Une valse des prénoms à plusieurs temps

De
Publié par

Théo, Lucas, Hugo, Léa, Manon ou Emma : les prénoms les plus couramment donnés aujourd'hui semblent bien différents de ceux d'hier. Cependant, certains comme Paul ou Marie restent toujours très utilisés. Les prénoms suivent des cycles bien différents, parfois longs comme Léa, durablement installée parmi les prénoms très fréquents, parfois éphémères comme Kevin déjà passé de mode. Ce qui est sûr, c'est que les parents font preuve de plus de diversité dans leur choix aujourd'hui qu'il y a 30 ou 60 ans. Par ailleurs, la mode est aux prénoms courts..
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Théo, Lucas, Hugo, Léa, Manon ou Emma : les prénoms les plus couramment donnés aujourdhui semblent bien différents de ceux dhier. Cependant, certains comme Paul ou Marie restent toujours très utilisés. Les prénoms suivent des cycles bien différents, parfois longs comme Léa, durablement installée parmi les prénoms très fréquents, parfois éphémères comme Kevin, déjà passé de mode. Ce qui est sûr, cest que les parents font preuve de plus de diversité dans leur choix aujourdhui quil y a 30 ou 60 ans. Par ailleurs, la mode est aux prénoms courts.
En 2003, 064 bébés 14 sont nés dans la région, dont 184 Théo et 161 Léa, prénoms les plus souvent donnés. Pour les filles, les trois pré-noms les plus fréquents sont les mêmes quau niveau na-tional, à savoir Léa, Manon et Emma.
Pour les garçons, le tiercé ré-gional est également le même que France entière, mais dans un ordre différent, soit Théo, Lucas et Hugo. En France, cest Lucas qui est en tête. Alors que pour lattribution des prénoms féminins, la ré-gion suit globalement la lo-gique nationale, pour les prénoms masculins, des dif -férences apparaissent. Ainsi Tom et Paul, respectivement en 5e 6 ete en 2003 place en Franche-Comté, semblent
plus populaires quen France (au delà du 20erang au ni-veau national). À linverse, Alexandre (20e position) est beaucoup moins à la mode dans la région quen France, où il arrive en 7eposition.
Un renouvellement plus rapide pour les prénoms masculins
De 1993 à 2003, cest la 6e année consécutive que le prénom Léa est à la première place. Léa fait partie des pré-noms apparus à la fin des années 70, avant dêtre vrai-
ment popularisé dans les années 80. Au niveau natio-nal, Léa en est à sa 7e an-née de domination. Auparavant, Manon a été trois années en tête du clas-sement. En dix ans, en Fran-che-Comté, seuls trois pré-noms féminins ont été nu-méro un : Léa, Manon et Laura. Le parcours des prénoms masculins est plus chaoti-que. Les effets de mode semblent moins durables avec un renouvellement plus important en tête du classe-ment. Ainsi, cinq prénoms
Nº 6 - Septembre 2005
LéaetThéoentête Les dix prénoms les plus attribués en Franche-Comté en 2003 par sexe Place Filles Garçons 1 Léa 161 Théo 184 2 Manon 150 Lucas 157 3 Emma 121 Hugo 151 4 Clara 116 Enzo 138 5 Camille 115 Tom 101 6 Chloé 100 Paul 100 7 Marie 100 Thomas 99 8 Océane 89 Mathis 94 9 Inès 76 Alexis 90 10 Anaïs 73 Maxime 90 Source : INSEE - Fichier des prénoms, édition 2004
o n t o c c u p é l a p r e m i è r e place en dix ans. Dans lor-dre chronologique on re-trouve : Kévin, Thomas, Quentin, Lucas et Théo. De-puis cinq ans, Lucas et Théo se partagent la première place. Comme Léa, Théo est un prénom apparu à la fin des années quatre-vingt, qui a
pris son essor au début des années 2000. C e r t a i n s p r é n o m s , à l a mode il y a quelques an-nées, ont subi lusure du temps. Ainsi Marine, en tête du classement au dé-
b u t d e s a n n é e s 9 0 , e s t moins usité aujourdhui. Chez les garçons, Kevin et Dylan ont beaucoup moins la cote. Parmi les prénoms récents, seule Jade arrivé dans les
info web
années quatre- vingt-dix est Cependant, la recherche de déjà très répandu. diversité semble de plus en Chez les garçons, les nou- plus importante. Ainsi, en veaux et les anciens prénoms 2003, les dix prénoms fémi-se côtoient de près. Ainsi, nins les plus fréquents con-Jules et Louis reviennent à la cernent seulement 16% des mode, en même temps que naissances alors quils en re-naissent des Théo et des Tom présentaient 30% en 1946 qui nexistaient pas il y a 15 ou en 1975. Le constat est ans. Les Paul et Maxime pas- plus net chez les garçons : sent les décen-Une plusparmi les bébés nies sans se dé- nés en 2003, moder.préédesrsitdiveonsmednarg17% portent un Depuis 1946, lesdes dix prénoms prénoms se suivent mais ne les plus utilisés. Ce ratio était se ressemblent pas. Seuls des de 33% en 1975 et de 50% prénoms comme Marie, Paul en 1946 ! ou Louis sont toujours à la Même si Léa et Théo sont les mode en 2003. En revanche, prénoms les plus courants, Alain, Françoise ou Martine leur nombre reste limité par ne sont plus du tout dactua- rapport aux Michel et lité aujourdhui. Martine des annés cin-Les prénoms les plus utilisés quante. Dit autrement, la depuis la fin de la seconde probabilité davoir deux ou guerre mondiale sont Cathe- t r o i s « M i c h e l » d a n s s a rine pour les filles (pourtant ce classe dans les années cin-prénom a été seulement une quante était supérieure à fois en tête du classement, en celle davoir deux ou trois 1961) et Michel pour les gar- Théo aujourdhui. çons. Ces prénoms sont rare- Les prénoms donnés aux ment attribués aujourdhui. enfants évoluent souvent
en fonction des périodes et des modes. Ainsi, depuis plusieurs années, la mode est aux prénoms courts. Une petite fille daujourdhui va plus souvent sappeler Clara, E m m a o u C h l o é , alors quune petite fille née d u r a n t l e s a n n é e s soixante - dix avait toutes les chances de sappeler S é v e r i n e , I s a b e l l e o u Christelle. Chez les gar-ç o n s , l e c o n s t a t e s t l e même. En 2003, un petit garçon va sappeler Tom, Enzo ou Mathis, alors que
www.insee.fr insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15/mn)
INSEE Franche-Comté « le Major » 83, rue de Dole - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99 Directeur de la publication : Didier Blaizeau Rédacteur en chef : François-Xavier Dussud Rédacteur en chef adjoint : Patrice Perron Mise en page :Maurice Boguet
© INSEE 2005 - dépôt légal : Septembre 2005
dans les années soixante-dix, il sappelait Stéphane, Christophe ou Frédéric.„
Cathy Léoni
Lamode des prénoms courts Les dix prénoms féminins les plus Les dix prénoms masculins les plus attribués en Franche-Comté attribués en Franche-Comté 1946, 1975 et 2003 1946, 1975 et 2003 Place 1946 1975 2003 Place 1946 1975 2003 1 Françoise Stéphanie Léa 1 Michel Stéphane Théo 2 Monique Sandrine Manon 2 Jean Sébastien Lucas 3 Nicole Céline Emma 3 Daniel Frédéric Hugo 4 Christiane Sèverine Clara 4 Bernard Jérôme Enzo 5 Marie Nathalie Camille 5 Claude Christophe Tom 6 Jacqueline Virginie Chloé 6 Jacques David Paul 7 Danielle Karine Marie 7 Gérard Olivier Thomas 8 Annie Isabelle Océane 8 André Laurent Mathis 9 Colette Christelle Inès 9 Alain Nicolas Alexis 10 Michèle Sophie Anaïs 10 Pierre Emmanuel Maxime Source : INSEE - Fichier des prénoms, é
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.