Al-Lassin

De
Publié par

Le souci principal de l'auteur est de mettre à la disposition des linguistes et des étudiants arabisants, des enseignants et de tous ceux qui sont versés dans la traduction arabe-français / français-arabe, un instrument modeste, mais efficace capable de satisfaire leur curiosité et de répondre à leurs besoins en matière de terminologie linguistique à savoir en phonétique, phonologie, syntaxe, morphologie, métrique et rhétorique.
Publié le : vendredi 1 décembre 2000
Lecture(s) : 51
Tags :
EAN13 : 9782296150300
Nombre de pages : 290
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

AL-LASSIN
Petit dictionnaire des termes des
sciences du langage Michel QUITOUT
AL-LASSIN
Petit dictionnaire des termes des
sciences du langage
Français-arabe / Arabe-français
Préface de Joseph Courtés
L'Harmattan Inc. L'Harmattan Hongrie L'Harmattan Italia L'Harmattan
55, rue Saint-Jacques Hargita u. 3 Via Bava, 37 5-7, rue de l'École-Polytechnique
75005 Paris Montréal (Qc) CANADA 1026 Budapest 10214 Torino
H2Y I K9 HONGRIE ITALIE France SOMMAIRE
TABLEAU DE TRANSLITTÉRATION
PRÉFACE
INTRODUCTION
* GLOSSAIRE FRANCAIS-ARABE
TERMES GÉNÉRIQUES DE LINGUISTIQUE 17
TERMES DE PHONÉTIQUE ET DE PHONOLOGIE 85
PERMES DE SYNTAXE ET DE MORPHOLOGIE 103
TERMES DE MÉTRIQUE ET DE RHÉTORIQUE 133
BIBLIOGRAPHIE
* GLOSSAIRE ARABE-FRANCAIS
TERMES GÉNÉRIQUES DE LINGUISTIQUE 7
TERMES DE PHONÉTIQUE ET DE PHONOLOGIE 73
TERMES DE SYNTAXE ET DE MORPHOLOGIE 91
TERMES DE MÉTRIQUE ET DE RHÉTORIQUE 119
BIBLIOGRAPHIE
-
-
SYSTEME DE TRANSLITTERATION
Appellation Formes Valeurs Transcription
Finale Médiane Initiale Isolée (Point et mode d'articulation)
alif L L I I Voyelle longue, support du hainza a
bd ....._ Bilabiale occlusive sonore b _..,... ,_..
t ta'.Dentale occlusive sourde ,z.,../.1...-'1_-
i. ,2, . .2. .., ta' _1_ - _, Interdentale spirante sourde t
g i m ........_ ._.. Prépalatale spirante sonore g c— c
h ha' _,,..... __,. > Pharyngale spirante sourde — ,...
b, à' Uvulovélaire spirante sourde 13 t-- s. à
Dentale occlusive sourde d dal ..1_ .1.... à j
Interdentale spirante sonore d dal .:1- 3-- 3 3
r ra Apicale vibrante r r ..., i
Alvéolaire spirante sonore Z za' r 5-- .5 5
Alvéolaire spirante sourde s sin —......... ....i...1 4..).-- l.>"
Prépalatale spirante sourde g gin j,.... ........... : __,.. - L,t,
Alvéolaire spirante sourde emphatique S Sad J.,_ ....,..._ .....e je,
Dentale occlusive sourde emphatique d - _......A._ çlàcl t ta' 11.-- _k__ __la J.
Interdentale spirante sonore emphatique Z za L__ _i _11 .11
Pharyngale spirante sonore ayn _A_ __c. P (- e—
Uvulovélaire spirante sonore g gays À_ __i_ _i L, L
Labiodentale spirante sourde f fe .._it_ -À_ _i ._.i
Uvulovélaire occlusive sourde q qàf _ïs_ _à' j- j
Postpalatale occlusive sourde k kàf ,...1_ _S._ _S J
Apicodentale latérale 1 làm _J_ _J J J_
Bilabiale nasale rn num _..._ r — e—
Dentale nasale n nùn ‘ :_y_ s _.; ù
Laryngale spirante sourde h h a' 4.- —.à 0 —d—
W WâW Semi-voyelle bilabiale 9- 9- 9 ..9 _ ,
y ya __..... ___.n Semi-voyelle palatale .45 ‘-r
Voyelles courtes Voyelles longues
a : (Fatha ou Nasba) à : I
u : (Damma ou Rara) u :
i : i (Kasra ou 6arra)
PRÉFACE
Ce m'est un réel plaisir que d'avoir à présenter ce dernier ouvrage
de Monsieur Michel Quitout, fruit - comme ses cinq livres
précédents - d'un travail acharné, sérieux, intelligent et
remarquablement organisé et rigoureux. Depuis sa soutenance de
thèse, que j'ai eu l'honneur de diriger, voici un auteur qui n'a cessé
de travailler sur l'arabe (en particulier marocain) et qui s'est
spécialisé entre autres dans la langue berbère (dont on aimerait, soit
dit en passant, qu'elle soit reconnue en France comme aussi bien
l'occitan, le breton, le basque, le provençal, etc.).
Nous avons en la personne de notre collègue Monsieur M.
Quitout un chercheur de très haut niveau dont le travail est
aujourd'hui incontournable dans le grand domaine qui est le sien.
On ne sera donc pas surpris qu'il vienne de fonder et qu'il dirige La
revue des deux rives Europe-Maghreb, dont le premier numéro est
sorti récemment et la cqllection Europe-Maghreb aux Éditions de
l'Harmattan à Paris. On voit tout de suite le rapprochement qui
s'impose entre cette revue bisannuelle qui vise un assez large public
suffisamment cultivé et le Dictionnairedes termes des sciences du
langage : français/arabe et arabe/français que Michel Quitout nous
présente aujourd'hui. Un nouveau pont - tel qu'il est visualisé sur la
couverture de la revue - se trouve donc déjà construit qui relie
spécialement le français et l'arabe dans un domaine peu abordé
jusqu'ici : la terminologie linguistique.
Il est vrai que la tradition des grammairiens arabes, qui est un vrai
monument de recherche et d'érudition, n'était évidemment pas prête
à incorporer tels quels les apports de la linguistique contemporaine,
tant européenne qu'américaine. Le mérite de M. Quitout n'en est que
plus grand et présuppose, on le devine, un travail que l'on pourrait qualifier de "bénédictin". A la lecture de l'ouvrage, chacun pourra se
rendre compte de tous les corpus que l'auteur a été amené à explorer
pour proposer une nomenclature qui, sans se prétendre exhaustive,
sera, pour les arabisants francophones et pour les chercheurs
maghrébins, un outil de travail, une oeuvre de référence capitale.
Dans la perspective synchronique adoptée - qui établit un état des
lieux contemporain - notre auteur, dont la modestie n'est
qu'apparente, est bien conscient que son entreprise s'inscrit
complémentairement dans l'ordre diachronique, qu'elle est fonction
d'un univers socioculturel donné, et que seul le temps et l'usage
quotidien montreront dans quelle mesure les choix terminologiques
proposés sont plus ou moins unanimement adoptés par une majorité
significative des linguistes "des deux rives".
Le lecteur appréciera entre autres choses le découpage qui est fait
entre les "termes génériques de la linguistique", ceux de "phonétique
et de phonologie", ceux de "syntaxe et de morphologie", ceux enfin
de "métrique et de rhétorique". Cette quadruple articulation n'est
évidemment pas le fait du hasard, mais le fruit d'une réflexion
poursuivie jour après jour dans le domaine des Sciences du
Langage, qui tient compte des besoins réels actuels.
Un "coup de maître" n'est jamais, au départ, qu'un "coup d'essai".
Souhaitons à cette belle tentative un rayonnement et une utilisation
concrète, à la hauteur de sa valeur scientifique et pédagogique.
Joseph Courtés
Professeur à l'Université de Toulouse-Le Mirail.
Who's Who in the World, 1995 - 2000.
Who's Who in America, 1997 - 2000.
Dictionary of international Biography,
Cambridge, England, 1996 - 2000.
10 INTRODUCTION
Pour pénétrer une science, il est indispensable de connaître
les termes dont elle use, La terminologie est pour une science ce
que la clef est pour une porte. Chaque science découpe dans la
langue un vocabulaire spécial pour rendre compte des réalités
qu'elle se veut pour objet. Beaucoup de mots de ce vocabulaire ne
sont pas attestés dans le lexique de la langue commune. Et ceux qui
sont communs, sont pris dans une acception particulière. C'est ainsi
qu'une terminologie linguistique bilingue comme celle que ce
travail entend mettre à la disposition du lecteur, s'avère capitale
pour tout arabisant voulant approfondir ses connaissances dans le
domaine linguistique.
Pour se construire, une science a besoin en plus des mots déjà
existants auxquels elle donne parfois une acception nouvelle, de
créer des néologismes. Pour cela, elle fait appel à un certain
nombre de moyens dont par exemple l'emprunt, la composition, la
dérivation, etc.
Toutes les langues ne s'accommodent pas de la même manière de
tous ces moyens. Alors que l'emprunt semble être un phénomène
universel, la composition, elle, semble ne pas correspondre au génie
de certaines langues, en l'occurrence les langues sémitiques. Les
langues indo-européennes semblent, elles, s'y prêter parfaitement.
Les rares mots, en effet, qui ont été forgés en arabe selon ce
modèle, n'ont eu qu'un succès mitigé. Les exemples de J,
4 < (kahràtisi) (tamdala) et (hawlaqa) ou encore
(respectivement al-hamdu li l-làhi Rabbi Vàlamin, louange à Dieu,
seigneur de l'univers ; là hawla wa là quwwata illà bi l-Làh, il n'y a
de force et de puissance qu'en Dieu) et kahrabà'i magnàtisi
(éléctrique et magnétique) en sont des exemples parmi peu d'autres.
n ; - est une des caractéristiques En revanche, la dérivation j
essentielles des langues sémitiques, à laquelle la néologie
justement fait appel très souvent.
Grâce en effet à la souplesse de la dérivation arabe, l'on parvient,
avec les trois consonnes radicales extensibles (fa'ala à créer des
formes dérivées du verbe par modification des voyelles, par
redoublement de la deuxième radicale, par adjonction voire par
intercalation d'affixes. Cela offre effectivement aux linguistes et
aux scientifiques en général, d'énormes possibilités pour forger des
néologismes. Cependant, ceci s'avère insuffisant. C'est ainsi que l'on
s'est trouvé obligé de forcer les capacités de la langue pour générer
des formes dérivées inconnues jusqu'alors. C'est ce qu'a fait pour la
première fois en 1966, Saleh Qarmadi dans sa traduction du livre
publié à Paris en de Jean Quantineau Cours de phonétique arabe
1960. Il a ainsi traduit, entre autres, le terme "phonème" par sawtam
était inconnue jusque là en langue Cette forme "fa' lam,
arabe. Elle est désormais admise partout et par quasiment tout le
et ne monde car s'apparentant avec l'authentique forme "maf al,
heurtant pas l'oreille du locuteur arabe. D'autres l'ont suivi dans
cette voie en créant d'autres vocables sur ce schème.
Notons qu'il ne suffit pas de créer un terme pour le voir
s'imposer quelle que soit la science dont il se réclame. L'usage seul
décide de son avenir ; il peut s'éteindre aussitôt né comme il peut
survivre voir vivre en acquérant l'exclusivité. Il peut aussi coexister
avec d'autres jusqu'au moment où il sera consacré par l'usage aux
dépens de tous ses concurrents. Le terme de "linguistique" chez les
scientifiques arabes offre le meilleur exemple à cet égard.
Avant de consacrer définitivement le terme de al-lisàniyyàt,
suite au colloque qui s'est tenu à L'Université de Tunis en
1978 et auquel ont participé tous les grands spécialistes de la
langue arabe, on a utilisé concurremment pas moins d'une vingtaine
en faisait partie, de termes. L'emprunt direct "al-langwistik,
mais il a très vite cédé la place à philologie, .i.;J1 ,Ja. Celui-ci rappelait
l'héritage historique concernant les travaux effectués depuis très
longtemps par les Arabes sur leur langue. Malgré tout, il n'a pas eu
beaucoup de succès non plus, dans la mesure où il se confondait
avec le terme philologie entendu au sens qu'il a acquis en Europe.
On a même trouvé, non sans étonnement, ruullw ça, (la science de la
puis cilm al-lisàn, rie- philologie), de même que
d'autres Certaines références parlent aussi de al-lugawiyyàt,
12
sautent le pas pour créer al-alsiniyya, qui est déjà assez
élaboré, ensuite nous croisons al-lisniyyàt, ut puis d'autres
vocables encore et enfin l'on arrive à al-lisàniyyàt,
Cette compétition touche aussi les emprunts quelle que soit la
discipline. Certains termes comme démocratie, ; ou
géographie, mit , par exemple parviennent à se maintenir tels quels
dans la langue cible, d'autres se voient, au terme d'un cheminement
plus ou moins long, abandonnés au profit de termes créés. C'est
ainsi que l'on a vu, dans le monde arabe, des termes empruntés à la
linguistique européenne puis se scinder ensuite en deux pour enfin
ne faire qu'un : on est passé par exemple de el-stilistik, - -
puis à 'ilm (la science du style) et enfin à al-
ou encore de funûlûgyà, puis 'ilm wazâ'if al-
aswàt, (science des fonctions des sons) et enfin à al-
awtamiyya, (la phonologie).
Ce glossaire n'a évidemment pas la prétention d'épuiser le champ
de la terminologie linguistique, bien plus important ; de même qu'il
ne se veut pas la seule référence dans le domaine. II ne prétend pas
non plus avoir donné pour les termes qu'il a recensés l'équivalent
unique, exact et définitif. Notre souci principal est de mettre à la
disposition des linguistes et des étudiants arabisants, des enseignants
et de tous ceux qui sont versés dans la traduction arabe-français /
français-arabe, un instrument modeste, mais efficace capable de
satisfaire leur curiosité et de répondre à leurs besoins en matière de
terminologie linguistique.
L'ouvrage est composé de deux parties : la première concerne le
glossaire français-arabe. Les termes sont classés par ordre
alphabétique comme dans un dictionnaire classique de langue. La
seconde concerne le glossaire arabe-français. Dans cette partie-ci,
13
nous avons opté pour un classement par racines suivant en cela la
tradition des lexicographes arabes. Ceci implique, pour le lecteur,
un léger effort de recherche de la racine. Ce classement ne retient
que la première lettre de cette racine. C'est ainsi que les termes
(structure) et (dimension) seront classés indistinctement sous
sans égard à l'antériorité du c,=, par rapport à dans l'ordre
alphabétique arabe. C'est ainsi aussi que l'on classera naturellemnt
sous aL., les vocables suivants : (phonation), (phonème),
(phonéticien), (phonateur, sonnante).
Par ailleurs, certaines entrées sont composées. C'est le cas par
exemple „.k. (immotivé) ou (onomatopées) 3
(le schéma narratif) ou encore (le complexe
vocalique), etc. Pour le classement de ces entrées, nous étions
contraint d'adopter un classement selon l'élément qui a la charge
sémantique la plus forte. Pour les entrées ci-dessus, ce serait donc
selon 4,3y. et .
Il est évident que le critère de charge sémantique choisi ici pour
des raisons pratiques est éminemment arbitraire, mais il a l'avantage,
en revanche, de nous permettre de retenir des entrées qui,
décomposées ailleurs, prendraient des acceptions autres et traduites
par conséquent différemment.
Les termes synonymes (deux parfois trois) composant une
entrée sont sur une même ligne, séparés par une virgule et classés
selon le premier mot (ex.: préface .L.J.,-.1,44.0 ; les entrées
identiques mais de sens différent sont, elles, sur deux lignes (ex. :
chapitre et débrayage).
Signalons aussi que ce travail ne vise pas à être l'expression
exclusive d'une école ou d'une tendance linguistique. Il lui fallait
faire place à tous les grands courants. Aussi y trouvera-t-on des
termes qui appartiennent à des écoles bien précises comme le
structuralisme, le distributionnalisme, la grammaire générative, la
14
glossématique, etc. ou à des domaines précis comme la phonétique,
la phonologie, la syntaxe, etc. Mais, en même temps, on ne pouvait
suivre chaque école dans ses détails terminologiques, d'où les
limites évoquées ci-dessus.
Ce dictionnaire construit à partir de dépouillements systématiques
d'un certain nombre de travaux (articles, ouvrages traduits, livres de
grammaire, dictionnaires, etc.) se veut le témoin d'une recherche
collective et anonyme : que ceux dont les travaux nous ont inspiré
reçoivent ici la reconnaissance de leur porte-parole. Les
dictionnaires - les historiens de la lexicographie le savent bien - se
confectionnent à partir d'autres dictionnaires.
Nous tenons à adresser un merci à notre maître Monsieur Joseph
Courtés qui a bien voulu préfacer cet ouvrage. Nous remercions
tous ceux qui ont eu l'amabilité de relire ce document et enfin, nous
remercions par avance tous ceux qui voudront bien apporter, par
leurs observations ou critiques, un complément à ce travail.
Nous souhaitons en définitive que ce travail soit utile à tous ceux
pour qui il a été fait : les étudiants, les enseignants et tous ceux pour
qui les sciences humaines représentent une des caractéristiques
fondamentales du progrès scientifique.
15 TERMES GÉNÉRIQUES DE
LINGUISTIQUE
Français-arabe 74
al-iqtidab 4.,L.;.:..e .11 74 67è5ement
muqtadab L , . .;: Abzéé
-..›-. * 1 ibtisari (...5)1..4.A6zépiatie
1....:...,. .* a1-ihtisàr )Ahéviation
al-ihtizàlat L.:JI.i.::.,...1 .Abqéviations
al-giyâb Absence L , L-;01
mutlaq Absolu j-1-
al-tagrid 746stqaction à ,7e-'3
a1-akadimiyya z-.4..3 1511 Académie
a1-maqbùliyya Acceptabilité 4 9L 1
zj...a.1, ' 1 Acception al-macistid
Z.:J.1....1.1 Accompanement al-musàbaba
1 LÀÏ1;. ...1- Accuitteation al-tatàquf
al-muktasab LrJ.. .—:.‹..1.1 Acquis
u l.....-::51 74cluisition al-iktisàb
2.1.1J1 ‘..—..:51 Acquisition du lan5a5e iktisàb al-luga
11.4 j.4'n? u1..—.......51 Acquisition mate7nette al-iktisàb bi 1-umûma
1.a. '1.::11 L....3 L.:.:41 Acquisition spontanée al-iktisàb a1-tilqa'ï
J.41..1I Actant alfâmil
Lt.,...L4-1 Acte, action al-hadat
J.111 al-fil Action
431 al-tabaqquqActualisation
19
nActualisé mutahaqqiq
Actuel bàsil
Adéquation al-mulà'ama
Adjacent mutahim
Adjuvant al-musd'id
Ad hoc (zèle) hàssa (qàida)
al-taqàrub Affinité
Aenité linguistique al-taqàrub al-lugawi
Aeuggetet al-mu"tadi
Aiq al-hayyiz
Aliénation al-istilàb
Alinéa bidàyat al-faqra
Alpha-nuniàique abgadi tarqinii
Alphabet al-abgadiyya,
Alphabétique (éc7ituze) al-higWiyya (al-kitàba)
Alternance al-tanàwub
al-mazg Anial5akne
Ambi5uité al-iltibas
Ambivalence al-ta' àdul
741nphi6oloie al-ibhàm
Arnphibotoique mubham
Anato5ie al-qiyàs, al-mumàtala
Analyse al-tahlil
20
Analiftique tahlill 4.54.1a4
Ancza5e al-tatbit ‘_-_, . :!--. -11
Annale(s) al-Itawliyya(àt) ( ' '-') '-4.9-4'I
Annotation al-taltgiyya, al-tahmiS L.,' 04.11 , Z.—t....,..:JI
Annulation al-hadf (il-44
4ntito/o9ie ahmuqtatafàt, a1-muhtàràt ,.:„ . t»,...„,ij „,:;,151.,-;;1 i
Apazté a1-hadit a1-gânibi ‘.,-44 ‘=7'J.. 4.-
Apostzopke al-fâsila al-'ulyâ t...)...11 ;,1-.1111
Apolo5ue al-huràfa 1-hikmiyydal-ahlâqiyya ;..,'11.'1/"4..4.4.-1 Zji)1
Appazenté nasib Lr"-:-.---:i
Appaztenance al - intisàb y 1.— ...z..4. 1
Appendice al-takmila, al-mulhaq j..,.11.1 , :ii.....‹...:31 al-dayl ,135,11
Application al-tatbiq i
Appliqué tatbiqi 2 . 1,1
'as --
74ppzenant al-muta`al1im
C1a-'1
Appzoche al-mtàlaga .4.-U-IJ
Appzoximation al-tahmin, al-tagrib ‘,......, )2:-11 ‘ .. ,,,....;e.11
Appui a1-etimàd .1L....-..cy
Aptitude al-istedàd 1t.......,-41
Azabe ancien al2 arabiyya 1-qadima ;4,111 Z.„1.).A.11
Azade classique al- carabiyya 1-fusItà Le,-...a.11 i'......?).....11
Azabe dialectal al;arabiyya 1-dâriga ) 1., 11 Z.,),J1 Z..>
Azabe littézal a1-'arabiyya 1-fasiha .aiiP S...à".31 .1.....- .e
21
nAabe modeme al 2: arabiyya 1-mu àsira
al -tdrib Azabisation

747a6isé m u arrab
A7a6ophobie a1-Su ctibiyya
7476it7ni7e Ctibàti
746it7aiee al-i' tibatiyya
476 ,te al-Sagara 1-lugawiyya
4ecidolo5ie linguistique al -hafriyya 1 -lugawiyya
747chétve al-namûdag al-awfà
Alcitétveg al-anmât (al-asliyya)
747citives dàr al-mahtbzàt
Ac/lit/es al-watà'iq
Azunient al-hugga
4z5tonent qiyàs al-Sabah paz analo5ie
74min5enients al -tanzimàt
7hzièu a1 -half
74eticulation al-tamafsul
Azticulation
47tieicidles (lan gues) al-istinà iyya (al-lugàt)
al-itbàt Aggeztion
Association d 'idées tawàrud al-hawâtir
Assipieh al-aStiriyya
Astàisque al - nagm
22
;111 0...1.1.1 Atlas linguistique al-atlas al-lugawi L5_. 9
74etteuz a1-mu'allif ,....0:p1.1
.a1V Authenticité al-sihha ;;,
Autochtone ahli
‘11''''
k—,..'4,1 A utoconection al-islàh al-dàti î1.i.11 c
J1 Automatique "Mi
Z...,PJI Automatisme al-àliyya
Autonome mustaqill - ,)-o-:—...4 -.
Autonomie al-istiqlà1 a1-dâti 4,531131 ,,Ik.:L-41
al-wasit le..,911 Auxiliaiu
it'.11..n al-tali'a Avant- 54vie
A - mà qabla 1-nass 04....11 313 1.4 vant texte
al-mihwar 1,..,II Axe
mihwar al-tawie Axe de distibution t ).›e‘4 t...)9:-1
mihwar al-ibtiyyàr j ,L....--. .;-*i ...u.x4 Axe de sélection
. I je. Axe de simultanéité mihwar al-mutaqàrinàt ûb..»..i.:-L
up...4 Axe des successivités mihwar al-muta'àqibàt ûll'ile.:11
al '9 IA...,,1 i al-mihwar al-ufuqi ,eAxe hozizontal
Axe paYadienatique al-mihwar a1-istibdàli tél-`-::"Y ).5."4
»..,..1.1 Axe slinta5matique al-mihwar al-nasaqi ,ià... ' .......1
ke.11 al-mihwar al-'amùdi csz,....1V.Axe vatical
7 al-qimiyya 4xioto5ie .4...-4-:-zi
Axiolo gique qimi

23
s e
abylonien al-bàbiliyya B e-41-J
Sarde dessinée a1-Sarit al-marsùm ri--..4 -1->7=-1
Sasque al-baskiyya il- .<--, Y
73en5ali al-bangàliyya *e-.it1:-J1
73a6êze, l ianiazijh al-barbariyya, al-amazig è'2.>0 9 ‘- à:!)).7:1
Sest-sellez al-kutub al-reiga zu.‘51,".fl .......‹. - If
Siblioeaphie fahras al-masàdir )aL.21.1 ,,.).gi,
Silatézal dû tarafayn Ci.)-1.' il
73ilin5tce muzdawig a1-luga Zà_111 E„,..,.,
73itin5uisme 9 ,31 izdiwegiyyat al-luga ;L:ill I.e.l
Ts'isémique muzdawig al-dalâla «il à,.h u ,1).,,
Soustzophédon al-kitâba 1-13artiyya Z.,1").l ii_rl.....‹.11
Caduc hadif L4:1--
eallieapitie fann al-hatt 1.:4-1 ,53
Canal al-gavât 7>1... .1.11
Cananéen al-kadàniyya i,',:>1.*:,.<31
c anonique qawdidi (.4 ... .c I Ji
44.i.:4-1 j)..4-1 ‘ tà.1.11 cauctèze al-taba', al-harf al-batti
eauctézistique tiusiii „....,........,..
cime lin5aistique al-barita 1-lugawiyya IL29.- 111 à.-127'..)-44 .
Case vide al-manzila 1-Sâgira ;),C, Le.J1 Z1y.11
) ‘.— atalitseta al-muhaffiz, a1-munaSSit -1,2: 4 I , :,1J...
24
nal-sinf, al-gins L.,.,„4-1 ,L.i.......11 catéo7ie
al-maqUla :1-1,11. * l eatéecnie
LJU.:4-1 0..41 5inieg du discours agnas al-bitâb enté
4caté5iniet tabwibi
7
al-tabwib eaté5ozisation ,-.'_ ..j
làdi` t.b Caustique
z.-1 JI al-siltiyya Celtique
al-raqaba z..?Ii.).11 Censure
markazi Central ‘.42,-..,°
murakkaz Centralisé .)-ç):°
al-markaz C entre .>ç.)41
markaz al-tiql entre de 57avité C ‘Yeit ..).-Ç.r4
e...41 Certitude al-yaqin
al-silsila ZI......1—J1 Chai-ne
silsilat al-bitab ‘..,11j-1 Z1.–J–. Chaîne du discours
;.....:,1...1/41S.1 al-kaldâniyya Chaldéen
al-bàmiyya 1-4-1 c ha knitique
z....u. n al-htamiyya 1-sàmiyya z.,4. L–JI ellarnito- sérnitique
al-haql al-tasawwuri Champ conceptuel .4 ‘.5)Y-ee'* J--
bail al -tatbiq champ d'application 3...: * JI"3 -
l al-bucifil al-lugawiyya eltarkips iihjuistiqueg ..,.eiii ‘-4-4-.4'''''
,,I.,,..,111 al-fast ehapitee
,..),.,..Lo mag4n ei,a7eé
-Ut:4-1 ..).i"1 ellee-d'oeutne al-atar al-Iplid
25
Chevauchement al-mteàzala al; W.I
al-Salha Z.,-.1...tJI Chleuh
Choix al-intiqà' FU:41
js.+11 Cible al-hadaf
;)_,a11 ei7cuit al-dawra
Citation al-Sàhid, al-istfShàd 4k...1-7,-41 , se,Le.-11
,....41,U--,‘JI Classe al-sinf, al-bàb
9LK:J . I y le Classe d'équivalence bàb al-takàfte
Classe disnibutionnelle al-bàb al-tawzei 4>-'7'..19:d Y 43 t
Classement al-tartib
Classification al-tabwib ‘-':9-::.- 1
Cliché al-talir al-mdtûr .).9; -1.t ,), e. 'i
,- 1 t Cliché al-mustansah
e..).:U . Y al-iftire Clivage
al-ihtiram r £:...::-t eldtuee
_,:, co-occunence tawàrud al-musàhaba à..1.>-Led.1 „
‘..-..>. £.41.4 Z ) ' ..9.:.4 co-occunent mutawàrid musàhib
9co-éjéience tawahhud al-marge C-)-1. ->;- 3
) 71 , 1.....<-11 e, encoda e al-tanmit, al-tarmiz Codag g
j..; , .1.:...11 Code al-namat, al-ramz
J.,,IA11 Coefficient al-mu" amil
eitie tafahhumi co 4r-el'
eoenitie (eéPzehtiel) malt' i
4i"--74
g al-tafahhum Co nition r4À"1
26
nj....A.::J - 1 coldeence al-tanâsug
L:4 cohérent mutanâsig 3....
, 1:;-j{ Combinaison al-taglib
Combinaisons likes al-taglibàt al-mutlaga z;11-1.1 ,::. n L.,11.3.. '-1
Comment al-kayf Li4-S .
commentai7e al-ta' lig, al -ta`gib L.....1.... H.JI, .. c .le.:31
mugtarak ,:.) .7:....!,..-4 Commun
Communauté lin5uistique al-gamà'a 1-lugawiyya à'ycil.11 Ze14-1
Communication al-iblàg
?L)Y al-tawàsul ‘)--e . t
eampa,é, (eammaize) al-muqàran (al-naltw) (es:-n) C)) 'L'i-L
Compatibilité al-tawà'um i r_4- 1-
,
lm r4,.., Compatible mutawa
Compensation al-tdwicj ,.).:2 t
c._,' ompensatoi7e tacwidi
4:e.e.
—..:.1 .1 Compétence al-tamakkun
Compilation al-tagmic L----.--"
..L:à... Compli qué mu aqqad
Composant, constituant al-mukawwin ‘.)9-<-. 1J
Composante) al - murakkib -ç'' .)-1.t
Complexe al-murakkab ,Stil‘-
‘.:.à * je c:-.4 Composé manhût
Composé murakkab LrLç,,A
Composite (lah5ue) tialit (luga) (i-;J) -124"-
27
compeéhension al-fahm
+I
Concaténation al-tarâbut 1.,›1,:d1
Concaténé mutaràbit 1,,,,l):.....,
n Concept al-mafhûm, al-mutasawwar ).,..e-l ..1 ‘r_s_a
Concept opé7atoi7e al-mafhûm al-fa—al JI.;.1.11 rii.a n
Conceptualisez mafhama (44
Conception al-tasawwur .)9-ei
Conceptuel tasawwuri 45),--,
Conditionné ma'§rût 1,3,1_4
al-takyif Conditionnement Li- ...--<:j
.,....a11 .Conditions al-quyùd
cone,eation al-ta'Sakkul j..‹..:JI
eoneounité a1-mutàbaqa ;i2.4.1
Conjonction al-rabt -12,,111
231...1,1 C onnaissance al-mdrifa
Connexion al-itisàl Jl..41 al-iqtirim ,*).)--.il
Connivence al-tawâtu' :91'19"3
eongnai mukarras u'..7-<-4
C ongacm karrasa ();.).5.
Conscience al-wa' y e9."
Conscience collective al-wdy a1-gamà'ï eL4-',,e.-3"'
coliSéCUtie tatàbdi e.,''
Consensus, unanimité al-igmàr LL....14
28
Constance, stabilité al -tubût zà .j.:::J.
Constant, eixe tàbit L.....4
Constante al-làbita Zuu . le.b
C onstitutie ta' s i si 13
Construction al-bina- ,L.4
Contact des lanues ihtikàk al-lugin ‘:...,Iill ,47L<..z.›.1
Conte al-bikàya Ze L(4-1
Conte de eé, bikàyat al-ginn >-4'I z , -<---
Conte populaire al-Itikàya al-Saliyya Z.,...Lt.J1Z,t.(.4.1
C Ohtemplation al-ta'àmmul j..‘;d1
,_ .
ontem m C poin mu asti. -4'"
Contenu al-mubtawa (5 ...9..L.,..1.1
Conteur al-qassàs u,,C...à.11
Contexte al-siyàq 1 L3L.t----
Contexte situationelle maqàm al- LIU
r
Contextuel siyàqi Vi t,...,
Contingent ge.z .)=,4-
Continuité al-muwàsala Z.L.1_>11
jai'l.z.iC ontzadiction al-tanàqud - I
C ,„t7adictoize mutanàqid );: 3
Contraire al-naqiçl Il jeL.,-1.
Contraste al-mufàraqa zi)LLI.i
eontrastie taqâbult ‘.54L13
.u..11 *Contrat al-' aqd
29
nn

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.