Les associations prédominent dans le domaine social

De
Publié par

Avec 39700 salariés présents fin 1999 et 74800 postes de travail actifs pendant l'année, les associations occupent une place à part dans l'espace économique régional. Présentes dans toutes les activités peu couvertes par le secteur marchand, elles sont surtout très actives dans le domaine de l'action sociale. L'emploi associatif est fortement féminisé et le recours au temps partiel ou saisonnier reste fréquent.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

EMPLOI
Les associations prédominent
dans le domaine social
Fin 1999, l’Alsace compte 3 100 éta-
blissements associatifs qui emploient
39 700 salariés.
Ces établissements ont offert 74 800
Fin 1999, l’Alsace compte 3 100 postes de travail sur l’ensemble deAvec 39 700 salariés
l’année ; 32 000 de ces postes étaientétablissements employeurs de typeprésents fin 1999 actifs sur l'année entière.associatif, soit 2 % des 174 000
et 74 800 postes de travail
unités recensées au niveau na-
actifs pendant l’année, tional. La région Île-de-France
les associations occupent concentre un tiers de ces établisse-
ments, Rhône-Alpes 11 % et la ré-une place à part dans l’espace
ment plus élevé qu’ailleurs, soit 13gion Provence-Alpes-Côte d’Azuréconomique régional. pour la région, au lieu de 8 au ni-8%.
Présentes dans toutes veau national.Les associations localisées en
les activités peu couvertes Alsace employaient 39 700 sala-
par le secteur marchand, riés en décembre 1999. Si l’on L'action sociale :
considère l’ensemble de l’année, domaine deselles sont surtout très actives
elles ont offert 74 800 postes de associationsdans le domaine
travail. Comme dans le reste du
de l’action sociale.
pays, le poids de ces emplois est Le champ d’activité des associa-
L’emploi associatif est égalà6%de l’emploi salarié total tions est étendu. Il touche à l’inser-
fortement féminisé des secteurs marchands et non tion professionnelle de personnes
marchands. Mais l’Alsace se ca- en difficulté, à l’éducation, la san-et le recours au temps partiel
ractérise par un nombre moyen de té, l’hébergement, la culture et leou saisonnier reste fréquent.
salariés par établissement nette- sport, les services aux entreprises
L’emploi associatif est fortement féminisé
Postes de travail actifs en 1999 Salariés au 31 décembre 1999
Type d’associations structure part des structure part des
nombre nombre
(%) femmes (%) (%) femmes (%)
Insertion par l’économique * 6 819 9,1 56,8 1 633 4,1 58,8
Éducation 7 916 10,6 50,6 2 478 6,2 54,4
Santé 6 093 8,1 85,6 4 802 12,1 86,1
Action sociale 29 149 39,0 72,5 20 915 52,6 73,3
Accueil hébergement 3 129 4,2 61,2 1 040 2,6 61,2
Récréation, culture et sport 6 789 9,1 46,5 1 880 4,7 46,7
Autres (services) 14 904 19,9 59,0 7 018 17,7 61,5
Ensemble 74 799 100,0 64,3 39 766 100,0 67,4
* Les associations d’insertion par l’économique ont pour mission de faciliter l’insertion sociale par l’exercice d’une activité professionnelle
de personnes sans emploi, rencontrant des difficultés particulières d’insertion (jeunes de moins de 26 ans, chômeurs de longue durée, RMIstes, …).
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 4 · septembre 2001 INSEE
Source : Insee, DADS 1999EMPLOI
Fin 1999, 20 900 salariés étaient employés Le domaine récréatif, culturel et
par des associations sportif, avec les clubs de sport, les
travaillant dans le champ de l'action sociale maisons de la culture ou autres
structures proposant des activités
artistiques, relève généralement
Autres formes d'action sociale d’associations. Mais celles-ci of-
frent relativement peu d’emploisAide par le travail, ateliers protégés
permanents et ont surtout recours
Aide à domicile
à des contrats d’intermittents ou
Accueil des personnes âgées au bénévolat.
Accueil des enfants handicapés
L’emploi associatif
Crèches et garderies d'enfants
se concentre
Accueil des adultes handicapés à Strasbourg,
Mulhouse et ColmarAccueil des enfants en difficulté
Autres hébergements sociaux Les trois quarts des établisse-
0 500 1 000 1 500 2 000 2 500 3 000 3 500 4 000 4 500 5 000 ments associatifs emploient
moins de 10 salariés. Les unitésNombre de salariés au 31 décembre 1999 dont femmes
de grande taille se situent princi-
palement à Strasbourg, Mul-
house ou Colmar qui regroupentou aux particuliers, et à l’action so-
tres organismes cultuels et laï-ciale. plus de la moitié des emplois.
ques de bienfaisance, entrent Cette forte concentration estL’action sociale constitue le do-
également dans le champ de l’ac-maine de prédilection des asso- due, notamment, à l’implantation
tion sociale. dans ces villes de cliniques quiciations. Elle concerne 771 éta-
Les activités de service liées auxblissements employeurs qui ont dépendent de congrégations reli-
administrations et collectivités gieuses, associations reconnuesproposé 29 100 postes de travail
territoriales constituent un autreen 1999, soit près de 40 % des d’utilité publique en Alsace et en
pôle où prédominent des structu- Moselle.postes recensés sur l’année.
res associatives. On y recenseInversement, neuf postes actifs de Les autres grands établissements
plus de 1 200 établissements présents dans ces grandes villesl’action sociale sur dix relèvent
comme les offices de tourisme,d’une structure associative. Ces sont les universités populaires,
les comités interprofessionnels les établissements de formationassociations couvrent la plupart
du logement (Cil), des bureauxdes activités qui fonctionnent continue pour adultes (en particu-
d’études des collectivités territo- lier l’Afpa), ainsi que les siègesgrâce à un financement public ou
riales et locales (Adeus,…), desà des dons. En particulier, l’héber- des associations gestionnaires
organismes de recherche liés aux de maisons de retraite. L’associa-gement social, l’aide à domicile,
universités (Adrerus,...), ou desl’accueil des handicapés ou les tion bas-rhinoise d’aide aux per- d’inspection technique sonnes âgées à Strasbourg etateliers protégés ne s’exercent
(Apave,…) ; ces établissements of-sous aucune autre forme juri- l’association haut-rhinoise de
frent 20 % des postes de travail du personnes âgées à Mulhouse,dique. Certains organismes, com-
secteur associatif.me la Croix Rouge Française, Ca- animent également un important
réseau d’aide à domicile et deritas, Médecins du Monde ou au-
4 INSEE Chiffres pour l'Alsace · revue n° 4 · septembre 2001
Source : Insee, DADSEMPLOI
portage de repas sur chacun des employeurs pour la même période dans les associations et con-
deux départements. de travail. cerne 30 % des postes offerts sur
l’année.
Globalement, 40 % des emploisUn travail Peu d’emplois
sont occupés à temps complet.morcelé permanents
Mais, là aussi, l’organisation de tra-
Parmi les 32 000 postes de travail Les conditions d’emploi dans les vail varie beaucoup d’un domaine à
er
actifs durant toute l’année (du 1 associations sont différentes de l’autre. Très comparable aux autres
janvier au 31 décembre), 15 % celles du reste des secteurs privé secteurs économiques avec 60 %
sont des postes comportant moins et semi-public. Les 74 800 postes de postes à temps complet, la san-
de 169 heures de travail en tout de travail offerts au cours de l’année té s’oppose aux associations d’in-
sur la période, ce qui correspond à 1999 correspondent à 29 900 em- sertion, où seuls 20 % des postes
moins d’un mois de travail en équi- plois en équivalent temps complet. sont à temps complet. Ces structu-
valent temps plein. Le rapport entre ces deux gran- res particulières se caractérisent
Un salarié d’une association sur deurs est ainsi de 2,5, comparé à également par un fort taux de tra-
cinq a une autre activité salariée 1,5 dans les autres structures juridi- vail intermittent (70 %).
pendant la même période. Ceci ques. Pourtant, au sein même des
concerne des professeurs de associations, il varie de 1,5 dans le Une main-d’œuvre
sport ou de musique qui exercent domaine de la santé à 5,8 dans les fortement féminisée
quelques heures par semaine structures d’insertion ; il se situe à
dans un club ou une maison de la 4,8 dans les associations récréati- Les associations alsaciennes em-
culture, tout en étant également ves, culturelles et sportives. ploient bien plus de femmes que
salariés ailleurs, mais Le fractionnement du travail offert d’hommes. Elles y occupent 64 %
des professeurs d’université qui par les associations se traduit par des postes, au lieu de 42 % dans
font de la recherche dans le cadre un recours important au temps les autres structures juridiques.
d’une association, ou des salariés partiel. Il concerne un poste sur Infirmières dans les cliniques, ai-
du secteur public qui perçoivent quatre, au lieu de 15 % dans les des-ménagères à domicile, ou en-
des indemnités par le biais d’une secteurs concurrentiel et semi- core salariées des crèches et hal-
structure associative. Ces salariés public. De même, le statut d’inter- tes-garderies, les femmes sont
sont ainsi déclarés par plusieurs mittent est trois fois plus fréquent très présentes dans les secteurs
Seulement 4 postes de travail sur 10 sont à temps complet
Nombre de Conditions d’emploi (%)
Type d’associations postes actifs
temps complet temps partiel intermittents autresen 1999
Insertion par l’économique 6 819 17,6 14,0 68,0 0,5
Éducation 7 916 39,2 15,3 43,6 2,0
Santé 6 093 58,2 31,8 9,5 0,5
Action sociale 29 149 48,0 32,6 15,9 3,4
Accueil hébergement 3 129 46,1 29,0 21,9 3,0
Récréation, culture et sport 6 789 32,3 15,2 44,4 8,1
Autres types (services) 14 904 44,1 17,1 35,0 3,7
Ensemble 74 799 42,9 24,2 29,7 3,2
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 4 · septembre 2001 INSEE
Source : Insee, DADS 1999EMPLOI
Champ économique retenu que dans les autres structures. Un
tiers des postes de travail dans lesSource et champ
associations reviennent aux pro-
es résultats sont issus du fichier DADS - Déclarations Annuel- fessions intermédiaires, au lieu de
les de Données Sociales. Les DADS regroupent l’ensemble 20 % dans les autres structures ju-
des salariés des établissements de l’industrie, du commerce
ridiques. Il s’agit majoritairementL et des services dans les secteurs privés et semi-publics, ainsi
d’infirmiers et d’éducateurs. Quantque les agents des collectivités territoriales et de la fonction publique
hospitalière. Les agents de l’État, les salariés de l’agriculture et de la aux employés, ils sont surtout as-
sylviculture, ainsi que ceux des services domestiques et des activités sistants-maternels ou aides-soi-
extra-territoriales en sont exclus.
gnants. Les ouvriers sont peu
Cette étude concerne les établissements associatifs implantés en nombreux dans les associations,
Alsace qui emploient des salariés. Le nombre exact de l’ensemble des
sauf dans les cellules d’insertion
associations existantes reste inconnu. Ces structures peuvent relever de
ou parmi les travailleurs handica-la loi de 1901 ou de la loi de 1908 (droit local).
pés des ateliers protégés.
Pour les établissements d’enseignement privé ayant le statut d’associa-
tion qui sont sous contrat avec l’Éducation nationale, seuls sont pris en
Un pic d’embauchescompte les salariés non enseignants. Les personnes qui effectuent un
en étéstage de formation rémunéré par une association comme
l’AFPA, sont considérées comme des salariés.
L’emploi associatif est marqué par
Postes et emplois une forte saisonnalité estivale. Sur
les mois de juillet et août, près deUn poste de travail est identifié à la fois par le numéro d’identification de
l’individu (Nir) et par le numéro Siret de l’établissement employeur. 1 500 postes de travail supplé-
mentaires sont actifs. À l’excep-Ainsi, un salarié qui travaille dans un seul établissement compte pour un
tion des domaines de l’éducationposte, même s’il par intermittence ; un salarié qui, au cours de
l’année, a travaillé dans différents établissements, est compté plu- et de l’insertion, tous les autres
sieurs fois. secteurs sont concernés par ces
embauches saisonnières.
Ces postes sont occupés très ma-
joritairement par des jeunes, re-
crutés dans des centres de va-
de la santé et de l’action sociale cances, dans des établissementsfessions intermédiaires et de ca-
d’hébergement touristique ou desoù elles occupent respectivement dres que les secteurs privé et
huit et sept postes sur dix. Globa- associations culturelles et récréa-semi-public.
tives.lement, elles travaillent deux fois Les cadres représentent 13 % des
plus souvent à temps partiel que emplois associatifs, contre 10 %
les hommes. dans les autres structures. Ces
Monique SCHMITTfonctions d’encadrement sont le
plus souvent exercées par desPlus de professions
universitaires déjà salariés duintermédiaires
secteur public, des médecins etet d’employés
des dirigeants de centres de va-
Les associations, où prédomi- cances. Par ailleurs, ces cadres
nent des activités tertiaires, em- sont deux fois plus fréquemment
ploient plus d'employés, de pro- des femmes dans les associations
6 INSEE Chiffres pour l'Alsace · revue n° 4 · septembre 2001

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.