (36,7 %) a acquis laPlus d’un immigré sur trois
la population immigrée : cet État est de nationalité française, les femmes étanta acquis la nationalitéloin le plus important pays d’origine des plus nombreuses dans ce cas que les
françaiseimmigrés de la région. La communauté hommes (54 % contre 46 %). La part
marocaine constitue la deuxième com- des immigrés ayant acquis la nationali-
munauté immigrée régionale. Les La majorité des immigrés résidant té française augmente avec l’âge. L’ac-
Italiens viennent ensuite, suivis des en Bourgogne ont conservé leur natio- quisition de la nationalité française
Algériens et des Espagnols. nalité étrangère ; néanmoins, plus d’un nécessitant plusieurs années de séjour,
les vagues d’acquisition répondent donc
aux d’immigration et modèlent
la structure de la population immigréePrès du quart des immigrés bourguignons sont Portugais
française par acquisition. En Bourgogne,Les immigrés en Bourgogne selon le pays de naissance en 1999
les immigrés devenus français demeu-
rent majoritairement nés dans un pays
de l’Union européenne (51,2 %) bienPays-Bas
qu’en diminution depuis 1990. A l’in-Vietnam
verse, le nombre d’immigrés devenusRoyaume-Uni
français, originaires d’un pays non eu-Belgique
ropéen, a doublé entre 1990 et 1999.Ex-Yougoslavie
Les migrants naturalisés natifs du MarocSuisse
ont même triplé sur cette période.Allemagne
Tunisie
Pologne Près de neuf enfants
Turquie
d’immigrés sur dixEspagne
sont nés en FranceAlgérie
Italie
Maroc Les jeunes sont peu nombreux,
Portugal puisque, par définition, les immigrés ne
0 5 000 10 000 15 000 20 000 25 000 naissent pas en France. Les deux tiers
des immigrés ont entre 20 et 59 ans,
alors que la moitié seulement de l’en-
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999 - Exploitation complémentaire.
semble des Bourguignons est dans ce cas.
© INSEE Bourgogne - 2004 - Immigrés en Bourgogne 2INSEE BOURGOGNE N°116-Décembre2004-2,20euros
Plus de 61 000 enfants d’immigrésPlus de 61 000 enfants vivent dans
une famille dont l’un au moins des deux Enfants vivant en Bourgogne dans une famille immigrée selon leur lieu de naissance et leur nationalité
parents est immigré. La plupart d’entre
Ensemble dont :eux (88 %) sont nés en France et ne
sont donc pas immigrés eux-mêmes. Filles Garçons Ensemble Français de Français par Étrangers
naissance acquisitionPrès des deux tiers sont français de
Nés en France 25 297 28 561 53 858 37 899 7 543 8 416naissance et 15 % le sont par acquisi-
Nés à l’étranger 3 169 4 151 7 320 653 1 637 5 030tion. Cette forte proportion d’enfants
Ensemble 28 466 32 712 61 178 38 552 9 180 13 446d’immigrés nés en France et/ou fran-
çais à la naissance est un signe de l’an-
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999 - Exploitation complémentaire.cienneté de l’installation des immigrés :
beaucoup vivaient en France ou
sement, elle s’avère par contre plus celui des ressortissants du Maghrebavaient la nationalité française au mo-
faible pour les immigrants européens. ou de Turquie, arrivés plus récem-ment de la naissance de leur enfant.
ment.
Les ménages immigrésPeu de ménages individuels
Les femmes immigréesvivent plus fréquemment
sont moins présentesen logement collectifLes ménages immigrés, c’est-à- dire
sur le marché du travailceux dont la personne de référence ou
son conjoint est immigré, sont généra- Les ménages immigrés en Bourgogne
lement plus grands que les ménages se distinguent de l’ensemble des ména- Les femmes issues de l’immigra-
bourguignons : ils comptent, en moyenne, ges de la région quant à leurs conditions tion sont désormais aussi nombreuses
3,0 personnes contre 2,3 pour les mé- que les hommes alors que, historique-de logement : ils sont moins souvent
nages bourguignons. La majorité des propriétaires de leur logement et vivent ment, la population immigrée a long-
ménages immigrés comprend au moins plus souvent en collectif, temps été essentiellement masculine.
3 personnes (52 % des ménages immi- particulièrement en HLM. De plus, la En Bourgogne, en 1999, le nombre
grés sont dans ce cas contre 35 % population immigrée étant davantage d’immigrés actifs s’élève à 42 400, soit
des ménages bourguignons). Les per- composée de familles nombreuses, le 6 % de la population active. Si les
sonnes immigrées vivent plus rarement nombre de personnes par logement et hommes immigrés sont proportionnel-
seules : les ménages individuels repré- par pièce est plus élevé. Cependant, les lement plus nombreux sur le marché
sentent 18 % des ménages immigrés conditions de logement de la population du travail que l’ensemble des hommes
au lieu de 31 % des bourgui- immigrée diffèrent selon leur pays de la région, les femmes immigrées y
gnons. Toutefois, la taille des ménages d’origine. Le profil des logements des sont beaucoup moins présentes que
dépend beaucoup du pays d’origine : immigrés issus de vagues d’immigrations l’ensemble des Bourguignonnes. En
elle apparaît plus importante pour les particulier les taux d’activité des immi-anciennes (Portugal, Espagne, Italie)
immigrés venus de Turquie, du Maroc s’avère proche de celui de l’ensemble de grées n’ayant pas acquis la nationalité
et des autres pays du Maghreb. Inver- la population régionale contrairement à française sont nettement inférieurs
aux taux constatés pour l’ensemble
des Bourguignonnes. Le profil d’activi-
té de celles qui ont acqui la nationalité
Françaises par acquisition : un profil d’activité proche de la moyenne française se rapproche de celui de
Taux d’activité des femmes en Bourgogne par âge et nationalité
l’ensemble des Bourguignonnes.
% Le comportement des immigrés en
90 matière d’activité dépend également
80 de leur pays d’origine. Le taux d’activi-
70 té est très élevé chez les hommes na-
tifs du Portugal, de Turquie ou du
60
Maroc, mais plus faible chez ceuxEnsemble des immigrées
50
Françaises par acquisition d’Italie. Les femmes immigrées nati-
40 Étrangères ves du Portugal ou d’Espagne sont
Ensemble des femmes bourguignonnes
30 également plus présentes sur le mar-
ché du travail que l’ensemble des20
Bourguignonnes tandis que celles
10
d’origine algérienne, marocaine ou
0 turque le sont beaucoup moins.15à19 20à24 25à29 30à34 35à39 40à44 45à49 50à54 55à59 60à64 65à69
ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999 - Exploitation complémentaire.
© INSEE Bourgogne - 2004 - Immigrés en Bourgogne 3INSEE BOURGOGNE N°116-Décembre2004-2,20euros
Salariés immigrés : davantage d’intérim ou de CDDPlus d’un homme sur cinq
Conditions d’emploi des salariés en Bourgogne par nationalitédans la construction
Salariés immigrés
Les 33 400 travailleurs immigrés Français Étrangers Ensemble Ensemble des
par acquisition Nombre % salariés (%)ayant un emploi occupent près de
5,4 % des emplois de la région. Les
hommes opèrent davantage dans l’in- Apprentis 177 302 479 1,6 2,4
dustrie (34 %) ou la construction (21 %) Emplois aidés 387 639 1 026 3,5 2,7
que l’ensemble des actifs. Ils sont ainsi Intérimaires 257 752 1 009 3,4 2,2
deux fois plus nombreux en proportion Contrats à durée déterminés 950 2 093 3 043 10,2 8,0
à exercer une activité dans le bâtiment à durée indéterminés 8 203 14 154 22 357 75,1 64,8
et les travaux publics, un secteur où
Fonctionnaires titulaires 1 460 399 1 859 6,2 19,9
sont très présents les hommes issus de
Ensemble 11 434 18 339 29 773 100,0 100,0
l’immigration portugaise et turque.
Près de huit femmes immigrées
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999 - Exploitation complémentaire.
sur dix travaillent dans des activités
tertiaires, contre 41 % pour les
hommes.
subie par les immigrés de nationalité actifs bourguignons : 21 % d’entre euxAu total, si les immigrés travaillent
étrangère (21 % d’entre eux) tandis se sont déclarés au chômage lors dumoins fréquemment dans le tertiaire
que les immigrés naturalisés ont un recensement de 1999, contre 12 % deque l’ensemble des actifs, ce secteur
profil proche de celui des salariés bour- l’ensemble des actifs. Parmi les immi-occupe cependant plus de la moitié
guignons. grés, le chômage touche plus les fem-d’entre eux.
Les emplois des immigrés sont mes que les hommes : le taux de
moins qualifiés que ceux de l’ensemble chômage féminin est une fois et demie
Des emplois plus précaires des Bourguignons. La moitié des immi- supérieur à celui des hommes.
et moins qualifiés grés ayant un emploi occupent un Part ailleurs 17 000 immigrés bour-
poste d’ouvrier alors que les ouvriers guignons sont à la retraite soit un
ne représentent que 30 % des actifs oc- retraité pour deux actifs ayant un em-Les immigrés sont en grande majori-
cupés bourguignons. De plus, la pro- ploi. Comme pour l’ensemble desté salariés, comme l’ensemble des ac-
tifs bourguignons ayant un emploi. Ils portion d’ouvriers non qualifiés s’avère Bourguignons.
sont en revanche davantage concernés élevée : 25 % des emplois tenus par les
immigrés contre 13 % des emploispar l’emploi précaire : 19 % d’entre eux
Chantal Berthier
bourguignons. Inversement, les immi-sont apprentis, stagiaires, intérimaires,
grés sont moins souvent employés, ca-en emploi aidé ou en contrats à
dres ou de professions intermédiaires.durée déterminée (CDD) contre 15 %
Les immigrés subissent beaucoupdes salariés bourguignons. Cette plus
plus le chômage que l’ensemble desgrande précarité de l’emploi est surtout
INSEE - BOURGOGNEPOUR EN SAVOIR PLUS
2, rue Hoche - BP 1509
21035 Dijon Cedex
- Atlas des populations immigrées en Bourgogne - INSEE Bourgogne
Tél : 03 80 40 67 67
Dimensions - Dossier n°41 - novembre 2004.
Fax : 03 80 40 68 00
- Immigration et présence étrangère en France en 2002 - Paris - Documentation Directrice de la publication : Véronique Moyne
française, 2004. Chef du Service Études et Diffusion :
Christian Bonsacquet-Lafécondité des immigrées : nouvelles données, nouvelle approche - Ined -
Rédactrice en chef : Christine RicciPopulation et sociétés - n°400 - avril 2004.
Maquette PAO : Sylvie Renaud, Patricia Lallemand
- Cinq idées reçues sur l’immigration - Ined - Population et sociétés n°397 -
Abonnement :
janvier 2004. 8 numéros par an + Bilan économique
- Deux siècles d’immigration en France - Agence pour le développement des et social annuel : 22 euros abonnement France
27 euros abonnement étrangerrelations interculturelles (ADRI) - Paris - Documentation française, 2003.
2,20 euros le numéro
Impression : AZ Média - Chenôve
Sites internet : www.fasild.fr Dépôt légal : à parution
Les INSEE Première, les INSEE Bourgogne Dimensions et les notes de ISSN 1246-483 X
Code Sage D0411616conjoncture figurent dès parution sur le site internet de l’INSEE : www.insee.fr
 INSEE 2004
© INSEE Bourgogne - 2004 - Immigrés en Bourgogne 4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.