7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Vous aimerez aussi

Les plus belles œuvres de Fragonard

de Presses-Electroniques-de-France

Dom Juan

de Presses-Electroniques-de-France

Poésies diverses

de Presses-Electroniques-de-France

suivant
couverture
SON ÉPOUSE

Scénario : Michel Spinosa, Agnès de Sacy
Réalisation : Michel Spinosa

Production : Ex Nihilo, Artémis Productions, Wide Angle Creations, Belgacom, France 3 Cinéma 

© Presses Électroniques de France, 2014

1 EXT. RIVIÈRE, CAMPAGNE ÎLE DE FRANCE - JOUR

Au bord d’une petite rivière, dans une forêt d’Île de France. Allongés dans l’herbe à l’ombre d’un chêne, CATHERINE et JOSEPH observent le chien de Catherine, un gros Bouvier Bernois, nez à nez avec un gros hérisson. Le chien aboie, tente un coup de patte. Catherine rit, lumineuse.

Joseph passe sa main sous le T-shirt de Catherine et lui caresse le ventre. C’est doux. Ils sont heureux.

JOSEPH

J’ai envie d’un enfant avec toi... j’ai envie de... que tu sois ma femme... mon épouse... tu veux ?

Un instant de panique dans le regard de Catherine. Une ombre. Elle ne répond pas et retire la main de Joseph.

CATHERINE

(Regardant le chien)

Il va se blesser.

Joseph prend la main de Catherine, l’embrasse. Au doigt de Catherine : une bague ancienne, or blanc et améthyste.

JOSEPH

Catherine ?

Catherine se lève sans répondre et file vers le chien, le tire par le collier.

CATHERINE

Suffit ! Allez ! On rentre !

Elle part avec lui en longeant la rivière, sans un regard pour Joseph resté assis dans l’herbe, déconcerté.

2 EXT. CABINET VÉTÉRINAIRE - JOUR

Catherine, les yeux cachés derrière une immense paire de lunettes de soleil. Adossée à la voiture de Joseph, sur le petit parking d’un cabinet vétérinaire, elle fume une cigarette roulée à la main.

Elle regarde Joseph fermer à clé la porte du cabinet et venir vers elle, entre joie et inquiétude.

JOSEPH

... Ça va ? ... Qu’est-ce que tu fais là ? Tu aurais dû entrer...

Elle montre sa cigarette.

CATHERINE

Ça me fait les doigts tout jaunes, j’en ai marre, mais bon.

(Il vient l’embrasser)

J’aimerais que tu m’accompagnes quelque part.

JOSEPH

Où ça ?

CATHERINE

Et que tu ne poses pas trop de questions. S’il te plaît.

3 INT. VOITURE - JOUR

Joseph conduit. Catherine le guide. Elle a gardé ses lunettes de soleil.

CATHERINE

... à droite... là-bas...

JOSEPH

Vers l’hôpital ?

(Pas de réponse)

Ho ! Catherine ?

CATHERINE

Oui.

JOSEPH

C’est là qu’on va ?

CATHERINE

Oui.

JOSEPH

Pourquoi ? Dis-moi.

CATHERINE

Tu verras.

4 INT. HÔPITAL / SALLE DE RÉUNION - JOUR

Dans une salle de réunion, une dizaine de personnes sont regroupées autour de la machine à café. Catherine fait des bises à certains. Un homme a apporté des gâteaux au miel, “faits maison”, et les distribue. Il s’approche de Joseph, en retrait, et lui en propose un.

Joseph remercie et regarde vers Catherine. Elle lui sourit, de loin. Il s’assied sur une chaise à l’écart, son gâteau à la main. Il vient ici pour la première fois.

4B CUT.

Tous sont maintenant assis en cercle. Catherine parle, sans jamais regarder Joseph, resté sur sa chaise en dehors du cercle.

CATHERINE

Je m’appelle Catherine. Je suis sous Subutex depuis six ans. Bientôt sept. J’ai commencé à 16 milligrammes et puis j’ai diminué. Depuis trois ans, je suis à 0, 8. C’est presque rien. Vous le savez.

Acquiescements discrets.

CATHERINE

Je prends mon comprimé tous les matins et j’y pense plus. Mon problème c’est pas ça... . le problème c’est... Joseph, mon mec. Il le sait pas. Il sait rien du tout. J’arrive pas à lui dire. On se connaît depuis six mois... je l’aime, mais... je peux pas...

(Un temps)

Hier, il m’a dit qu’il voulait un enfant...

Silence.

UN PARTICIPANT

Si tu l’aimes... Faut lui faire confiance, faut lui dire.

CATHERINE

Je fais comment ? Je dis : voilà, à seize ans je prenais de l’héro, j’étais défoncée quand j’ai passé mon bac... Bon, je l’ai eu quand même...

Sourires.

LE MÉDECIN

Et aussi que t’as décroché. Que depuis sept ans t’as touché à rien.

CATHERINE

Sauf le Subutex.

LE MÉDECIN

C’est un médicament.

CATHERINE

J’ai peur qu’il me quitte.

Elle baisse la tête. Un silence. Quelques regards glissent discrètement vers Joseph.

4C CUT.

La salle s’est vidée. Catherine et Joseph sont assis aux mêmes places, silencieux.

JOSEPH

... si c’est presque rien... je comprends pas... Pourquoi tu n’arrêtes pas ? Complètement ?

CATHERINE

J’ai essayé... c’est trop dur. Au bout de trois jours, je suis en manque. Le docteur me dit de continuer. Mais tu connais, non ?

JOSEPH

Non. Je connais pas.

CATHERINE

T’es un toubib, tu connais.

JOSEPH

Chérie, je suis vétérinaire, je soigne les animaux. Les animaux, ils ne se shootent pas.

CATHERINE

Bien sûr.

Elle baisse la tête. Son cou forme une ligne pâle, les cheveux humides sur la nuque.

CATHERINE

Va-t’en Joseph, s’il te plaît.

JOSEPH

Je veux me marier avec toi.

Elle redresse imperceptiblement la tête.

CATHERINE

... Mais ?

JOSEPH

Oui.

CATHERINE

Ça te fait pas peur que je sois sous Subutex ?

JOSEPH

Peur de quoi ?

CATHERINE

Et tu veux...

JOSEPH

Oui. Je te veux.

CATHERINE

Si je suis malade un jour, tu me soigneras ?

JOSEPH

Malade comment ?

CATHERINE

Je sais pas... comme un chien ?

JOSEPH

Oui, je te soignerai... oui... toute ma vie je te soignerai...

 

INTERTITRE : UN AN PLUS TARD

5 INT. GENDARMERIE - JOUR

Joseph, les traits tirés, est assis dans le bureau d’une petite gendarmerie, un bouquet de fleurs sauvages posé sur ses genoux.

Un GENDARME en civil, assis face à Joseph, le regarde avec douceur et tristesse. Ils ne se disent rien. Joseph triture machinalement son bouquet.

GENDARME

... Tu vas venir ici tous les jours ? Jusqu’à quand ? ... Joseph, je te parle.

Joseph redresse la tête et lui sourit.

JOSEPH

Je souffre moins ici... J’arrive presque à me sentir...

JOSEPH

(Suite. Il hésite à le dire)

...bien... Tu m’offres un café ?

Le gendarme sourit à son tour. Rituel rassurant. Il se lève et lui verse un gobelet de café.

GENDARME

T’en as pas au cabinet ?

JOSEPH

Si. Et il est meilleur... Je comprends pas, vous avez pas un fichier central ? Avec les hôpitaux, les centres qui récupèrent les gens, les...

GENDARME

Tu sais que non.

JOSEPH

(Bas)

J’étais pas là... Y a des...

GENDARME

Quoi ?

JOSEPH

Je peux la chercher où ? Donne-moi une idée. T’es flic.

GENDARME

Va bosser. Ou rentre chez toi. Va te promener. Catherine elle est majeure. Elle est partie de son plein gré. Nous on peut rien y faire. Elle reviendra si elle veut.

JOSEPH

Elle a laissé son chien. Elle l’aimait beaucoup, tu sais... Peut-être que ça veut dire que...

GENDARME

Oui, peut-être... Tu veux un autre café ?

Le vent s’est levé. Son bouquet de fleurs sauvages à la main, Joseph entre dans le petit cimetière du village. Il s’avance vers une tombe et y dépose son bouquet de fleurs.

Sur la dalle est écrit : Élise de Rosa. 2012-2012.

Dernière de Couverture