Modèles pour les villes d'avenir

De
Publié par

La ville nécessite des actions politiques concertées pour lui assurer un avenir durable. La quête de la ville durable avec un environnement sain, de la cohésion sociale, de l'efficacité économique et une éco-conscience citoyenne universelle est plus que jamais intense en Europe et dans le monde. Voici un ensemble de modèles qui peuvent inspirer les villes en quête de développement durable.
Publié le : jeudi 1 janvier 2009
Lecture(s) : 235
EAN13 : 9782296211711
Nombre de pages : 215
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

MODÈLES POUR LES VILLES D' AVENIR

Un kaléidoscope de visions et d'actions pour des villes durables

Questions Contemporaines Collection dirigée par JP. Chagnollaud, B. Péquignot et D. Rolland
Chômage, exclusion, globalisation... Jamais les « questions contemporaines» n'ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines» est d'offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective.

Dernières parutions Élisée MONTF AJON, La discrimination positive à l'université aux Etats-Unis. L'exemple des universités du Wisconsin, 2008. e. A. AGUIRRE ROJAS, L'Amérique latine en rébellion, 2008. Sylvain BARTET, Jean-Paul BEAUQUIER, Pour en finir avec ceux qui ne veulent plus être socialistes..., 2008. Gilles ROTILLON, Faut-il croire au développement durable ?, 2008. Michèle MILLOT, Jean Pol ROULLEAU, Le syndicalisme autrement, 2008. Michel BOULANGER (dir.), Le cannabis dans tous ses états, 2008. Radouane BNOU NOUÇAIR, Atouts et faiblesses de l'immigration au Québec, 2008. Elian ROBERT, Les médecins et la vie politique locale, 2008. Michel PERRIER, Du souci des autres à l'autre comme souci. La grande casse du médico-social, 2008. Philippe POITOU, L'Athéisme, la spiritualité de la raison, 2008. Gilbert BEREZIA T, Quand l'université se réveille, 2008. Marlène PARIZE, La part de l'autre, 2008. Christophe de BROUWER, Le problème de la santé au travail. Protection des travailleurs ou nouvel eugénisme? 2008. FAURE Alain et GRIFFITHS Robert (sous la dir. de), La Société canadienne en débats. What holds Canada together, 2008. LAGAUZÈRE Damien, Robot: de l 'homme artificiel à l'homme synchronique ?, 2008.

Voula P. MEGA

MODÈLES POUR LES VILLES D' AVENIR

Un kaléidoscope

de visions et d'actions

pour des villes durables

L'Harmattan

Que le bond en avant soit plus rapide que le déclin. O. Elytis

Illustration de couverture: Aquarelle de l'auteur @ Voula Mega, Avenue Louise 453, 1050 Bruxelles

2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.ff harmattan l@wanadoo.fr

@ L'Harmattan,

ISBN: 978-2-296-06860-5 EAN : 9782296068605

Pour Noi
Et tous mes amis ingénieurs et urbanistes qui agissent pour un meilleur environnement urbain

CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L'UNION EUROPÉENNE (2000) Article 13 Liberté des arts et des sciences: Les arts et la recherche scientifique sont libres

L'écriture de ce /ivre a été achevée à Bruxelles en septembre 2008
Avertissemeut Les opinions exprimées dans cette étude correspondent exclusivement aux positions de l'auteur et ne correspondent pas nécessairement avec celles de la Commission européenne

SOMMAIRE
INTRODUCTION.. 13

LES VILLES ET LA QUÊTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 "Carrefour de peuples, la ville est aussi un carrefour d'influences" (Rimbaud: "Illuminations", 1875) 17 La ville, greffée de tous les problèmes, creuset de toutes les possibilités 20 Un triptyque d'enjeux: la mondialisation, le développement durable et l'intégration sociale 22 L'ODYSSÉE DE L'EXCELLENCE EUROPE La vision des villes européennes durables Des principes, des réseaux, des coalitions L'urbain au cœur des stratégies européennes UN KALÉIDOSCOPE DE MODÈLES URBAINE EN 31 31 33 35 39 39 39 .4 .4

LA VILLE CRÉATRICE ET INNOV ANTE Innovation, l'étincelle du changement Toute ville est un essaim de créativité L'éducation, la recherche, l'innovation

LA VILLE ÉCO-RESPONSABLE 47 La ville, seul écosystème humain 47 Du bâtiment au quartier et à la ville écologique 49 Le changement climatique: un défi pour les villes et leurs alliances 58 Les ressources vitales: la terre, l'eau et l'air 61 Des prix et des fêtes: De la reconnaissance à la sensibilisation 65

LA VILLE, LIEU DE HAUTE ÉNERGIE 69 La demande et l'offre énergétique: vers des nouveaux équilibres 69 La meilleure énergie: celle que l'on n'a pas consommée 71 Les énergies renouvelables : garantir l'égalité des règles du jeu 74 LA VILLE EN MOUVEMENT Les transports: Le sang et les artères urbains Des transports urbains propres, agréables, performants Des villes sans voitures ? LA VILLE COMPÉTITIVE Les villes et les agglomérations, locomotives économiques Des défis spéciaux pour les villes portuaires Les "grappes" industrielles: les synergies de la proximité Les attraits et le champ magnétique des villes 79 79 81 86 89 89 93 96 98

LA VILLE DES SCIENCES ET DES INTELLIGENCES 105 Des villes européennes de sciences dans un paysage global multipolaire 105 L'exemple des côtes intelligentes des États-Unis 109 LA VILLE SOLIDAIRE 113 L'exclusion sociale, talon d'Achille des villes 113 L'emploi, premier repère d'intégration dans la ville 115 Logements de qualité pour l'épanouissement personnel et social 118 La sécurité urbaine, condition pour l'ouverture 123 Villes solidaires du monde 125 LA VILLE RÉGÉNÉRÉE 129 Réinventer les villes et leurs activités 129 Des villes compactes et des fonctions urbaines harmonieuses 10

Les quartiers sensibles? Des mines d'opportunités Des sites emblématiques et des projets exceptionnels Le temps urbain, une denrée aussi rare que l'espace

131 136 138 140

LA VILLE DES CULTURES ET DES ARTS 143 La ville: théâtre permanent des faits éphémères 143 La sauvegarde des villes, mémoire de l'humanité 145 Les villes comme socles de dialogue interculture1 148 Les arts de la ville, expression ultime de l'intelligence créative 151 LA VILLE CITOYENNE 157 Les villes, où l'engagement des uns rejoint la participation des autres 157 Bâtir des consensus: de la gestion urbaine à la gouvernance citoyenne 159 Lire, étudier et écrire la ville: un éternel recommencement.. 162 La ville, un réseau et un pôle de réseaux 164 LA VILLE QUI SE MESURE ET SE RÉVÈLE 167 "Tout ce qui compte n'est pas toujours mesurable et tout ce qui est mesurable ne compte pas nécessairement" (A. Einstein) 167 Des indicateurs urbains conformes à la charte des villes européennes durables... 171 VERS UN ENSEMBLE RÉVÉLATEURS SIGNIFICATIFS D'INDICATEURS 175 195 207 213

ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES SITES WEB SÉLÉCTIONNÉS ACRONYMES

11

INTRODUCTION
Ce livre s'adresse à tous ceux qui aiment les villes, qui travaillent pour les villes, s'émerveillent dans les villes et croient en leur potentiel pour façonner une mondialisation à visage et à cœur humain. Le souhait ultime est que des architectes, urbanistes, décideurs et citoyens en quête de modèles pour une ville durable puissent trouver ici quelques sources d'inspiration, capter et mettre en valeur les immenses possibilités des villes résolument tournées vers le futur. Des villes qui progressent et investissent dans le bien-être de tous, qui respectent l'environnement et promeuvent le dialogue et la culture dans un esprit de solidarité, de tolérance et d'ouverture. La ville est notre chef-d'œuvre collectif en péril. Elle nécessite des actions politiques concertées pour lui assurer un avenir durable. Vingt ans après le rapport emblématique de Broondland sur le développement durable, le monde est entré dans une nouvelle ère urbaine: la majorité des citoyens de la planète vivent désormais dans les villes qui occupent 2% de la surface du globe mais en consomment 75% des ressources. La quête de la ville durable est plus que jamais intense, en Europe et dans le monde. Une nouvelle culture urbaine est à inventer. Elle devrait refléter un équilibre entre la quantité et la qualité, à la recherche d'harmonie et de plénitude. La ville est le seul écosystème humain qui ait la capacité de renaître. "Espace structuré contre l'espace naturel désordonné" ou "faisceau de rencontres et d'opportunités", la ville est davantage une entité structurelle qu'un ensemble d'espaces, de personnes et de temps historiques. Elle est constituée de relations et de conflits, de

convergences et de divergences, de faits et de légendes qui entretiennent des rapports de synergies. L'optimisation du potentiel de ces synergies a toujours été un objectif de politique urbaine. À l'ère du développement durable, la renaissance urbaine ne peut pas être perçue comme une évolution linéaire du passé, elle nécessite des innovations, des bonds qualitatifs et des changements de paradigmes. Des innovations urbaines qui touchent aussi bien au corps de la ville, avec ses systèmes sanguin, respiratoire et nerveux, qu'à son âme, avec ses valeurs, ses concepts, ses comportements et au cœur de la ville, avec ses émotions, ses conflits, ses étonnements. Tout modèle est réducteur. Chaque ville est exceptionnelle, elle a une identité unique. Un kaléidoscope de modèles offre un cadre pour penser et agir pour la renaissance des villes d'Europe et du monde qui désirent relever les défis de l'avenir, de la mondialisation et la de croissance économique, du développement durable et de la justice sociale. Chaque modèle convergeant vers la ville durable est présenté comme un concentré d'information et de réflexion sur des concepts et des actions novatrices. Un ensemble d'orientations bibliographiques et de sites web offre au lecteur la possibilité de consulter des ouvrages plus spécialisés pour des connaissances plus détaillées. Le premier chapitre offre un bref aperçu des enjeux et des perspectives qui s'offrent aux villes qui désirent relever le défi du développement durable. Le deuxième se réfère aux initiatives européennes concernant les villes pendant la dernière décennie. Le troisième chapitre est consacré aux 14

dynamiques des innovations nécessaires pour leur bienêtre et leur mieux-être. Les chapitres qui suivent sont dédiés aux modèles écologiques et socio-économiques, nécessaires pour la renaissance des villes. Une bonne écologie peut aussi être une bonne économie. L'énergie est étroitement liée à la vitalité urbaine et au droit de tous à un avenir propre, tandis que les transports urbains se trouvent au centre de réflexions et d'actions. La ville compétitive et la ville solidaire sont proposées comme de puissants modèles pour assurer la durabilité des villes et leur capacité de se dépasser. Toutes les interventions se reflètent enfin sur l'occupation du sol. En effet, urbanisme et planification sont des instruments fondamentaux pour la régénération durable des villes, de leurs espaces physiques et de leur prodigieuse diversité. La renaissance urbaine est censée ramener l'harmonie dans les villes désirant non simplement investir dans le renouveau urbain, mais être recréées en tant que lieux de civilisation. Le rayonnement culturel des villes européennes, riches de civilisation, est une dimension essentielle de leur attrait. Leur résilience dans le temps est aussi liée à leur capacité à promouvoir des démocraties ouvertes, la citoyenneté active étant une dimension essentielle des villes durables. Des indicateurs urbains sont enfin proposés à des villes soucieuses de quantifier leurs objectifs et de mesurer leurs progrès. Un ensemble d'indicateurs - révélateurs est ainsi présenté dans le dernier chapitre. Il est conforme aux principes de la Charte européenne des villes durables. Des modèles multiples donc, pour préserver et mettre en 15

valeur notre capital urbain, avec ses aspects tangibles et intangibles, avec ses dimensions humaines (santé, éducation et bien-être), sociales (réseaux, traditions, solidarité), naturelles (terre, eau, air) et physiques (espaces construits et libres, espaces publics). Car la ville durable doit être simultanément innovante, éco-responsable, compétitive, solidaire, culturelle et citoyenne, ouverte à ses habitants et au monde. Une ville qui porte en elle les ferments du progrès et préserve sa capacité de se réinventer, mais aussi d'émerveiller.

16

LES VILLES ET LA QUETE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
"-

"Carrefour de peuples, la ville est aussi un carrefour d'influences" (Rimbaud: "Illuminations", 1875) La promesse essentielle des villes est le bien-être et un niveau de vie décent pour tous et chacun de ses habitants. Chaque ville représente un faisceau d'opportunités, un creuset de compétences, de dialectique et d'émotion. Elle constitue un théâtre de civilisations, une école de toutes les chances, un temple de valeurs (EC 1997a). D'après Aristote, la ville est de la "politique construite". Dans la "Politique" (vers 340 avo J.-C.), il affirme que "c'est la communauté qui engendre famille et cité" [Pol. I, 2]. La ville (polis) est conçue comme une communauté légale mais aussi morale, un bien commun de citoyens libres et égaux. Son but final n'est pas simplement de vivre, mais de bien vivre [Pol. Ill]. La ville est le lieu où s'exprime par excellence le génie humain. Vitruvius voulait que la ville soit solide, belle et utile. J. Jacobs suggère que les villes génèrent de façon constante leur croissance économique à partir de leurs propres ressources et de l'''ordre désordonné" des interactions humaines (Jacobs 1969). F. Lloyd Wright voit en elles "la gloire et la menace" et L. Borges suggère que . .. "la ville est également l'autre rue, celle que l'on n'emprunte jamais, elle est le centre secret des îlots, l'ultime cour, elle est ce que cèlent les façades, elle est mon ennemi si j'en ai un, elle est l'autre qui n'aime pas mes vers, elle est ce qui est perdu et ce qui sera, elle est l'ultérieur, le différent, le latéral, le quartier qui n'est pas le vôtre, ni unique, celle que nous ignorons et que nous

aimons" (La ville 1994). Alcée avait déjà suggéré, au ime siècle avo J. C., que "ce ne sont pas les toits, les murs, les ponts et les canaux qui constituent une ville, ce sont des hommes capables de saisir et mettre en valeur des opportunités". Cette dernière définition nous rappelle celle donnée par Geddes: "La ville est un acte dramatique" ou bien la ville rêvée de C. de Portzamparc (De Portzamparc 2007).

L'année 2007 a été une année charnière de l'humanité, puisqu'elle a marqué le début d'une nouvelle ère: la majorité des citoyens de la planète vit désormais dans les villes. L'agrandissement de la population mondiale a lieu, presque exclusivement, dans les métropoles du monde en voie de développement. Telles des pieuvres, les mégalopoles s'étendent en bouleversant les rapports socioéconomiques et en métamorphosant le paysage. L'urbanisation y est souvent synonyme de contrastes exacerbés, cohabitations électrisantes, résignation des plus âgés et espoir des plus jeunes. La moitié de la population urbaine est âgée de moins de 25 ans (The Economist 2007, Worldwatch Institute 2007b).
Historiquement, les villes ont toujours été considérées comme des pépinières d'idées novatrices et révolutionnaires, des bastions de civilisation. Les premières grandes découvertes ont vu le jour dans les villes de Mésopotamie, tandis qu'Athènes a vu naître la philosophie et la démocratie. Rome, la première mégalopole, a offert au monde les infrastructures urbaines de l'empire organisé. Avec l'avènement de l'Islam, Mecque a été établie aux croisements des routes de caravanes comme une république marchande organisée autour de la maison des Dieux. Les siècles pendant lesquels le centre de gravité a été déplacé de la ville vers la campagne, 18

durant le moyen âge, ont été marqués de retard de civilisation. En 1800, juste 3% de la population planétaire vivait en ville mais ceci a vite été bouleversé à l'ère de la révolution industrielle et de l'exode rural. La planète compte 468 villes de plus d'un million d'habitants et 25 villes de plus de 10 millions. Elle compte également plus d'un milliard d'habitants vivant dans des bidonvilles. 90% d'entre eux vivent dans le monde en voie de développement et 37% d'entre eux en Chine et en Inde uniquement. 72% de la population en Afrique subsaharienne et 56% en Asie du sud-est vivent dans des bidonvilles. Enfin, 1,1 milliard d'habitants de la planète n'ont pas accès à l'eau potable, 2,5 milliards manquent d'accès aux services sanitaires et 1,6 milliards n'ont pas d'accès, légale ou illégale, à l'électricité. Les pays industrialisés ont atteint l'ère de l'urbanisation bien avant le monde. Dans l'Union européenne, plus de trois quarts de ses presque 500 millions d'habitants vivent dans les villes. L'Europe est le continent où la ville, entité physique, socio-économique et éthique, a atteint son niveau le plus avancé. L'Union européenne, en tant que marché et agora, espace économique, politique et socioculturel, est irriguée par les vitalités urbaines. Son avenir est intimement lié à la capacité perpétuelle des villes à se dépasser. Les villes ont toujours joué un rôle primordial en Europe devenue, pendant la dernière décennie du 20èmesiècle, un théâtre de réconciliation entre l'histoire et la géographie. La chute du mur de Berlin a été un symbole pour la réunification d'une ville, d'un pays et d'un continent. Les élargissements de l'Union européenne de 2004 et 2007, significatifs pour la "recomposition" du continent, ont 19

conduit à un paysage urbain encore plus complexe et varié. La diversité, sociale, ethnique, raciale, générationnelle et culturelle constitue un enrichissement pour les villes. Il y a un gisement d'opportunités pour des villes désireuses de promouvoir une meilleure qualité de vie et devenir des aimants puissants pour les personnes et les investissements (EC 1997a, b, 2006b, OECD 1994, 1996, UNESCO 1995, 2004).

La ville, greffée de tous les problèmes, creuset de toutes les possibilités La ville européenne inclut mais exclut aussi, elle rassemble et elle divise, c'est l'espace de toutes les libertés et de toutes les restrictions, des équités et des injustices; c'est, selon C. Dickens, "le meilleur et le pire des endroits", ce que L. Mumford a appelé "l'œuvre d'art collective la plus achevée de l'humanité". Le paysage urbain semble chargé de tous les problèmes et porteur de tous les espoirs. Bien que chaque ville est unique et défie la généralisation, elles cristallisent un nombre de problèmes et d'opportunités communs. Les villes vieillissent et n'investissent pas suffisamment dans l'enfance et la jeunesse. La détérioration de l'environnement et l'exclusion sociale ont été des freins pour le développement urbain, une tendance préoccupante qui pourrait être exacerbée par les pressions migratoires. Car ce sont les villes qui accueillent principalement les migrants, dont le nombre a été multiplié par trois dans l'Union européenne entre 1994 et 2003 et atteint les deux millions. On pourrait définir la ville comme l'endroit où on rencontre la différence. Et bien que la xénophobie ne soit pas un phénomène urbain, la différence et la diversité ne 20

sont pas toujours perçues comme des richesses urbaines. Les villes témoignent d'une prise de conscience croissante de la crise environnementale et du changement climatique qui rendent l'écosystème urbain plus fragile. L'injustice et la ségrégation sociale frappent de plein fouet plusieurs villes et les rendent moins résistantes aux vagues de choc sociales qu'elles ne peuvent plus absorber. La nécessité de développer une immigration plus sélective et mieux intégrée et des sociétés d'accueil plus ouvertes et tolérantes se fait de plus en plus urgente. La régénération durable et la renaissance urbaine, plutôt que l'expansion tentaculaire, offrent des perspectives valables pour le développement durable où la qualité complémente et équilibre la quantité. Les villes qui souffrent de schizophrénie, d'un écart infranchissable entre le centre historique traditionnel, dense et diversifié, et les banlieues satellites, mono fonctionnelles et étalées, désirent recréer l'harmonie. Des expressions comme "la ville martyre", allégorie d'une urbanité en détresse, ou même "le génocide urbain", symbole de la ville qui tue ses propres gènes, sont caractéristiques, mais la ville est le seul organisme vivant qui ait la capacité de se renouveler. O. Bohigas vante les vertus de la planification métastatique, qui, tout comme la planification homéopathique, contribue à la renaissance globale du tissu urbain à partir de projets phares et d'un effet de métastase positive (La Ville 1994). L'Europe est aussi le continent pourvu du réseau le plus dense de villes de taille petite et moyenne. 40% des citoyens Européens vivent dans des villes de 10.00050.000 habitants et 20% dans des villes de 50.000250.000. L'espacement moyen entre deux villes est de 16 Km en Europe, contre 29 Km en Asie, 53 en Amérique et 21

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.