John Mctiernan

De
Publié par

Le cinéma d'action est devenu depuis plus de vingt ans un must du cinéma « de genre ». À travers ce prisme cinématographique divertissant, un homme a réussi à donner ses lettres de noblesse à un genre considéré comme abrutissant. Son nom : John McTiernan. Predator, Die Hard, Last Action Hero, Le treizième guerrier… Des films cultes qui ont défini en eux-mêmes ce que le genre « actioner » peut donner de plus viscéral, tout en restant sobre et intellectuel. Un voyage au cœur d' Hollywood…
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782140003547
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
KevinKarbowiak-Gillot
JOHN MCTIERNAN
Hollywood, film d’action et politique
De l’apogée au déclin d’une carrière
Cinéma(s)
JOHN MCTIERNAN
Hollywood, film d’action et politique
De l’apogée au déclin d’une carrière
Collection « Cinéma(s) » dirigée par Jérôme Martin Déjà parus Antoine MATTA,Hollywood des stars. La crise du cinéma à l’ère numérique, 2015. Claude MONNIER,James Bond. Une esthétique du plaisir, 2015. Lydie DECOBERT,La corde musicale d’Alfred Hitchcock, 2015.
Kevin Karbowiak-Gillot JOHN MCTIERNAN
Hollywood, film d’action et politique
De l’apogée au déclin d’une carrière
Du même auteur
Disparition pour un privé,Edilivre, 2012.
Enquête piégée,Edilivre, 2012.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07102-2 EAN : 9782343071022
REMERCIEMENTS
Je tiens tout particulièrement à remercier Claude Monnier, professeur de français à Nogent-sur-Marne, et auteur du livreJohn McTiernan, le maître du cinéma d’action, pour avoir suivi cet ouvrage durant tout le travail de recherche et d’écriture.
Également, je remercie les autres personnes qui sont intervenues pour la lecture, qui ont donné leur avis et ont recadré le sens de mes recherches, à savoir : M. Régis Latouche, directeur de l’IECA de Nancy,Florian Treguer, professeur à l’université de Rennes 2, et auteur du chapitre « Excès, hybridation et régression : la nouvelle donne selon John McTiernan »inLe cinéma des années Reagan, un modèle Hollywoodien ?,Nicolas Zulaski, critique sur le sitelouvreuse.net,ainsi que la revueVERSUS,qui m’a apporté de précieux articles et autres renseignements, Sylvain Angiboust, critique pour la revuel’avant-scène cinéma,ACME,etSplit Screen,Jérôme Momcilovic, auteur et critique pour la revueChronic’art.com,ainsi que tous les auteurs d’articles sur John McTiernan.
Je tiens à remercier l’équipe de la médiathèque de Nancy, mes parents, mes amis et les personnes qui suivent tout ce que je fais, entreprends de faire, et qui m’encourage et me poussent vers l’avant.
… Et John McTiernan,qui, grâce àPiège de Cristal,m’a donné envie de faire du cinéma.
7
Avant Propos
Ayant réussi à propulser le cinéma d’action hollywoodien à son zénith, pourquoi un cinéaste contemporain aussi populaire et talentueux que John McTiernan n’a-t-il pu continuer à tourner des films, alors qu’il a engendré des classiques commePredator, Die Hardbien encore ou Le Treizième guerrier?
Pour comprendre cela, il faut suivre et comprendre le trajet de McTiernan en fonction de ses collègues passés et présents, comme Stanley Kubrick, John Ford, John Carpenter, Paul Verhoeven, et bien entendu Georges Lucas et Steven Spielberg, en observant son cinéma chronologiquement, tout en contextualisant les films et leurs productions, les idées et leur environnement politique. Les figures mythologiques et les thèmes obsessionnels de ce réalisateur ont marqué le contexte des années 1980-90, notamment l’actioner, ou film d’action, genre déterminant des productions hollywoodiennes, en vogue à partir des années 1980. Il a notamment laissé une 1 trace prépondérante avec sa « trilogie de l’excellence » : Predator, Piège de cristaletla poursuite d’Octobre A Rouge.
Et bien que son parcours dans les années 1990, puis 2000, fut plus incertain, les qualités thématiques de ce metteur en scène ont été constantes, donnant des films aussi atypiques qu’inattendus. Aujourd’hui, John McTiernan apparaît comme un grand cinéaste, qui a su renouveler les 1
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.