Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Camping-cars, les dessous du marché

3 pages
Camping-cars, les dessous du marché Plus qu'un moyen de transport, le camping-car est aujourd'hui un véritable art de vivre plébiscité par des milliers d'inconditionnels. Que vous voyagiez en couple ou en famille, que vous soyez jeunes sportifs, actifs, retraités, avec occasionnellement vos petits enfants, que vous privilégiez l'espace à vivre, la taille ou le confort de couchage ou encore les possibilités d'accueil du véhicule, le modèle choisi sera différent. En outre, ces véhicules, forts de leur succès, coûtent cher, très cher ! Acheter neuf ou d'occasion ? Via un professionnel ou un particulier ? Le choix n'est pas facile. Il faut vous poser les bonnes questions et évaluer vos véritables besoins en fonction de votre budget afin de dénicher la perle rare qui vous fera sillonner les routes de France. Le jeu des 4 familles Sachez qu'il existe 4 catégories différentes de camping-cars, chacune étant composée de gammes diverses. Ainsi, vous pouvez opter pour : - le fourgon aménagé : également appelé mini-van, il est construit sur la base d'un utilitaire léger et en conserve la carrosserie d'origine. C'est le modèle le moins cher (à partir de 35.000 € environ, neuf). Il faut savoir que cette gamme ne représente qu'un faible pourcentage des ventes en France. Très maniable, le fourgon passe partout et se fond dans le flot de voitures. Si son gabarit est un avantage dans les centres-villes et les routes étroites, ses dimensions intérieures limitent son usage et son confort.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

MITSUBISHI Japon

de Automobile-revue

MITSUBISHI Japon

de Automobile-revue

Camping-cars, les dessous du marché

Plus qu'un moyen de transport, le camping-car est aujourd'hui un véritable art de vivre plébiscité par des milliers d'inconditionnels. Que vous voyagiez en couple ou en famille, que vous soyez jeunes sportifs, actifs, retraités, avec occasionnellement vos petits enfants, que vous privilégiez l'espace à vivre, la taille ou le confort de couchage ou encore les possibilités d'accueil du véhicule, le modèle choisi sera différent. En outre, ces véhicules, forts de leur succès, coûtent cher, très cher ! Acheter neuf ou d'occasion ? Via un professionnel ou un particulier ? Le choix n'est pas facile. Il faut vous poser les bonnes questions et évaluer vos véritables besoins en fonction de votre budget afin de dénicher la perle rare qui vous fera sillonner les routes de France.

Le jeu des 4 familles

Sachez qu'il existe 4 catégories différentes de camping-cars, chacune étant composée de gammes diverses. Ainsi, vous pouvez opter pour : - le fourgon aménagé : également appelé mini-van, il est construit sur la base d'un utilitaire léger et en conserve la carrosserie d'origine. C'est le modèle le moins cher (à partir de 35.000 € environ, neuf). Il faut savoir que cette gamme ne représente qu'un faible pourcentage des ventes en France. Très maniable, le fourgon passe partout et se fond dans le flot de voitures. Si son gabarit est un avantage dans les centres-villes et les routes étroites, ses dimensions intérieures limitent son usage et son confort. Il est généralement proposé avec 2 couchages. Sa taille restreint l'espace dévolu à la cuisine et à la salle d'eau. Il faut alors savoir composer avec un petit réfrigérateur, un réservoir d'eau propre plus petit ainsi que des lits moins spacieux. Le fourgon peut, en outre, bénéficier d'un toit relevable permettant d'accueillir un lit et offrir plus de place dans l'habitacle. Ce modèle se destine à un couple qui aime partir à l'aventure et ne privilégie pas le confort ; - le capucine : on le reconnaît grâce à sa zone de couchage située au-dessus de la cabine de conduite. Cela permet d'offrir un nombre de places plus important durant la nuit pour un encombrement limité au sol. Il correspond principalement à un usage familial en offrant entre 4 et 7 couchages. Son encombrement est très souvent plus imposant que ses concurrents. Beaucoup se focalisent sur l'aspect aérodynamique comme un argument négatif. Cependant, il n'est rehaussé que d'une dizaine de centimètres par rapport à un véhicule sans couchage supérieur. L'incidence sur la consommation de carburant ou de prise au vent est peu significative. En revanche, ses larges dimensions peuvent diminuer sa maniabilité dans certaines rues étroites. Mention spéciale au confort, à la hauteur de toutes les espérances ; - le profilé : construit sur la même base que le moyen de transport précédent, il perd tout simplement sa capucine. Son profil permet une prise au vent réduite. Il ne dispose que de 2 ou 4 couchettes et une modification de l'espace est indispensable afin de mettre en place le lit d'appoint. Les dernières générations de ce modèle dépassent les 7 m et permettent d'offrir un certain volume et une plus grande convivialité à ses occupants. Idéal pour un couple sans ou avec un seul enfant ; - l'intégral : sur la base d'un châssis nu, le constructeur assemble les différents éléments du véhicule. La cabine est intégrée dans l'habitacle et constitue un salon à part entière. Sa silhouette ne rappelle en rien celle du porteur d'origine. Il possède généralement un second couchage au-dessus du poste de conduite qui, à l'aide de vérins, se remonte contre le toit lorsqu'il est en «mode routier». Quant aux aménagements, ils sont souvent de grande qualité, tant dans les matériaux utilisés que les équipements. Il convient à un couple voyageant seul et expérimenté. Neuf, ce modèle haut de gamme atteint des prix vertigineux (90.000 € et plus !), il est donc réservé aux passionnés pour l'utilisation régulière et les longs voyages.

C'est permis !

Vous vous posez, comme tout le monde, des questions concernant le fait de pouvoir ou non conduire un camping-car avec votre permis auto (permis B). Réjouissez-vous ! Vous pouvez bien conduire ce type de véhicule avec votre permis. En effet, pour la très grande majorité des modèles, le poids total autorisé en charge (PTAC) est inférieur à 3,5 tonnes, poids qu'il ne faut pas dépasser pour rouler en n'ayant que le permis B.

Acheter ou louer ?

Vous connaissez les modèles, voici maintenant les options qui s'offrent à vous pour rouler dans le précieux engin : - l'achat à un professionnel : l'investissement dans un véhicule neuf offre plusieurs avantages, comme la garantie, la bonne préparation du véhicule mais aussi l'éventuelle mise en relation avec une société de crédit spécialisée pour faciliter l'achat. N'hésitez pas à négocier le prix de vente mais aussi l'ajout d'accessoires dans le cadre de la transaction. L'achat en concession est aussi une option intéressante pour les débutants du camping-car qui pourront bénéficier de conseils du professionnel sur son utilisation ; - l'achat à un particulier : étant donné le prix élevé d'un engin neuf, l'achat d'occasion est très répandu sur ce marché. Vous rencontrez le propriétaire qui connaît bien le véhicule et est normalement en mesure de vous apporter des détails précis sur son utilisation et son entretien. Grâce à des questions pertinentes, vous pouvez aisément vous faire un avis sur l'usage qu'il en a fait. Reste l'argument du prix. Attention pourtant aux mauvaises surprises, comme le nettoyage du véhicule qui est rarement équivalent à celui d'un pro ou l'entretien périodique des accessoires et du moteur qui a pu être négligé par souci d'économie. N'hésitez pas à demander des garanties supplémentaires afin d'être rassuré ; - la location dans une agence : indépendantes ou faisant partie d'un réseau, les agences de location professionnelles vous donnent accès à la compétence et au savoir-faire du professionnel ainsi qu'à une responsabilité juridique de l'entreprise vis-à-vis de la location. Le contrat de location est parfaitement explicite et la flotte généralement importante et variée. Les modèles proposés sont en principe récents et bien entretenus. Quelques points noirs pourtant : des horaires forcément contraignants, pas ou peu de flexibilité selon les agences, un équipement souvent minimal et des options à un tarif parfois excessif. Les prix ? Ils commencent à 550 € environ la semaine.

Spécial débutant Le Profilé SP a été entièrement pensé pour vous offrir une grande maniabilité grâce à une largeur réduite. Cet atout en fait un véhicule discret, facile à conduire et à stationner. Vous pouvez aussi bénéficier du confort d'un vrai lit double avec un éclairage. Ce modèle est équipé d'une cuisine fonctionnelle. Adria, Compact Profilé SP, à partir de 49.000 € environ.

Un modèle très compact Travel Van possède de petites dimensions mais bénéficie d'une isolation optimale, un espace de vie relativement généreux, un équipement de confort assez complet ainsi qu'une salle d'eau très pratique. Enfin, son nouveau mobilier teck offre une ambiance moderne. Burstner, Travel Van, à partir de 45.200 € environ.

- la location à un particulier : de plus en plus de particuliers louent leur propre camping-car. L'offre est plus hétéroclite que dans le milieu professionnel avec des articles pouvant atteindre plus de 10 ans d'âge. Cependant, vous pouvez avec cette formule profiter d'un produit généralement fonctionnel et bien équipé ainsi que d'une certaine flexibilité des horaires pour la prise en main et le retour chez le propriétaire.

L'accueil est généralement plus chaleureux et les tarifs moins élevés qu'en agence. Quelques désagréments viennent cependant ternir le tableau : l'entretien n'est pas toujours suffisant, modèle parfois très vieux... L'assurance n'est pas toujours pertinente et la protection juridique peut se révéler délicate. Les prix débutent aux alentours de 350 € par semaine.

Astucieux et innovant Dans le modèle Prium, la cuisine en îlot central s'allie à un lit pavillon dégageant ainsi un vrai petit espace de vie. Environ 6 personnes peuvent s'y installer. Le lit est réglable en hauteur sur 2 positions. Son imposante fenêtre de toit et ses luminaires procurent une luminosité appréciable. Challenger, Prium, à partir de 47.400 € environ.

Toujours prêt Avec sa capucine, ce camping-car accueille jusqu'à 6 personnes pour le couchage. À l'intérieur, le plateau de la table se déporte et permet à 5 personnes de s'installer. Sa salle de bains avec douche indépendante apporte la touche de confort en plus. Hymer, Camp, à partir de 58.000 € environ.

Un nouvel univers L'Aventura version capucine de Pilote bénéficie des derniers équipements. À l'intérieur, il comprend une cuisine toute équipée avec de multiples rangements. Malin, il est muni d'un éclairage extérieur pour faciliter l'accès à la porte d'entrée. Pilote, Aventura capucine, à partir de 48.600 € environ.

Passe-partout Conçu pour 4 personnes, le modèle 603 de Rapido contient un salon transformable en couchage et un toit panoramique ouvrant garantissant une bonne luminosité. À l'extérieur, cette version profilée offre une pénétration dans l'air optimale. Rapido, 603, à partir de 46.900 € environ.

Et l'assurance dans tout ça ?

Pour bien assurer votre campingcar, toutes sortes de formules vous sont proposées. Le montant de la prime varie en fonction de la vétusté du véhicule, de la marque, du modèle, de sa puissance, de l'âge et de l'expérience du conducteur (jeune permis ou non). Les principales garanties sont semblables à des contrats auto mais avec plusieurs options et plusieurs niveaux de garanties. Par ailleurs, pendant les vacances, il peut contenir des effets et des objets personnels. N'hésitez pas à vous couvrir contre le vol. Des dommages comme l'incendie, la tempête ou diverses intempéries sont également à prévoir. Vous pouvez alors opter pour l'assurance au tiers (obligatoire) avec des options, une complémentaire «dommages et collisions», l'option «Tous accidents», l'«incendie et vol» ou encore l'assurance «tous risques». Tout cela vaut si vous êtes propriétaire de votre engin. Mais qu'en est-il de ceux qui louent ? Si vous louez à une agence ou à un particulier, il est indispensable de bien lire, voire de vous faire expliquer, le contrat de location et ce que l'assurance du loueur prend en charge. Renseignez-vous également chez votre propre assureur pour savoir ce qu'il peut faire pour vous en termes de couverture.