Arts et intercultures

De
Publié par

Dans un contexte où la Chine s'impose dans l'économie mondialisée, à l'heure du numérique, des métissages culturels, les contributeurs de ce numéro s'interrogent sur les mutations silencieuses dans le domaine de l'art ou dans celui des signes culturels considérés comme indicateur fiable du changement. Tâtonnements, dialogue intense, médiation transculturelle, fonctions de l'art, politique, réflexion esthétique... sont autant de mots-clés qui ponctuent ce recueil, abordés à travers diverses approches théoriques.
Publié le : lundi 1 février 2016
Lecture(s) : 19
Tags :
EAN13 : 9782336402147
Nombre de pages : 130
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de Béatrice BOUVIER-LAFFITTE et Anne PAUZET
Arts et intercultures ou les mutations silencieuses de
la Chine contemporaine
CIRHILLa-n° 41
Illustration de couverture : Jardin olfactif à Wuhan-Chineconçu par Émilie Bonnard . (Chercheuse, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Université de Lyon) © L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08178-6 EAN : 9782343081786
aCIRHILL Cahiers Interdisciplinaires de Recherche en Histoire, Lettres, Langues et Arts (Éditions L’Harmattan)Publication (Département de Recherche, Faculté des Humanités, UCO Angers) Directeur de publication : Daniel Lévêque (Vice-doyen, Dépt de Recherche, Faculté des Humanités, UCO Angers) Présentation de l’Équipe LICIA (Langages-Interactions Culturelles-Identités et Apprentissages) (Coordinatrice : Anne Pauzet) Thématique générale : dans une visée interdisciplinaire, laxe principal de recherche de cette équipe est linterculturel abordé sous langle de létude des langages, des interactions culturelles, des identités et des apprentissages. Léquipe LICIA réunit des chercheurs en anthropologie et communication politique, en sciences du langage, en sciences de linformation et de la communication, en sociologie, en sociolinguistique, en arts et musiques, en didactique des langues, afin dobserver les phénomènes régissant les mutations linguistiques, identitaires et culturelles. Quil sagisse danthropologie, darts ou de musiques, de conflits, de cultures numériques, de didactique des langues, de linguistique, de médias, de politique, de sociolinguistique, de sociologie des relations inter-ethniques et du religieux, léquipe de recherche LICIA travaille particulièrement sur lanalyse des discours, les dynamiques identitaires, la pédagogie et les apprentissages et autour des concepts dinterculturalité, dinteractions langagières et culturelles, de communication interactionnelle, déthique et de déontologie.
Présentation de l’Équipe LÉMIC Littératures-Étrangéité-Mutations-Identités Culturelles (Coordinatrice : Gwénola Sebaux) Thématique générale : dans une visée interdisciplinaire, il s’agit de désigner, décrire et comprendre les processus par lesquels créateur et destinataire créent, transmettent, transforment tout objet culturel entendu au sens large (œuvre,texte, source historique, tradition, monument). Élaborer les contours d’une véritable méthodologie interdisciplinaire constitue l’un des objectifs majeurs decette équipe qui regroupe littéraires, linguistes, historiens et civilisationnistes. L’activité de léquipe LÉMIC sarticule autour de deux axes principaux. Le premier axe porte sur le repérage et le traitement des thématiques identitaires tant dans le domaine littéraire que culturel, linguistique, politique, historique, religieux, ou philosophique. Ces thématiques sont appréhendées en ce qu'elles ont à voir avec le caractère différencié de lobjet détude et/ou avec les évolutions remarquables dans les sociétés modernes ou anciennes (anglophones, francophones, germanophones et hispanophones). Le second axe questionne le caractère protéiforme de lobjet culturel : formes, usages, mutations, échanges, traçabilité. Il se propose de définir le rapport entre tradition et création, entre texte et document, entre texte et hypertexte. Les enseignants-chercheurs de ces deux équipes constitutives du Département de Recherche sont rattachés à des laboratoires publics. -------------------------------------------------------------------------
Comité scientifique (pour ce Numéro)Béatrice BOUVIER-LAFFITTE Maître de conférences, UCO Angers. Che Bing CHIU Architecte (École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris).Dominique DESJEUX Anthropologue, Professeur émérite, Université Sorbonne Paris Cité. Anne PAUZET Maître de conférences, UCO Angers. ---------------------------------------------------------------------------------Comité scientifique desCIRHILLa Xavier BARRAL I ALTET (Université Rennes II Haute-Bretagne et Università Ca’Foscari, Venise, Italie). Moritz CSÀKY (Académie des Sciences d’Autriche).David EICK (Grand Valley State University, USA). Christian INGRAO (CNRS, Institut d’Histoire du Temps Présent, IHTP).Debbie MANN (Southern Illinois University, USA). Friedemann SALLIS (Calgary University, Canada). Juan Miguel ZARANDONA (Universidad de Valladolid-Soria, Espagne). ---------------------------------------------------------------------------------
Comité de lecture desCIRHILLa Carole BAUGUION(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Annie BIRKS(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Denis HUNEAU(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Guy JAROUSSEAU(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Yannick LE BOULICAUT(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Nathalie LE LUEL (Université Catholique de l’Ouest- Angers). Marc MICHAUD(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Anne PROUTEAU(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Anne-Zoé RILLON-MARNE (Univ. Catholiquede l’Ouest- Angers). Anne ROLLAND(Université Catholique de l’Ouest- Angers). Gwénola SEBAUX (Université Catholique de l’Ouest- Angers). Anne VINCENT-DURAND (Univ. Catholiquede l’Ouest- Angers).
Sommaire Béatrice BOUVIER-LAFFITTE et Anne PAUZET Avant-propos Dominique DESJEUX, Xiao Min YANG, Shen HU Classe moyenne et consommation ou les mutations silencieuses de la société chinoise, depuis 1997 Marie-Claire THAO La construction des représentations identitaires dans l’espace numérique à l’occasion dedeux événements internationaux Émilie BONNARD Le design : lieu du dialogue interculturel, et source du métissage des cultures Corrado NERI Bulles hésitantes : La BD chinoise en Franceentre séduction, faux départs et métissages Pascale ELBAZ Le beau, le laid et linachevé : apport du « Précis de calligraphie » de Liu Xizai à une réflexion sur lesthétique Qian HE Artistes, pouvoir et contexte : l’avant-garde chinoise des années 1980
9
 11
29
45
61
75
101
Avant-propos Dans un contexte où la Chine s’expose –s’impose dansl’économie mondialisée, où les pratiques consuméristes évoluent,à l’heure du numérique, des métissages culturels, des migrations d’artistes et d’œuvresartistiques, de l’alternance entre ouverture et fermeture de l’espace public chinois, les auteurs dece numéro s’interrogent tous sur les mutations silencieuses pour reprendre la belle expression de Dominique Desjeuxà l’œuvre, que ce soit dans le domaine de l’art ou dans celui des signes et des traces culturelles considérées comme matière discursive etindicateur fiable du changement…Quelles sont les voies créatives d’expression et de recomposition identitaire engendrées par l’hybridation des imaginaires, le métissage des manières d’agir, de produire et de penser franco-chinois ? À quelles redéfinitions des classifications esthétiques, des catégorisations culturelles, intellectuelles actuelles, les productions métissées nous invitent-elles ? Tâtonnements, faux départs, dialogue intense, médiation transculturelle, métissage des cultures, fonctions del’art, politique, réflexion esthétique, imaginaire, mobilité... sont autant de mots-clés qui ponctuent ce recueil. L’approche anthropologique de Dominique Desjeux envisage la consommation des classes moyennes comme un outil d’analyse de la vie quotidienne, des tensions entre générations, des rapports entre les hommes et les femmes et plus généralement des turbulences sociales et politiquessouvent difficiles à percevoirqui secouent la société chinoise. Dans la continuité de ce travail de décodage des signes, Marie-Claire Thao au travers d’une étude des traces numériques laissées
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.