PAR MONTS ET PAR MOTS

De
Publié par

" Passionné, comme Lanzmann, de marche et d'écriture, je me suis, au fil des ans et avec l'enthousiasme d'un adolescent, identifié à ce modèle, dont j'ai suivi le cheminement avec opiniâtreté et que j'ai harcelé, à mon corps défendant. "

Publié le : mardi 1 février 2000
Lecture(s) : 36
Tags :
EAN13 : 9782296407688
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

PAR MONTS ET PAR MOTS 20 ans de correspondance avec Jacques Lanzmann

Collection Vivre et l'Ecrire Déjà parus:

Ecrits de jeunes:
] 00 lettres d'adolescents Reste encore un peu, j'ai pas fini de grandir Le stylo sauvage J'en ai marre de me retenir J'aimerais bien aider le monde à se lever Le livre de mes pensées secrètes Ici j'ai tout: la maison, le travail et J'école Les visages infinis Réponds-moi vite

Ecrits d'adultes:
Saisons adultes Merci pour le timbre L'encrier des espérances Sous les pierres mon cœur Donnez-moi donc de vos nouvelles Vivre et l'Ecrire J'en ai croisé bien des chemins Sans elle? Sans ailes Ecrits de retraités: Ecrire pour ne pas perdre la main Grattez l'écorce Des Bas Buissons aux Eaux Vives Vivre et ['Ecrire Limours : Que reste-t-il quand il ne reste rien? Eh ! Ca va pas? Le petit carnet

Vagues d'Ecrits (Vivre et l'Ecrire en Bretagne) Ca bouillonnedans ma tête

lean-Michel AUXIETRE

PAR MONTS ET PAR MOTS

20 ans de correspondance avec Jacques Lanzmann

L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA illY

IK9

L' Harmattan, 2000 ISBN: 2-7384-8904-4

@

CORRESPONDANCE AVEC JACQUES LANZMANN ou vingt années de relation épistolaire sublimée Cette correspondance est l'histoire d'une relation sublimée avec un homme que j'ai beaucoup admiré, un grand voyageur devant l'Eternel, l'écrivain-marcheur Jacques Lanzmann. Passionné comme lui de marche et d'écriture, je me suis, au fil des ans et avec l'enthousiasme d'un adolescent, identifié à ce modèle, dont j'ai suivi le cheminement avec opiniâtreté et que j'ai harcelé, à mon corps défendant. A travers cet échange épistolaire, souvent naïf en ce qui me concerne, le lecteur découvrira les aléas d'une relation intense étalée sur quinze années (et qui d'ailleurs n'a pas cessé: elle atteindra 20 ans en l'an 2000 !) durant lesquelles je me suis investi dans la préparation et la soutenance d'une thèse de Doctorat en Lettres Modernes dont Jacques Lanzmann fut l'objet, ou mieux encore, le sujet. Il découvrira aussi, en marge de ma passion, l'étendue de ma puérilité, considérant qu'à l'époque où je pris contact avec Jacques Lanzmann et lui écrivis pour la première fois (septembre 1980), j'avais dépassé l'âge de 42 ans! Aujourd'hui, je m'interroge sur le sens de cette démarche. Besoin de rendre plus attractive et plus personnalisée ma recherche universitaire en l'étayant par un support relationnel concret? Rêve libérateur d'un adolescent "attardé", épris de grands espaces et d'un ailleurs lointain, et que les déplacements du globe-trotter Lanzmann impressionnaient au plus haut point? Infantilisme patent d'un adulte insatisfait, en quête de l'inaccessible étoile (la baleine blanche, en quelque sorte...) ? Il est vraisemblable que ces trois dimensions se soient rejointes et confondues autour du héros Jacques Lanzmann.

Pour composer le présent recueil, j'avais tout d'abord songé à assortir les différentes missives de brèves analyses visant à en préciser le contexte. Mais il m'est apparu, à la réflexion, que de tels ajouts seraient superflus. Ils risqueraient au demeurant de conduire à des redites et alourdiraient, voire déformeraient, le contenu de la correspondance, à défaut de la clarifier. Chaque lettre sera donc reproduite in extenso et sans aucun commentaire. Toutefois, pour une meilleure compréhension d'ensemble, des documents explicatifs mentionnés dans quelques-unes de mes lettres, et dont Jacques Lanzmann a eu connaissance, seront intercalés ici ou là. Ainsi le lecteur jugera "sur pièces", sans autre référence que l'échange épistolaire et les documents annexes. J'ai expédié au total 45 lettres à Jacques Lanzmann et n'ai reçu de lui que 18 réponses. Comme on le voit, l'échange fut inégal, quant au nombre de nos écrits respectifs. Ille fut aussi quant à leur volume. Cela n'a rien de surprenant. C'était moi le solliciteur permanent, l'importun. C'était moi qui exprimais ma passion pour Jacques Lanzmann et non l'inverse. Il n'avait pas à séduire, à convaincre, à argumenter. Pour moi, c'était indispensable. Dans leur rareté et leur concision, les billets (parfois doux. ..) de mon correspondant me firent néanmoins grand plaisir et je ne lui tiens pas rigueur de ses silences. Une fois de plus je le remercie pour l'aide qu'il m'a apportée, qu'elle ait été volontaire ou non. En sa compagnie spirituelle, épistolaire et sublimée, j'ai vécu, durant près de vingt années, une grande et belle aventure. Avec l'amitié en pnme. Jean-Michel Auxiètre

6

(Lettre adressée au Service Cassettes de Radio-France)

J'ai été vivement intéressé par l'interview de Jacques Lanzmann diffusé sur "France Inter" le lundi 8 septembre 1980, dans le cadre de l'émission "Radioscopie" de Jacques Chancel (17 h à 18 h), et je vous serais reconnaissant si vous vouliez bien me faire parvenir la cassette correspondante, que je vous réglerai selon les modalités que vous m'indiquerez. Je désirerais par ailleurs entrer en contact avec Jacques Lanzmann, dont naturellement je ne connais pas l'adresse. Est-il possible de lui adresser une correspondance par votre intermédiaire? Dans le cas contraire, y aurait-il, à votre connaissance, des éditeurs susceptibles de faire suivre ou de transmettre un éventuel courrier? Dans l'attente d'une prochaine réponse, et avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Messieurs, l'expression de mes sentiments les meilleurs. Jean-Michel Auxiètre Tours, le 15 septembre 1980

Paris, le 20 octobre 1980

Cher Auditeur, Par un récent courrier, vous avez souhaité obtenir l'enregistrement sur cassette de l'émission suivante: Radioscopie de Jacques Lanzmann du 8/09/80 Nous regrettons de ne pouvoir vous donner satisfaction mais l'émission dont il s'agit ne fait pas partie des programmes actuellement reportés sur cassettes. Toutefois, nous conservons votre demande en instance; en effet, si ultérieurement cette émission est commercialisée, nous ne manquerons pas de vous en aviser. Nous vous adressons à cette occasion la liste des émissions disponibles ainsi que les tarifs dans l'espoir que, parmi la diversité des titres proposés, certains retiennent votre attention.
En nous félicitant de vous compter parmi les fidèles auditeurs qui s'intéressent à nos productions, nous vous assurons de nos sentiments distingués.
LES CASSETTES RADIO-FRANCE

P.S. : Vous pouvez, en effet, entrer en contact avec Jacques Lanzmann par l'intermédiaire du secrétariat de Jacques Chancel.

8

Monsieur J. Lanzmann, Mesdames, Messieurs, Suite à la demande du 15.09.1980 (dont vous trouverez ci-joint la photocopie) adressée au Service des Cassettes de Radio-France et concernant la Radioscopie de Jacques Lanzmann du 08.09.1980, j'ai reçu la réponse suivante (Cf. photocopie) où l'on m'annonce qu'il est possible d'entrer en contact avec Jacques Lanzmann, par l'intermédiaire du secrétariat de Jacques Chancel. C'est pourquoi je me permets de vous écrire aujourd'hui. Le plus simple serait peut-être que vous transmettiez à l'intéressé la présente et l'ensemble de ce courrier afin qu'il puisse - s'il le désire - m'écrire à l'adresse suivante: JeanMichel Auxiètre - Tours. J'explicite, à l'intention de Jacques Lanzmann, pourquoi je souhaite le rencontrer: j'ai tout d'abord été séduit, puis véritablement enthousiasmé par sa Radioscopie du 08.09.1980 dans laquelle il expose sa passion pour la marche (passion que je ne lui connaissais pas), ses réalisations (randonnée au Népal et dans le Haut-Atlas marocain), ainsi que ses projets pédestres et littéraires (expédition de neuf mois vers la Grande Muraille de Chine et préparation d'un livre sur la marche ou, plus exactement, le trekking). Je suis moi-même amateur de marche et je pratique, mais à un niveau beaucoup plus modeste que Jacques Lanzmann, cette discipline à mes heures. Je prépare d'autre part, à l'Université de Paris l - Panthéon - Sorbonne, une thèse de Doctorat de troisième cycle (Philosophie) ayant pour sujet: "Philosophie, psychologie, sociologie, valeur éducative de la marche". Ma demande n'est donc point désintéressée, bien au contraire. Je pense que Jacques

9

pourrait m'aider et me conseiller utilement pour la recherche que je poursuis et me fournir, en fonction de ses expériences personnelles, une précieuse documentation ainsi que divers éléments d'ordre philosophique, psychologique, sociologique se rapportant à la marche, et qui sont au centre même de mes préoccupations. Peut-être serait-il également possible de repiquer la bande de sa Radioscopie dont il doit sans doute posséder un exemplaire et que j'aimerais réécouter très souvent. Je ne serai pas le gêneur complet, car il est naturellement hors de question d'accompagner Jacques dans ses randonnées lointaines, que je suivrai toutefois avec beaucoup d'intérêt. Je compte sur votre gentillesse, Mesdames et Messieurs, pour assurer la transmission de ce courrier, et je demande à Jacques Lanzmann de bien vouloir me répondre, si cela ne l'ennuie pas trop, afin de me faire savoir s'il souhaite ou non donner une suite à cet appel. Soyez aimables de me tenir informé quant à la transmission demandée. Espérant ne point vous importuner et avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Mesdames et Messieurs, l'expression de mes sentiments distingués.
Jean-Michel Auxiètre Tours le 4 novembre 1980

10

Le 15 novembre

1980

Cher Monsieur,

Retour du Népal, je trouve votre lettre. Bien sûr, je ne suis pas contre une rencontre. Bien au contraire et si le cœur vous en dit, prévenez-moi quelques jours avant de vous rendre à Paris. Sachez tout de même que je pars le 19 novembre prochain pour la Chine; seulement 15 jours.
Bien amicalement.

Jacques

Lanzmann

11

Le 14 avril 1981

Monsieur Lanzmann,
Comme suite à mon appel téléphonique en date du 26 mars 1981 et ainsi qu'il était convenu, je me permets de vous recontacter, en vous souhaitant d'abord une prompte guérison et une reprise rapide de vos activités pédestres. Sans doute allez-vous me juger importun et me traiter intérieurement de raseur. Mais si j'insiste tant pour vous rencontrer, ce n'est pas, vous vous en doutez bien, par pur désintéressement. Je vais donc préciser et clarifier mon attente afin que vous puissiez me dire s'il vous est possible d'y répondre ou non. Le Lanzmann que je désire aborder concerne uniquement le marcheur et non le Lanzmann écrivain ou auteur de chansons à succès. Cela étant nettement défini, voici quelques points essentiels qui vous permettront de mieux saisir mes intentions réelles: I) Le premier et le plus important est d'avoir votre accord pour une "utilisation" éventuelle de votre personnalité de marcheur dans le cadre de ma recherche. Il va sans dire que votre notoriété littéraire n'est cependant pas étrangère à ce choix. En gros, je souhaiterais pouvoir parler de vous sous l'angle précis de la marche - de vos motivations - de vos réflexions - de vos projets - de vos réalisations antérieures - et ce, du triple point de vue philosophique, psychologique et sociologique. Vous comprendrez que cette approche qui est destinée à venir s'insérer dans un travail universitaire plus global ne peut se faire qu'avec votre collaboration et votre entier consentement.

12

2) Dans le même ordre d'idées, mais toujours, je le répète, avec votre accord total, il m'intéresserait de vous proposer quelques questionnaires (appelons-les des tests, puisque je suis psychologue) qui viendraient compléter les investigations menées autour du Jacques Lanzmann marcheur. Ils seraient à la fois d'ordre général et spécifique (par exemple tests destinés aux sportifs). Vous n'êtes d'ailleurs pas le seul concerné. J'envisage d'effectuer le même travail auprès d'autres grands randonneurs pédestres que très probablement vous connaissez: Raoul Astre, qui a "bouclé" un Tour de France à pied, les époux Gueldry (Juliette et Jérôme) qui ont ainsi sillonné l'Europe et publié un ouvrage chez Flammarion: Badauds de grands chemins
-

19 000 km pas

à pas,

Jacques

Lacarrière

qui a écrit

Chemin faisant, etc. - et également auprès de quelques champions de marche athlétique (Quemener, Lelièvre, Moulinet...). Mais avant d'entreprendre quoi que ce soit, il me faut l'accord de chacun des intéressés. 3) Le troisième et dernier point concerne votre Radioscopie du 8 septembre 1980 que j'ai jugée remarquable et que je souhaiterais ardemment "repiquer". Cela suppose que vous retrouviez la bande puisqu'elle n'est point commercialisée - ce qui, j'espère, sera possible d'ici notre rencontre. Retenu par mes obligations professionnelles, je n'aurai guère l'occasion en effet de me libérer avant trois mois. Mais je serai disponible dans les premiers jours de juillet (la première huitaine, disons même la première quinzaine) et pourrai alors "monter" (comme on dit chez nous) vous rendre visite à Paris pour traiter les points cidessus. Si vous êtes d'accord sur le principe global de cette future rencontre, peut-être pourriez-vous d'ores et déjà fixer

]3

une date à votre convenance entre le 1cr et le 15juillet. Il
n'est pas nécessaire que ce soit chez vous. La rencontre peut aussi bien avoir lieu dans un café parisien de votre choix. Je pense qu'en une demi-journée nous pourrons cerner l'essentiel et, pour ce qui est du repiquage de la bande, il devrait être possible d'utiliser une salle de l'Institut de Psychologie de la rue Serpente, encore ouvert à cette époque de l'année. Ayant précisé mes intentions - ce que, je le confesse,
j'aurais dÜ faire bien avant - j'attends maintenant avec impatience une réponse que j'ose espérer favorable, en vous priant de bien vouloir m'excuser pour le dérangement et les . . SOUCIS Je vous cause. que

Et en vous assurant de toute ma sympathie. Jean-Michel Auxiètre

14

Le 5 - 5 - 81

Cher Auxiètre,

OK pour le dimanche Voudriez-vous

5 juillet.

venir le passer chez moi?

Nous pourrions sur le G.R.1.
Donnez-moi

même

faire quelques

pas

votre accord pour la date.

Bien à vous. Jacques Lanzmann

15

Monsieur Lanzmann,

Je vous remercie bien sincèrement pour la correspondance par laquelle vous m'annoncez votre accord en vue d'une rencontre le dimanche 5 juillet prochain. J'en suis très heureux, et c'est avec plaisir que je vous rendrai visite ce jour-là. Je suis tout à fait favorable à l'idée d'effectuer quelques pas sur le G.R.1 (au fait, j'espère que votre fracture du pied n'est plus qu'un mauvais souvenir !). Je viens de participer à l'inauguration du G.R.46 en Touraine: 90km en trois jours à l'occasion du week-end du 1er mai. Pas de quoi pavoiser, mais je ne suis tout de même pas trop mécontent. Le temps, hélas, était maussade (et même, le second jour, franchement pluvieux), mais les conditions atmosphériques font aussi partie du lot du randonneur pédestre. Inutile, donc, de se lamenter sur la météo. Nous aurons tout le loisir, je pense, d'aborder ces problèmes de vive voix le 5 juillet. Dans l'attente, et en vous remerciant encore de bien vouloir m'aider, je vous adresse, Monsieur Lanzmann, mes plus cordiales salutations. A très bientôt. Jean-Michel Auxiètre Tours, le 8 mai 1981

16

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.