Baaba Maal et le Fouta

De
Publié par

L'auteur s'intéresse ici à la dimension intellectuelle de l'oeuvre de l'artiste Baaba Maal. Après une présentation de la géographie et de l'histoire du Fouta, Amadou Ndiaye décrypte le patrimoine immatériel (vie socioéconomique et socioculturelle) de la zone ainsi que les dimensions intellectuelle, spirituelle et socio-émotionnelle du Fountanké soumis aux influences culturelles négro-africaines (Foulbé, Mandinka, Sérère, Soninké, Wolof...), arabo-berbère, occidentale et mondiale. Il confirme le poids du terroir sur l'évolution personnelle des fils du Fouta.
Publié le : vendredi 1 mai 2015
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336376318
Nombre de pages : 138
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Baaba Maal et le Fouta
Message local et patrimoine universel
15
Analyser le contexte, le sens, la portée du message de Baaba
Maal, sans tomber dans une biographie dithyrambique. Le prétexte
est tout trouvé par Amadou Ndiaye pour présenter la dimension
intellectuelle de l’œuvre de l’artiste. Après une présentation
de la géographie et de l’histoire du Fouta, l’auteur décrypte le
patrimoine immatériel (vie socioéconomique et socio-culturelle)
de la zone ainsi que les dimensions intellectuelle, spirituelle et
socio-émotionnelle du Fountanké soumis aux infuences culturelles
négro-africaines (Foulbé, Mandinka, Sérère, Soninké, Wolof...),
arabo-berbère, occidentale et mondiale.
Avec un style sobre, une approche scientifque plus ou moins
assumée, une maitrîse culturelle et une réfexion permanente,
Amadou Ndiaye confrme le poids du terroir sur l’évolution
personnelle des fls du Fouta, déjà présent depuis L’aventure
ambiguë de Cheikh Hamidou Kane, en passant par Les échos de
la diversité, roman dont il est l’auteur. Il vise un public large et se
concentre sur le message...
Ce livre, porteur d’une indéniable dimension pédagogique,
interpelle les intellectuels et éducateurs ainsi que les acteurs Amadou Ndiaye
scientifques et culturels face aux défs de la mondialisation, de la
cybernétique et de la diversité universelle.
Baaba MaalDocteur en sciences sociales et en sciences vétérinaires,
Amadou Ndiaye est titulaire d’un DEA en sciences de
l’environnement. Actuellement enseignant-chercheur à et le Foutal’Université Gaston Berger de Saint-Louis, il a travaillé
d’abord pendant une dizaine d’années dans une agence
de développement rural. Responsable scout et originaire
de la vallée du Fleuve Sénégal, Amadou Ndiaye, qui enseigne les pratiques Message local et patrimoine universel
et stratégies de développement agricole et rural, est particulièrement attentif
aux liens entre dévet et culture. Il a déjà publié un roman, Les échos
Préface du professeur Amadou Lyde la diversité, et un ouvrage sur L’agriculture sénégalaise de 1958 à 2012 :
analyse systémique et prospective (Paris, L’Harmattan, 2013).
Photos de couverture : Sarakh DIOP (Dakar)
ISBN : 978-2-343-05638-8
14 € 9 782343 056388
Baaba Maal et le Fouta Amadou NdiyaeBaabrMrae M,ACAoLiEBTi 1LeElFtO UmTeAtMoepsssnagees llooclacli ent? ?poatrrsiem oiignaeh eu?n i?v5?M?nt&m7oeierEensa d&C uBfitoEgtr2arpih iaeis2013.?oCoobltltelcot-ico?nI md iortihgc??e poairj aPvro eAsbSdyotugallm hS OMW U&d tDerm pAmbadSoiuul caeyteB ,DIIiA fLiL?OpD earaneiM? raensl PpJuUbdlticcmattpinoinAsmT1890HiIeAdu MlI bae gD?envrD,dLca ara?nvrolbuatiiroun oden e19o14 sau nS? n?Ngaldo,uEl ,?olUeic tnidon lau ?Psalra,iis1 MBMou srebvon ddu od?nputr?o sBjl2aGidsoee lDti amgenet g(hde?s9on ivtrIaMie cnoms eGeal aybe, lMibMayie BDriiagn,e8)v,rTWom,eah1, CNo19lslhieicpoltquei?oCne?oMM?im oiiareensj eeWt HBiido?g rjaop hri.e sn?t,e nn?o1 3f,eocmtiobr el 2014.iSMYi ABmriin,a,tvar,0UKn eo ucriKt?o yjeanonMeu Td?a Ancsa ule camro?an cee,oC?orl&loepcst?ijoln2 .?NMm?ummoeinroe dsee dtoBsi,olgir?aopshBireis,?,,in0?l1 2r,naevRryill, 2014.oDlIcEiNnG? ?AomrasdeyB oArlpyi,sL,a?m,iunlee GDuO? ybey,- aUqnee, nd eis egcrmaansdCelse tfoi?g?uorressep oilgiathieq?u e?s, ?arfer 2013iOc abdouliInreisa Se(dou 1daw8-969. 1s-a1d 9s6o8r) ,iCio lSln?e,cotlicoinn ???Mo?rmsoeiBroersp iest,B?i,oagirra2013.pAhEiEe sa?j, ani?k1,1l,HnovdeimMbrmer 20S13.uMaEgN DnYg aMdaoracle le,SCiatrLduisnea le vTnh ?oorddo,rCel eAtdor?i?eonr sSea rirg,aShoel?dna6t odeeb el2a1p.aAiExM,mCuool lbeac tAiSo nl H?dMi?Hmmodiur easo deuto rB.inofgiraanpuhSireds l??,ono?i1 m0n,ioclt,oborlec2013.iDnIMAm iHea m iidgoauh,e ?Gnu5i susl?e Y0o2uNsAsGoauapoh,a? oMrbsayrcgrannseu,lAubeoeumbnaektrnyc lKeatnoe .MLmei ed e ringiaehre ?fni4l su nd2e1 .Amadhemo ut N1DvIlA YeEgB?ananbraC eMoAMAiLe iEaTe nLiEeFuOiUeTsAlMoelscsiagne? ?loocraslt eBto rppatirsi,m?o5?L HAa.-RhMaANTfT@ArmNS-5S4?oNi?tGaAeLa,c 240-17561.0d uVnDrmNa,aSoirchatp@g lAmmNi7ti-?-33,E Lo2ti0s8slecmmeinft sCoi.t?a aPtonlwincdeo,f sDnAaKaAtRnhmtit.po:I/B/:w9w8w2.3h3a0r6m8a8tAt:a9n8s3e3n5e3g8?Celjameesreno Aamsadu Aloig Jpe ldieyua,yAda wtonilig he uWnuddurju,aAda aw anea FaddurauteAda ?aam a wnuudurouleAda yce et biV wcieiadurgu Aart jinaadedn mvif rookak umt a nisge)sna ern weisy(ee Tisajbanna EnaeSuess?na,aS eesnnooj eo bigy ejt,eteerde TnabajaannanSo a mraaypiT nanat a Alcjsannau??1mExatjart auiat d aune( lne t torreis d dElp haisdjoi OHumparrp Aul Feout)ieydou Taolrle?, un den sgeesnllaitoebut.eiensamntascThimearnno Armaa dou Aihldij D j ?alaitisad.u1eTphrieur naod aApml?aadjaonu, aAel i eD jr?itsliad,n mtu? Tebsd n?e dWaotrupdroleuPrrodu ,A ntau.9D?outAiDaI, CaA mCrEySh?-deI n mm?emuneor)icumS:a??iDri aboobkiuw, pr Nediiaeyome M ne(-Bboubaara b Aowbgrou Fnd artt?e) ??sOSusym?adneF Aawe i(rSaarm db la C Yma deceiy11REM- dEeR, aCbINEheM-EaNaTiSum-eLaaur Cclom?mcuna-uts?s Ss-?rna?egagl-oc-FmRaGuraiitphaainire ?nndornea BdletCtoleumibusoui OOhiao (diUyS,Ans)i innsntpicrrahetUrRiCcAeU deB Bcnee D tarlabvatislt-iSea Nied NyourH diwt Bousao, adaphar?ai Gaolroko ?c P ?aarntiLss

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.