Cette publication est accessible gratuitement
Lire

7 plantes « vedettes »

3 pages

7 plantes « vedettes » AA LLIIRREE « Ces plantes qui nous font du bien » i de Geneviève Chaudetet Renaud Chérel, Editions Rustica, 112 pages.

Publié par :
Ajouté le : 22 janvier 2013
Lecture(s) : 9
Signaler un abus
7 plantes « vedettes »
1 AUBÉPINE (Crataegus Oxyacantha)
Longtemps avant notre ère, aux repas de noces qui se déroulaient à Athènes, chaque convive portait une branche d'aubépine, gage de bonheur et de prospérité pour l'avenir des époux. On utilise surtout les sommités fleuries d'Aubépine, qui contiennent des flavonoïdes. Elles apaisent la nervosité et l'anxiété, tranquillisent, régularisent le rythme cardiaque en réduisant les palpitations chez les anxieux, diminuent la tension, sont vasodilatatrices, antispasmodiques, indiquées contre les palpitations, l'insomnie, les troubles de la ménopause...
2 BADIANE (Illicium Verum)
La Badiane ou l'anis étoilé est une plante des régions tempérées. Sa racine riche en polyènes et acides-alcools détermine l'activité thérapeutique. On l'utilise pour tous les troubles digestifs : ballonnements, vomissements nerveux, digestion, gaz... mais aussi contre la nervosité et l'anxiété.
3 COQUELICOT (Papavers Rhoeas)
Originaire du bassin méditerranéen, il appartient à la famille des pavots dont on tire l'opium, ce qui explique qu'on mélangeait jadis son suc à la bouillie des enfants pour les faire dormir ! Il calme l'agitation grâce à ses propriétés adoucissantes et à son pouvoir légèrement narcotique. Ses indications sont nombreuses. En usage interne : contre l'insomnie, la fièvre éruptive, la coqueluche, l'angine, les bronchites, l'asthme, le rhume... En usage externe : contre les abcès dentaire et en cas d'ophtalmie.
4 MILLEPERTUIS (Hyperium perfolatum)
Jadis, le Millepertuis passait pour préserver les maisons de l'esprit malin et des sorcières. Aussi, le suspendait-on au plafond la veille de la Saint-Jean-Baptiste d'où son synonyme d'herbe de Saint-Jean. Comme médicament, on utilise les sommités fleuries cueillies au moment de la St-Jean (24 juin). Ses utilisations : stimulant des états dépressifs, digestif, anti-acide gastrique, calmante, contre les effets de la ménopause.
E PASSIFLORESIFLORE(Passiflora incarnata)
Comme le pavot de Californie, la passiflore est légèrement anxiolytique ce qui diminue les effets du stress et favorise l'apparition du sommeil chez les insomniaques. La passiflore est aussi intéressante (comme les aubépines) pour calmer l'éréthisme cardiaque (palpitations du coeur sain), le nervosisme. La passiflore n'est pas toxique aux doses recommandées.
A LIRE
« Ces plantes qui nous font du bien » i de Geneviève Chaudetet Renaud Chérel, Editions Rustica, 112 pages.
6 VALÉRIANE (Valeriana officinalis)
Les extraits de valériane sédatifs du système nerveux central facilitent l'apparition du sommeil, et "tranquillisent", ils permettent une relaxation des muscles et sont antispasmodiques. Attention chez certaines personnes (15 à 20 % des patients insomniaques), ils provoquent au contraire une excitation désagréable. La valériane n'est pas toxique, on peut donc l'utiliser chez les enfants en diminuant au moins de moitié la posologie.
7 YLANG-YLANG (Cananga odorata)
Dans le sud-est asiatique et dans l'océan indien, l'huile essentielle d'ylang-ylang est considérée comme aphrodisiaque. L'effet "sympatholytique" entraîne une baisse de l'irritabilité, une certaine relaxation en cas de stress. Pour obtenir cet effet, on préconise l'absorption de l'huile essentielle d'ylang-ylang par voie cutanée et respiratoire : massage relaxant en mélangeant quelques gouttes d'huile essentielle dans de l'huile de massage, ou dans l'eau du bain (bain relaxant).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin