//img.uscri.be/pth/08421e0b9fbe77f081d016b9e4210fe9bc89182e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La violonistique populaire roumaine dans les oeuvres de Béla Bartok et de George Enescu

De
294 pages
Les oeuvres de Béla Bartok et George Enescu sont le résultat d'une synthèse harmonieuse entre la maîtrise de l'art compositionnel du début du XXe siècle et des éléments appartenant à la tradition orale véhiculée par l'intermédiaire d'interprètes populaires ou "lautari". Cette étude a pour objet de créer un lien cohérent entre l'analyse musicale et l'interprétation vivante, entre le monde savant et le monde populaire, dans l'oeuvre des deux compositeurs.
Voir plus Voir moins
LilianaIsabela Apostu
La violonistique populaire roumaine dans les œuvres de Béla Bartók et de George Enescu
Univers musical
La violonistique populaire roumaine dans les œuvres de Béla Bartók et de George Enescu
Univers Musical Collection dirigée par Anne-Marie Green  LacollectionUnivers Musicalest créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine musical. Son ambition est de proposer un panorama de la recherche actuelle et de promouvoir une ouverture musicologique nécessaire pour maintenir en éveil la réflexion sur l’ensemble des faits musicaux contemporains ou historiquement marqués. Déjà parus Antoine JANOT,Le cinéma est-il devenu muet ?,2014. Philippe GODEFROID, W: une hontologie.agner et le juif errant Qu’est-ce qui est allemand ? — donner la mort,2014. Angéline YÉGNAN-TOURÉ G.,Le Gbofé d’Afounkaha. Une forme d’expression musicale de Côte d’Ivoire, 2013. Claudie RICAUD,Francis Thomé, compositeur créole, 2013.Dominique ARBEY,Francis Poulenc et la musique populaire, 2012 Leiling CHANG,Dialogues, temps musical, temps social,2012. Françoise ROY-GERBOUD,Le piano des Lumières, Le Grand Œuvre de Louis-Bertrand Castel, 2012. Jarosław KAPUŚCIŃSKI, François ROSE,Le temps et le timbre dans la musique de Gagaku, 2012. Christophe BAILLAT,Vera Moore, pianiste, de Dunedin à Jouy-en-Josas, 2012. Ladan Taghian EFTEKHARI,Bomtempo (1775-1842). Un compositeur au sein de la mouvance romantique, 2012. Joachim E. GOMA-THETHET, François Roger BYHAMOT, Jean Serge Essous. Clarinettiste, saxophoniste et chanteur congolais (1935-2009), 2012. Anouck GENTHON,Musique touarègue,Du symbolisme politique à une singularisation esthétique, 2012.Bernard BANOUN, Lenka STRÁNSKÁ, Jean-Jacques VELLY,Leoš JANÁČEK : Création et culture européenne, 2011. Pierre GUINGAMP,Michel Warlop 1911-1947, 2011.
LILIANA-ISABELA APOSTU
La violonistique populaire roumaine dans les œuvres de Béla Bartók et de George Enescu
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02913-9 EAN : 9782343029139
À mon fils Emmanuel, À la mémoire de mes grands-parents, grâce à vous tout a été possible
PRÉFACE Cet ouvrage complexe et provocateur s’inscrit dans un paradigme dominant aujourd’hui, qui privilégie des recherches concrètes, appliquées et interdisciplinaires. En ce sens, l’auteur propose une approche analytique et comparative des domaines visant à la fois la composition musicale et le style d’interprétation, en s’appuyant sur la problématique de l’assimilation des éléments de langage musical, de la pratique et du répertoire populaire roumain au violon et de leur e incidence sur l’écriture et la création musicale savante du XXsiècle. Ainsi, la notion d’« assimilation »est étudiée du point de vue linguistique, sociologique et philosophique. L’auteur part de l’identification non seulement des éléments du langage et du répertoire populaire roumain, mais aussi des techniques de jeu instrumental, ouvrant un trajet des débats ayant plusieurs perspectives: historique, ethnomusicologique et stylistique. L’itinéraire argumentatif abordé de cette manière justifie l’interaction entre les deux domaines en apparence opposés : celui de la musique savante et celui de la musique populaire. L’auteur vise à prouver non seulement les « transformations radicales » que l’assimilation des techniques violonistiques ont entraîné sur la manière de composer pour violon de Béla Bartók et de George Enescu, mais surtout la mise en valeur des nouveaux moyens d’écriture qui ont influencé par la suite d’autres compositeurs, et le fait que ces solutions ont entraîné une révision des concepts esthétiques liés à la création musicale. Dans cet esprit, Madame Liliana-Isabela APOSTU présente chronologiquement et d’une manière objective des faits de culture et, en même temps, soutient en permanence son exposé – qui couvre un espace généreux – avec des renvois détaillés vers les domaines historiques, culturels et esthétiques, engendrés par la présence de l’idée unificatrice de la mise en valeur des traditions et de la musique populaire roumaine dans la création pour violon de Bartók et d’Enescu. Cet ouvrage représente une plaidoirie pour la liberté de la réflexion et de la pensée autour d’un thème qui présente un immense potentiel. Et l’auteur n’hésite pas de soutenir ses opinions et de les ré-projeter dans le champ de compréhension d’un sujet de réflexion qui a dominé la
9