//img.uscri.be/pth/0def055a44868c44a535e1308361e65239f75ff9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Exils/créations, quels passages?

98 pages
La troisième édition des rencontres Villes, voyages, voyageurs, s'est consacrée à la double question de l'exil et de la création. Une occasion de donner la parole à des exilés ou à des auteurs atant l'expérience de l'exil.
Voir plus Voir moins

Exils / créations, quels passages?

COLLECTION

CARNETS DE VILLE

Créée et dirigée par Pierre Gras

DÉJA PARUS
Serge Mouraret, Berlin, carnets d'amour et de haine

Pierre Gras, Mémoires de villes Suzana Moreira, Silo Paulo, violenceet passions Jacques Jean-Paul de Courson, Brésil des villes Pierre Gras, Ports et déPorts; de l'imaj!,inairedes villesportuaires Blais, A la Bastille... Mékonj!, dérives Muriel Pemin et Hervé Pemin, Transsibériennes Nelly Bouveret, Collectif, Baudouin Bérengère Collectif, Thierry Paquot, L'Inde, côtévilles Villes, voyaj!,es, oyaj!,eurs v Massart, Un été à Belfast Pierre Gras, Suite romaine Daniel Pelligra, Quai du soleil; I,.,yon,port d'attaches Morucci, Alamar, un quartier cubain Ville et mémoire du vqyaj!,e

Jean Hurstel, Réenchanter la ville Luc Gwiazdzinski et Gilles Rabin, Périphéries;un wyaj!,e àPied autour de

Paris
Georges Collectif, Catherine Stéphanie Arnar, Manhattan et autres poèmes urbains Le Corbusier vqyaj!,eur Payen, Retour à Madaj!,ascar Paris-N'Djamena, allers-retours ;journal du

Braquehais,

Tchad 2004-2006

COLLECTION

CARNETS DE VILLE

Actes du colloque

Exils/

créations,

quels passages?

Ouvrage publié sous la direction de Pierre Gras, avec la collaboration de Catherine Payen

L'HARMATTAN

(Ç) L'Harmattan, 2009 5-7, rue de l'Ecole polytechnique;

75005

Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan I @wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-08198-7 EAN : 9782296081987

« Avant

de connaître l'exil, en dehors de l'exil, l'homme ne sait pas exister. » Shmuel Trigano, Le Temps de l'exil

PIERRE DE PATIENCE
PAR JEAN-PAUL BRET, MAIRE DE VILLEURBANNE

La troisième édition des rencontres Villes, vqyaj!,es, voyaj!,eurs, tenue en octobre 2008, s'est consacrée à la double question de l'exil et de la création. Une nouvelle occasion d'échanger avec des chercheurs et avec des spécialistes, mais aussi de donner la parole à des exilés ou à des auteurs ayant l'expérience de l'exil, dont les textes ont été lus et mis en scène. Dans notre ville, qui s'est construite avec l'arrivée successive de populations venues de tous les continents, le thème de l'exil est forcément présent. Pour beaucoup, la ville a signifié le bout du voyage, le début de la reconstruction. Un endroit où recommencer. Mais le quotidien, la naissance des enfants puis des petits-enfants, l'enracinement progressif ne guérissent jamais tout à fait la blessure du départ. Après plusieurs printemps, après plusieurs générations, l'évocation d'hier, de la vie de « là-bas », de l'abandon, ne vient jamais sans souffrance. Quant aux enfants et aux petits-enfants, même s'ils sont nés ici, le point de fracture vécu par leurs parents et grands-parents alimente malgré eux leurs rêves et leurs imaginaires. Il est dans l'héritage moral. Par la force des choses, par la simple transmission au sein de la famille, une part d'eux-