Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 23,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Approche didactique de l'analyse musicale

De
300 pages
Cet ouvrage se propose d'appliquer les outils méthodologiques généraux de la didactique à la musique, à partir d'un projet d'enseignement centré sur des extraits d'oeuvres de György Ligeti (cinquième mouvement des Concerto pour piano et Concerto pour violon) et s'adressant à des élèves de 3e et de 4e cycles des Conservatoires à rayonnement régional et départemental.
Voir plus Voir moins
Marie Bessière
APPROCHE DIDACTIQUE DE L’ANALYSE MUSICALE
Aspects polyphoniques chez György Ligeti
APPROCHE DIDACTIQUE DE LANALYSE MUSICALEAspects polyphoniques chez György Ligeti
Sciences de l’Éducation musicale Collection dirigée par Jean-Pierre MIALARET La diversité actuelle des pratiques musicales, la pluralité et l’extension récente des contextes scolaires et extra-scolaires d’enseignement et d’apprentissage de la musique stimulent un courant de réflexions et de recherches relatif au développement musical ainsi qu’à l’acte d’apprendre et celui d’enseigner la musique. Cette collection propose un large panorama de travaux consacrés à la compréhension des conduites musicales et à un approfondissement des sciences de l’éducation musicale. Dernières parutions Françoise REGNARD et Lucie MOTTIER LOPEZ (éds),Former à l’enseignement musical. Pratiques et problématiques évaluatives. Hommage à Henri Pousseur,2011. François Joliat,Professionnaliser la formation des enseignants de musique,2011. Gilles BOUDINET,Il était une fois la musique, les mots et d’autres cris…,2011. Pierre ZURCHER,Le développement musical de l’enfant,2010. Chrystel MARCHAND,Pour une didactique de l’art musical, 2009.Brigitte SOULAS,L’éducation musicale. Une pratique nécessaire au sein de l’école, 2008. Gilles BOUDINET,Arts, culture, valeurs éducatives, 2008. Michel IMBERTY et Maya GRATIER (dir.),Temps, geste et musicalité, 2007. Jacqueline et Bertrand OTT,La pédagogie du chant classique et les techniques européennes de la voix, 2006. Pascal TERRIEN,L’écoute musicale au collège, 2006. Pierre-François COEN et Madeleine ZULAUF (éditeurs),Entre savoirs modulés et savoir moduler : l’éducation musicale en question, 2006. Patrick SCHEYDER,Dialogues sur l’improvisation musicale, 2006.Gianni NUTI,Le corps qui pense,2006. Gilles BOUDINET,Art, Education, Postmodernité. Les valeurs éducatives de l’art à l’époque actuelle, 2006. Elvis Gbaklia KOFFI,L’éducation musicale en Côte d’Ivoire, 2006. Jean-Luc LEROY,Le vivant et le musical, 2005. Claire FIJALKOW (Textes réunis et présentés par),Maurice Chevais, un grand pédagogue de la musique, 2004.Jean-Luc LEROY,Vers une épistémologie des savoirs musicaux, 2003.
Marie BESSIÈRE
APPROCHE DIDACTIQUE DE LANALYSE MUSICALE
Aspects polyphoniques chez György Ligeti
Remerciements Je remercie Madame Alice Tacaille pour l’entrevue qu’elle m’a accordée. Je remercie Monsieur François Madurell pour ses précieux conseils. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00743-4 EAN : 9782336007434
PRÉFACE
La démarche proposée dans cet ouvrage n’est pas orthodoxe. Mais si l’orthodoxie procure une certaine sécurité méthodologique, elle ne garantit nullement la fécondité d’une recherche. Marie Bessière tente de se frayer un chemin entre ce qui est à peu près connu – les classes d’analyse et de culture musicales en fin de cursus dans les conservatoires français – et ce qui l’est beaucoup moins – l’élaboration d’un cours d’analyse et les procédures mises en jeu en amont de la pratique pédagogique.
Sur ce dernier point, les enseignants s’expriment rarement ou avec parcimonie. En attendant que des enquêtes systématiques, limitées dans tous les cas aux déclarations des enseignants, permettent de mieux saisir ce qui se passe dans la phase préparatoire d’un cours d’analyse, l’auteur est partie d’une réalité, des extraits d’œuvres de G. Ligeti, pour construire une fiction : ce que l’on pourrait tirer de ce matériau musical, dans une perspective d’enseignement, dans le cadre d’un conservatoire français, avec les contraintes et les repères analytiques propres à ce microcosme.
Ce n’est donc pas l’analyse sèche de l’œuvre qui fait l’intérêt de ce travail, mais l’ouverture progressive du riche éventail des possibilités d’exploitation que les extraits choisis recèlent, simultanément à la mise à nu des procédures et des opérations qui conduisent l’analyste à formuler ses propositions. Démarche prospective et particulièrement exposée, puisque l’auteur y scrute son mode de fonctionnement, dans une situation analytique qu’elle a elle-même organisée.
La fiction, aussi dérangeante soit-elle, n’est pas illégitime lorsqu’elle nous instruit plus qu’une réalité qui échappe rarement à l’implicite. À ce titre, la réflexion menée par Marie Bessière retiendra l’attention des praticiens et de tous les acteurs concernés par la didactique de l’analyse musicale.
François Madurell Professeur de musicologie Université Paris-Sorbonne
5
INTRODUCTION
La didactique prend pour objet d’étude les théories et les pratiques d’enseignement d’une discipline dans un cadre institutionnel donné. Depuis plus d’une vingtaine d’années, pour les matières enseignées en France dans le primaire et dans le secondaire, d’importants travaux ont formalisé tout un courant de réflexion et défini une panoplie d’outils théoriques propres à 1 cerner les processus situés en amont de l’action pédagogique. L’enseignement de la musique, quel qu’en soit le lieu, n’a pas bénéficié d’une telle littérature, bien que le questionnement existe pour la discipline comme objet d’enseignement spécialisé dans des publications paraissant en 2 marge de la musicologie . Toutefois, l’Observatoire Musical Français édite depuis 2002 une revue semestrielle explorant entre autres la transposition didactique de notions musicales précises et abordant la problématique 3 complexe d’une didactique de la musique .
Le projet de cet ouvrage, à partir du cas particulier d’un enseignement d’analyse musicale destiné à des élèves en fin de cursus des Conservatoires à Rayonnement Régional et Départemental, s’inscrit dans la perspective plus vaste d’examiner, d’adapter et d’appliquer à la musique les outils méthodologiques généraux de la didactique afin de démontrer leur intérêt pour la musicologie et leur crédibilité aux yeux de musiciens de tous horizons. Ainsi que David Hargreaves l’explique très justement :
« La musique a ceci d’unique qu’elle peut être appréciée et aimée de tout un chacun. Le bénéfice de son enseignement général est donc universel. Mais la musique exige aussi des savoir-faire extrêmement spécialisés […]. Chaque professeur, spécialiste ou non, a sa théorie « quimarche »,mais sa formulation est d’ordre implicite plutôt qu’explicite. La recherche a pour tâche d’expliciter ce type de théorie et de souligner son lien avec les modèles plus abstraits élaborés par la recherche psychologique et pédagogique. Il importe, de même, de
1 JOHSUA, Samuel, et DUPIN, Jean-Jacques,Introduction à la didactique des sciences et des mathématiques, Paris, PUF, 2003; DONNAY, Jean, et BRU, Marc, éds.,Recherches, pratiques et savoirs en éducation; MARTINAND,, Bruxelles, De Boeck Université, 2002 Jean-Louis,Connaître et transformer la matièreExploration »,, Berne, Lang, 1986, coll. « série «Recherches en sciences de l’éducation» ;HALTÉ, Jean-François,La didactique du françaiscoll. «Que sais-je, Paris, PUF, 1992,? » ;MARTINEZ, Pierre,La didactique des langues étrangères, Paris, PUF, 1996, coll. « Que sais-je ? ». 2  RÉGNARD,Françoise, et CRAMER, Evelyn, éds.,Apprendre et enseigner la musique, Paris, L’Harmattan, 2003; SCHEPENS, Eddy, «Enseigner la musique ou la musique entre théorie et pratique » et « Une didactique de l’art est-elle possible ? Le musicien au risque de la pédagogie et du choix des valeurs »,Enseigner la musique, n° 2, décembre 1997, p. 91-126 et n° 4, avril 2000, p. 55-69. 3 Journal de Recherche en Éducation Musicale(JREM), Université Paris Sorbonne, Observatoire Musical Français, n° 1, 2002.
7
développer et d’affiner ces modèles théoriques qui, jusqu’ici, ne se 4 fondent que sur une littérature scientifique très limitée et sommaire » .
La recherche en sciences de l’éducation musicale, beaucoup plus importante dans le monde anglo-saxon qu’en Europe, y existe depuis plus de 5 6 cinquante ans. Les publications recenséesintègrent les apports de la psychologie du développement de l’enfant ainsi que les modèles les plus récents empruntés aux sciences cognitives ; c’est le cas notamment duNew Handbook for Research in Music Teaching and Learning(Nouveau manuel de recherche pour l’enseignement et l’apprentissage de la musique) qui 7 inventorie et synthétise de très nombreuses informationsdans le domaine de la perception et du traitement de l’information musicale comme dans celui de la didactique, avec une attention particulière pour les travaux d’Edwin Gordon :pendant plus de trente ans, ce musicologue s’est interrogé sur la manière dont les personnes de tous âges apprennent la musique (dans le 8 monde anglo-saxon) et en a proposé une théorie .
Cependant, les recherches concernant l’enseignement de l’analyse musicale restent plus que marginales et se bornent à décrire un déroulement pédagogique possible sans véritablement expliciter les choix didactiques 9 ayant immanquablement présidé à cette élaboration. Un ouvrage fait toutefois exception par l’étendue des implications qu’il envisage pour chaque extrait proposé: situation de l’œuvre dans son contexte chronologique par rapport à toute la production du compositeur; analyse; recension de très nombreuses citations classées par thèmes, susceptibles d’éclairer encore cette analyse; recension d’œuvres du compositeur et d’autres auteurs reprenant les mêmes problématiques; prolongements possibles envisagés sous les aspects analytiques, cognitifs, historiques et
4 HARGREAVES, David, « Développement du sens artistique et musical », DELIÈGE, Irène, et SLOBODA, John, éds.,Naissance et développement du sens musical, Paris, PUF, 1995, p. 196. Avec l’aimable et gracieuse autorisation des éditions PUF. 5 Journal of Research in Music Education (Journal de recherche en éducation musicale), publié aux U.S.A.,paraît trimestriellement depuis 1953. 6  PRICE,Harry, «An annotated Bibliography of Selected Recommended Research Publication for Music Educators » (« Bibliographie commentée d’une sélection reconnue de publications de recherches pour l’éducation musicale»),Research Studies in Music Education, n° 21, 2003, p. 90-96, complétée et actualisée par MIALARET, Jean-Pierre, « Quelquesjalons documentaires pour une recherche en sciences de l’éducation musicale », JREM, vol. 6, n° 1, printemps 2007, p. 87-95. 7 COLWELL, Robert, et RICHARDSON, Carol, éds.,New Handbook for Research in Music Teaching and Learning, New York, Oxford University Press, 2002 (nouvelle version du Handbook for Research in Music Teaching and Learning, New York, Schirmer books, 1992). 8  GORDON,Edwin,Learning sequences in music: Skill, content and patterns – a music learning theory, Chicago, G.I.A., 1997. 9 SCHUBERT, Peter N., « A Lesson from Lassus »,Music Theory Spectrum, 17, n° 1, 1995, p. 1-26; DERR, Elwood, « The two-Part Invention: Bach’s composers’ Vademecum »,Music Theory Spectrum, 3, 1981, p. 26-48.
8
10 critiques, affectifs; bibliographie . Il ne s’agit pas là d’exposer une démarche d’enseignement, mais de réfléchir à tous les types de connaissances qu’il est souhaitable de mobiliser dans le but d’effectuer une telle démarche. Néanmoins, si le contenu de cet ouvrage s’avère exhaustif, sa mise en acte et sa réception ne sont pas évoquées. Dans le domaine de l’écriture musicale, une recension très récente expose la formalisation de 11 voies pédagogiques éprouvées. Cependant, tous ces travaux remarquables par la somme de connaissances et d’expériences rassemblées ne mentionnent pas les choix implicites préalables ni n’évoquent de principes généraux applicables à une démarche particulière. Le propos de cet ouvrage est, à partir d’un cadre conceptuel didactique, d’imaginer un projet d’enseignement concernant une œuvre musicale e e contemporaine pour des élèves de 3et 4cycle des conservatoires. L’hypothèse que cette réalisation sera particulièrement convaincante avec des extraits choisis chez György Ligeti, parmi deux de ses trois derniers concertos (composés de 1985 à 1992), appelle plusieurs justifications: tout d’abord, ce compositeur – décédé le 12 juin 2006 à l’âge de quatre-vingt trois ans – est reconnu comme l’un des plus marquants de la seconde partie e duXXsiècle ; ensuite, l’ensemble de son œuvre, malgré l’originalité de son langage et sa constante évolution, sa richesse de conceptions et ses attraits perceptifs remarquables, reste profondément lié à l’héritage de la musique occidentale et ne s’inscrit pas en rupture avec un passé proche ou lointain ; enfin, la pratique constante, chez Ligeti, d’une écriture traditionnelle d’une précision et d’un raffinement extrêmes, à la fois expression rigoureuse d’une pensée musicale indépendante et adéquation extraordinaire à l’architecture 12 sonore ,favorisent l’accès à ce répertoire et aux partitions qui ne nécessitent pas de «mode d’emploi» spécifique, ni pour leur lecture ni pour les concepts mis en jeu. e Dans ces œuvres du secondXXsiècle, les élèves peuvent donc percevoir et retrouver des éléments familiers et maîtrisés bien que tout rattachement à un quelconque courant « néo » en soit absent ; ils découvriront ainsi qu’une organisation particulière de ces éléments connus, leur mise en relation inattendue, leur rapport à la perception déterminent une conception de la polyphonie propre à Ligeti. Dans cette optique, les extraits sélectionnés proviennent des cinquièmes (et derniers) mouvements duConcerto pour pianoet du (1985-1988)Concerto pour violon (1990-1992).Bien peu de travaux sont dédiés à ces deux oeuvres ; concernant leConcerto pour piano,
10  ZIMMERSCHIED,Dieter, éd.,Perspektiven Neuer Musik,Material und didaktische Information, Mainz, Schott, 1974. 11  DELEUZE,Jean-Pierre, et VAN BELLEGEM, Sébastien, éds.,Les écritures musicales, recherche et enseignement basés sur les pratiques compositionnelles, Wavre, Mardaga, 2007, coll. « Musique-Musicologie » dirigée par Malou Haine. 12 BONNET, Antoine, « Sur Ligeti »,Entretemps, n° 1, avril 1986, p. 5-15.
9