DxO pour les photographes

De
Publié par

DxO Optics Pro est aujourd'hui bien plus qu'un simple logiciel corrigeant automatiquement les défauts optiques des images à partir de mesures scientifiques de couples objectifs-boîtiers reflex. Dans sa toute nouvelle version (6) sortie fin 2009, il est devenu un programme complet qui, tout en conservant les fonctions d'origine d'une correction très avancée des défauts optiques, convertit les fichiers RAW en réduisant le bruit numérique, corrige les couleurs, modifie la géométrie des images et peut même leur donner un aspect "argentique" avec le module optionnel FilmPack. Il intègre désormais des corrections manuelles applicables aux anciens objectifs (sans autofocus, par exemple) et présente une gestion des hautes sensibilités encore supérieure, parfaitement adaptée aux boîtiers reflex qui offrent de travailler en ISO très élevés.


Associé depuis le début à l'évaluation des programmes bêta et des fonctions de DxO Optics Pro, Jean-Marie Sepulchre analyse les principales caractéristiques du logiciel dans cet ouvrage remanié et augmenté à l'occasion de la sortie de la v6, et conseille les photographes, à travers de nombreux exemples concrets, sur les meilleurs réglages à appliquer selon les situations de prise de vue et les effets recherchés.



  • Acheter et installer DxO

  • Principes de base

  • Ergonomie et préférences

  • Corriger automatiquement

  • DxO - Premiers pas : optimiser les corrections

  • DxO - Les essentiels : options supplémentaires

  • DxO - Utilisateur expérimenté : l'espace professionnel

  • Hiérarchiser les corrections

  • Automatiser les corrections

  • Simuler un film argentique

  • Post-traitement et impression

Publié le : jeudi 7 juillet 2011
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782212411300
Nombre de pages : 266
Prix de location à la page : 0,0157€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
DxO pour les photographes
CHEZ LE MÊME ÉDITEUR (éditions Eyrolles et éditions VM)
DU MÊME AUTEUR e Tout photographier en numérique, 3 édition,2009, 286 pages. Apprendre à photographier en numérique, e 2 édition,2008, 132 pages. 94 tests d’objectifs pour le Nikon D300s, 2010, 200 pages (en version e-book). 91 tests d’objectifs pour le Nikon D300, 2009, 206 pages (en version e-book). 58 tests d’objectifs pour le Nikon D90, 2009, 172 pages (en version e-book). 103 tests d’objectifs pour le Nikon D700, 2009, 218 pages (en version e-book). 110 tests d’objectifs pour le Nikon D3, 2008, 216 pages (en version e-book).
TRAITEMENT DE L’IMAGE NUMÉRIQUE G. THEOPHILE.Les nouveautés de Lightroom 3(à paraître). P. KROGH. –Catalogage et flux de production pour les photographes, 2010, 488 pages. S. KELBY, M. KLOSKOWSKI.Photoshop Elements 8 pour les photographes, 2010, 480 pages. D. HENNEMAND.Gérer ses photos numériques,2010, 160 pages. J. DELMAS.Gestion des couleurs pas à pas,2010, 160 pages. P. RICORDEL. –Capture NX2 par la pratique ,2010, 192 pages. V. GILBERT. –Développer ses fichiers e RAW, 3édition,2009, 516 pages. M. EVENING.Photoshop CS4 pour les photographes,2009, 630 pages. M. EVENING.Lightroom 2 pour les photographes,2009, 524 pages. P. RICORDEL. –Capture NX2 pour les photographes,2008, 304 pages. J. DELMAS.La gestion des couleurs e pour les photographes, 2édition, 2007, 448 pages. B. FRASER. –Netteté et accentuation avec Photoshop CS2,2006, 278 pages.
TECHNIQUES DE LA PHOTO – PRISE DE VUE R. BOUILLOT. –pratique du reflex La e numérique, 3édition,2010, 488 pages. F. HUNTER, S. BIVER, P. FUQUA. –Manuel d’éclairage photo,2009, 240 pages. E. DELAMARRE. –Profession photographe indépendant,2009, 240 pages.
C. DOMENSet al. –Photographie de voyage – Guide pratique,2009, 170 pages. L. BERG.Photo de portrait,164 2009, pages. S. DOSDA.Apprendre à photographier en noir et blanc,2009, 168 pages. E. BALANÇA.Photographier les e animaux, 2édition – Guide pratique, 2009, 192 pages. C. GEORGE. –Flashs et photo numérique, 2008, 160 pages. G. BLONDEAU.Photographier la nature en macro – Guide pratique, 2008,208 pages. B. BODIN, C. BRUNO.Photographier la montagne – Guide pratique, 2008,166 pages. C. LAMOTTE, S. ZANIOL. – Photojournalisme – Guide pratique, 2007, 200 pages. C. HARNISCHMACHER.Fabriquer ses accessoires d’éclairage photo,104 2007, pages.
Dans les collectionsRéussir ses photos et Découvrir les reflex numériques M. FERRIER, C.-L. TRAN. –Nikon D3000 – Nikon D5000 – Nikon D90 – Canon EOS 1000D – Pentax K-x. A. SANTINI. –Nikon D60.
Dans la collectionMaîtriser les reflex numériques V. LUC. –Nikon D200 – Nikon D80 – Nikon D50 – Canon EOS 500D – Canon EOS 350D – Canon EOS 5D MII – Canon EOS 7D(à paraître). V. LUC, M. FERRIER. –Nikon D300. V. LUC, M.-P. ALBERT. –Canon EOS 450D. V. LUC, B. EFFOSSE. –Canon EOS 40D – Canon EOS 400D.
JEAN-MARIESEPULCHRE
DxO pour les photographes
ÉDITIONS EYROLLES 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com
Le code de la propriété intellectuelle du er 1 juillet1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. © Groupe Eyrolles, 2008, 2010, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12676-1
Remerciements
Je tiens à remercier :
– les éditions Eyrolles, qui m’ont fait confiance pour ce nouveau projet, et notamment Éric Sulpice, directeur éditorial, mon éditrice, Stéphanie Poisson, et sa collaboratrice, Véronique Dürr, dont la vigilance toujours renouvelée m’empêche de m’égarer dans la langue de bois photographique ! Merci aussi à Cyrille de Swetschin et à l’équipe de fabrication Eyrolles pour avoir maquetté un beau livre dans des délais si brefs ;
– l’équipe de DxO, et notamment Jérôme Menière son président, Cyrille de la Chesnais, Frédéric Guichard, Nicolas Touchard et Gaël Perret, que j’ai soumis à la question sur les options de réglage et d’évolution du logiciel pendant les phases de bêta-tests et qui y ont résisté avec patience ;
– et bien sûr ma famille, qui continue à supporter vaillamment que j’écrive livre sur livre, durant les week-ends et surtout pendant les périodes de vacances !
Avant-propos
Lors de la PMA 2004 (salon annuel de l’association du marketing photo américain) à Las Vegas, une petite start-up française annonçait la sortie du premier logiciel capable de corriger de façon automatique les défauts optiques des objectifs – notamment de grand-angle – utilisés sur les appareils reflex numériques.
Grâce à des modules personnalisés par couple boîtier-objectif et à l’utilisation des informations EXIF renseignant sur la focale utilisée, le logiciel DxO Optics Pro allait pouvoir corriger la distorsion, le vignetage, les aberrations chromatiques, mais aussi le piqué des images, en exploitant les mesures opérées sur les optiques et notamment sur les écarts de rendement entre le centre et le bord des photos.
Six ans plus tard, après les récompenses prestigieuses accordées aux versions antérieures (meilleur logiciel photo en 2006 pour le TIPA –Technical Image Press Association, représentant 31 magazines de 12 pays d’Europe, meilleur logiciel photo en 2007 pour l’EISA –European Imaging and Sound Association, regroupant 50 magazines européens), la version 6 de DxO Optics Pro reprend tous les principes d’origine du produit, mais s’est enrichie de fonctions qui permettent d’envisager l’usage de ce seul outil pour effectuer toutes les corrections d’ordre technique.
Un concept scientifique La genèse du logiciel DxO est à rechercher dans les origines de la société, pionnière en vision artificielle, notamment pour la surveillance de sécurité par ordinateur. Le concept de mesure de la qualité d’une image numérique est issu du développement des outils mathématiques en traitement d’images. Puis, la mise au point de l’outil de mesure DxO Analyzer a permis de caractériser la qualité optique d’un couple objectif-capteur numérique. Les remièresmesures deualité o ti ue
obtenues par ce procédé ont été publiées en février 2004 dans le numéro 261 de la revue Chasseur d’Images, et j’ai été initié à l’utilisation de ce système en mars de la même année, publiant mes premiers essais sur mon site Pictchallenge (www.pictchallenge.fr) en avril. Seul un autre site Internet (canadien) expérimentait également à l’époque ce système de notation des qualités optiques. Développés à partir de mesures scientifiques reproductibles, les systèmes de correction visaient en tout premier lieu à éliminer, au cas par cas, les défauts mesurés : distorsion, qui transforme les droites en la courbes, avec parfois des distorsions irrégulières sur les bords des images ;  l’aberrationchromatique, qui génère des franges colorées autour des bords francs d’un sujet délimité ; vignetage, qui assombrit les coins des le images ; de piqué ou de séparation nette l’absence des détails, souvent plus visible sur les bords qu’au centre des photos. La qualité globale d’une image dépend aussi des filtres et des microlentilles placés devant le capteur – pour la technologie mise en œuvre dans les reflex numériques, voirLa pratique du reflex numérique, de René Bouillot, aux éditions VM. Et la connaissance des défauts d’une optique sur un appareil donné permet de les corriger par des « contre-mesures » qui seront adaptées au traitement interne de l’appareil appliqué lors de la sauvegarde de l’image en fichier JPEG ou RAW. Le premier logiciel DxO Optics Pro, que j’ai pu bêta-tester avec un cercle restreint de photographes, ne traitait que les fichiers JPEG ; pour obtenir de très bons résultats, il fallait prendre garde à ce que la prise de vue soit effectuée avec les réglages de base de l’appareil utilisé. Dès sa présentation à la PMA 2004, la prise en charge des fichiers RAW parut nécessaire, si l’on souhaitait réaliser des corrections plus complètes.
Un concept photographique
Lors de la mise au point de la première version du logiciel, DxO s’est entouré de photographes et d’experts qui ont collaboré, par leurs conseils ou les exemples qu’ils proposaient au traitement, à la définition des fonctionnalités et des réglages nécessaires. En effet, même si les mesures scientifi ues
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

J'arrête de... stresser !

de editions-eyrolles

suivant