//img.uscri.be/pth/8d3a9eb03ff0d8f115bec83f5def985add4ea25b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Zion la foi des rastas

De
193 pages
Haïlé Sélassié, empereur d'Ethiopie couronné en 1930, préconise une philosophie politique panafricaniste et la Fraternité du Peuple Noir partout où il se trouve. A travers Hailé Sélassié, Jah (Dieu) s'est matérialisé renforçant la foi de ses fidèles - les Rastafari - en Zion, la Terre Promise ! Ce manuel retrace cette voie spirituelle à travers le récit de l'existence du Maître, les codes de conduite et l'expression artistique des Rastafari, notamment la musique reggae.
Voir plus Voir moins

ZION
LA FOI DES RASTAS

Couverture: Nathalie DUPUIS Crédit photographique: Nathalie Dupuis

cg Editions L'Harmattan, 2003 ISBN: 2-7475-2949-5

2

MoïsE

CUL TURE

ZION
LA FOI DES RASTAS

Editions L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

MOÏSE CUL TURE

Né le 6 avril 1961 à Cayenne en Guyane, d'une mère guyanaise née à Sinnamary et d'un père né à Cayenne de famille Sainte-Lucienne, Moïse Culture a su imposer son style et sa spiritualité inspirée par la philosophie Rastafari. Deux albums «On bo matin» sorti en 1993, «Mé la» en 1994, un single « Kaséco Fala » ainsi qu'un livret en 1998 sur la vie des Rastas et un Best Of en 2003 sont les points forts de sa carrière artistique. Huit ans d'initiation à la culture guyanaise, percussions, chants et danses dans les écoles des régions Poitou-Charentes et Rhône-Alpes lui ont valu l'agrément de l'Education Nationale. Il a été l'initiateur d'un festival de Reggae organisé en 2001 en Charente. A cette occasion, il a fait la une de la presse et des radios locales en réunissant tous les groupes de Reggae de la région: Small Axe, Les Voisins d'en Face, Don Don Bas, Natural Gift, DJ Staï, etc. Convié à assurer la première partie de Ralph Thamar, Ziggy Marley ou Black Uhuru, il a conquis le public par la chaleur de sa musique innovatrice. Moïse Culture anime l'association Guyane-Culture qui a été créée en 1987 pour promouvoir la culture guyanaise. Concerts, cours de musique et de danse, présentation des spécialités culinaires de la Guyane; autant d'activités variées qui ont émaillé le parcours de l'association, en France mais aussi dans l'Outremer et dans divers pays.

4

A la famille LOUIS

5

Remerciements à Nathalie Dupuis, Chantal Guiraud et à tous les Dreadlocks qui ont apporté leur concours à la réalisation de cet ouvrage: Brito et sa femme, Sister Caroline, Sergio 0.0

6

AVANT-PROPOS

V oyageur sans frontière, Parolier du verbe Aimer, Refrain de la chanson éternelle, Celle qui dans le coeur fait naître

Cette sensibilité sublime que m'a transmise ma mère, m'a fait homme, artiste, poète, m'a donné la foi spirituelle de Jah. Enfant de la Guyane, je prône depuis toujours l'amour, l'amitié et l'égalité. Dans cet ouvrage, je vous conduis aux sources du Reggae avec tous ceux qui ont marqué l'époque: Bab Marley, Peter Tosh, Bunny Wailer, Jimmy Cliff... Ecrivain mais aussi chanteur, compositeur, interprète et chorégraphe, ma vocation est d'apporter un sens réel et véritable à la vie des Rastas. Je vous emmène à la découverte de l'Ethiopie à travers l'histoire de Sa Majesté HaïIé Sélassié 1er dont j'exprime avec ferveur la grandeur de l'oeuvre. En me lisant, vous ne pouvez devenir que meilleurs car je vous invite à mieux penser à la foi spirituelle des Rastas et à aimer Jah. MoïsE CULTURE

7

1ère Partie

L'HISTOIRE

DE SA MAJESTE

HAlLE SELASSIE 1ER D'ETHIOPIE

9

HAILE SELASSIE I

Ne pleure pas, Il a remporté la victoire, Le lion de la Tribu de Juda, Le rejeton de David: Il ouvrira le Livre aux sept sceaux.
Apocalypse Chapitre 5 -Verset 5

L'Ethiopie, située en Afrique de I~Est, est un des pays les plus pauvres du monde. Autrefois, ce fut un royaume chrétien florissant, un des seuls qui ne subit pas la colonisation européenne. C'était une terre fertile subvenant aux besoins de son peuple mais, dans les années 1980, une grande famine et une guerre civile décimèrent une partie de la population. Les Sémites, premiers habitants de ce vaste pays, le baptisèrent Abessinia qui signifie "mélange de peuples" et qui devint plus tard Abyssinie. L'Ethiopie entretenait des relations commerciales avec l'Egypte en 2500 avant Jésus-Christ. Les Africains qui l'habitaient étaient appelés Aithiopes, c'est- à -dire "visages brûlés", ce qui donna le nom actuel d'Ethiopie. A l'ère chrétienne, les Arabes fondèrent le royaume 11

d'Aksoum, capitale religieuse d'Ethiopie. Le peuple se convertit au christianisme au 4ème siècle jusqu'en 451. L'Abyssinie devint islamique au 7ème siècle. Au Il ème siècle, la dynastie Zagwé régna en Ethiopie qui redevint chrétienne. En 1270, les Zagwés furent chassés par les princes Amhariques qui s'imposèrent aux musulmans. L'Ethiopie devint alors une civilisation avancée. En 1926, l'Empereur Susenyos se convertit au catholicisme mais les Abyssins le forcèrent à abdiquer. Durant les 17ème et 18ème siècles, les Oromos, nomades hostiles au christianisme, disloquèrent l'Abyssinie au profit des princes: les Ras. L'Empereur Ménélik II (1844-1913) battit les Italiens en 1896, à Adwa, alors qu'ils tentaient d'envahir l'Ethiopie après s'être installés en Erythrée. L'Erythrée fut gouvernée par l'Italie jusqu'en 1952 puis par l'Ethiopie. Ménélik II oeuvra pour la modernisation du pays. Son fils Rastafari (1892-1975) le prince couronné, grâce à son habileté diplomatique, conserva l'indépendance de l'Ethiopie. En 1930, il fut couronné Empereur, son titre étant Haïlé Sélassié 1er, Négus Négesti qui signifie Roi des Rois. L'Ethiopie entra à la Société des Nations en 1926 mais fut envahie par l'Italie en 1935 qui l'incorpora à l'Afrique Orientale italienne. Haïlé Sélassié remonta sur le trône en 1941 durant la deuxième guerre mondiale. Il resta à la tête du pays jusqu'en 1974 malgré plusieurs tentatives de coup d'Etat. Cette année-là, le lieutenant-colonel Mengistu Haïlé Mariam, marxiste convaincu, prit le pouvoir. Ille quitta en 1991, laissant le pays ravagé.

12

Meles Zenawi lui succéda, essayant de redonner une stabilité à l'Ethiopie. Voici l'histoire d'Haïlé Sélassié 1er, sa vie, ses actions et sa sagesse reconnues dans le monde entier. Rastafari Makonnen fut couronné Haïlé Sélassié 1er, Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs, Lion Conquérant de la Tribu de Juda, élu de Dieu, le 2 novembre 1930 en la Cathédrale Saint-Georges à Addis-Abeba. Haïlé Sélassié 1er, avant d'être couronné, était connu sous le nom de Rastafari qui signifie "Tête du Créateur". Hailé Sélassié 1er signifie "Pouvoir de la Trinité Sacrée ". Il est le 225ème descendant direct de Salomon à s'asseoir sur le trône de David et le 111ème Empereur d'Ethiopie. La plus ancienne lignée dans le monde est celle de la famille royale éthiopienne. Elle est plus ancienne que celle du Roi Georges VI d'environ 6130 ans. Hailé Sélassié I, Roi d'Ethiopie, remonte ses ancêtres au Roi Salomon et à la Reine de Saba et plus loin encore à Cusch, 6280 ans avant la naissance du Christ. Haïlé Sélassié I est né le 16 Hamlé 1884 (23 juillet 1892) dans l'année de Jean à Ejarsa Goro, Harar. Son signe zodiacal est le Lion. Il est le fils de Ras Makonnen-Ménélik II, le héros de Adwa qui vainquit les Italiens envahisseurs armés le 12 mars 1896. Sa mère s'appelait Wayzaro Yahimabet. Dès 1917, Haïlé Sélassié I régna en Prince Régent, il assuma le titre de Négus (Roi) en 1928. Il prépara le terrain pour la grande oeuvre de réforme et d'éducation et termina son projet en 1930, l'année où il fut couronné Empereur. Haïlé Sélassié I grandit avec Ras Emru, comme des frères jumeaux. Le futur Roi était âgé de 7 ans quand son 13

père, Ras Makonnen, engagea un professeur spécial pour eux, le seul maître qu'il eut. Il s'agissait de Monseigneur Jérôme, un Jésuite français, devenu plus tard Evêque du Harar. Dix ans après avoir débuté leur éducation, les deux enfants étaient capables de lire et d'écrire le Gueze et l'Amharique. A 16 ans, Haïlé Sélassié 1er fut appointé Dejazmatch (Commandeur de la Porte) et Gouverneur du Sidamo en 1908. Sa Majesté épousa l'Impératrice Menen Asfaw le 31 juillet 1911. Leur fils aîné s'appelait Asfaw Wessen et leurs autres enfants: Tenagne Werg, Zenebe Werg, Tsehay, Mekonnen et Sahle. Haïlé Sélassié I dormait dans un vaste lit de noyer clair. Il se levait à 4 ou 5 heures du matin. Lorsqu'il sortait à l'occasion d'une visite, il se levait à 3 heures. Il ne prenait jamais de repos supplémentaire. A son réveil, il sonnait de sa chambre. Ses serviteurs vigilants attendaient ce son. Les lumières étaient allumées dans le palais, c'était le signal que l'Empire de Sa Majesté Suprême avait commencé un jour nouveau. Haïlé Sélassié se promenait dans le parc du palais, il visitait ses lions et ses léopards qu'il nourrissait lui-même. Durant ces promenades matinales, il écoutait ses informateurs qui lui rendaient compte de tout ce qui se passait dans l'Empire. Il retenait chaque phrase sans ne jamais rien écrire. Sa Majesté avait une mémoire phénoménale. Ensuite, il méditait sur la conduite à tenir. Haïlé Sélassié I, entre 9 heures et 10 heures du matin, se consacrait aux nominations dans la salle des Audiences; ainsi cette heure fut appelée "l'Heure des Nominations". 14

Son Altesse nommait chaque personne quel que soit son grade ou son emploi au sein de l'Empire. De 10 heures à Il heures, c'était "l'Heure du Coffre" concernant la gestion du pays, puis de Il heures à midi, "l'Heure des Ministres". De 12 heures à 13 heures, venait "l'Heure de la Cour Suprême du Dernier Appel" durant laquelle l'Empereur rendait la justice. En 1960, Sa Majesté créa "l'Heure du Développement" qui avait lieu de 16 heures à 17 heures puis "l'Heure Internationale" de 17 heures à 18 heures et enfin "l'Heure de l'Armée et de la Police" de 18 heures à 19 heures. Hailé Sélassié I ne pouvait s'asseoir sur le trône sans un coussin sous les pieds car il était de petite taille. Pendant 26 ans, il eut son porteur de coussins personnel qui l'accompagnait dans tous ses voyages. L'Empereur remplissait la fonction de Juge Suprême au palais principal. Se tenant sur une plate-forme, Son Honneur écoutait l'affaire comme elle était présentée par le Conseil et ensuite, il prononçait son verdict. C'était en accord avec une procédure établie depuis 3000 ans par le Roi Israélite Salomon dont Sa Majesté hautement Exaltée était un descendant direct. Hailé Sélassié I maintenait son psychisme en ordre parfait. Sa tenue vestimentaire était toujours impeccable, il a gagné trois fois le titre du Roi le mieux habillé au monde. Hailé Sélassié défendait tout ce qui est primordial à l'évolution humaine: l'éducation, la réforme et le progrès. Il était d'une sobriété exemplaire, il n'a jamais bu une goutte d'alcooL A chaque date anniversaire de faits mémorables concernant Hailé Sélassié I, Sa Majesté offrait des banquets aux pauvres et leur distribuait de l'argent. 15

Le Roi a rarement écrit ou signé quelque chose de sa propre main, même ses proches ignoraient sa signature. Pendant les heures des fonctions officielles de l'Empereur, le Ministre de la Plume était toujours présent et notait tous les ordres et toutes les instructions de Sa Majesté. Le Ministre de la Plume fut son confident le plus proche, il jouissait d'un énorme pouvoir. Hailé Sélassié I n'a jamais fait d'appointements sur la base du talent personnel mais toujours et exclusivement sur la base de la loyauté. Un homme qui avait été choisi par Sa Majesté Distinguée ne devait ni sauter, ni courir, ni folâtrer, ni gambader. Son pas devait être solennel, il déposait fermement son pied au sol, penchant légèrement son corps en avant pour montrer sa détermination à repousser l'adversité. Son visage était empreint de gravité et son regard dirigé vers l'horizon. L'avis personnel d'Hailé Sélassié I était nécessaire pour tout achat de plus de dix dollars et il devait donner son accord pour chaque détail partout dans l'Empire. L'Empereur possédait un sens exemplaire de l'économie. Hailé Sélassié I, le Roi des Rois, grâce au système d'estimation, avait tout le monde à ses pieds et tous le savaient. Il a toujours été considéré comme un acte d'impudence punissable de regarder l'Empereur Hailé Sélassié I dans les yeux. Théoriquement, le pouvoir de l'Empereur éthiopien est illimité. Sa nature absolue est graphiquement décrite dans des proverbes tels que: "Quand le Roi l'ordonne, untel n'est pas autorisé à enterrer sa mère" ou
"Quand on est sommé de s'arrêter au Nom du Roi, même l'eau s'arrête de couler".

Des hommes de grande importance, de leur plein droit, étaient réduits à l'insignifiance en présence d'Hailé 16

Sélassié I. Les Empereurs éthiopiens, habituellement, se réfèrent à leur peuple comme à des enfants mis à leur charge par Dieu. Ils tiennent le rôle de la Figure du Père dont le seul but est le bien-être de ses enfants. Toutes leurs actions en leur nom sont guidées par la sagesse de l'âge, l'expérience et la grâce de Dieu. Haïlé Sélassié I n'était ni indifférent, ni vindicatif, montrant rarement des signes de colère et bien qu'il n'oublie jamais, l'Empereur était enclin à pardonner et à montrer de la gratitude. Haïlé Sélassié I commanda l'établissement de la ville. Les deux lions préférés de Sa Majesté étaient en liberté dehors, à l'entrée de son bureau, dans le vieux palais. Haïlé Sélassié I d'Ethiopie introduisit l'électricité dans son pays, premièrement dans le palais puis dans d'autres immeubles. L'ouverture officielle du barrage de Kora et de l'usine électrique sur la rivière Awash eut lieu en 1960. Quand sa Majesté Impériale tourna l'interrupteur, des millions de kilowatts d'électricité apportèrent la lumière à la nation. Le véritable premier pas vers la modernisation naquit avec la création de l'Institut Ethiopien Impérial de l'administration publique en 1956. Durant le gouvernement d'Haïlé Sélassié I, toutes les grandes choses qui se sont réalisées en Ethiopie ont été faites par lui personnellement, ordonnées par lui ou faites par des gens s'inspirant de lui. Le Lion Conquérant de la Tribu de Juda était un amoureux du sport; lors de la pose de la première pierre du stade "Haïlé Sélassié l'', il dit: "Si la santé tombe, l'enseignement,la connaissance,la vie elle-même,tout se réduit à rien. Il est indispensablede n'avoir rien à faire avec l'alcool et
d'éviter toutes les choses contre lesquelles la raison parle". 17

Haïlé Sélassié I était un joueur de piano talentueux. Il montra un intérêt profond pour l'art, le drame et la littérature. Pour encourager les réalisations théâtrales, l'Empereur fonda le premier théâtre: "Haïlé Sélassié I Théâtre". Il fut inauguré par lui-même en 1955, à l'occasion du Jubilé d'Argent de son couronnement. L'Empereur, pour encourager les activités artistiques, inaugura l'Ecole des Beaux-Arts à Addis-Abeba le 23 juillet 1958. L'établissement du prix "Haïlé Sélassié l'' est une évidence de plus de l'intérêt soutenu de l'Empereur pour le domaine des Beaux-Arts. Haïlé Sélassié I se consacra lui-même à l'établissement du système éducatif national. Il était le Chancelier (Doyen) de l'université. Sa Majesté composa dix collèges universitaires comprenant: la faculté des arts, du droit, des sciences et de l'éducation, l'administration commerciale, la santé publique, l'agriculture, la théologie d'ingénieur, l'architecture, la médecine et les sciences sociales. Il envoya de jeunes étudiants apprendre à l'étranger. Haïlé Sélassié I visita la Jamaïque en avril 1966 où il écouta les tambours Nayabinghi de Count Ossie et la mystique Révélation de Rastafari. Il offrit des médailles d'or aux frères Rastafari. Il est le Chef de l'Ordre Nayabinghi. La Nayabinghi est la Fête Nationale de la Confrérie Rastafarienne, la première eut lieu en mars 1958. Le mot Nayabinghi vient de l'Afrique de l'Est, c'était le nom ou le titre d'une princesse ruandaise tuée par les colonialistes à cause de sa résistance. Nayabinghi signifie "Elle qui possède tant de choses". L'Empereur éthiopien fit que la Bible fut traduite du Gueze à l'Amarhique, la langue que vieux et jeunes comprennent. Il possédait une grande collection de textes sacrés. 18

A la fin de la deuxième guerre mondiale, le Roi des Rois négocia avec le Patriarche d'Alexandrie, le droit pour l'Eglise Ethiopienne de choisir sa propre tête. En 1950, le premier Abuna Ethiopien fut installé. Haïlé Sélassié I est la Tête de l'Eglise Ethiopienne Orthodoxe. En matière de religion, la politique du gouvernement était ostensiblement guidée par la déclaration inspirée d'Haïlé Sélassié I : "La religion est personnelle, l'Etat est pour tous". Haïlé Sélassié I n'éleva personne au rang de Roi (Négus). L'énergie débordante de l'Empereur et la tradition éthiopienne de charger leur Chef de tous les problèmes significatifs ou publics, obligeaient Haïlé Sélassié I à intervenir à chaque phrase et à chaque niveau de l'activité gouvernementale. Dans l'art de diriger les hommes et l'essence du pouvoir, Haïlé Sélassié 1er s'est montré lui-même un Maître de génie. L'Empereur obtint l'admiration de l'Ethiopie à la ligne des Nations en 1926. Il ramena le premier avion de l'Europe dans les années 20. C'est le premier Empereur éthiopien a avoir écrit une constitution et à l'avoir mise en fonction de sa propre initiative en 1931. Haïlé Sélassié I ordonna la constitution de la Fédération Mondiale Ethiopienne Incorporée pour le peuple noir en Afrique et à l'étranger, le 25 août 1937 à New-York. L'académie de police fut fondée par l'Empereur à AddisAbeba en 1947. En 1955, à l'occasion du 25ème anniversaire de son couronnement, Haïlé Sélassié I promulgua une

19