Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Gastronomie

2 pages

Gastronomie Côté Atlantique : des huîtres Vendée Atlantique, des moules de bouchot de L'Aiguillon-sur-Mer, des sardines de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou encore des crevettes, anchois, bar, sole, maquereau... Quelques plats mijotés sont typiques de la région comme le ragoût de Margates (seiches).

Publié par :
Ajouté le : 20 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Gastronomie

Côté Atlantique : des huîtres Vendée Atlantique, des moules de bouchot de L'Aiguillon-sur-Mer, des sardines de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou encore des crevettes, anchois, bar, sole, maquereau... Quelques plats mijotés sont typiques de la région comme le ragoût de Margates (seiches).

La Vendée est aussi productrice de foie gras, froid ou poêlé, dont elle est un important producteur tout comme les Landes ou le Gers. En plat de résistance, un plat typique est le Jambonmogettes : des haricots blancs à déguster avec une tranche de jambon de Vendée, saisi à la poêle. On peut aussi citer le magret de canard de Challans, servi avec des Bonnottes de Noirmoutier, une variété de pommes de terre. De même, le poulet noir et le chapon de Challans sont tous deux réputés pour leur chair fine. Pour les vins, il existe ceux de Vix, du pays de Brem, Mareuil et de Pissotte. On peut aussi citer la brioche vendéenne, les caillebottes (lait caillé) ou bien encore le Préfou, un pain baguette garni de beurre aillé et servi chaud à l'apéritif de préférence. Également célèbre la gâche vendéenne, ressemble à de la brioche mais plus aérée.

Le sel de Guérande et de Noirmoutier

Ces petits cristaux riches en sel de magnésium sont la richesse des marais quadrillés d'oeillets. A dominante blanche, rose ou grise selon la nature de l'argile tapissant les fonds des bassins, les sels sont récoltés de manière artisanale à la main et recommandés par les plus grands chefs mondiaux. La fleur de sel au parfum de violette de Guérande se dissout plus facilement que les autres sels dans l'eau.

Le jambon de Vendée

Salé au sel de Noirmoutier, frotté à l'eau de vie de prune ou de poire et largement aromatisé aux herbes sauvages, ce mets peu réputé dans le passé est devenu le plat principal des soirées réussies, ayant reçu le Label Rouge. Dans la région, on le sert habituellement avec des mogettes (petits haricots blancs).

La troussepinette

Cet apéritif, composé d'épices de fruits, est doux et peu alcoolisé, proche d'un vin cuit. Vous pourrez en trouver différentes sortes, aux fruits rouges ou blancs, aux épices noires.

La pomme de terre de Noirmoutier

Les sirtema et aminca sont les premières variétés à apparaître sur le marché au mois d'avril avec un goût légèrement sucré, mais la bonnotte reste la reine des pommes de terre, pour son goût de noisette. Mais on la trouve bien souvent au même prix que la truffe sur les marchés.

L'huître

C'est dans la baie de Bourgneuf que l'on trouve les meilleures grâce à la pureté de l'eau. Gros caillou vivant, à la délicate chair gorgée d'iode et de saveurs marines, elle se déguste nature ou accompagnée d'un filet de citron ou de vinaigre aux échalotes. Vous pourrez les consommer en toute saison et suivre les escales gourmandes entre la Bernerie-en-Retz et Talmont St Hilaire dans le cadre de la route de l'huître.

Le fion

Ce dessert typique de l'ouest du département aussi appelé flan maraîchin est une préparation à base d'oeufs, de lait, de crème fraîche, de vanille, de cannelle et de fleur d'oranger. Se conservant très facilement, il était autrefois fabriqué le vendredi saint pour n'être consommé qu'après Pâques.

Le Kamok

Spécialité de Luçon, ce liquide de couleur marron foncé, légèrement sirupeux, à teneur d'alcool de 40°C est un digestif à boire frais ou parfumant un dessert ou des cocktails. Mais attention, il a un fort goût de café, son principal ingrédient.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin