Lécart dâge entre conjoints sest réduit

De
Publié par

L’écart d’âge entre conjoints passe de 2,8 ans en moyenne pour les unions formées dans les années cinquante à 2,3 ans pour celles formées dans les années quatre-vingt-dix. En 1999, dans trois couples sur dix, les deux conjoints ont « le même âge » : ils sont nés la même année ou deux années consécutives. Dans six couples sur dix, l’homme est plus âgé que sa conjointe. Le cas où la femme est la plus âgée concerne seulement un couple sur dix. Pour une femme, se mettre en couple jeune augmente les chances que son conjoint soit nettement plus âgé qu’elle. À âges de fin d’études et de mise en couple donnés, les femmes n’étant pas encore entrées dans la vie active se mettent davantage en couple avec un homme bien plus âgé. À l’inverse, autant pour les hommes que pour les femmes, l’écart d’âge est d’autant plus faible que le niveau d’études est élevé. Les inactives sont celles qui ont le plus de chances d’avoir un conjoint dont l’âge est bien plus élevé que le leur. De même, les femmes de nationalité étrangère présentent avec leurs conjoints des écarts d’âge plus élevés que les femmes françaises : 4,4 années contre 2,7. Suite à une rupture d’union, les hommes et les femmes qui se remettent en couple et ont déjà des enfants ont plus souvent des conjoints plus âgés. Les hommes plus âgés que leur conjointe dans six couples sur dix Les écarts importants progressent Pour les femmes, l’écart d’âge avec le conjoint est d’autant plus important que la mise en couple est précoce L’écart d’âge entre conjoints varie peu avec le rang de l’union L’écart d’âge est plus élevé pour les femmes et les hommes ayant déjà eu un enfant L’écart d’âge est plus marqué pour les femmes qui se mettent en couple avant d’entrer dans la vie active Plus le niveau d’études s’élève, plus l’écart d’âge se réduit Écarts d’âge entre conjoints : des situations différentes selon les milieux sociaux ou culturels
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 1073 - AVRIL 2006
Prix : 2,30€
L’écart d’âge entre conjoints
s’est réduit
Mélanie Vanderschelden, division Enquêtes et études démographiques, Insee
’écart d’âge entre conjoints passe le niveau d’études est élevé. Les inacti-
de 2,8 ans en moyenne pour les ves sont celles qui ont le plus de chancesLunions formées dans les années d’avoir un conjoint dont l’âge est bien
cinquante à 2,3 ans pour celles formées plus élevé que le leur. De même, les fem-
dans les années quatre-vingt-dix. mes de nationalité étrangère présentent
En 1999, dans trois couples sur dix, les avec leurs conjoints des écarts d’âge
deux conjoints ont « le même âge » : ils plus élevés que les femmes françaises :
sont néslamêmeannéeoudeuxannées 4,4 années contre 2,7. Suite à une rup-
consécutives. Dans six couples sur dix, ture d’union, les hommes et les femmes
l’homme est plus âgé que sa conjointe. Le qui se remettent en couple et ont déjà
cas où la femme est la plus âgée concerne des enfants ont plus souvent des
seulement un couple sur dix. conjoints plus âgés.
Pour une femme, se mettre en couple
jeune augmente les chances que son
En 1999, les hommes en couple ont en
conjoint soit nettement plus âgé qu’elle.
moyenne 2,6 ans de plus que leur conjointe.
Àâgesdefin d’étudesetdemiseen L’écart d’âge entre conjoints est rarement très
couple donnés, les femmes n’étant pas élevé, surtout si c’est la femme qui est la plus
encore entrées dans la vie active se met- âgée (graphique 1). Dans seulement sept cou-
ples sur cent, l’homme a dix ans de plus que latent davantage en couple avec un
femme ou davantage. Et une fois sur cent, c’esthomme bien plus âgé. À l’inverse, autant
la femme qui est dans ce cas.
pour les hommes que pour les femmes,
l’écart d’âge est d’autant plus faible que
Les écarts importants
progressent
Répartition des couples selon l'écart
La situation dans laquelle l’homme est plus âgéd'âge entre conjoints
que sa conjointe reste dominante, mais elle
en %
régresse. Dans 62 % des unions formées dans14
Homme plus jeune les années cinquante, l’homme est plus âgé
1Conjoints du même âge12 que sa conjointe, contre 54 % de celles for-Homme plus âgé
mées dans les années quatre-vingt-dix (gra-
10
phique 2). Inversement, les couples dans
lesquels la femme est la plus âgée sont un peu8
plus fréquents (11 % dans les années cin-
6 quante, 16 % dans les années quatre-
vingt-dix). Dans le même temps, la proportion
4
de couples composés de deux personnes du
2 même âge a légèrement progressé, passant de
27 % à 30 %. Qu’ils soient en faveur de
0
- l’homme ou de la femme, les écarts d’âge>-15 -14 -12 -10 -8 -6 -4 -2 0 24 68 10 12 14 16 18 20>20
en années importants sont eux aussi en progression.
1. L'homme est né la même année que sa conjointe, l'année précé-
Ainsi, l’écart est d’au moins 10 ans pour 14 %dente ou l'année suivante (Définitions).
Champ : personnes de 18 ans ou plus en 1999, vivant en ménages ordi- des couples formés dans les années
naires, et ayant déjà vécu en couple. quatre-vingt-dix dans lesquels l’homme est le
Lecture : dans 5,1 % des couples, l'homme a 6 ans de plus que sa
plus âgé, contre 8 % seulement de ceux for-conjointe.
Source : Insee, Enquête sur l'étude de l'histoire familiale de 1999. més dans les années cinquante.
INSEE
PREMIEREles différences selon le rang de l’union Répartition des couples selon quePour les femmes, l’écart d’âge
s’atténuent pour les femmes (seulement l'homme est plus jeune, plus âgéavec le conjoint est d’autant
0,27 an de plus pour les remises en ou de même âge que sa conjointe
plus important que la mise
couple que pour les premières unions) et selon l'année de mise en couple
en couple est précoce (tableau). Mais l’écart d’âge au sein des
en %
couples est aussi plus dispersé autour 70
Les femmes qui se mettent en couple de la moyenne. Pour les hommes, il n’y a
60
assez jeunes ont en général un conjoint pas de différence significative selon le Homme plus âgé
50
nettement plus âgé (graphique 3). Plus rang de l’union.
40
1les femmes se mettent en couple tardi- Conjoints du même âge
30vement, plus l’écart d’âge avec leur
20L’écart d’âge est plus élevéconjoint est faible. Parmi les femmes Homme plus jeune
10dont c’est la première union (Défini- pour les femmes et les hommes
tions), celles qui se sont mises en couple 0ayant déjà eu un enfant
Années Années Années Années Années Années Années
à 18 ans ont en moyenne 4,8 ans de 1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990
ou avant année de la mise en couplemoins que leur conjoint. L’écart d’âge Lorsque des enfants sont nés d’une
1. L'homme est né la même année que sa conjointe, l'annéen’est que de 1,8 an pour celles ayant union antérieure, le rang de l’union a un
précédente ou l'année suivante (Définitions).
débuté leur union à 25 ans. Pour celles effet plus significatif sur l’écart d’âge Champ : personnes de 18 ans ou plus en 1999, vivant en mé-
nages ordinaires, et ayant déjà vécu en couple.ayant commencé leur première union avec le conjoint. Ainsi, les femmes, sur-
Lecture : dans 9,4 % des couples formés dans les annéesaprès 30 ans, l’écart ne dépasse pas un tout si elles sont mères, se remettent
1940, l'homme est plus jeune que sa conjointe.
an en moyenne. La proportion de fem- moins fréquemment en couple après Source : Insee, Enquête sur l'étude de l'histoire familiale
de 1999.mes en couple avec un homme de leur une rupture. La difficulté à former une
âge croît jusqu’à l’âge de 23 ans puis
décroît. Répartition des femmes et des hommes ayant vécu une seule union selon
En ce qui concerne les hommes, ils se
leur âge à la mise en couple et selon que leur conjoint est plus jeune, plus
mettent souvent en couple avec une
âgéoudumêmeâge
femme de leur âge lorsqu’ils forment leur en % Femmes
100première union très jeunes, avant 23 ans
(graphique 3). Lorsque la mise en
couple est plus tardive, l’écart d’âge est 80
plus souvent en leur faveur : ainsi, quand
l’homme s’est mis en couple à 25 ans ou
60après, il est plus âgé que sa conjointe
dans plus des deux tiers des cas.
40
L’écart d’âge entre conjoints
20
varie peu avec le rang de l’union
0Après une première union rompue, les
15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
remises en union surviennent évidem- âge à la mise en couple
Lecture : 34,1 % des femmes s'étant mises en couple pour la première fois à 40 ans ont un conjoint plus jeune.ment plus tardivement dans la vie. Or,
en % Hommes
les femmes sont plus proches par l’âge 100
de leur conjoint lorsqu’elles débutent
une union à un âge assez avancé. Cela
80explique, en partie, que lorsqu’une
femme forme une nouvelle union, l’écart
d’âge avec son conjoint est plus réduit : il 60
est deux fois moins élevé que lorsqu’elle
n’a vécu qu’une seule fois en couple (1,5
40
an contre 2,8 ans). Les écarts en faveur
de la femme sont plus fréquents dans le
cas des remises en couple. Les écarts 20
élevés, en faveur de l’homme ou de la
femme, le sont aussi. 0
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40En dépassant cette première approche,
âge à la mise en couple
Lecture : 13,8 % des hommes s'étant mis en couple pour la première fois à 40 ans sont plus jeunes que leur conjointe.et en prenant en compte simultanément
1Homme plus âgé Homme plus jeuneConjoints du même âgel’année de formation de l’union, l’âge de
1. L'homme est né la même année que sa conjointe, l'année précédente ou l'année suivante (Définitions).
la femme à la mise en couple et ses
Champ : personnes de 18 ans ou plus en 1999, vivant en ménages ordinaires, et ayant déjà vécu en couple.
caractéristiques socio-démographiques, Source : Insee, Enquête sur l'étude de l'histoire familiale de 1999.
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREÉcart d'âge moyen entre conjoints : im- nouvelle union (Bozon, 1990) se traduit entre conjoints n’est que légèrement
pact de facteurs socio-démographiques par des écarts d’âge plus importants en plus élevé pour les femmes ayant fait
et des caractéristiques de l'union faveur de l’homme (tableau). De moins d’études que les autres femmes
manière analogue, les hommes déjà de leur génération : pour celles qui seFemmes Hommes
pères se remettent en couple plus sou- sont mises en couple à 24 ans, il atteint
Situation de référence 2,69 (***) 0,19 (***)
vent que les hommes sans enfant avec 2,2 ans, contre 2 ans pour celles qui ontAnnée de mise en couple
une femme plus âgée plutôt que de fait autant d’études et également 2 ansAnnées 1930 – 0,22 (***) 1,30 (***) 1940 0,09 (*) 1,12 (***) même âge. pour celles qui en ont fait plus. Les diffé-
Années 1950 ns 0,89 (***) Entre les couples mariés et ceux vivant rences sont nettement plus marquées
Années 1960 – 0,24 (***) 0,90 (***)
en union libre, les différences sont fai- pour les hommes, pour lesquels ces chif- 1970 – 0,51 (***) 0,94 (***)
bles. À année de début et rang de l’union fres sont respectivement de 2,3 ans, 1,9Années 1980 – 0,15 (***) 0,45 (***)
et autres facteurs socio-démographi- an et 1,1 an. Lorsqu’on tient compte des 1990 Réf. Réf.
Âge à la mise en couple ques donnés, l’écart d’âge de la femme autres caractéristiques des conjoints et
18 ans ou moins 2,60 (***) – 2,00 (***) avec son conjoint est plus faible seule- de l’union, le lien entre niveau d’études
19-21 ans 1,22 (***) – 1,25 (***) ment de 0,12 an lorsque le mariage a été et écart d’âge est faible mais significatif
22-24 ans Réf. Réf.
célébré dans les cinq premières années (tableau). Pour les hommes et les fem-
25-27 ans – 0,82 (***) 1,42 (***)
de vie commune, par rapport aux autres mes ayant fait le moins d’études, l’écart28-30 ans – 1,28 (***) 2,67 (***)
unions (tableau). d’âge est nettement plus dispersé. C’est31-35 ans – 1,86 (***) 3,86 (***)
36-40 ans – 2,47 (***) 5,26 (***) le contraire pour les hommes et les fem-
41 ans ou plus – 2,08 (***) 6,60 (***) mes ayant fait plus d’études que la
Rang de l'union L’écart d’âge est plus marqué moyenne : les conjoints sont souvent du
Première union Réf. Réf.
pour les femmes qui se mettent même âge. Une partie d’entre eux ont
Autre union 0,27 (***) 0,11 (*)
fait la connaissance de leur conjoint suren couple avant d’entrer dansType d'union au bout de 5 ans de vie commune
le lieu de leurs études, où se fréquententUnion mariée – 0,12 (***) 0,44 (***) la vie active
Union libre Réf. Réf. des générations dont les âges sont très
Catégorie sociale proches.Pour 16 % des femmes, la première
Agriculteur 1,11 (***) 0,39 (***) Il n’est d’ailleurs pas rare qu’ils se soientmise en couple précède l’entrée dans
Indépendant 0,30 (***) ns
mis en couple avant la fin de leurs étu-la vie active. Quels que soient leursCadre, prof. intelllect. sup. 0,21 (***) – 0,29 (***)
des : c’est le cas de 17 % des hommes etProfession intermédiaire ns ns âges à la fin des études et au début de
Employé Réf. Réf. de 19 % des femmes ayant fait plus d’é-l’union, les femmes ont dans ce cas un
Ouvrier – 0,11 (***) 0,33 (***) tudes que la moyenne. Toutes chosesécart d’âge plus élevé en moyenne
Sans activité 0,61 (***) 0,74 (**) égales par ailleurs, ceux qui ont com-avec leur conjoint que celles qui se
Âge relatif de fin des études
mencé à vivre en couple avant d’avoirsont mises en couple après leur entréeMoins d'études que la 0,09 (***) 0,20 (***)
terminé leurs études ont davantage ten-dans la vie active. Parmi les femmesmoyenne
dance à avoir un conjoint du même âgeAutant d'études que la Réf. Réf. qui ont fait plus d’études que la
moyenne qu’eux. Ainsi, les femmes ayant formémoyenne de leur génération (Défini-
Plus d'études que la ns – 0,31 (***) leur union avant la fin de leurs études onttions) et qui se sont mises en couple
moyenne
une probabilité plus faible de 23 % d’a-pour la première fois à 25 ans, l’écart
Mise en couple avant ou après la fin des études
voir un conjoint plus âgé plutôt que deest de 1,7 an pour celles qui ont d’a-Avant la fin des études – 0,46 (***) 0,24 (***)
même âge et une probabilité plus faiblebord trouvé un emploi. Il est de 2,7 ansAprès la fin des études Réf. Réf.
de 10 % d’avoir un conjoint plus jeuneMise en couple avant ou après le début de la vie pour celles qui ont commencé par se
active plutôt que de leur âge.mettre en couple. Les femmes qui se
Avant début de la vie active 0,44 (***) - 0,24 (***) sont mises en couple sans avoir eu
Après début de la vie active Réf. Réf.
d’activité professionnelle vivent plus
Nationalité Écarts d’âge entre conjoints :souvent avec un homme plus âgé plu-Française Réf. Réf.
tôt que du même âge que celles qui des situations différentes selonÉtrangère 1,35 (***) 1,20 (***)
Même nationalité que le conjoint avaient déjà travaillé. Les hommes, les milieux sociaux ou culturels
Oui – 0,53 (***) ns quant à eux, se mettent beaucoup plus
Non Réf. Réf. rarement en couple avant de commen- L’écart d’âge varie d’un groupe social à
Parents avant le début de l'union
cer à travailler (2 %). Contrairement l’autre : les femmes agricultrices qui se
Oui 0,48 (***) – 0,80 (***)
aux femmes, ils sont alors plutôt plus sont mises en couple à 23 ans ont enNon Réf. Réf.
proches de leur conjointe par l’âge moyenne 3 ans de moins que leur pre-*** : significatif au seuil de 1 % ; ** : significatif au seuil de 5 % ;
* : significatif au seuil de 10 % ; ns : non significatif au seuil de 10 %. (tableau). mier conjoint, contre 2,5 ans ou moins
Champ : personnes de 18 ans ou plus en 1999, vivant en ménages pour les autres groupes sociaux, à l’ex-
ordinaires, ayant terminé leurs études, déjà vécu en couple, et
ception des femmes n’ayant jamais tra-commencé leur première union en 1993 ou une année antérieure.
Plus le niveau d’études s’élève,Lecture : le fait d'être marié au bout de 5 années de vie com- vaillé (3,4 ans). Toutes choses égales
mune plutôt que de vivre encore en union libre diminue, tou- par ailleurs, les femmes agricultrices etplus l’écart d’âge se réduit
tes choses égales par ailleurs, l'écart d'âge de 0,12 an pour
les femmes inactives ont plus de chan-les femmes et l'augmente de 0,44 an pour les hommes.
Source : Insee, Enquête sur l'étude de l'histoire familiale Dans les premières unions, à âge à la ces que les employées de vivre avec un
de 1999. mise en couple donné, l’écart d’âge conjoint plus âgé. Elles ont également
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREest affectée d’un biais lié au fait que seule la deux années consécutives. Par exemple,moins de chances d’avoir pour conjoint
dernière union est prise en compte. Les c’est le cas lorsque l’homme est né en 1950un homme plus jeune plutôt que du
premières unions formées une année et la femme en 1949, 1950 ou 1951. Quand
même âge.
donnée mais suivies de remises en couple l’écart entre les années de naissance de la
Les femmes de nationalité française ont ne sont pas intégrées dans l’estimation des femme et de l’homme est supérieur à un an,
en moyenne 2,7 ans de moins que leur écarts d’âge entre conjoints pour cette il est question d’« hommes plus âgés que
année-là. Or, ces unions omises sont d’au- leur conjointe » ou de « femmes pluspremier conjoint, contre 4,4 ans pour les
tant plus probables que les femmes sont âgées que leur conjoint », selon le sens defemmes étrangères. Ce constat diffère
jeunes lors de leur première mise en l’écart.
sensiblement selon la nationalité : les
couple, et ont donc un écart d’âge plutôt Une union de rang 1 ou « première
femmes algériennes sont en moyenne élevé avec leur conjoint. Les écarts d’âge union » d’une femme est une union dans
plus jeunes que leur premier conjoint de sont donc sous-estimés pour les cohortes laquelle la femme n’avait jamais vécu aupa-
les plus concernées. Cette sous-estimation ravant en couple. De même, une « pre-6,6 ans, les femmes asiatiques (autres
est toutefois faible, la proportion d’unions mière union » d’un homme est une unionque Laotiennes, Vietnamiennes et Cam-
omises étant limitée : 13 % au maximum dans laquelle l’homme n’avait jamais vécu
bodgiennes) de 3,7 ans et les femmes
pour les unions formées entre 1965 et auparavant en couple. Cette union a pu être
espagnoles de 2,9 ans. 1985. Les tendances estimées ne sont rompue au moment de l’enquête mais ne
donc pas remises en cause. peut avoir été suivie d’une remise en
Aucune limite d’âge n’a été fixée : l’enquête couple.Source
porte donc aussi bien sur des générations Âge relatif de fin des études : différence
très récentes que beaucoup plus ancien- entre l’âge de fin des études de la per-
nes. La mortalité, qui affecte davantage les sonne et l’âge moyen de fin des étudesL’enquête Étude de l’histoire familiale a
générations les plus anciennes, induit un des personnes de même sexe de sa géné-été réalisée à l’occasion du recensement
biais : les personnes qui se sont mises en ration, c’est-à-dire nées la même année.de 1999 : 380 000 hommes et femmes de
couple relativement tôt sont sur-représen- Les femmes ou hommes ayant fait autant18 ans ou plus ont rempli un questionnaire
tées parmi les personnes survivantes en d’études que la moyenne sont ceux pourspécifique portant pour l’essentiel sur leur
1999 et ayant débuté leur union dans les lesquels l’âge de fin des études coïncidehistoire familiale. Des informations, per-
années trente ou quarante, celles ayant for- avec l’âge moyen de leur génération à unmettant de les dater, ont été collectées sur
mé leur union assez tard étant davantage an près en plus ou en moins ; si l’écart estla première et la dernière unions vécues,
concernées par la mortalité puisque qu’ap- supérieur à un an, il est question de fem-qu’elles aient ou non donné lieu à un ma-
partenant à des générations plus ancien- mes ou d’hommes ayant fait plus ou moinsriage, sous réserve d’une co-résidence
nes. Or, lorsqu’elles se mettent en couple d’études que la moyenne, selon le sensdes deux conjoints pendant au moins six
tôt, les femmes ont un écart d’âge plus éle- de l’écart.mois.
vé avec leur conjoint. Mais à l’inverse, les Nationalité : nationalité au moment du re-Cependant, la personne interrogée ne
femmes qui se sont mises en couple à un censement de 1999.fournit des renseignements que sur son
âge avancé dans les années trente ou qua-dernier conjoint (année de naissance, lieu
rante ont souvent fait plus d’études que lade naissance, état matrimonial anté- Bibliographie
moyenne, ce qui joue cette fois positive-rieur...). Cette étude ne porte donc que sur
ment sur la durée de vie et tend à diminuerla dernière union vécue par la personne in-
l’écart d’âge avec le conjoint. Finalement,terrogée. Il s’agit de sa première union ou Bozon M., « Les femmes et l’écart d’âge
ces effets inverses conduisent à un biaisd’une union postérieure, que cette union entre conjoints : une domination consentie »,
négligeable sur les écarts d’âge entresoit encore en cours à la date de l’enquête Population, n° 2 et n° 3, Ined, 1990.
conjoints.ou qu’elle ait été rompue. Par conséquent, Bozon M., « Choix du conjoint et reproduc-
les « premières » unions (Définitions) tion sociale », Ecoflash, n° 64, Centre na-
font référence aux personnes n’ayant tional de documentation pédagogique,Définitions
vécu qu’une seule fois en couple tandis décembre 1991.
que les remises en couple concernent les Deville C., « De l’enfance à la constitution
personnes qui ont rompu leur première Écart d’âge entre conjoints : il est calculé d’une famille », Données Sociales - La so-
union et qui ont vécu avec au moins un comme différence entre les millésimes de ciété française, Insee, 1982.
autre conjoint. naissance. Les conjoints ont été considé- Lévy M.-L. et Sardon J.-P., « L’écart d’âge
La mesure des évolutions des écarts d’âge rés « du même âge » s’ils sont nés au cours entre époux », Population et sociétés,
entre conjoints au fil des cohortes d’unions d’une même année civile ou au cours de n° 162, Ined, octobre 1982.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (rubrique Publications)
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
Direction Générale :
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Tél. : 03 22 97 31 70 Fax : 03 22 97 31 73 Jean-Michel Charpin
Rédacteur en chef :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2006
Daniel Temam
Abonnement annuel : 74€ (France) 92€ (Étranger) Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,
Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________ A.-C. Morin
Maquette : É. HouëlAdresse : ___________________________________________________________________
Code Sage IP061073______________________________________ Tél : _______________________________
ISSN 0997 - 3192
Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€. © INSEE 2006
Date : __________________________________ Signature

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.