//img.uscri.be/pth/ded879710d383a62f205d6ca5dc8c5ddf2af9ccd
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'imprévisible dans l'art

De
206 pages
Dans le domaine artistique, l'imprévisible n'est pas nécessairement envisagé de manière inquiétante ou négative. L'incontrôlé, l'imprévisible, l'aléatoire peuvent être des moteurs de création. Il s'agit d'accepter leur surgissement et de s'en servir. L'imprévisible est à la fois inquiétant, troublant, incontournable et déterminant.
Voir plus Voir moins
  
   Limprévisib  le                          
   
dans
lart
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, et Bruno Péquignot  Série Esthétique
Déjà parus
 La série Esthétique publie des ouvrages qui traitent de lart, de sa production et de sa réception, ainsi que de diverses questions esthétiques (goût, valeurs, etc.), dun point de vue principalement philosophique. Des livres de théorie de lart (cinéma, littérature, peinture, etc.) et de la culture ayant une portée générale ou philosophique peuvent être également pris en considération.      Dominique BERTHET (dir.), Lart dans sa relation au lieu , 2012.  Camilla BEVILACQUA, Figures de lonirique , 2011. Jean-Marc LACHAUD, Pour une critique partisane. Quelques preuves à lappui , 2010. Dominique BERTHET (dir.), LUtopie. Art, littérature et société , 2010. Paul MAGENDIE, La philosophie à lépreuve de la création artistique , 2009. Victoria LLORT LLOPART, Regards croisés des arts : essai desthétique comparée , 2009. Yves GILONNE, La rhétorique du sublime dans luvre de Maurice Blanchot , 2008. Jean PIWNICA, À chacun son art , 2008. Norbert HILLAIRE, LExpérience esthétique des lieux , 2008. Timo KAITARO, Le Surréalisme : pour un réalisme sans rivage ,  2008. Frédéric GUERRIN, Duchamp ou le destin des choses , 2008.
  
             
Sous la direction de Dominique Berthet  
Limprévisib l     
 
 eadns
 
l atr 
 
  
    
   
Les auteurs Dominique BERTHET, Lise BROSSARD, Alain CHAREYRE-MÉJAN, Dominique CHATEAU, Richard CONTE, Franck DORIAC, Hugues HENRI, Marion HOHLFELDT, Marc JIMENEZ, Khalil MRABET, Manuel NORVAT, Bruno PÉDURAND, Bruno PÉQUIGNOT, SENTIER, Yolande-Salomé TOUMSON
   
 
  Ce livre est publié avec le concours de lIUFM de Martinique. École interne de lUniversité des Antilles et de la Guyane   Cet ouvrage entre dans le cadre des travaux du CEREAP (Centre dÉtudes et de Recherches en Esthétique et Arts Plastiques)
© L'Harmattan, 2012  5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-56987-4 EAN : 9782296569874
 
 
  
  Publications du CEREAP sous la direction de Dominique BERTHET  
Distances dans les arts plastiques , Editions du CNDP, 1997. Art et Appropriation , Ibis Rouge Editions, 1998. Art et critique, dialogue avec la Caraïbe , LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 1999. Les traces et lart en question , LHarmattan, coll. « Les arts dailleurs », 2000. Vers une esthétique du métissage ? , LHarmattan, coll. « Les arts dailleurs », 2002. LEmergence dune autre modernité , LHarmattan, coll. « Les arts dailleurs », 2002. Lart à lépreuve du lieu , LHarmattan, coll. « Les arts dailleurs », 2004. Laudace en art , LHarmattan, coll. « Les arts dailleurs », 2005. Le rapport à luvre  (codirection Jean-Georges Chali), LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2005. Figures de lerrance , LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2007. Visions de lailleurs, LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2009. Lutopie. Art, littérature et société , LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2010. Une esthétique de la rencontre , LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2011. Lart dans sa relation au lieu , LHarmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2012.
 - - - - - - - - - - - - - -   Le CEREAP publie aussi une revue : Recherches en Esthétique http://perso.wanadoo.fr/recherches.en.esthetique.cereap  
 
         
 
 Sommaire      Avant-propos   Dominique BERTHET.............................................................. 9  Limprévisible et la rencontre Dominique BERTHET............................................................ 13   Limprévisible devenir de luvre Lise BROSSARD ................................................................................ 23   Réceptivité horizontale Alain CHAREYRE-MEJAN ............................................................ 37  La « logique » de limprévisible Dominique CHATEAU .................................................................... 45  Le bleu du ciel et la guerre des aubergines Notes sur limprévisible dans le procès de création dimages en mouvement Richard CONTE................................................................................. 61  Le Conservatoire des aléas Franck DORIAC ................................................................................ 75   Limprévisible dans larchitecture maniériste de Giulio Romano Hugues HENRI ........................................................................ 85  Geschichte wird gemacht ! (Dé-)constructions dun futur imprévisible Marion HOHLFELDT.................................................................... 101   
 
7  
 
  
Improvisation sur limprévisible Marc JIMENEZ................................................................................ 115  Métissage plastique : de luvre imprévisible Khalil MRABET .............................................................................. 123   Le chaos poétique chez Édouard Glissant  Manuel NORVAT ............................................................................ 143   Lartiste, un entrepreneur au service de limprévisible Bruno PEDURAND........................................................................ 155  Limprévisible et lincertain Bruno PEQUIGNOT  ............................................................... 165   Remarques sur le rôle de limprévisible dans le processus de création SENTIER .......................................................................................... 179   Limprévisible chez Tomás Gutiérrez Alea, le cas de La ultima cena (1976)  Yolande-Salomé TOUMSON ........................................................ 191  Présentation des auteurs......................................................... 199    
 
  
 
       
 
 
Avant-propos
 Dominique BERTHET
    Ce volume rassemble les textes prononcés lors du colloque organisé par le CEREAP (Centre dÉtudes et de Recherches en Esthétique et Arts Plastiques) à lIUFM de Martinique, les 5 et 6 décembre 2009. Ce centre de recherches de lUniversité des Antilles et de la Guyane en partenariat avec des laboratoires de lUniversité de Paris 1(LETA et CERAP) et de lUniversité de Provence (LESA) organisait ainsi son 14 e colloque. Il sagissait dinterroger une notion complexe : limprévisible. Philosophes, sociologues, historiens de lart, plasticiens, spécialistes de littérature et de cinéma caribéens, ont apporté leur éclairage sur cette notion. Ces communications sinscrivent dans le prolongement dune publication parue en octobre 2009 sur la même thématique. La revue Recherches en Esthétique , organe éditorial du CEREAP, venait en effet de publier son 15 e numéro sur ce thème 1 . Le présent volume étend ainsi la réflexion et présente des réflexions à la fois inédites et complémentaires à celles publiées dans cette revue.                                                  1 Recherches en Esthétique , n° 15, « Limprévisible », octobre 2009.  
 
9  
 
 Limprévisible, dont on découvrira dans les pages qui suivent toute la richesse et les implications, est un facteur perturbateur puisquil introduit une donnée nouvelle qui ruine toute prédiction. Quelle se fasse au moyen de la divination, de lintuition ou dun moyen occulte, la prédiction est une façon de se rassurer face à linconnu. Elle est porteuse dune illusion : contrôler lincontrôlable. La prédiction relevant de raisonne-ments ou dinductions scientifiques nest pas moins incertaine. Innombrables sont les fois où nous avons constaté que les choses ne se passaient pas comme prévu, comme imaginé, a fortiori comme souhaité. À quoi bon se projeter, pourrait-on se demander, puisque rien ne se passe exactement comme on la envisagé ? Nous sommes confrontés à lincertitude. La seule certitude que nous puissions avoir est celle de notre fin inéluctable. Pour le reste Dans une société où tout serait contrôlé, où la prévision serait systématisée, limprévisible serait évidemment un danger. Dans Nous autres  de Zamiatine, dans Le Meilleur des mondes dHuxley ou dans 1984 dOrwell, ces sociétés décrites, terri-fiantes dordre et de stabilité, sont organisées de sorte à ne laisser aucune place à limprévisible, au surgissement de la surprise. Nos sociétés, quant à elles, sous couvert de protection et de sécurité, tentent de réguler, surveiller, délimiter, cloisonner. Elles essaient de juguler ce qui leur échappe, ce qui risque de les déstabiliser. Dun point de vue plus individuel, on peut rester démuni devant limprévisible ou au contraire faire preuve dadaptation. Lexistence est une expérience permanente de limprévisible et il faut apprendre à vivre avec. Certains créateurs comme les surréalistes ont envisagé la vie, précisément comme ouverte à limprévu, au hasard et aux rencontres. Dans le domaine artistique, lapproche de limprévisible nest donc pas nécessairement envisagée de manière inquiétante, voire négative. Linconnu, linattendu, le déconcertant, le déroutant, le dérèglement des habitudes, la perturbation, peuvent être en art
 
10