Expression de l'intériorité en danse moderne et contemporaine

De
Publié par

La dynamique de cet ouvrage est constituée par le passage d'une extériorité codifiée à la recherche de l'expression d'un mouvement intérieur en danse. En 1661, l'Académie royale de Danse est fondée. Un goût marqué pour la mythologie antique s'imprime dans cet art dansé naissant, classique, virtuose, instrument du pouvoir. À l'aube du XXe siècle en Occident, le regard se focalise sur de surprenants spectacles mettant en scène les fulgurances du désir. Les pionniers de la danse moderne plongent vers les abîmes d'une intériorité sensuelle, libérant le geste dansé puisé à la source de l'émotion.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 10
Tags :
EAN13 : 9782140004315
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Véronique PressardBerthier
Expression de l’intériorité en danse moderne et contemporaine
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Préface de Georges Vigarello
EXPRESSION DE L’INTÉRIORITÉ EN DANSE MODERNE ET CONTEMPORAINE
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Najia DOUTABAA-CHARIF,comme pratique culturelle, Le L’altérité cas des visiteurs de l’Institut du Monde Arabe, 2016.Nicole ROELENS, Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, Comment se fabrique l’hégémonie de l’humanité mâle ? (Tome 5), 2016.Gérard REGNAULT,Les jeunes et le monde du travail. Emploi et vie en entreprise, 2016. Fiorenza GAMBA,Mémoire et immortalité au numérique, l’enjeu de nouveaux rituels de commémoration, 2016 Anthony GLINOER,Le littéraire et le social, Bibliographie générale (1904-2014), 2015. Antoine DELCROIX, Jean-Yves CARIOU, Hervé FERRIERE, Béatrice JEANNOT-FOURCAUD (dir.),Apprentissages, éducation, socialisation et contextualisation didactique : approches plurielles, 2015. Claude GIRAUD,? Sociologie d’uneQu’est-ce que transmettre pratique, 2015. Martine SAS-BARONDEAU,La face cachée de la parentalité. Une approche sociologique de l’accompagnement de la fonction parentale, 2015. Emmanuel GARRIGUES,L’adolescence, sa culture et ses valeurs après Mai 68,2015. Gérard LAMBERT,Le mitard. Une approche sociologique de la discipline pénitentiaire, 2015. Sandrine GAYMARD et Teodor TIPLICA (dir.),Sécurité, éducation et mobilités, Maîtrise des risques et prévention 2, 2015. Sandrine GAYMARD et Teodor TIPLICA (dir.),Sécurité des déplacements, protection des usagers et de l’environnement, Maîtrise des risques et prévention 1 – Travel safety, user and environment protection. Risk control and prevention, 2015. Isabelle PAPIEAU,Les années 80, Miroirs de l’époque « Art déco », 2015.
VéroniquePRESSARD-BERTHIEREXPRESSION DE LINTÉRIORITÉ ENDANSE MODERNE ET CONTEMPORAINE
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08356-8 EAN : 9782343083568
Remerciements J’adresse mes premiers remerciements à mon Professeur Monsieur Georges Vigarello qui a, dès l’origine, montré un vif intérêt à ma recherche sur la danse. Je remercie Madame Bernadette Tillard d’avoir été présente avant même l’idée de la thèse. Une reconnaissance particulière est adressée à Madame Jocelyne Vaysse qui m’a fait poser sur la danse un autre regard, celui bienveillant de la thérapeutique et des horizons nouveaux ainsi explorés. Toute ma gratitude à Monsieur Angelin Preljocaj, Chorégraphe, qui a éclairé ma réflexion sur la danse en répondant volontiers à mes questions. Un merci particulier à Monsieur Richard Rechtman, Président de mon jury de Thèse. Merci profondément à mes chers Parents pour leur aide au long cours. Un grand merci à Vincent, qui a suivi jour après jour l’éclosion de ma recherche, de l’idée à l’écriture. Sa relecture est précieuse. Il a réalisé pour la thèse le dessin animé :Isadora danse l’océan. A cette occasion, merci à Clément pour sa participation technique. Un sincère merci à mes beaux Parents et ma famille. Merci à Mmes Akoka, Lhomelet et Guillermo. Un merci musical à Aurore et Benjamin, mes professeurs de violon. Un merci amical à tous mes amis qui n’ont cessé de porter la thèse à mes côtés. Chacun se reconnaîtra. Un merci spécial à mes collègues de l’École Lamartine qui ont suivi avec délicatesse et reconnaissance l’avancée de ma recherche. Parmi eux, je remercie en particulier Bruno Bentz et Annick Nghien pour leurs conseils. Merci à mon fils Quentin, sa belle présence m’a donné l’énergie de vivre ce grand rêve. Je remercie sincèrement Monsieur Bruno Péquignot, Directeur Éditorial Sciences Humaines et Sociales des Éditions L’Harmattan, d’avoir retenu mon manuscrit pour publication. Je remercie l’équipe éditoriale.
5
7
À Vincent et Quentin
PRÉFACE Véronique Pressard-Berthier confronte deux cultures : celle toute pratique des chorégraphes de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle et celle toute théorique de psychologues ou de chercheurs tentant de penser la motricité, ses représentations, ses affects. Elle montre les correspondances entre ces deux champs et leurs effets : l’un est de bouleverser de part en part la danse traditionnelle, l’autre est de révéler la promotion d’un individu toujours plus attentif à ce qu’il éprouve, ce qu’il vit, ce qu’il ressent physiquement. Nos sociétés individualistes transforment ainsi le statut du sensible et les alertes que celui-ci mobilise. Elles transforment aussi la culture expressive, autant que sa mise en spectacle. L’objet de ce livre, on l’aura compris, porte sur le thème de « l’intériorité dans la danse moderne et contemporaine ». Le mot d’« intériorité » y est entendu autant dans le sens corporel que dans le sens psychologique, dans celui de la représentation intime aussi et de l’affect. Il donne l’occasion d’un premier travail de contextualisation et de conceptualisation. C’est en confrontant la culture ou la philosophie du temps, les travaux des psychologues de la période étudiée en particulier, avec ceux des chorégraphes, que l’auteure s’est d’abord penchée sur une telle notion. Les textes des psychologues sur les « sens internes », le « sens musculaire » la « conscience musculaire », la « conscience du corps », ceux de Beaunis, Ferré à la fin du XIXe siècle ont retenu en toute priorité son attention. La naissance de notions comme celle d’« image du corps » ou de « schéma corporel », au début du XXe siècle, l’ont également retenue. Mais, plus encore, les textes sur la découverte de l’inconscient, l’immense champ de psychologie clinique qu’ils ont généré, la manière totalement nouvelle encore dont, avec eux, vient à exister une « efficacité symbolique » ayant des effets sur le corps, ont été l’objet d’une scrupuleuse attention. Autant de préoccupations orientant, sans aucun doute, la culture individuelle, le « souci de soi », donnant un nouveau champ à la « personne », tout en orientant de façon inédite
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.