Les batailles de Jean Schuster

De
Publié par

Jean Schuster (1929-1995) entre dans le groupe surréaliste conduit par André Breton en 1947. Animateur de plusieurs revues, il s'efforce avec ses amis de maintenir le surréalisme dans une posture d'opposition, tant au plan artistique que politique. Ce livre est le premier consacré à la personnalité de Jean Schuster, théoricien et poète, qu'André Breton distingua tout particulièrement parmi ses compagnons d'après-guerre. Il appréciait en lui un rare équilibre entre la rigueur, la fidélité aux principes, et l'ouverture d'esprit la plus propice à défendre la cause surréaliste.
Publié le : mardi 15 septembre 2015
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782336391144
Nombre de pages : 390
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Jérôme Duwa
LES BATAILLES DE JEAN SCHUSTER (1947-1969) défense et illustration du surréalisme
Espaces Littéraires
Les Batailles de Jean ScHuster : dÉfense et illustratiOn du surrÉalisMe (1947-1969)
Espaces Littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Marie-Antoinette BISSAY et Anis NOUAIRI,Lorand Gaspar et la matière-monde,2015. Thierry Jacques LAURENT, Le roman français au croisement de l’engagement et du désengagement,2015. Moussa COULIBALY et Damien BEDE, L’écriture fragmentaire dans les productions africaines contemporaines,2015. Jean Xavier BRAGER, De l’autre côté de l’amer, Représentations littéraires, visuelles et cinématographiques de l’identité pied-noir,2015. Isabelle CONSTANT,Le Robinson antillais. De Daniel Defoe à Patrick Chamoiseau, 2015. Tiannan LIU,L’image de la Chine chez le passeur de culture François Cheng, 2015. Jakeza LE LAY, Le Parnasse breton. Un modèle de revendication identitaire en Europe, 2015.Servilien UKIZE,La pratique intertextuelle d’Alain Manbanckou. Le mythe du créateur libre, 2015. Elena BALZAMO,suis un vrai diable « Je ». Dix essais sur Strindberg, 2014. Fatima AHNOUCH,Littérature francophone du Maghreb. Imaginaire et représentations socioculturelles, 2014. e Céline BRICAIRE,Une histoire thématique de la littérature russe du XX siècle. Cent ans de décomposition, 2014. e Elisabeth SCHULZ,Identité séfarade et littérature francophone au XX siècle, 2014. Jelena NOVAKOVIĆ,Ivo Andrić. Lalittérature française au miroir d’une lecture serbe,2014. Przemyslaw SZCZUR,Produire une identité,le personnage homosexuel dans le roman français de la seconde moitie du XIXe siècle (1859-1899), 2014.Nabil EL JABBAR,L’œuvre romanesque d’Abdelkébir Khatibi, 2014.André NOLAT,Les figures du destin dans les romans de Malraux, 2014. Olivier-Pierre THEBAULT,Par-delà l’enfer et le ciel, Essais sur la pensée de Charles Baudelaire, 2014. Textes réunis et présentés par Michèle AQUIEN,L’érotisme solaire de René Depestre, Éloge du réel merveilleux féminin, 2014. Laëtitia PERRAY,La femme dans le théâtre de Robert Poudérou, 2014. Ghada EL-SAMROUT,L’itinéraire mystique dans l’œuvre de Salah Stétié, 2014.
Jérôme Duwa
Les Batailles de Jean ScHuster : dÉfense et illustratiOn du surrÉalisMe (1947-1969)
Préface de Claude Courtot
Du MêMe auteur
Surréalistes situationnistes, vies parallèles, préface de Christophe Bourseiller (Editions Dilecta) 1968, année surréaliste. Cuba, Prague, Paris(Imec éditeur)
COntriButiOns à des Ouvrages cOllectifs
Jean Schuster,Une île à trois coups d’aile. Poèmes, Préface de Claude Courtot (Le Cherche midi) Manifesto 24, a cura di Bruno Pompili (Crav. B.A. Graphis) Claude Lévêque,Nevers let love in(Editions Dilecta) Censures. Les violences du sens(PUP) ème Les revues d’art. Formes, stratégies et réseaux au XX siècle(PUR) Ecrire et publier la guerre d’Algérie. De l’urgence aux résurgences(Editions Kimé) Blanchot dans son siècle(Parangon/Vs) Jean-François Bory,L’Humidité(Editions Al Dante) Contre-cultures !sous la direction de Christophe Bourseiller et Olivier Penot-Lacassagne (CNRS éditions) Jacques Rivière,Introduction à une métaphysique du rêve(Les éditions du Chemin de fer) Dictionnaire André Breton(Classiques Garnier) Dictionnaire de L’objet surréaliste(Centre Pompidou/Gallimard) Jean Bazin, Jean-Michel Le Gallo,Les Lumières délavées ou l’enfance contraire(L’Harmattan) Benjamin Péret,Dans la zone torride du Brésil(Les éditions du Chemin de fer)
La Revue des revues Midi Cahiers Benjamin Péret Action poétique CCP Infosurr Indications Pleine marge Sitaudis Mélusine Archives et documents sitationnistes Europe Critique d’art
En revues
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06745-2 EAN : 9782343067452
À Lise
VINGT ANS APRÈS
9
« L’amitié : recevoir ses amis morts dans ses rêves. Je m’endors souvent dans l’espoir de telles visites » Jean Schuster (une lecture d’À cor et à cride Michel Leiris, Fonds Jean Schuster/IMEC)
Jean Schuster meurt le 17 octobre 1995. Le lendemain de sa mort j’écrivais : « Il ne voit donc pas cette nouvelle journée qui se lève. La terre continue de tour-ner, certes, devant la Grande Ourse ou la Croix du Sud. Apparemment rien n’a changé. L’idée cependant que quelqu’un manque à l’appel interne, que parmi tous les regards qui perçoivent le monde, le sien a disparu, cette étrange sensation que l’univers est appauvri d’un homme que j’aimais, suffit à transformer totale-ment ma vision des choses. » Aujourd’hui, près de vingt ans plus tard, grâce à ce livre Jean Schuster appa-raît tel qu’en lui-même enfin l’histoire le change. Et ce n’est pas sans mélancolie que j’entends conter ces batailles que mena lors du dernier demi-siècle, un homme qui fut mon ami pendant une trentaine d’années depuis notre rencontre en 1964. Aussi, qu’on me pardonne, l’image que je garde d’abord de lui est un portrait familier qui n’avait pas lieu d’être dessiné dans le livre qu’on va lire, mais que je tiens à esquisser, celui de l’homme privé. Un être plein d’humour et de modestie, qui aimait la chère raffinée mais consommée de préférence sur la table de la cuisine. Un individu fantasque capable de surprendre à tout moment. Un homme heureusement pétri de contradictions, qui refusa toujours pour lui-même la paternité mais qui veilla en père et en ami très attentif à l’éducation de Danièle, la fille d’Huguette, sa première épouse, puis d’Olivier fils de Josette sa seconde femme ; un amoureux inconditionnel de Paris qui pourtant à la toute fin de sa vie passait volontiers six mois à Mexico, auprès de Lourdès, sa dernière compagne.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.