//img.uscri.be/pth/a1755b41cf7c29ca93d9b37d691430968f4d3db8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les cinémas francophones ouest-africains

De
260 pages
Voici analysées, au travers des cinémas francophones ouest-africains, de 1990 à2005, les mutations qui concernent, d'une part les modes de production et de distribution, d'autre part le passage du collectif à l'individu dans l'énonciation. Cette étude analyse, par le médium filmique, la représentation et l'expérience de trois figures d'altérité : le fou, l'homosexuel et la femme.
Voir plus Voir moins
I NBS8-2-: 979982296- 6Le-728nimésec ncra fass nehoopa-tseuo sniacirfaregs  eC teo vude comblpropose a edédacu reiv neg rd arqumiaue  ealedd éutedl  à plitégina marsrep enud ritraientseese ivctpe te  enutcel eruemllt enmile,qutaoisn( urtpru ecritique des mutménic secnarf sation cet dé)itnuni sirac99 0ed1 nes ophot-afouescoi erncontiqus  seDatum02 à .50s de proles modeenp ra tentnd uaud, ontiburistid ed te noitcudecticoll du sagep sa  elaptrrt eteet Cn. sdetu élucitraruotua elinf à du ddivilnéna staoinoicntseioatden uj s stegramuaniad x de lexpériencee  tedl  ar peér rus sniacirfa-t qdee odripée unsaf nimésec snl ouesnes ophorancqiml ,euidem muntseioat rlaréep.sE ll eiuzn ena par le analyse,f uo telohom ,laltés d donritéort ed eerug sie letn ncieérxp ened siocru sede examine la mis .emm eD,emêlle xuse eellat em fsthéix e cho les ntetaoianrrd  efstisipois des l,étilanigram al adogo esy Sawqieu.lpna mlur se  lplimueiqc eu aleuqitq senisx t aused amni sod .eSrtpoe cherchree erneg tnenant-chet enseiglobcrehru  dges an CroleoleV unomrtEld ta serpmete  tdnsusiacirfa  cet, nsrébolaol ,alr peérestntaion et les ciném saslI . p aliubdeé cos mucoatnel ed smjero dts d à pes
francophones  
Les cinémas
ires.
Boukary Sawadogo
ouest-africains
Les cinémas francophones ouest-africains (1990-2005)
Boukary Sawadogo Les cinémas francophones ouest-africains (1990-2005) LHarmattan
© LHARMATTAN, 2013 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-296-99827-8 EAN : 9782296998278
Àmon grand-père Kongré Sawadogo
INTRODUCTION Les années 1990 ont marqué la fin du monde bipolaire1dans les relations internationales, et louverture démocratique en Afrique subsaharienne à la suite du discours de la Baule et des conférences nationales de réconciliation. Parallèlement, les cinémas africains connaissent des changements dans leurs modes de production et de distribution, et aussi sur le plan discursif et esthétique. Les changements dans les cinémas africains se traduisent, par exemple, par lémergence des productions de vidéo-films au Ghana et au Nigeria, et de leurs expansions dans les pays francophones ouest africains. Un mode de production qui rend la réalisation de films plus accessible2, et contribue surtout à une certaine indépendance du cinéaste qui nest plus soumis à des contraintes imposées par les bailleurs de fonds occidentaux concernant le contenu ou lesthétique du film. À cet égard, le réalisateur burkinabé Boubakar Diallo parle de laccès du cinéaste africain à une souveraineté artistique et économique. Cette souveraineté constitue-t-elle la solution aux problèmes rencontrés par les cinémas africains ? Nous pensons quil est certainement prématuré
1sur le plan idéologique et militaire du fait de la rivalitéBipolarité entre les États-Unis et lex-URSS. Mais pour certains, on nest pas aujourdhui dans un monde unipolaire à cause de lémergence de plusieurs grands pôles économiques régionaux.2De nos jours, de nombreux réalisateurs africains tournent en vidéo des films quils convertissent en 35mm grâce au kinescopage. Cest le cas par exemple du filmMec idéal de livoirien Owell Brown qui a reçu le Prix dEtalon de Bronze de Yennenga au Fespaco 2011. Certains reprochent aux vidéo-films leur qualité approximative sur le plan artistique.
9