Les frontières des écrans

De
Publié par

Les écrans produisent des représentations qui nous enferment dans les frontières de l'illusion. Les frontières emprisonnent les hommes écranisés et globalisés et pourtant les écrans nous enrichissent aussi considérablement. Question de nature de l'écran ? Non, question d'usages, donc de médiations et de choix, de politique et d'éthique. Et cela se complique car le problème est non seulement géopolitique, géoéconomique et géocapitalistique, mais aussi géoculturel, géoartistique et géoesthétique, et surtout géophilosophique.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782336389608
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de François Soulages&Sandrine Le Corre
Les frontières des écrans
Série RETINA Collection Eidos
Les frontières des écrans
Dirigée par Michel Costantini & François Soulages Comité scientifique international de lecture Argentine(Silvia Solas, Univ. de La Plata),Belgique(Claude Javeau, Univ. Libre de Bruxelles), Brésil(Alberto Olivieri, Univ. Fédérale de Bahia, Salvador),Bulgarie(Ivaylo Ditchev, Univ. de Sofia St Clément d’Ohrid, Sofia),Chili(Rodrigo Zuniga, Univ. du Chili, Santiago),Corée du Sud(Jin-Eun Seo (Daegu Arts University, Séoul),Espagne(Pilar Garcia, Univ. Sevilla), France(Michel Costantini & François Soulages, Univ. Paris 8),Géorgie(Marine Vekua, Univ. de Tbilissi),Grèce(Panayotis Papadimitropoulos, Univ. d’Ioanina),Japon(Kenji Kitamaya, Univ. Seijo, Tokyo),Hongrie(Anikó Ádam, Univ. Catholique Pázmány Péter, Egyetem), Russie(Tamara Gella, Univ. d’Orel),Slovaquie(Radovan Gura, Univ. Matej Bel, Banská Bystrica),Taïwan(Stéphanie Tsai, Unv. Centrale de Taiwan, Taïpei) Série RETINA 3 François Soulages (dir.),La ville & les arts11 Michel Gironde (dir.),Les mémoires de la violence 12 Michel Gironde (dir.),Méditerranée & exil. Aujourd’hui13 Eric Bonnet (dir.),Le Voyage créateur 14 Eric Bonnet (dir.),Esthétiques de l’écran. Lieux de l’image 17 Manuela de Barros,Duchamp & Malevitch. Art & Théories du langage 18 Bernard Lamizet,L'œil qui lit. Introduction à la sémiotique de l'image 30 François Soulages & Pascal Bonafoux (dir.),Portrait anonyme 31 Julien Verhaeghe,Art & flux. Une esthétique du contemporain 35 Pascal Martin & François Soulages (dir.),Les frontières du flou36 Pascal Martin & François Soulages (dir.),Les frontières du flou au cinéma37 Gezim Qendro,Le surréalisme socialiste. L’autopsie de l’utopie38 Nathalie ReymondÀ propos de quelques peintures et d’une sculpture39 Guy Lecerf,Le coloris comme expérience poétique40 Marie-Luce Liberge,Images & violences de l'histoire41 Pascal Bonafoux, Autoportrait. Or tout paraît42 Kenji Kitayama,L'art, excès & frontières43 Françoise Py (dir.),Du maniérisme à l’art post-moderne. 44 Bernard Naivin,Roy Lichtenstein, De la tête moderne au profil Facebook 48 Marc Veyrat,La Société i Matériel. De l’information comme matériau artistique, 1 49 Dominique Chateau,Théorie de la fiction. Mondes possibles et logique narrative 51 Patrick Nardin,Effacer, Défaire, Dérégler… Pratiques de la défaillance entre peinture, vidéo, cinéma e 55 Françoise Py (dir.),siècle.Métamorphoses allemandes & avant-gardes au XX 56 François Soulages & Sandrine Le Corre (dir.),Les frontières des écrans Suite des livres publiés dans la CollectionEidosà la fin du livre Secrétariat de rédaction: Sandrine Le Corre Publié avec le concours de
Sous la direction de François Soulages & Sandrine Le Corre Les frontières des écrans
Sous la direction de François Soulages FONDEMENTS DE LA PROBLÉMATIQUE des Frontières géoartistiques, géopolitiques & géoesthétiques François Soulages (dir.),Géoartistique & Géopolitiques. Frontières,Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2012. Gilles Rouet & François Soulages (dir.),Frontières géoculturelles & géopolitiques, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013. PROBLÈMES des Frontières géoartistiques & géopolitiques François Soulages (dir.),& frontières. Arts, cultures & politiques Mondialisation , Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2014. Éric Bonnet & François Soulages (dir.),Lieux & mondes. Arts, cultures & politiques, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2015.Gilles Rouet (dir.),?,Quelles frontières pour quels usages Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013. Pedro San Ginès & François Soulages (dir.),Fronteras, Conflictos & Paz, Granada, Edición de la Universidad de Granada, Colección Eirene Instituto de la Paz y los Conflictos, 2014. Pedro San Ginès & François Soulages (dir.),Frontières, Conflits & Paix, Granada, Edición de la Universidad de Granada, L’Harmattan, Colección Eirene Instituto de la Paz y los Conflictos, 2014. François Soulages (dir.),Biennales d’art-contemporain & frontières,Paris, L’Harmattan, coll. Local & Global, 2014. François Soulages & Sandrine Le Corre (dir.),Les frontières des écrans, Paris, L’Harmattan, Coll.Eidos, Série RETINA, 2015. ŒUVRES des Frontières géoartistiques & géopolitiquesGilles Picarel,Les frontières de l’extériorité,Journal de recherche, 2014, Paris, L’Harmattan, coll. RETINA.CRÉATION, 2015.Alejandro Erbetta,Frontières & mémoires. Journal de recherche, 2014, Paris, L’Harmattan, coll. RETINA.CRÉATION, 2014.Éric Bonnet (dir.),Frontières & œuvres, corps & territoires,L’Harmattan, Coll. Local & Paris, Global, 2014.Katia Légeret (dir.),Rodin et la danse de Çiva, Saint-Denis, PUV, 2014. Suite des titresFrontièresà la fin du livre © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06907-4 EAN : 9782343069074
Introduction
L’empire des chiffres et de l’image… 1 Régis Debray
Ladoxaet représente les écrans présente d’aujourd’hui comme des passerelles bien aimables. Et cela n’est pas faux : c’est vrai que le narcissisme fait aimer les écrans qui produisent, entre autres, des images de nous-mêmes qui nous gratifient, à défaut de nous élever dans la pensée ; c’est vrai que les écrans nous élèvent aujourd’hui plus que l’école, car le premier pouvoir n’est plus politique, mais médiatique et argentique – argentique s’entendant ici comme étant composé d’argent. Nous sommes en effet confrontés à la nature paradoxale des nouveaux écrans qui sont d’une part argentiques et capitalistiques, d’autre part numériques et virtuels. Il faut comprendre cette apparente contradiction, plus exactement cette double nature nécessaire. Nouvelle question théologique de la double nature de cette nouvelle religion qu’est Internet. D’où notre hypothèse : passer d’une vision enthousiaste pour les écrans-passerelles à une interrogation distante sur les écrans-frontières.
1 Régis Debray,Eloge des frontières, Paris, Gallimard, 2010, p. 74.
5
En effet les écrans produisent des représentations qui, si nous ne sommes pas vigilants, nous enferment dans les frontières de l’illusion : apparemment, rien de nouveau sous le soleil de la caverne, les frontières emprisonnent les hommes écranisés et globalisés ; et pourtant si : il y a du nouveau face à ces servitudes volontaires - les écrans nous enrichissent aussi considérablement et nous pouvons aussi nous élever grâce à eux : question de nature de l’écran ? Non question d’usages, donc questions de médiations et de choix, de politique et d’éthique ; et cela se complique car le problème est aussi géopolitique, géoéconomique et géocapitalistique. Mais il est aussi géoculturel, géoartistique et géoesthétique, mais il est aussi géophilosophique. D’où la nécessité d’écouter et de dialoguer avec les philosophes et de recevoir et de travailler les œuvres des artistes qui interrogent les frontières des écrans. Et elles sont multiples et diverses, ces frontières. C’est pourquoi, dans notre ProjetFrontières 2012-5, nous devions traiter ce problème, car les écrans ont tendance parfois à se substituer au monde et à la chair. Aussi avions-nous organisé une Journée d’étude intitulée Frontière, vitrine, écran,le 10 juin 2013 à l’INHA, Paris. Ce livre s’est construit à partir des réflexions produites à cette occasion : l’approche est d’abord – 1° moment -philosophique, puis – 2° moment -esthétique, s’ouvrant même, comme dans la Journée d’étude, sur une esthétique de la vitrine – ultime écran ? Ce livre a été rendu possible grâce à l’aide de RETI-NA.International et du Labex Arts-H2H – il a bénéficié d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Re-cherche au titre du programme Investissements d’avenir (convention attributive d’aide n° ANR-10-LABX-80-01). Qu’ils soient ici vivement remerciés. François Soulages & Sandrine Le Corre
6
Philosophie
Chapitre 1 Le sujet d’en face L’écran fait obstacle, le « mur » obstrue le passage. 2 Eric Bonnet Écran & frontière Si l’on suit Bonnet, l’écran est donc frontière, fron-tière entre le réel et sa représentation, à la fois frontière-défense et frontière-passage ; c’est pourquoi il est ambiva-lent : écran de projection et écran de protection, à la fois l’un et l’autre. Une pensée de l’écran est donc une pensée 3 de l’ambivalence des frontières, une pensée du « à la fois » . D’autant plus qu’elle est à la fois non seulement frontières intérieures de l’écran et frontières extérieures de l’écran, mais aussi ce que limite l’écran et ce qui limite l’écran. Une pensée de l’écran est donc un cas particulier et spécifique d’une pensée de la frontière – objet ambivalent s’il en est. Et de même qu’il y a des frontières et qu’il faut
2 Eric Bonnet (dir.),Esthétiques de l’écran, Paris, L’Harmattan, Coll.Eidos, série RETINA, 2013, p. 16. 3 François Soulages,Esthétique de la photographie, ch. 7 & 8, Paris, Nathan, 1998.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.