Les parcours de l'interprétation de l'oeuvre

Publié par

Parmi les intuitions et réflexions formulées par l'herméneutique, c'est sans doute son approche de l'interprétation comme "parcours" qui intéresse la sociologie puisqu'il conduit vers la compréhension : l'activité interprétative, en ce sens, est certainement une "manière de faire des mondes".

Publié le : lundi 1 septembre 2008
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782296206533
Nombre de pages : 149
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Les parcours de l'interprétation de l' œuvre

@ L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com harmattan 1@wanadoo.fr diffusion.harmattan@wanadoo. fr ISBN: 978-2-296-06388-4 EAN : 9782296063884

SOCIOLOGIE DE L'ART
NC)UVELLES{.:RIE OPus 13 -

Les parcours

de l'interprétation

de l'œuvre

c ()
(Ioward

I\I I l' l',: I N ï' ERN,

P .\ R R J\ I N .\ C; Ese

J': I E N l' I Jo'I (~ 11 E

\ ï' I () N .\ LI)

S. Becker, Université de Californie - Santa Barbara, US. \ Guy Bellavance, I.N.R.s. - Montréal, Canada Francine Couture, Université de Québec à t\lontréal, Canada André l)ucret, Université de (;enève, Suisse (Fondatettr) Nicole l':veraert-l)esmedt, Facultés universitaires Saint-J .ouis. Belgique Jean-Pierre Esquenazi, Université Lyon III, France Jean -] .ouis (.abiani, l':III':SS, Paris, I,'rance I\larccl).ournier, Université de i\1on tréal, (~uébec, (:anada Nathalie I Ieinich, CNRS-EIIESS, Paris, Itrance (Fondatlite) Antoine Ilennion, )':cole des i\1ines de Paris, France Susanne Janssen, Université de Rotterdam, Pays-Bas Jean-Pierre Keller, Université de I.ausanne, Suisse Jacques Lecnhardt, EJ JESS, Paris, France Mary Leontsini, Université de Crère, (;rèce Jean-:\Iarc J ,everatto, Université de :\(etz, J,'rance Jean-()Iivier 1\lajastre, Université (;renoble Il - Pierre :\Iendès f,'rance, 1,'n.\t1cl' Jan :\Iarontate, Uni\'ersité d'. \cadie, Canada Raymonde J\foulin, CNRS-EII ESS, Paris, J,'rance Alain Pessin, Université (;renoble Il - Pierre I\.lcndès firanee, J,'rance t Daniel Vander (;ucht, Université libre de Bruxelles, Belgique (Fondateur) Pierre Zima, Université de Klagen furt, Autriche Vera Zolberg, Université de Newschool for Social Research, New-York, USA

flPmi
Un ,,\:o.I\It~ ,)I\"!It' ME>nfj('\-rr;tpu.'

~
OPuS
Œuvres, Publics, Sociétés
GDR CNRS OPuS

\.:~ N rft~: ...~ n '}fo,..\t. OE lA 'U'A..Hf:ft(Hf. ~~U.Nflfk}Ut

Sciences

sociales

& humaines

c ()

T\I I l' (I: I) E

R f.: I) 1\ C l' I () N

DIRECTION DE PUBLICATION J.'lorent (;alldez SECRÉTARIAT DE RÉDACTION f.:ve Brenel Sylvia (;irel Pierre Le Qlléall CONSEIL DE RÉDACTION Martine A7.am, Université l'oulouse II f':ve Brenel, Université Paris II I Emmanuel Ethis, Université d'.\vignon Laurent Fleury, Université Paris \'11 1;lorent (;audez, Université (;renoble I I Sylvia (;irel, Université de Picardie - .J ules Verne Jeffrey I lalley, Université du Texas, San. \otonio, L'~t\ Pierre].e (~uéau, Université (;renoble II Catherine l)utheil Pessin, Université (;renoble Il Serge Proust, Université de Rouen :\lain (~uemin, Université ùe I\larne La Vallée J.abienne Soldini, CNR~-J 1t\~Il:S Jean-Philippe Uzcl, Université du (~uébec à J\lonrréal, Canada

C

() M I l' (.: 1) E

LEe

l' U REO

})

U S

13

PRÉSIDENT Pierre Le Quéau, Université

(;renoble

II

MEMBRES Jean-Pierre ESl)uenazi, Université de Lyon 111 Jean-Louis Fabiani, EIIESS, Paris Bruno PéllUihtflot, Université Paris II I

Vtsitl2le site de la revue :
http://sociologieart.free.fr

COMMUNIQUÉ

DE LA RÉDACTION

Au moment de mettre ce numéro sous presse, nous apprenons la disparition brutale de notre collègue Jean-Paul Brun. Artiste, photographe et sociologue, il enseignait à l'Université de Franche-comté et était spécialiste du Land art. Nous en sommes très affectés et lui rendrons un hommage dans le prochain numéro de la revue. Pour la rédaction, Florent Gaudez

Sommaire Les parcours de l'interprétation
1'1: dit
0 ria I Pierre

de l'œuvre
7 13

LE QUÉAu

Ce que fait l'interprétation. 'l'rois fonctions de l'activité
NatbaUe HEINICH

interprétative

!)c l'interprétation comme choix d'hypothèses Fabtenne SOWINI

généritJues

31

Un monde particulier de réception: les effets de la familiarisation avec à travers le discours du spectateur Céltne BONNIOL, Marle-S:vlvw POil

l'ccuvre

49

Varia
Les écarts
Sophie LE COQ

d'interprétation..., 71

histoires de parlés
!)es

ressemblances
EmIs

gal va n isécs

91

Emmanuel

Fiches de lecture
Jérôme MEIZOZ lWises en scène Illodenzes de l'auteur Postures littéraires.

Paul Dtrkx
Jean-Pierre EsQUENAZI Sociologie des œuvres. De la productioll à l'interprétation Bruno Péqutgnot

111

113

Bruno PÉQillGNOT La question des Œuvres en sociologie des a11set de la culture Éric Villagordo

121

Résumés de Thèses et HDR

131 135 141

Appels à contributions Agenda

ÉDITORIAL

ANS l'une de ses premières tentatives pour fonder une herméneutique profane, F. Schleiermacher envisage l'interprétation comme le « chemin» qu'il faut parcourir pour surmonter le fait (j'actunl)de l'incompréhension qui est, écrit-il en 1810, «en partie indétermination, en partie ambiguïté du contenu» d'un texte1. Dans une perspective très similaire, mais un siècle et demi plus tard, H.-G. Gadamer réaffirme que toute interprétation vise en effet à réduire un écart, une dissonance, qui tient le lecteur, spectateur ou lecteur en respect de ce qu'il lit, regarde ou écoute: «L'herméneutique, écrit-il en 1959, a depuis toujours la tâche de redresser l'accord manquant ou perturbé. »2. Parmi toutes les intuitions et réflexions formulées par l'herméneutique, c'est sans doute ce « parcours» qui intéresse le plus le sociologue puisque la compréhension, telle du moins que nous pouvons la concevoir à la suite de W. Dilthey, G. Simmel ou M. \Veber, est en effet une « catégorie ontologique de la société »3. En d'autres termes, plus «pragmatistes », l'interprétation peut être abordée comme une des « manières de faire des mondes ». Non seulement l'interprétation s'inscrit donc de plein droit dans le domaine de notre questionnement mais il se peut aussi, sans adopter quelque posture militante, que la sociologie puisse aussi permettre de dépasser certains des problèmes de l'herméneutique.
1 Schleiermacher F., Hermé11eutique. Paris, Cerf, p. 73. 2 Gadamer H.-G., « Du cercle de la compréhension », La philosophie herméneutique. Paris, PUF, 1996, p. 74. 3 \Vatier P., Le sal'oir sociologique. Paris, Desclée de Brou\ver, 2000, p. 29.

D

Éditorial

Le premier des recadrages que la sociologie peut opérer sur l'interprétation peut consister à pointer les conditions dans lesquelles un acteur social devient un interprète et un objet culturel une «œuvre »... Préalable sur lequel l'herméneutique reste discrète, pour le moins. Or la « foi de l'herméneute » dont parle P. Ricœur, ne va pas de soi4. Il faut ainsi, comme le suggère N. Heinich dans sa contribution à ce volume, envisager 1'« amont» de cette rencontre et considérer comment, parmi tout « ce que fait l'interprétation », elle produit tout d'abord une « mise en énigme ». Un autre travers de l'herméneutique tient en ce qu'elle limite son approche de l'interprétation au seul « face-à-face» entre un interprète et une œuvre, n'évoquant le « contexte» qu'au titre de vague réservoir normatif. Le contexte n'agit cependant pas seulement comme une contrainte mais aussi comme «levier» pour l'interprétation. La compréhension d'une œuvre passe ainsi par la formulation de différentes hypothèses, relatives par exemple à son genre, comme nous invite à le penser F. SoldiniBagci dans son article. C'est donc aussi au-delà de l'œuvre ellemême que l'interprète puise de quoi découvrir sa signification. Enfin, considérant la performance de l'énonciation interprétative, il apparaît que l'enjeu de la compréhension dépasse assez largement le sens de l'œuvre, concernant également la « définition de la situation» dans laquelle l'interprète se place, avec celui auquel il s'adresse, ou pense s'adresser. L'article de C. Bonniol et M.-S. Poli propose une analyse du discours de cette énonciation offrant une vue sur la manière dont peut tenter de s'élaborer un «monde commun» entre co-locuteurs, réels ou imaginés.

4 Ricœur

P., De l'il1tcJprétatiol1. Paris, Seuil, coll. « Points

», 1965, p. 38.

8

Le nombre de propositions de qualité recueilli pour la préparation de ce dossier nous a permis de mettre au point, autour de deux thématiques spécifiques, deux livraisons de la revue assorties chacune en Varia d'articles abordant eux aussi avec finesse la question de l'interprétation mais sous un angle extérieur à ces deux thématiques. Pierre LE QUÉAU

9

LES PARCOURS DE L'INTERPRÉTATION DE L'ŒUVRE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.