Fantômas c'était moi

De
Publié par

René Navarre devient une vedette en France et à l'étranger, grâce à son personnage de Fantômas. Il débute sa carrière dans le théâtre puis entre chez Gaumont où il découvre le cinéma avec Louis Feuillade. En 1915, il fonde sa prope firme et se lance dans des projets audacieux. Un film de propagande, une série de dessins animés et le premier feuilleton hebdomadaire, La nouvelle Aurore. La presse le surnomme le Roi du cinéma, à la fois producteur et réalisateur, il contribue à la sortie de nombreux films.
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 33
EAN13 : 9782296486867
Nombre de pages : 340
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Fantômas cétait moi
Souvenirs ducréateur deFantômasen 1913
Graveurs de mémoire Gilbert CARRÈRE,Mémoires dun préfet. À la traverse duXXesiècle, 2012. François DELPEUCH,Chronique édilique, 2012. Jean Michel CANTACUZÈNE,Une vie en Roumanie. De la Belle Epoque à la République populaire. 1899-1960, 2011. Claude DIAZ,Demain tu pars en France. Du ravin béni-safien au gros caillou lyonnais, 2011. Jacques QUEYREL,Un receveur des Postes durant les trente glorieuses,2011. Benoît GRISON,Montagnes ma passion, Lettres et témoignages rassemblés par son père, 2011. Henri Louis ORAIN, Avec Christiane, 68 ans de bonheur, 2011. Pascale TOURÉ-LEROUX,Drôle de jeunesse, 2011.Emile HERLIC, «Vent printanier », nom de code pour la rafle du Vél dhiv. Récit, 2011. Dominique POULACHON,René, maquisard. Sur les sentiers de la Résistance en Saône-et-Loire, 2011. Shanda TONME,Les chemins de limmigration : la France ou rien ! (vol. 3 dune autobiographie en 6 volumes), 2011. Claude-Alain CHRISTOPHE,Jazz à Limoges, 2011. Claude MILON,Pierre Deloger (1890-1985). De la boulange à lopéra, 2011. Jean-Philippe GOUDET,Les sentes de lespoir. Une famille auvergnate durant la Seconde Guerre mondiale, 2011. Armand BENACERRAF,Trois passeports pour un seul homme, Itinéraire dun cardiologue, 2011. Vincent JEANTET,Je suis mort un mardi, 2011. Pierre PELOU,Larbre et le paysage. Litinéraire dun postier rouergat (1907-1981), 2011. François DENIS et Michèle DENIS-DELCEY,Les Araignées Rouges, Un agronome en Ethiopie (1965-1975), 2011. Djalil et Marie HAKEM,Le Livre de Djalil, 2011. Chantal MEYER,La Chrétienne en terre dIslam, 2011. Danielle BARCELO-GUEZ,Racines tunisiennes, 2011. Paul SECHTER,En 1936 javais quinze ans, 2011.
René NAVARRE Vedette du cinéma muetFantômas cétait moi Souvenirsdu créateur deFantômasen 1913
Mémoires présentés et commentés par son petit-fils, François-Marie Pons
LHarmattan
Du même auteur : Publications pour la jeunesse DESCLEE DE BROUWER (Collection CCDF, Un jour chez moi). Le Cerf-Volant de Rafiulla,1985.Le Train qui mène à la mer, 1985. EDITIONS OUVRIERES. Création et direction de collection Histoires vraies, Turbulence (20 titres parus), 1990. Ouvrages méthodologiques. ESF (avec Hubert Jaoui) La Communication Pratique au service desentreprises, 1992. EYROLLES (avec Marjolaine de Ramecourt) . Ces Mots qui en disent long, 1999. L'Innovation à tous les étages, 2001. Manager par les défis, 2007. EDITIONS LES ECHOS (collection Management Stratégique) . S'Organiser pour Innover, 2007. Illustration couverture Affiche Fantômas et extrait du film « Le Faux Magistrat » Réalisation Louis Feuillade. Production Gaumont, 1914.
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96812-7 EAN : 9782296968127
AVANT-PROPOS
Il arrive parfoisdentendre des cinéastes contemporains confesser quils ressentent une certaine nostalgie à légard du cinéma muet, un peu à la manière dun paradis perdu. Ils se ressourceraient volontiers dans la simplicité absolue de limage à létat brut et lintégrité dun récit dont le langage, dégagé du verbe, se fait comprendre de tout le monde, au-delà des nationalités, des générations et des cultures. Michel Hazanavicius qui atenté brillamment lexpérience avecThe Artist, explique que beaucoup de cinéastes du muet vécurent larrivée du parlant comme la fin dune utopie.Lhistoire de René Navarre racontée dans ce livre, à travers ses propres souvenirs quil a écrits et les témoignages de son petit-fils, ne dit pas autre chose. Dabord acteur de théâtre jusque dans les années 1910, il troque les planches pour les plateaux de Gaumont. Il se laisse convaincre par Louis Feuillade qui lui dit : «avec les yeux que vous avez, vous devriez faire du cinéma !», et ne tarde pas à découvrir, avec les comédiens du muet à cette époque, lincroyable puissance de la récente invention des Frères Lumière, considérée initialement comme une innocente attraction de foire. Car bien au-delà de ses vertus illusionnistes, le cinéma manifeste ses capacités à raconter des histoires sans paroles, aidé de quelques panneaux écrits. Et il décuple les proportions  un visage à peine lisible sur la scène devient une face immense et percutante à lécran. Il nest pas question de pantomime non plus. Dans le cadre fixe de la caméra, la sobriété des gestes, la précision des déplacements, le rythme des mouvements et surtout la mobilité lumineuse du regard donnent à faire peur, à faire rire, à pleurer ou à sextasier. Ici, la prépondérance du comédien est totale. Ni lenvironnement des décors, ni les effets spéciaux, ni les renforcements sonores, vocaux ou instrumentaux, ne se substituent à sa partition. Il est le cur du dispositif. Les acteurs sont des stars, des héros, des demi-dieux parce que le personnage quils incarnent réveille juste lenfant caché en chacun de soi, prompt à imaginer le monde sans limites et à la portée de tous !
7
Cet art de la présence, René Navarre le maîtrise parfaitement bien ; il devient une vedette du cinéma muet grâce à la création de rôles mythiques dans des films comme Fantômas, Vidocq, Belphégor ou Méphisto. Il crée son propre langage, universel, internationalement reconnu et -si lon se réfère à la presse de lépoque et au courrier quil reçoit - irrésistible et ravageur ! René Navarre est devenu populaire dans le monde entier, baptisé le « Roi du Cinéma», convaincu que le talent consiste dabord à être aimé du public, de «son cher public», persuadé aussi que le cinéma, à la grande différence du théâtre, doit bouleverser des salles entières sans avoir à prononcer un seul mot. Et puis le parlant est arrivé. Les nombreux admirateurs de René Navarre, sans loublier vraiment, se laissent embarquer dans la nouveauté avec une jeunegénération de comédiens grimpés en haut de laffiche. La lumière et lombre se sont croisées. Il reste limpérative nécessité de limage et de lémotion primitive.
8
François-Marie PONS
«Lacteur incarne si bien lHomme en noir,quils entrent tous deux, du même pas,1 dans la Mythologie du cinéma »
1Dictionnaire des Acteurs du Cinéma Muet en France. Jacques Richard. Ed de Fallois. Paris (2011.)
9
NOTE AU LECTEUR
Cet ouvrage est rédigé à partir des mémoires originaux de René Navarre, vedette du cinéma muet qui a créé Fantômas à lécran, le personnage imaginé par Marcel Allain et Pierre Souvestre. Il a écrit ce texte de trois cent-cinquante-trois pages,à lencre bleue, sur des feuilles A4 à petits carreaux, entre 1947 et 1948, soit plus de trente ans après Fantômas. Le parti pris de la retranscription a consisté à sélectionner les passages qui évoquent son travail de cinéaste. Le titre initial quil donne est dailleurs «de Fantômas à Méphisto» qui détermine une période dune vingtaine dannées de carrière cinématographique très dense. (1911 -1931). La période théâtrale qui a précédé, de 1895 à 1910 quil retrace également a été abrégée par souci de concision. René Navarre cite un nombre considérable de noms dartistes, de gens de lettres ou dhommes politiques quil a rencontrés et avec qui il a collaboré. Il nous a paru utile de rappeler brièvement qui sont ces personnes et leurs uvres.Certaines demeurent encore connues du grand public, elles-mêmes ou leurs descendants, tels Léon Gaumont, Louis Feuillade, Gaston Leroux, les Guitry, Pierre Brasseur, Gilles Veber, Pierre Fresnay, Jean-Pierre Aumont, Raimu, Benjamin Rabier, la famille Amar1ou Aristide Briand. De manière à rendre la présentation la plus claire possible, tous les extraits écrits par René Navarre, ses mémoires en majorité et des courriers ou des notes, sonten italique. Au cours de son récit, René Navarre alterne le passé et le présent, selon les sujets évoqués. Son style étant très oral, raconté comme un acteur sait le faire, nous avons pris le parti de privilégier le présent, ce qui facilite la fluidité de la narration à travers le montage des extraits. Quelques brefs passages des romans de Fantômas apparaissent fugitivement, en clinsdil aux situations vécues par René Navarre, qui, comme il le dit lui-même, ne fait plus quun avec Fantômas! Ces citations sont calligraphiées enCourrier New
1Fondatrice du cirque Amar
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.