Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Figures de l'artiste

De
174 pages
Le point de départ de cet ouvrage est une interrogation autour de la Figure de l'artiste. Issue d'une construction figurale largement tributaire des fictions romantiques, l'identité de l'artiste moderne est inséparable de son double imaginaire et des récits dans lesquels il est appelé à s'inclure. Ce sont les aspects devenus multiples de cette Figure de l'artiste et le défi que pose sa tentative de réappropriation symbolique dans le champ du présent, qui font l'objet des études réunies ici.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

qui peut paraître indéïnissable mais qui s’impose comme une incontourna ble réalité, la Il s’agit de prendre en compte le déplacement qui s’est opéré progressi vement au cours de l’histoire et qui a vu celui qui n’était à l’origine qu’un , se transformer progressivement en une ï gure iconique, devenant donc à son tour une Ce transfert dans un espace qu’on qualiïera volontiers de mythologique, passage qui possède déjà un long passé, comme en témoignent les tradi tions narratives antique (Pline) et classique (Vasari), s’est trouvé accéléré par l’inscription dans la modernité. Issue d’une construction ïgurale largement tributaire des ïctions roman tiques (l’artiste-mage, l’artiste-maudit, etc.), l’identité de l’artiste moderne et/ou contemporain est désormais inséparable de ce qu’on pourrait appeler et des récits dans lesquels il est appelé à s’inclure. qui le renvoie à toute l’épaisseur d’une tradi tion dont il ne peut se déprendre mais aussi à la place symbolique que la société actuelle lui accorde dans sa propre distribution, l’artiste se trouve ainsi amené à , soit en se glissant dans l’habit des personnages qu’on lui propose, soit, et c’est la voie qu’a choisie un nombre croissant d’entre eux, en essayant d’inventer des ïgures inédites, produisant alors de nouveaux dispositifs ïctionnels. Ce sont les aspects devenus multiples de cette , en par ticulier ce qu’il en est de son inscription dans l’imaginaire historique, et le déï que pose sa tentative de réappropriation symbolique dans le champ du présent, qui font l’objet des études réunies ici, issues de différents champs de recherche, selon des approches et des points de vue diversiïés.
Périphérique intérieur
Bête comme un peintre
Sous la direction de Miguel EGAÑA
FIGURES DE L’ARTISTE
Série Esthétique
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
Figures de l’artiste
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, et Bruno Péquignot Série Esthétique La série Esthétique publie des ouvrages qui traitent de l’art, de sa production et de sa réception, ainsi que de diverses questions esthétiques (goût, valeurs, etc.), d’un point de vue principalement philosophique. Des livres de théorie de l’art (cinéma, littérature, peinture, etc.) et de la culture ayant une portée générale ou philosophique peuvent être également pris en considération. Déjà parus Gisèle GRAMMARE,La Maison de l’Armateur. Hôtel Thibault, 2012.Dominique BERTHET (dir.),L’imprévisible dans l’art, 2012. Dominique BERTHET (dir.),L’art dans sa relation au lieu, 2012.Camilla BEVILACQUA,Figures de l’onirique, 2011. Jean-Marc LACHAUD,Pour une critique partisane. Quelques preuves à l’appui, 2010. Dominique BERTHET (dir.),L’Utopie. Art, littérature et société, 2010. Paul MAGENDIE,La philosophie à l’épreuve de la création artistique, 2009. Victoria LLORT LLOPART,Regards croisés des arts : essai d’esthétique comparée, 2009. Yves GILONNE,La rhétorique du sublime dans l’œuvre de Maurice Blanchot, 2008. Jean PIWNICA,À chacun son art, 2008. Norbert HILLAIRE,L’Expérience esthétique des lieux, 2008. Timo KAITARO,Le Surréalisme : pour un réalisme sans rivage,2008. Frédéric GUERRIN,Duchamp ou le destin des choses, 2008. Patricia ESQUIVEL,L’Autonomie de l’art en question. L’art en tant qu’Art, 2008. Florent DANNE,: la patience et le clandestinRobert Musil , 2008.
Sous la direction de Miguel EGAÑA FIGURES DE LARTISTEL’Harmattan
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00323-8 EAN : 9782336003238
Miguel Egaña
Introduction : Figures de l’artiste.Mythologie et réalités
Etre artiste, pour nous qui sommes les héritiers, à travers Baudelaire, Winckelmann, Alberti, Vasari, eux-mêmes redevables de Pline et autres doxographes antiques, de tout un corpus littéraire s’appuyant sur de multiples récits, héroïques, misérabilistes, métaphysiques, etc., c’est peut-être seulement une posture, une image, un ensemble de traits pertinents et récurrents destinés à la visibilité collective et qui construisent une figure mythologique syncrétique, à son tour déclinable en une foule historiquement mouvante de variantes et dérivés. Au-delà d’une définition qui se voudrait stable et objective et que fourniraient les différents discours savants (sociologie, esthétique, histoire de l’art, économie, etc.) et par-delà les effets dans le réel que constituent les œuvres (objets d’un autre type d’interrogation), il semble que l’artiste, jadis fabricant de représentations, ne puisse donc plus désormais s’avancer que travesti, dissimulé derrière les multiples masques qu’il a lui-même, et les différents relais narratifs dont ils s’originent, fabriqués. Ainsi, à l’introuvable définition unitaire (qu’analyse par exemple le livre de Dominique Chateau :Qu’est-ce qu’un artiste ?), la tradition substituera plutôt une formulation 1 dédoublée, un syntagme binaire dans lequel c’est le prédicat qui devient alors l’élément pertinent, le terme marqué : on obtient ainsi, extraits d’une longue liste non exhaustive puisque ouverte à l’infini des modulations : l’artiste-artisan (le faiseur anonyme, prisonnier des guildes et autre corporations), l’artiste-humaniste (Alberti), l’artiste-courtisan
1  Dominique Chateau,Qu’est-ce qu’un artiste ?, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008.
7
(Vasari), l’artiste-saint (Fra Angelico), l’artiste-dévoyé (Le Caravage), l’artiste-intellectuel (Leonard, Poussin), l’artiste-modèle (Raphaël), l’artiste-dieu (Michel-Ange), l’artiste-académicien (Le Brun), l’artiste-révolutionnaire (David), puis, à l’époque moderne, l’artiste-tourmenté (Delacroix), l’artiste-maudit (Van Gogh), l’artiste-philosophe (De Chirico), l’artiste-furieux (le futuriste), l’anartiste (Duchamp), l’anti-artiste (Dada), l’artiste-au-service-du-peuple (Rodchenko), l’artiste-de-la-vie (Filliou, Kaprow), l’artiste-star (Warhol), l’artiste-inspiré (Yves Klein), l’artiste-shaman (Beuys), l’artiste-guérisseur (Lygia Clark), l’artiste-obsessionnel (Opalka, Toroni), l’artiste-relationnel (Tirajanava), l’artiste-entrepreneur (Hybert, Toma), l’artiste-spéculateur (Hirst, Koons), etc. Répondant au défi lancé par les incessantes métamorphoses d’une figure qu’elle a le mérite de prendre au sérieux, la recherche récente, prenant le relais des grands précurseurs (Wittkower, Kurz et Kris, Starobinski…), a depuis quelques années mis en place différents outils critiques et heuristiques pour tenter de dépasser la simple consommation des formes narratives, iconiques ou idéologiques, mettant ainsi en évidence les enjeux qui les déterminent et l’étendue de leurs effets. Les historiens, les sociologues, les philosophes, etc., sans oublier ceux parmi les artistes qu’anime une démarche réflexive, ont ainsi multiplié les recherches, les discours, les investigations, et ont renouvelé l’éclairage qui a pu être porté sur ces modèles dont ils se sont attachés à démontrer à la fois l’importance pour l’imaginaire collectif et le caractère nécessairepour la constitution même du champ de l’art. Cet ouvrage, choix de diverses communications issues d’une série de trois colloques qui se sont tenus dans le cadre d’une collaboration entre le Musée de Picardie et le Centre de Recherches en art de la Faculté des Arts (UPJV), se veut un
8
témoignage de la pertinence de toutes ces approches, dans une perspective ouverte et pluridisciplinaire.
9