//img.uscri.be/pth/97401349ec426785facf180593618d2f6ded8dce
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Occupe-toi donc de Danielle

De
108 pages
Occupe-toi donc de Danielle est une pièce moderne par sa conception et par son sujet. Eddie Bauer, la cinquantaine, est père de famille bourgeois, il souffre d'insomnies et décide de prendre un psy à domicile pour mieux se comprendre et résoudre ses problèmes de sommeil. Sa femme Danielle lui conseille de se rapprocher de sa famille et d'écrire à son fils qui vit au États-Unis. Toute cette histoire familiale, où le maître mot est l'acceptation des différences entre un père et son fils, fait réfléchir avec humour sur l'éducation.
Voir plus Voir moins
Gad Dahan Occupe-toi donc de Danielle
-
OCCUPE TOI DONC DE DANIELLE
Collection « Théâtres » dirigée par Denis Pryen Dernières parutionsBertrand SINAPI,Un siècle, 2017. Bernard H. RONGIER,Demba, pour mémoire, 2017. Michel VIVIER,La ferme des Lebellec,2017. Esther SEGAL,Rédemption. Texte et photographies, 2017. Oriane GASSAN,Suspendue,2017. Francine NARÈCE,Le mariage de cousin Bèbert, 2017. Pierre TAMINIAUX,Les dormeurs, 2017. Guy LORANT,L’anneausuivi deLe retour, 2017. Guy LORANT,Le tricotsuivi deLa place, 2017. Jean-Jacques MICHELET,Un ciel bas saupoudré de corbeaux,2017. Monique LANCEL,Un architecte dans la médiathèque, 2017. Alain LARBAOUI,La prêtresse de Tanit, 2017. Laurence HUARD,Cette femme que l’on oublie…,2017. Fadi AZAR,L’Énergumène, Tragi-comédie, 2016. Marie-Hélène CHIOCCA,Les Soyeuses, 2016. Monique CAMINADE,Cris et craquètements, 2016. Jacques SÉGUEILLA,Gertrude / Ophélie. Deux femmes,2016. Alexandre KOLLATOS,Vive la crise ! Tragédie satyrique sur la Grèce, 2016. Jacqueline ZINETTI,Deux femmes pour l’éternité, 2016. Mélanie LECARPENTIER,Jeanne ou la veuve déguisée, 2016. Kama Sywor KAMANDA,L’entremetteuse, 2016. Ahmad TABOYE,Au pays des démocrates ou « La débrouillardise »,2016. Thaïs COUSIGNÉ,L’Académie des boulets, 2016. Jean-Michel BROUSTAIL,Mascarade, 2016. Gaëtan FAUCER,Palindrome, 2016. Christophe MAHY,La destination, 2016. Claire POIRSON,Les ArTistocrates, 2016. Cécile CHAVEL,Rêve de Lou, Freud, Nietzsche, Jung, Lou Salomé, le féminin et le sacré,2016. Thierry MOURJAN,Je suis né le jour de mon anniversaire, 2016. Monique CAMINADE, Les papillons étrangers, 2016 Philippe GOUDOUR,In extremis, 2016. Jean-Luc TABARD,Mise en Bière pour une Bonne Poire,2016.
Gad Dahan
Occupe-toi donc de Danielle
© L’Harmattan, 2017
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11718-8 EAN : 9782343117188
ACTE I Scène 1. La Quarantaine bien tassée. EDDIE BAUER, Docteur PERNETY. EDDIE BAUER, la quarantaine fait sa séance de PSY à domicile, tente de régler ses insomnies.EDDIE BAUERDocteur PERNETY, docteur de la tête, mon Psy personnel. Je vous dis que je suis épuisé, épuisé physiquement, épuisé moralement. Je cours à gauche, je cours à droite, je travaille plus qu’il n’en faut, je remplis ma journée à 120 %, j’aime ce que je fais, même si ce n’est plus pareil, mes plus belles années d’argent sont derrière moi. Mais je ne m’inquiète pas du tout pour ça, j’ai toujours été un Homme qui retombe sur ses pieds, on me surnommait le léopard, je foisonnais de projets. Aujourd’hui, je ne suis plus serein, j’ai du mal à ralentir mon rythme, je suis trop nerveux, je deviens obsessionnel, je n’arrive pas à dormir, je range, je déplace les objets pour les ranger à nouveau, je me couche et le sommeil ne vient pas, je me retourne, sur le côté, sur le ventre, en position fœtale, rien de rien. DOCTEUR PERNETY –Vous savez Monsieur EDDIE, vous ne suivez pas mes conseils, je ne suis pas un psychiatre conventionnel adepte de médicaments mais plutôt de solutions naturelles, de détente et de relaxation. Je suis orienté vers toute forme de méditation qui amène au mieux vivre, avec soi-même, avec son corps, avec son esprit et en fin de compte mieux vivre ensemble, avec les autres et surtout avec vos proches, votre famille, votre femme puis votre fils. Tout est très important, tout aussi bien dans votre travail que dans votre vie personnelle, vous n’êtes qu’un. Commençons avec vous ? Je vous prie Monsieur EDDIE.
7
EDDIE BAUERPas çà, docteur, on ne va pas remonter à mon enfance, quand j’avais 8 ans, est-ce que j’ai un souvenir qui me revient ? Un souvenir flash éclair, non. Je voudrais simplement dormir, je ne veux absolument pas d’une psychothérapie classique, je n’aurai pas la patience, il faut m’aider sans m’assommer de médicaments, j’ai besoin de votre aide docteur et je me sens un peu perdu.DOCTEUR PERNETY –Calmez-vous, Monsieur EDDIE, on ne va pas remonter si loin, on va rester sur votre présent pour vous soulager maintenant, mais il faudra bien un jour remonter à l’enfance, je ne pourrai pas colmater les fuites si je ne consolide pas les fondations, si l’humidité vient d’en bas, il faut d’abord colmater le sous-sol, l’ordre des choses, vous comprenez le sens, on peut toujours commencer par isoler les chambres, mais si vous ne faites pas le sous-sol, tôt ou tard la moisissure réapparaitra.. EDDIE BAUER –Docteur ma maison n’a rien, vous êtes dans le bâtiment maintenant ? Occupez-vous de moi, elle dort très bien, moi je tourne et me retourne dans mon lit. DOCTEUR PERNETY –Mais je parle bien de vous, bien entendu, vous Monsieur EDDIE, les fondations sont votre enfance, ce qui vous régit aujourd’hui dépend de votre propre construction. Votre enfance est votre base, votre pilier. Quand je parle de colmater les fuites c’est de maintenant que je parle, vous quadra, vous aujourd’hui. Êtes-vous content de vous ? De votre image quand vous sortez de la salle de bain et que vous êtes devant le miroir scrutateur. Est-ce que vous vous aimez ? Etes-vous content de l’image que vous renvoie le miroir, vous regardez vous ?
8
EDDIE BAUER –Êtes-vous obligé de parler de mon image Docteur ? Je ne sais pas si je m’aime, je crois que je m’aime bien, je m’aime bien physiquement, je me trouve charmant. Mais je n’aime pas celui que je suis devenu, un râleur qui se met vite en colère et qui ne maitrise plus sa vie. DOCTEUR PERNETY –Bien sûr,on va se concentrer sur vous, tout dépend de vous, si vous êtes en bonne santé mentale, vous irez mieux et vous serez apaisé. Je vous répète ma question Monsieur EDDIE, vous aimez vous ? Ou dans un tout autre sens, que vous reprochez vous ? EDDIE BAUERJe vois ce que vous voulez dire, je m’aime bien, je pense que j’ai fait de mon mieux pour éduquer mon fils, je peux bien sûr me regarder dans une glace, je n’ai honte de rien, je suis responsable, je suis un Homme de Bien et tout le monde me reconnait comme tel. DOCTEUR PERNETY –Vous parliez justement de votre fils. Si tout était à refaire Monsieur EDDIE. Que feriez-vous autrement ? Vous changeriez quoi exactement ? EDDIE BAUER –Rien de spécial, rien sur ma vie en général, j’ai bien réussi ma vie professionnelle, j’ai eu une très jolie femme, j’ai un fils brillant, un père intellectuel, l’un et l’autre vont bien, tous les deux ne me parlent plus. DOCTEUR PERNETY –Vous n’êtes pas bien puisque vous ne dormez pas, votre vie ne vous convient plus, vous réagissez. C’est la raison de vos insomnies, vous êtes un insomniaque, c’est bien un symptôme. Cherchons ensemble les clés pour ouvrir les portes qui bloquent votre sommeil ? Les clés monsieur EDDIE, nous allons chercher les clés.
9