Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Recherche et création pour une nouvelle musique sarde

De
220 pages
Basée à la fois sur des travaux de recherche et sur des oeuvres de création musicale, cette étude a pour objectif de présenter une conception compositionnelle inédite entre tradition et expérimentation : la "nouvelle musique sarde". Elle propose en particulier une réflexion théorique et des analyses musicales approfondies (musiques traditionnelles et expérimentales) centrées sur les nombreux points de convergence entre musique occidentale de tradition écrite et musique sarde de tradition orale.
Voir plus Voir moins
Antonio Lai
Recherche et création
pour une nouvelle musique sarde
Sémiotique et philosophie de la musique
Sémiotique et philosophie de la musiqueCollection dirigée par Joseph-François Kremer  Prenant en compte les nouvelles méthodologies danalyse comme principe dapproche de lœuvre musicale, cette collection propose, dans le domaine de la recherche des significations, de réunir les notions detraditionet de lactuel.  Lesouvrages présentés au lecteur appartiennent à un courant dinvestigation phénoménologique, tout en éclairant un vaste panorama de questionnement interdisciplinaire. Celui-ci est vivifié par la reconnaissance dun principe danalogie utile à la réception des perceptions. Nous serons sensibles aux stratégies délaboration de différentes poétiques, quelles puissent être littéraires, picturales, musicales, philosophiques ou simplement inscrites dans une rhétorique de lexpression.  Notredémarche éditoriale nous offre la possibilité à partir de contextes compositionnels, théoriques et géopolitiques dextraire de nombreuses situations sémiotiques. Ces publications apporteront, au départ déléments réflexifs nouveaux, des fondements à une psychologie du musical qui tenterait dallier le sensible à la raison. Déjà parus Grazia GIACCO, Francesco SPAMPINATO, Jean VION-DURY (dir.),Jeux de mémoire(s). Regards croisés sur la musique, 2013. Christine ESCLAPEZ,Ontologies de la création en musique.Des instants en musique,volume 2,2013. Mathias ROUSSELOT,Le témoin de l’instant.sur Etude l’improvisation musicale, 2012. Christine ESCLAPEZ,Ontologies de la création en musique. Des actes en musique,volume 1,2012. Philippe DEMIER,Le parcours du compositeur, 2011. Sophie STEVANCE,Duchamp, compositeur, 2009. Eero TARASTI,Fondements de la sémiotique existentielle, 2009. Francesco SPAMPINATO,Les métamorphoses du son, 2008. Siglind BRUHN,Les Visions d’Olivier Messiaen, 2008. Christine ESCALPEZ,La musique comme parole des corps,2007.Nicolas DARBON,Les musiques du chaos, 2006.
Recherche et création pour une nouvelle musique sarde
Maquette et mise en page : Antonio Lai Photo auteur : Piercarlo Bacchi © L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Pariswww.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02083-9 EAN : 9782343020839
Antonio LAIRecherche et création pour une nouvelle musique sarde L’HARMATTAN
Du même auteur Genèse et révolutions des langages musicaux,L’Harmattan, 2002, collection« Sémiotique etphilosophie de lamusique ».
Tabledesmatières
Introduction 9 1 Structuresarchaïques et résonance naturelle dans la poly-vocalité de Castelsardo19 1.1 Lamorphologie modulaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . .27 1.2 Lesagrégats harmoniques naturels. . . . . . . . . . . . . .31 1.3 Lavocalité archaïque .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42 2 Unepièce traditionnelle du répertoire cérémoniel :Deus in adjutorium meum intende49 2.1 Lesmodules de type syllabique deDeus54. . . . . . . . . . . 2.2 Lesmodules bipartites deGloria. . . . . . . . . . . . . . .58 2.3 Deuxpièces en une. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .59 3 Àla recherche d’une nouvelle musique sarde : Antonio Lai, Al leluja63 3.1 Lesnouvelles stratégies harmoniques. . . . . . . . . . . . .64 3.2 Lesprocessus évolutifs modulaires. . . . . . . . . . . . . .77 3.3 Laforme bipartite et la ponctuation électronique. . . . . .97
4 Unepièce traditionnelle du répertoire profane : labogi a passu111 4.1 Monodie,« récitatifs » et cadences introductifs. . . . . . .112 4.2 L’alternancecyclique entre soliste et chœur. . . . . . . . .121 4.3 Lefinal choral-homorythmique ostinato. . . . . . . . . . .132 4.4 Troisparties en accélération par paliers de vitesse .. . . . .137
5 Unedanse expérimentale : Antonio Lai,A passu141 5.1 Départdans l’harmonicité. . . . . . . . . . . . . . . . . . .142 5.2 Cheminementvers l’inharmonicité. . . . . . . . . . . . . .154 5.3 Retourostinato à l’harmonicité. . . . . . . . . . . . . . . .182 5.4 Latriple résurgence ancestrale. . . . . . . . . . . . . . . .192 7
Conclusion Bibliographie Discographie (chants de Castelsardo) Table des figures
8
195 207 211 213
Introduction
Cette étude repose à la fois sur des travaux de recherche et sur des œuvres de création musicale. Elle propose en particulier une réflexion approfondie centrée sur les nombreux points de convergence entre musique occidentale de tradition écrite et musique sarde de tradition orale. L’approche de recherche interdisciplinaire, faisant appel aux contributions de l’épistémologie et de l’histoire de la musique ainsi qu’aux apports de l’analyse musicale et de l’ethnomusicologie, a pour objectif principal de présenter ma conception compositionnelle inédite entre tradition et expérimentation : la « nouvelle musique sarde ». Dans le cadre européen, ainsi que dans le vaste champ multiculturel du bassin méditerranéen, les musiques sardes de tradition orale occupent une place de premier plan. De manière schématique et non exhaustive, on peut réduire l’ensemble riche et hétérogène de ces traditions à deux axes complémentaires : la musique polyvocale et la musique instrumentale. La musique polyvocale, paraliturgique et profane, répandue essentielle-ment dans des régions septentrionales de la Sardaigne, compte parmi ses expressions majeures les chants de Castelsardo — petit village situé sur la côte nord entre Porto Torres et la région de la Gallura. L’origine du réper-toire de Castelsardo date probablement de l’époque du Falsobordone italien, e genre mineur de la tradition écrite occidentale entre la fin du XVsiècle et e la première moitié du XVIsiècle. La musique instrumentale, représentée de manière emblématique par leslauneddas— triple flûte en roseau, jouée exclusivement en respiration circulaire — s’est, elle, plutôt développée dans le sud de l’île. De même que dans la musique polyvocale, leslauneddassont utilisées, par tradition, dans les situations paraliturgiques et processionnelles, mais également dans des contextes profanes comme par exemple lesballos(danses) sardes. La genèse de cet instrument à vent remonte sans doute à la préhistoire : le e bronze nuragique, découvert par les archéologues au début du XXsiècle à Ittiri et représentant l’effigie ithyphallique d’un joueur delauneddas, date e du VIsiècle avant J.C. De plus, la représentation même de cette pièce archéologique permet de supposer que cette musique était utilisée lors de 1 rituels archaïques préhistoriques. 1 The Launeddas(1969), de l’ethnomusicologue danois Andreas Fridolin Weis Bentzon, 9