Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Publications similaires

AnneTina I
La musicalité du danseur jazz
Univers de la danse
La musicalité du danseur jazz
Univers de la Danse Collection dirigée par Anne-Marie Green La danse est un domaine de la culture qui a considérablement marqué la fin du siècle dernier tout autant que le début de notre siècle. Il s’agit d’un secteur vivant et dynamique qui provoque interrogation et réflexion. La collectionUnivers de la Danse est créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine de la danse. Elle a pour ambition de permettre, favoriser et provoquer l’échange de la pensée, maintenir en éveil la compréhension de l’ensemble des faits de danse contemporaine ou de danse marquée historiquement. Déjà parus Sarah NOUVEAU,La Culture chorégraphique au cœur de l’enseignement de la danse, 2015. Sarah NOUVEAU,Danser l’ailleurs, 2014. Alexandra ARNAUD-BESTIEU et Gilles ARNAUD,La danse Flamenca. Techniques et esthétiques, 2013. Virginie VALENTIN,L’art chorégraphique occidental, une fabrique du féminin, 2012. Paul NIBASENGE N’KODIA,Pour bien entrer dans la danse, 2011.Sarah NOUVEAU,Le corps wigmanien d’après Adieu et Merci (1942), 2011.Kamini RANGARADJOU,Bharata Natyam, la danse classique du sud de l’Inde, 2010.Cécile JOUVEL,La danse Jazz et ses fondamentaux, 2007. Marie-Joëlle LOUISON-LASSABLIERE,Feuillets pour Terpsichore,2007.
Anne-TinaIZQUIERDO
La musicalité du danseur jazz
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07133-6 EAN : 9782343071336
Remerciements : Mes remerciements vont aux personnes interrogées dans le cadre de ce travail qui ont bien voulu m’accorder de leur temps et me confier généreusement leur parole: Jacques Alberca, Patricia Karagozian, Joëlle Bovis, Adèle Bracco et Gianin Loringett. Je tiens à remercier aussi tous ceux qui, au cours de discussions plus informelles, ont contribué d’une manière ou d’une autre, à alimenter cette réflexion.
« Tout un esprit, quand on voit le jazz, on voit ces boîtes enfumées et on entend des verres, y’a les musiciens, c’est dans la pénombre, c’est cool»Gianin Loringett.« Tu prends un bon swing, une bonne musique de jazz des années trente et tu écoutes. Maintenant si tu es capable de chopper ça dans ton corps, tu es guidé, tu es porté, ça te donne des ailes, c’est ce qu’on appelle le swing, ça vole» Joëlle Bovis. « Jene sais pas exactement ce que c’est, mais c’est là que çasepasse, dans cet espace qui n’est pas palpable dans le temps, qui est juste après qu’on ait fini de parler: C’est le mouvement, ce n’est pas la musique, et c’est avant le son» Dominique Bagouet.« Le danseur médiocre ne danse pas. Le danseur véritable crée de l’espace et de la durée, des dimensions et des logiques inconnues, il secrète un monde qui n’existait pas, et qui n’existera plus jamais»Fernand Schirren.