Le visiteur du futur

De
Publié par

Voici le récit de l'expérience de l'auteur au coeur d'une websérie qui aura marqué toute une génération connectée : Le Visiteur du Futur, écrite et réalisée par François Descraques. Lancée avec ses comparses sans moyens financiers mais avec une même passion, l'objectif était de partager avec le plus grand nombre une oeuvre originale et autoproduite. La web-série est devenue culte, observée de près par les professionnels de l'audiovisuel pour sa capacité à renouveler le potentiel créatif dans le domaine de la fiction française.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782336397436
Nombre de pages : 106
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
renouveler le poptaesnlsncadêsémsnleatleoniadlietftiéacrnamsvelenotdbuojreaiatcmfsin:esdcmeaoliyulsnedalclteionrsi.eenaaçobucdevtaufraijsusqsu,macieranonemerêtmalsomm lancés da l’av nture sans moyens financiers, mais avec
lancés dans l’aventure sans moyens fi nanciers, mais avec la même française passion et le même objectif : celui d’aller jusqu’au bout de notre au cœur d’une web-isiteur du par François Descraques. Nous nous sommes la fiction française. renouvelerle potentielcréatif dans le domaine de la fictionfrançaise. lancés dans l’aventure sans m yens fi nanciers, ais ave la mêm passion et le même objectif : celui d’aller jusqu’au bout de notre le plus grand nombre, les deux premières observée pour sa capacité à renouveler le potentiel créatif dans le domaine de la fi ction française.
DeVISU
de l’image,
VISU VISU De e
Olympe E S
 S
Olympe E
De VISU
LE VISITEUR DU FUTUR Les coulisses d’une web-série culte LE VISITEUR DU FUTUR
Préface de François Descraques
LE VISITEUR DU FUTUR
éVîŝîéûûFûû éŝCôûîŝŝéŝûNéWébŝèîéCûé
Dernières parutions
Bernard PAPIN,L’invention du carré blanc, 2006. Jean-Pierre BRODIER,L’odalisque ou la représentation de lafemme imaginaire, 2005.Bernard LECONTE, Approche d’un film mythique:La jetée, Chris Marker, 1963, 2005. e Pierre GABASTON, La 317 section,film de guerre, 2005. Pierre-Alban DELANNOY,La Pietà de Bentalha,2005 Erika THOMAS,Le cinéma de Ken Loach. Misères de l’identité professionnelle, 2005. Jean UNGARO,Américains, héros de cinéma, 2005. Bernard LECONTE,L’écran dans l’écran et autres rectangles scopiques, 2004. Erika THOMAS,L’univers de Ken Loach: engagement politique et rencontre amoureuse,2004. Julien TERRAL,L’insécurité au journal télévisé : la campagne présidentielle de 2002, 2004. Eglantine MOIREZ,Lettre et télévision: l’adaptation du roman épistolaire au petit écran, 2004. Bernard LECONTE,Encore un tour ! Le Tour de France et la télévision, 2004.
OYMéESOURA
RUFUTDUETRUSIVIE
éŝCôûîŝŝéŝûNéWébŝèîéCûé
èfàCééFàNçôîŝDéŝCàQûéŝ
àMààN
/D FROOHFWLRQ 'H 9LVX)RFDOLVpH HQ GLUHFWLRQ GH O¶DXGLRYLVXHO GDQV VRQ VHQV OH SOXV ODUJH HW SOXV SDUWLFXOLqUHPHQW GHV PpGLDV HW GHV PXOWLPpGLDV OD FROOHFWLRQ 'H 9LVX HVW XQ RXWLO GH WUDYDLO GHVWLQp DX[ pWXGLDQWV DX[ HQVHLJQDQWV HQ FRPPXQLFDWLRQ HQ DXGLRYLVXHO RX HQ FLQpPD PDLV DXVVL DX[ SURIHVVLRQQHOV GH FHV GLIIpUHQWHV GLVFLSOLQHV $OOLDQW H[LJHQFHV WKpRULTXHV HW IDFLOLWp G¶DFFqV FHWWH FROOHFWLRQ G¶RXYUDJHV FRXUWV HW GH V\QWKqVHV HVW RXYHUWH j GH MHXQHV FKHUFKHXUV HW j GHV SURIHVVLRQQHOVH[SHUWV DLQVL TX¶j GHV FKHUFKHXUV FRQILUPpV OLYUDQW OH IUXLW GH OHXUV UpIOH[LRQV VRXV IRUPH GH SUpPLVVHV RX G¶DERXWLVVHPHQW GH OHXU UHFKHUFKH RX GH OHXU PLVVLRQ GDQV FHV GLIIpUHQWV GRPDLQHV /HV SURGXFWLRQVRULJLQDOHV HW LQQRYDQWHV FRQWULEXHQW j GpIULFKHU OHVFKDPSV GH UHFKHUFKH RX G¶H[SHUWLVH HQ FRXUV GH FRQVWUXFWLRQ HW j pFODLUHU OD FRPSUpKHQVLRQ GHV HQMHX[ DFWXHOV HW j YHQLU<DQQLFN /HEWDKL 'LUHFWULFH GH FROOHFWLRQ © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07762-8 EAN : 9782343077628
3ODFH DX[ MHXQHV DFWHXUV GX ZHE $X FRXUV GH O¶DQQpH  M¶pWDLV HQJDJpH GDQV XQH UHFKHUFKH VXU OD ZHEVpULH &¶HVW GDQV FH FRQWH[WH TXH M¶DL pWp FRQWDFWp SDU 0DGDPH 2O\PSH (O 6KRXUD j SURSRV GX 9LVLWHXU GX )XWXU -¶DL GRQF VDLVL FHWWH RSSRUWXQLWp SRXU PHWWUH HQ SODFH XQ WHUUDLQ G¶LQYHVWLJDWLRQ RULJLQDO 1RXV QRXV VRPPHV UHQFRQWUpHV HQ SUpVHQFH GH )UDQoRLV 'HVFUDTXHV (W GHSXLV QRWUH UHQFRQWUH M¶DL SRXUVXLYL PRQ WUDYDLO VXU/H 9LVLWHXU GX )XWXU HQ pWURLWH FROODERUDWLRQ DYHF HX[ /H OHFWHXU SRXUUD VH UHSRUWHU DX[ SXEOLFDWLRQV VXU OH VXMHW $X ILO GX WHPSV M¶DL SURSRVp j 2O\PSH (O 6KRXUD G¶pFULUH VRXV PD GLUHFWLRQ O¶KLVWRLUH GH OHXU DYHQWXUH /H SURMHW pWDLW GLIILFLOH SRXU XQH MHXQH QRYLFH GDQV FHW H[HUFLFH 0DLV M¶DL WRXW GH PrPH WHQX j FH TXH OH IUXLW GH FHWWH H[SpULHQFH SXLVVH rWUH SDUWDJp DYHF OH SOXV JUDQG QRPEUH -H VXLV VHQVLEOH DX IDLW TXH OHV H[SpULHQFHV HW WRXW SDUWLFXOLqUHPHQW FHOOHV PHQpHV VXU ,QWHUQHW SXLVVHQW VH FDSLWDOLVHU HW V¶DUFKLYHU SRXU V¶LQVFULUH GDQV O¶KLVWRLUH HW SRXU SHUPHWWUH j G¶DXWUHV GH FRPSUHQGUH O¶KLVWRLUH <DQQLFN /HEWDKL
5HPHUFLHPHQWV-H WpPRLJQH WRXWH PD JUDWLWXGH HW PD UHFRQQDLVVDQFH j <DQQLFN /HEWDKL TXL P¶D JXLGpH GDQV O¶pFULWXUH HW TXL D UHQGX SRVVLEOH OD UpDOLVDWLRQ GH PRQ SURMHW-H WLHQV j UHPHUFLHU WRXW SDUWLFXOLqUHPHQW )UDQoRLV 'HVFUDTXHV HW 6OLPDQH%DSWLVWH %HUKRXQ SRXU OHXU FRQWULEXWLRQ j FHW RXYUDJH -H UHPHUFLH pJDOHPHQW 7KLEDXOW *HRIIUD\ *XLOODXPH /H 3HQQHF $OH[DQGUH 0LFKDODN 'DYLG )UpFLQDX[ HW )UpGpULF /RSH] SRXU P¶DYRLU DFFRUGp TXHOTXHV OLJQHV GH OHXU WpPRLJQDJH (W HQILQ MH UHPHUFLH &KULVWLQH 'HVFUDTXHV 0DULH /HPDLWUH HW OH )RUXP )DQ )UHQFKQHUG 6DQV RXEOLHU PHV SDUHQWV PHV V°XUV 9LFWRULD 'LQD HW 6RQLD %DSWLVWH 3RXODLQ ,VDEHOOH &DVDOL HW 1DQF\ 3HOp SRXU OHXU VRXWLHQ HW OHXUV FRQVHLOV GDQV OD UpGDFWLRQ GH FH OLYUH
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.