//img.uscri.be/pth/f108ae0d887b91b6bca236274b9bac726e588dca
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Contrehorizon ou l'uvre aux noirs

De
136 pages
Contrehorizon prétend intervenir en "contre-vue", l'œuvre aux noirs implique en art, à la fois des expériences sur la matière et des épreuves de l'esprit pour l'extraire et le libérer des routines et des préjugés, préjugés défavorables si souvent attachés à la couleur noire. À partir d'une généalogie d'artistes, l'auteure situe cette pratique circonstanciée ayant donné lieu à la réalisation de l'installation de peinture Contrehorizon. Le noir, inscrit dans un carré ou un rectangle, a accompagné nombre d'artistes. Traité en monochrome, il prend place selon une continuité, jusqu'au post minimalisme pictural dont se revendique l'auteure.
Voir plus Voir moins
GisèleGrammare
CONTREHORIZON OU L’ŒUVRE AUX NOIRS
Essai de peinture
Série Esthétique OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
CONTREHORIZON OUL’ŒUVRE AUX NOIRS
Ouverture philosophiqueCollection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, et Bruno Péquignot Série Esthétique La série Esthétique publie des ouvrages qui traitent de l’art, de sa production et de sa réception, ainsi que de diverses questions esthétiques (goût, valeurs, etc.), d’un point de vue principalement philosophique. Des livres de théorie de l’art (cinéma, littérature, peinture, etc.) et de la culture ayant une portée générale ou philosophique peuvent être également pris en considération. Dernières parutions Xavier D’HÉROUVILLE,Les ménines ou l’art conceptuel de Diego Vélasquez, 2015. Doh Ludovic FIÉ,L’École de Francfort et la critique de la modernité. Le paradoxe de l’œuvre d’art, 2015. Sous la direction de Dominique BERTHET,Une esthétique du trouble, 2015. Frédéric MONTÉGU,Image et abstraction dans l’œuvre de Mark Rothko. Tome 2 : Réhabilitation de l’œuvre entière, 2014. Frédéric MONTÉGU,Image et abstraction dans l’œuvre de Mark Rothko. Tome 1 : Période dite de la maturité, 2014. Jean VION-DURY et Christian XERRI (dir.),Plaisir esthétique dans les arts, 2014. Francesca CARUANA (dir.),Ecritures et inscriptions de l’oeuvre d’art,2014. Sous la direction de Dominique BERTHET,L’insolite dans l’art, 2013. Sous la direction de Bernard GUELTON,Images & récits,La fiction à l’épreuve de l’intermédialité,2013. David BRUNEL,La Photographie comme métaphore d’elle-même. Corps et visage de l’image photonique, 2012. Sous la direction de Miguel EGAÑA,Figures de l’artiste,2012. Gisèle GRAMMARE,La Maison de l’Armateur. Hôtel Thibault, 2012.
Gisèle Grammare CONTREHORIZON OUL’ŒUVRE AUX NOIRSEssai de peinture
Du même auteur L’Auréole de la peinture, collection Ouverture philosophique, L’Harmattan, Paris 2004. L’Art dans sa relation au lieu, ouvrage collectif sous la direction de Dominique Berthet, collection Ouverture philosophique, L’Harmattan, Paris 2012. L’Apollon de Lillebonne, collection Ecritures, L’Harmattan, Paris 2012. La Maison de l’Armateur, L’Hôtel Thibault, une architecturedu e XVIII siècle au Havre, collection Ouverture philosophique, L’Harmattan, Paris 2012.La Cave du Diable, Les Impliqués Editeur, 2014. Conversation avec la peinture,Ouverture collection philosophique, L’Harmattan, Paris 2015. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10417-1 EAN : 9782343104171
I Avec le cargo noir J’ai passé ma vie sur le pont des navires : c’est une formation idéale pour un peintre. Je respirais tous les parfums qui sortaient des cales. A l’odeur, je savais si un bateau venait du Texas, des Indes ou des Açores et cela 1 exaltait mon imaginationRaoul Dufy. C’est comme une ville de peinture, ai-je pensé en parcourant lentement la rétrospective consacrée à Raoul Dufy par le Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 2008. Combien de villes ont été aussi souvent peintes que Le Havre et sa région par Dufy et tant d’autres avant et en même temps que lui ? Sur un total de cent quarante peintures exposées, en reprenant avec soin l’excellent catalogue paru en cette occasion, j’ai dénombré quarante-cinq vues du Havre ou de Sainte-Adresse, soit plus d’un tiers de cet ensemble, ce qui est considérable. Il en existe probablement d’autres. Alors, de ce fait, il n’est pas excessif de considérer, qu’au-delà de l’important hommage qui fut rendu à Dufy par l’organisation de cette rétrospective, la ville dont il était originaire, comme
1  En 1891, Raoul Dufy (1877 / 1953) est entré dans une maison d’importation de cafés brésiliens où il sera pendant cinq ans préposé au contrôle des denrées des paquebots étrangers sur le port du Havre, biographie documentaire, catalogueRaoul Dufy, le plaisir, exposition au M.A.M de la Ville de Paris, 2008, p. 290.
7
2 d’autres peintres importants , était, du même coup célébrée,comme une ville de peintureet de peintres.
2 Eugène Boudin (1824 / 1898), Claude Monet (1840 / 1926), Othon Friesz (1879 / 1949), Georges Braque (1882 / 1963), Jean Dufy (1888 / 1964), Jean Dubuffet (1901 / 1985), pour les plus connus. Ceci pour les natifs ou pour ceux qui y vécurent longtemps, auxquels il faut ajouter ceux qui sont venus peindre dans la région, William Turner (1775 / 1851), Eugène Delacroix (1798 / 1863), Gustave Courbet 1819 / 1877), J.B Jongkind (1819 / 1891), Albert Marquet (1875/1947), Camille Pissaro (1830 /1903), etc.
8
II Saviez-vous que les peintres ne naissent que dans les climats maritimes ?3 Interroge Raoul Dufy. Etaient exposées dans cette rétrospective de 2008, datant de 1901 à 1910, onze vues de laPlage de Sainte-Adresse, avec ou sans estacade, avec ou sans régates. Figuraient septRues de 14 juillet pavoisées de 1906, quatre vues du port, trois autres de Sainte-Adresse, deux duCasino Marie-Christine, toiles de 1906 à 1910. Sept autres tableaux, plus récents de ces mêmes lieux, entre 1922 et 1937, enfin neufCargo noir, de 1945 à 1952, qui sont les dernières œuvres. Toute cette série comporte une majorité de tableaux de petite dimension. Le cargo se tient presqu’au centre, mais à l’intérieur d’une configuration semblable, d’une toile à l’autre, qui se répète en créant un second cadre de présentation. Il s’agit d’une anse concave représentant la baie que forme la côte. Sur le côté gauche, le tracé rectiligne de la jetée, qui ferme le port du Havre, fait face à droite à la courbe des constructions esquissées de maisons du bord de mer. L’ensemble est vu de haut, en surplomb, au-dessus, depuis la hauteur d’une maison de Sainte-Adresse.
3 L’interrogation de Dufy m’enchante en tant que peintre moi-même et née au Havre, Pierre Courthion, Raoul DufyMes causeries avec le peintre, éditions Pierre Cailler, Genève, 1951.
9