//img.uscri.be/pth/46fe6e87b834f32f0c81940fa0ed7d7cadd9ac94
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,30 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

VOILIERS DU RAIL

De
280 pages
Deux semaines tous les deux ans, en moyenne, Christian Nau profite de ses congés pour parcourir le monde à bord de ses " voiliers sur sable, sur glaces ou sur rails ".Vous traverserez avec lui en " train à voile " la Mauritanie, la Bolivie et le Bostwana, sur des voies ferrées en service, et vous vibrerez lors de son record mondial de vitesse (71.41km/h) sur la prestigieuse voie ferrée du TGV nord. Puis vous suivrez ses raids en " vélo à voile " en Sibérie Arctique, en Chine le long désert dit Takla-Makan et aux îles Falkland.
Voir plus Voir moins

VOILIERS DU RAIL

Du même auteur

Voiliers des sables, éditions l'Harmattan, Voiliers des glaces, éditions l'Harmattan,

1999. 1999.

cg L'Harmattan,

1999

ISBN: 2-7384-8577-4

Christian NAU

VOILIERS DU RAIL
Aux bons soins d'Éole Death Valley lIe de la Réunion lIe Maurice Mauritanie Bolivie Botswana Sibérie Arctique Chine lIes Falkland

L'Harmattan 5-7, rue de .rÉcole Polytechnique 75005 Paris FRANCE

-

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y IK9

A Françoise, A Xavier, Cyril et Bénédicte, A mes futurs petits enfants.

Première de couverture Mauritanie 1987: Christian Nau et Jean-Luc Wibaux pilotent le premier train à voile, sur la voie ferrée utilisée par des trains minéraliers de 21 300 tonnes.
~ SYGMAI Association Louis Blériot - D. Berjot

Dernière de couverture Botswana 1993 : Christian Nau est accueilli en pleine brousse par de jeunes botswanais. Il en profite pour réajuster son chêche.
~ GAMMA Nves Benoît

Inventé par C.-J. Boscom, ingénieur du chemin de fer Kansas Pacifique, ce wagon à voile Scien. American, 20 avril1878. américain a roulé à 64km/h en 1878. (Ç;) Ce document est un symbole de la passion de Christian Nau pour la propulsion Elle peut se résumer en trois phases: « LE PASSÉ représente la MÉMOIRE » éolienne.

« LE PRÉSENT correspond à l'ACTION» « Le FUTUR est le fruit de l'IMAGINATION»

8

VOILIERS DU RAIL

:~

~

~

~

~

~
fi

"5
.~

Ë ~
~
"g.

~ Z c:

~

~ ~ "; OC!:19"o.o
c:
tA'

8~ 2
.~
C!:1

B .S c:
,.g ,.g .~

=' ~~
.~ ~

~8~~~~~~8
~
"0

~

.~

~ -0 [.c: ~ ~ 'i: "~ C/) c.. à ~ oô =' ~ IJ: M 'Q) B ~ u ::: g .£ en <g ';i "0 -. ~ :< ~ ] .5 9.g ~~ ~ 'g. C!:1 .£ G

'ô ~ ~ en~~.£(@ ] B 2 g '~ ~ -~ ë g c: 8

~

~ 8.11;'"0 en :=~~ .~ g ~ ~ g ~ ~ ~ ë
.fi

~
~

;Z ~

g ~

8.

cf B
.:

.5

~ ~ ~ .9 ~ 8 ~ ~::'E &:Q~ ecE g
E;

E

.~

Introduction LA PROPULSION ÉOLIENNE

L'aventure en elle-même est la face visible de l'iceberg. Le travail de fond, la préparation, l'imagination sont plus importants. " Hubert de CHEVIGNY (Président de la Guilde Européenne du Raid)

Il

Bonjour, cher ami lecteur

En introduction à mes "carnets d'aventures aux bons soins d'Eole ", je vous propose ces quelques réflexions sur "le vent ", cette énergie renouvelable qui propulse encore aux quatre coins du monde mes véhicules écologiques: "les chars à voile, tricycles à voile, voiliers, trains à voile et autres vélos à voile"... Par définition, "le vent est l'air en mouvement". Il peut être "utilisé" ou "subi" . Le vent est "subi" à l'occasion des tempêtes, cyclones, tornades, vents de sables... on voit alors sa puissance, sa démesure et ses effets destructeurs. Il peut aussi, hélas, attiser les incendies de forêts. Le dernier cyclone "Luis" a fait de gros ravages aux Antilles en 1995... Les cyclones sont classés en cinq catégories correspondant aux forces Beaufort 13 à 17, reconnues à Paris en 1949 par le Comité Météorologique International. Classe I : vents de 120 à 153 kmlh - Classe II : vents de 154 à 249 kmlh - Classe V : vents de 250 kmlh et plus... L'énergie libérée par un cyclone est équivalente à 10 fois la bombe d'Hiroshima... par seconde. Les dégâts se chiffrent en millions de francs, en nombre de morts et de sans abris.
177 kmlh - Classe III : vents de 178 à 205 kmlh

- Classe

IV : vents de 206 à

10

VOILIERS

DU RAIL

D'autre part, de grands ponts ont été vrillés puis détruits par de violentes tempêtes: c'est notamment le cas du pont suspendu de Tacoma aux USA en 1946. Les ingénieurs du pont de Normandie et ceux du pont de St Nazaire ont calculé l'aérodynamique de ces ponts en conséquence. Dans certains ports, les ruelles étroites permettent de se protéger du vent; c'est notamment le cas à Brighton en Angleterre. Le vent montre aussi un autre visage. Il est "utilisé" pour fabriquer de l'énergie grâce aux éoliennes, moulins à vents, et pour propulser les vagues, les aéronefs, les voiliers, les chars à voiles, les idées, les gens et les chants... C'est une inépuisable source d'énergie écologique. C'est surtout un symbole de liberté et de voyages, depuis toujours... : H Gaia" la Terre, fut la première créature à naître du "Chaos" primordial. HGaia " donna naissance à "Ouranos" (le Ciel), "Pontos " (le Flot) et aux montagnes élevées. "Ouranos" s'unit alors à sa mère et engendra les Titans et les Titanides, des êtres d'une taille gigantesque qui régnèrent sur le monde au commencement des temps. Le Titan HHyperion" et sa sœur la Titanide HTheia " engendrèrent "Eos ", la déesse de l'Aurore, HHélios ", le soleil, et HSélène ", la lune. HEos" épousa le titan HAstreos ". Ils engendrèrent les étoiles et les vents représentés par des personnages "a~lés" sur la "tour des vents" d'Athènes: Au 1er siècle avant J.-C., en effet, l'horloge d'Andronykos d'Athènes, édifice octogonal, abritait un mécanisme hydraulique réglant l'admission de l'eau dans un cylindre. Le public y avait accès, et l'heure lui était indiquée par le niveau du liquide. Chaque face de la tour porte un bas relief représentant l'un des huit vents principaux; aussi a-t-elle été nommée la "tour des vents". - Borée, le vent du nord au souffle puissant (vieillard barbu). - Caecias, le vent du nord-est qui amène la grêle (vieillard barbu). - Apeliotes, le vent d'est (jeune homme aux cheveux courts). - Euros, le vent de sud-est qui amène l'orage (patriarche barbu). - Notos, le vent du sud porteur des grandes pluies (jeune homme). - Lips, le vent de sud-ouest venant de Libye (jeune homme). - Zéphyr, le vent d'ouest, doux et chaud (jeune homme). - Skyron, le vent de nord-ouest froid et orageux (vieillard barbu).

Vent et mythologie: Voici l'arbre généalogique d'Eole, le maître, le roi ou le dieu des vents: - Eole est l'arrière-petit-fils d'Ouranos (le ciel) et de Gaia (la terre)... - Eole est le petit fils de Cronos et de Rhéa, sa sœur... - Eole est le fils de Poséidon, le dieu des mers et de l'élément liquide. Avec son trident, don des cyclopes, Poséidon commande aux flots, suscite

INTRODUCTION

Il

ou apaise les tempêtes et les orages, provoque les tremblements de terre et fait jaillir les sources. Eole remet à Ulysse une outre renfermant tous les vents sauf un qui devait pousser son bateau vers Ithaque. Mais les compagnons d'Ulysse, pendant son sommeil, ouvrent l'outre et les vents s'échappent... - Eole est le neveu de Zeus (le dieu du ciel), Hadès (le dieu du monde souterrain), Hestia (vierge impassible et immuable qui incarne la stabilité religieuse et sociale), Déméter (assure l'abondance des récoltes) et Héra (protectrice du mariage et des femmes mariées)... - L'une des filles d'Eole, Alcyone, a épousé Céyx de Trachis, fils de Phosphoros (Lucifer) conducteur des astres et de la lumière... Par ailleurs Typhon, dieu de l'ouragan fut le père des 3 harpies, les vents terrestres: Aello (bourrasque), Ocypète (vole vite) et Celoeno (obscure). Elles avaient un visage de femme, un corps de vautour, des ongles crochus et des ailes. Le vent est représenté par des dessins ou des roses des vents: La carte des "catalans de Majorque" éditée en 1375, indique les principaux vents connus. - Dans "l'atlas de Ptolémée", on trouve une carte gravée par J. d'Armssheim (publiée en 1486 aux éditions d'Ulm) qui représente une partie du globe terrestre avec sur le pourtour 12 visages soufflants à pleines joues et représentant 12 directions de vents réparties sur les 3600 de la "rose des vents". Ptolémée était un astronome, géographe et mathématicien grec au 2e siècle après J.-C. ; il transformait systématiquement les données itinéraires en coordonnées géographiques avec toutes les erreurs que cela implique. - "La mappemonde de Batista" de 1543 retrace, d'après le journal de bord, le périple de Magellan autour du monde. Cette mappemonde apporte pour la première fois la confirmation presque expérimentale de la sphéricité de la terre. On y retrouve également les 12 visages représentant la direction des vents aux 12 points cardinaux (300 entre chaque direction).

-

- "La mappemonde de Sébastien Munster"

de 1545 présente

également ces 12 visages soufflant les vents. - Les marins utilisent des "pilot charts" pour connaître les statistiques du vent (force et direction) selon les dates et les régions du globe.

Je vous propose quelques proverbes sur le vent:

- "Avec

le temps et le vent, tout chagrin

s'envole".

- "Au fou et au vent, il faut laisser passage" . - "A navire rompu, tous les vents sont contraires". - "Qui sème le vent récolte la tempête" ! - "Bon vent vaut mieux que force rames". - "Il n'y a pas de mauvais pilotes quand le vent est bon".

12

VOILIERS DU RAIL

- "Vent au visage rend marin sage".
- "Petite pluie abat grand vent"... Je vous propose également quelques locutions sur le vent: - Des informations qui viennent des quatre vents. - Etre logé aux quatre vents. - Fendre le vent. - Le vent de l'adversité. - Faire le vent et la tempête. - Du vent dans les voiles. - Quel bon vent vous amène! - Le vent en poupe. - Vendre du vent et de la fumée. - A voir vent de quelque chose. - Au vent; sous le vent; dans le vent; en plein vent; bon vent...

Le pouvoir du roi Eole est superbement décrit par Virgile dans tl['Enéide", par Homère dans tl['Odyssée" ou par la plupart des grands navigateurs au retour de leurs voyages maritimes au bout du monde. Le vent donne une impression de froid (une température réelle de moins 1° par temps calme donnera par exemple une température équivalente de moins 21° par un vent de 68 km/h.),... ou de chaleur dans le désert à midi, en plein été. Un "anémomètre" indique la vitesse du vent en rn/s, en nœuds, en km/h ou en force Beaufort (de 0 à 17), tandis que la "girouette" (en forme de coq) ou la "manche à air" indique sa direction en azimut, de 0 à 360°. Chaque année, depuis 1991, se déroule à Calvi fin octobre "le Festival du Vent" organisé par Serge arm. Il regroupe tous les passionnés du vent: sportifs utilisant le vent, sur terre, sur mer et dans les airs, ateliers et animations pour les enfants, conférences scientifiques et culturelles, journal quotidien et humoristique, expositions, concerts, théâtres et spectacles autour du vent. Ce festival est maintenant couvert par les plus grands médias. Le vent est invisible, mais ses effets sont visibles: forme des vagues et inclinaison des arbres ou des herbes, déplacement des nuages ou des fumées, flottement des drapeaux ou des vêtements séchant au soleil. Animation des voiliers ou des chars à voiles, sens de l'envol ou de l'atterrissage des avions ou des oiseaux... Le vent fait un certain bruit: la tempête "gronde", l'ouragan "gémit", les quarantièmes "rugissent" par 40° de latitude sud, et les cinquantièmes "hurlent" par 50° de latitude sud... Selon Leconte de L'Isle, "le vent beugle, rugit, siffle, râle et miaule"... Les "instruments à vent" (flûte, trompette,

INTRODUCfION

13

saxophone, clarinette...) procurent par contre un bruit mélodieux très doux ou intense, lorsqu'ils sont utilisés par des musiciens confirmés. Pour mesurer les effets du vent on utilise souvent des souffleries. Celles -ci permettent notamment de déterminer le CX d'une automobile. "Vent" se traduit par "Wind" en anglais... Les architectes de la Grande Arche à la Défense prés de Paris ont dû "casser le vent" par une espèce de gréement en haut des marches. La puissance du vent sur une éolienne est proportionnelle au cube de ]a vitesse du vent, et au ca"é de la surface balayée par les pales de l'éolienne! La météorologie est la science qui effectue des prévisions du temps en général, et du vent en particulier. De nombreuses publications indiquent les statistiques mensuelles du régime des vents de certaines localités. En cas de calme plat, il faut avoir le stoïcisme du dromadaire pour attendre le vent, surtout lors d'une traversée du désert en char à voile, puis, après le calme plat vient souvent la tempête. Les vents solaires: Dans l'espace interplanétaire, les forces exercées sur une grande voile aluminée (800 g par km2) lui permettraient de parcourir
la distance Terre

- Lune

soit 300 000 km en une année, sans aucun carburant.

VÉHICULES AÉRIENS

Tous les véhicules aériens sans moteurs utilisent le vent pour se déplacer: montgolfières, planeurs, deltaplanes, parapentes, parachutes, cerfs-volants etc... Il en est de même pour les oiseaux. L'un des premiers records de distance en ballon, au gré des vents, fut Londres Nassau en 1836. De très nombreux voyages ont été réalisés en ballon, surtout en 1998 et 1999, avec l'espoir de réaliser enfin ]e tour du monde. Qui n'a pas lu le roman de Jules Verne "cinq semaines en ballon" ? Les avions, dirigeables, ULM et parapentes à moteurs ont surtout un moyen de propulsion complémentaire principal. Ils doivent aussi gérer le vent, selon sa force et sa direction. Les avions s'appuient sur le "vent apparent" créé par leur vitesse grâce à leurs propulseurs (hélices ou réacteurs) pour tenir en l'air, et se guident dans les 3 axes par les gouvernes de profondeur (tangage), latérales (roulis) et de direction (lacet) qui jouent sur les filets de ce vent. La plupart des véhicules aériens décollent et atterrissent "face au vent" en fonction de la direction de la "manche à air", des informations données par la tour de contrôle, ou de l'orientation des vaches qui ruminent" cul au vent" . Les "jets streams", vents puissants situés entre les latitudes 30° et 45° à une altitude de 8 000 m à 12 000 m (leur vitesse étant comprise entre

14

VOILIERS DU RAIL

80 kmlh et 400 kmlh), s'opposent ou facilitent la progression des avions, selon leur direction, jusqu'à leur faire perdre ou gagner plus d'une heure sur la traversée de l'Atlantique. En utilisant certains" jets-streams", Bertrand Picard et Brian Jones parrainés par Breitling, ont réalisé en mars 1999, le premier tour du monde

en ballon à bord de leur capsule

It

Orbiter 3

JI.

Le 1er mars, ils se sont en

effet envolés du château-d'Oex , pour boucler leur tour du monde le 20 mars et atterrir en Egypte le lendemain. Ils ont notamment survolé le Maroc, la Mauritanie, le Mali, la Libye, le Yémen, l'Inde, la Chine, et l'océan Pacifique. Le 14 mars, ils franchissaient la ligne de changement de date et terminaient leur tour du monde en survolant le Mexique, l'océan Atlantique, et de nouveau la Mauritanie...

VÉHICULES MARINS

Les premiers voiliers apparaissent en Egypte vers 3.500 ans avant J.-C. en même temps que la roue. En voici quelques noms: la coque, la nave, le sampan, la jonque, la goélette, le brick goélette, le chebec, le brigantin, la corvette, le cotre, la caravelle, la felouque, la polacre, la galéasse, le drakkar, la frégate, le vaisseau... Jusqu'au xvème siècle, la plupart des voiliers ont une propulsion humaine complémentaire: ce sont les galères à voiles, avec une à cinq rangées de rames, afin de pouvoir manœuvrer ou progresser en cas de calme plat. Aux XVIe, XVne, et XVIIIe siècles, c'est la période des grands 3 ou 4 mâts qui écument les mers pour la découverte de la terre, le commerce, le transport des minerais et des passagers, la pêche, et, surtout, les guerres maritimes; ils utilisent notamment les alizés du nord-est ou du sud-est ainsi que les grands vents d'ouest pour progresser. De grands navigateurs font partie du patrimoine de l'humanité: Amundsen, Anson, Baffin, Barents, Barrow, Bart, Baudin, Béring, Bligh, Bouvet de Lozier, Bougainville, Burrough, Button, Bylot, Byrd, Byron, Cabot, Cabral, Cavendish, Champlain, Carteret, Cartier, Clerke, Colomb, Conrad, Cook, Corte Réal, Creston, Dampier, Davis, Dias, Dillon, Drake, Duguay-Trouin, Dumont d'Urville, El Cano, Entrecasteaux, Ericsson, Erik le Rouge, Fitzroy, Flinders, Franklin, Frobisher, Gilbert, Hudson, IBN Battuta, James, Johnson, Kerguelen, La Pérouse, Le Maire, Lütke, Magellan, Marchand, Marco Polo, Mendoza, Noort, Nordenskjold, Peary, Pythéas, Queiros, Roggeveen, Ross, Schouten, Scott, Shackleton, Smith, Soto, Spitzberg, Surcouf, Tasman, Torres, Vancouver, Vasco de Gama, Vespucci, Wallis, Wilkes, Wilboughby, Wood, Wrangel...

INTRODUCTION

15

L'histoire de la découverte du monde suit en effet généralement les routes des vents. Les noms de ces grands navigateurs ont souvent été donnés à des bateaux ou des avions, à des baies ou des mers, des caps ou des péninsules, des îles ou des terres, des lacs ou des montagnes, des rues ou des villes; mais aussi à des cratères ou des montagnes sur la lune ou sur les planètes, et même à des étoiles ou des galaxies au bout de l'uni vers. .. La toponymie est une science passionnante. La lecture d'une carte en est la face visible de l' iceberg. L'un de ces grands navigateurs, La Pérouse, nous a laissé ces témoignages dans ses récits de voyages, avant de mourir près de l'île de Vanikoro: - "Le 6 juin, les vents passèrent au sud-est; le ciel devint blanchâtre et terne; tout annonçait que nous étions sortis de la zone des vents alizés"... - "Le temps fut très beau jusqu'au 28, lorsque nous eûmes un coup de vent de la partie de l'Est"... - "Dans cette situation, je crus devoir serrer le vent, et gouverner au sud sud-est" ... - "Nous étions abrités des vents du large par un gros morne coiffé de nuages" ... En ce qui concerne la découverte du monde grâce aux vents, j'ai retenu pour vous deux dates importantes parmi tant d'autres correspondant à la découverte de lieux mythiques que l'on pourrait appeler "bornes de l'univers" comme le sont les" bornes ION " pour la France: En janvier 1487, le navigateur portugais Bartolomeu Dias doublait la pointe extrême de l'Afrique. Ilia nomma le Itcap des Tempêtes" qui devint plus tard le "cap de Bonne Espérance "...Dix ans plus tard, Vasco de Gama doublait de nouveau ce cap, du 18 au 22 novembre 1497, sur la route des Indes. Le 31 janvier 1616, les navigateurs hollandais Willem Schouten et Jacob Le Maire doublaient la pointe extrême de l'Amérique, en fait une petite île, le légendaire cap Horn: "C'était cette terre au sud du détroit de Magellan qui...se termine par un angle aigu que nous appelions le cap Hom ". Ils venaient d'ouvrir une voie plus rapide que celle du détroit de Magellan, illustrant la maxime qui orJ1era la poupe du Cutty Sark " actuellement exposé à Greenwich: "Where there's a will, is a way" que l'on peut traduire par:" Où il y a la volonté, il y a un chemin. "... Je voudrais rappeler une anecdote historique: En 1800, le Nautilus, premier prototype de sous-marin de Robert Fulton, était même doté d'une voilure pliable pour assurer sa propulsion en surface. Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, la propulsion mixte revient : voile et vapeur comme sur "France II'', l'un des plus grands voiliers de tous
It

16

VOILIERS DU RAIL

les temps: 5 806 tonneaux de jauge brute, cinq mâts, 128 m hors tout, et deux machines à vapeur. Il fit naufrage le 12 juillet 1922 au large de la Nouvelle Calédonie. Certaines voiles ont des formes rigides comme les turbovoiles de Ul'Alcyone "du commandant Cousteau, inventées par le professeur Malavard. En cette fin du XXc siècle les voiliers se trouvent surtout dans la plaisance, avec souvent un moteur annexe pour les manœuvres au port. Par ailleurs, quelques rares paquebots à voiles sont à propulsion mixte (voile et moteur) tels les 5 mâts des deux "Club Méditerranée" (2 800 m2 de voilure en Dacron commandée par ordinateur, et 14 359 tonneaux de jauge brute). Parmi les voiliers actuels, il faut mentionner notamment les monocoques, les catamarans, les trimarans et les praos, sans oublier les dériveurs et les planches à voiles. Certains voiliers ont des noms légendaires: l'Adventure, l'Antarctica, l'Astrolabe, l'Atlantic, Ie Beagle, Ie Belgica, la Belle Poule, Ie Bounty, la Boudeuse, la Boussole, le Cutty Sark, le Challenger, la Concorde, le Désire, le Discovery, L'Endeavour, L'Endurance, l'Erebus, l'Etoile, le Firecrest, la Fortune, le Fram, le Français, le France II, le Gipsy Moth, le Gjoa, le Gros Ventre, la Jeannette, le Kon-Tiki, la Méduse, le Pen-Duick, le Pourquoi pas?, le Ra, la Résolute, la Santa Maria, le Sovereign of the Seas, le Terre-Nova, le Terror, le Tigris, le Véga, le Victoria, la Zélée... Les voiliers de courses actuels: ils portent surtout le nom de leur principal sponsor: Elf-Aquitaine, Charal, Charente Maritime, Club Méditerranée, Commodore Explorer, Côte d'Or, Crédit Agricole, Ecureuil Poitou Charente-Maritime, Enza, Ericsson, Fleury-Michon, French Kiss, Fujicolor, Géodis, Groupe Pierre 1cr, Groupe Sceta, Hitachi, Jet Services, Kriter, Lakota, Mairie de Paris, Marlboro, Lada Poch, Laiterie Mont St Michel, Legris, L'Esprit d'Equipe, Lestra Sports, Olumpus Photo, Paul. Ricard, Phocéa, Primagaz, Sport Elec, Région Nord Pas-de-Calais, Royale, Télé 7 jours, Vendredi 13, Whirpool Europe 2, William Saurin,... mais dans quelques années, on les aura oubliés... Les voiles utilisent la force du vent. En voici quelques-unes: voiles carrées anciennes et voiles auriques modernes; voile latine, marconi, à bourcet, à livarde, à corne, bermudienne ; grand voile, brigantine, (petit et grand) cacatois, (clin-, petit, faux, et grand) foc, (petit, faux et grand) hunier, (petit et grand) perroquet, voiles d'étai, diablotin, voiles d'artimon, voile de flèche, trinquette, génois, spinnaker, reacher, tallboy, star, big boy... Le mât et la bôme sont destinés à porter la voilure. L'ensemble du gréement comprend: les haubans, drisses, écoutes, poulies, manilles,

INTRODUCfION

17

mousquetons, accastillage... "L'allure" d'un voilier dépend de sa direction par rapport à celle du vent: vent arrière, grand largue, vent de travers, bon plein, plus prés, avec bâbord amure ou tribord amure.

De grandes courses sont organisées régulièrement: L'América's cup, L'Admiral's Cup, L'Aurore, La Baule-Dakar, La Course de l'Europe, Le Fastnet, Le Figaro, la Mini-Transat, Le Tour de France à la Voile, La Sydney Hobart, La Whitbread, La Route du Rhum, L'OSTAR (la Transat anglaise), L'Europe 1 Star, La Route du Café et autres Transatlantiques en solitaire ou en double, Le Vendée Globe Challenge... Notre xxe siècle compte aussi de grands "skippers" : Amundsen, Antoine, Auguin, Florence Arthaud, Isabelle Autissier, Baediaux, Barr, Beauchene, Bemicot, Bertrand, Birch, Blake, Blyth, Bourgnon, Buckley, Caradec, Catherine Chabaud, Louise Chambaz, Charcot, Chiabodo, Chichester, Colas, Conner, Dumas, Elvstroem, Etienne, Fehlmann, Follenfant, Fountaine, Gahinet, Gautier, Gerbault, Gilard, Glicksman, Graham, Guzzwell, Heyerdall, Horié, Illingworth, Jeantot, Johnson, Kersauson, Knox-Johnston, Lamazou, Le Cam, Lewis, Loizeau, Madec, Malinovsky, Marty, Maurel, Maury, Moitessier, Morvan, Pajot, Parlier, Pattison, Péan, les frères (Bruno, Loïc et Stéphane) Peyron, Poupon, Riding, Riguidel, de Rosnay, Slocum, Sowden, Van Rietschoten, Vatine, Tabarly, Terlain, Turner, Weld... Pourriez-vous en retrouver leurs prénoms? ... Cette liste et les autres ne sont bien évidemment pas exhaustives. .. Le record mondial de vitesse à la voile sur l'eau est détenu par l'Australien Simon Mc Kéon sur "Yellow Pages Endeavour" avec la vitesse de 46,52 nœuds (86,15 km/h) en octobre 1993... Le record de vitesse en planche à voile de Thierry Bielak: 45,33 noeuds (83,95 km/h), a été réalisé le 24 avril 1993 aux Stes-Maries-de-la-Mer. Toujours à la voile sur l'eau, le record du "tour du monde à la voile" (trophée Jules Verne) est actuellement de 71 jours, 14 heures, 18 minutes et 8 secondes (admirez la précision) obtenu, après plusieurs tentatives infructueuses, par le Français Olivier de Kersauson et son équipage, sur le voilier "Sport Elec", du 9 mars 1997 au 19 mai 1997 (départ et arrivée à Brest). Cocorico... : Par sa ténacité, Olivier a en effet réussi à battre le précédent record détenu par Peter Blake sur son catamaran HEnza" qui avait effectué le tour du monde en 74 jours, 22 heures, 17 minutes et 22 secondes.
Il était arrivé à Ouessant le 1cr avril 1994.

En solitaire, le record du "tour du monde à la voile" a été réalisé par Christophe Auguin à bord de son voilier "Géodis". Parti des Sables

18

VOILIERS DU RAIL

d'Olonnes le 3 novembre 1996, il Y est revenu le 17 février 1997, après 105 jours, 20 heures, 31 minutes et 23 secondes... Le record de la "traversée de l'Atlantique à la voile ", a été établi par Serge MADEC et son équipage, sur le multicoque "Jet Services V". Partis du phare Ambrose à New York le 3 juin 1990, ils sont arrivés au cap Lizard le 9 juin 1990, après 6 jours 13 heures 3 minutes et 32 secondes. .. En solitaire, le record de la "traversée de l'Atlantique à la voile" a été réalisé par Laurent Bourgnon sur le trimaran HPrimagaz". Parti du phare Ambrose à New York le 27 juin 1994, il est arrivé au cap Lizard le 5 juillet 1994, après 7 jours, 2 heures et 34 minutes et x secondes (désolé, je les ignore).. . L'océan Atlantique a aussi été traversé par des navigateurs sur des "planches à voile". Je voudrais ici leur rendre hommage pour avoir réalisé ces traversées, poussé par le vent certes, mais avec la seule force de leurs bras: - Christian Marty, en solitaire: Dakar Kourou, du 12 décembre 1981 au 18janvier 1982, en 37 jours, 16 heures et 25 minutes (4 950 km). - Sergio Ferrero, en solitaire, Canaries-La Barbade, du 6 juin 1982 au 30 juin 1982, en 24 jours. - Frédéric Beauchêne et Thierry Caroni en tandem, de New York au cap Lizard, en 1985 et en 38 jours. - Stéphane Peyron et Alain Pichavent, en tandem, de Dakar à la Guadeloupe; Stéphane a continué son voyage jusqu'à New York, en compagnie de Carolyn Stalins, soit en tout 9 000 km, en 1986. - Stéphane Peyron (encore lui), en solitaire, New York-La Rochelle, du 10juin 1987 au 26 juillet 1987, soit 46 jours. La voile est par ailleurs une discipline Olympique très suivie par le grand public. Depuis ses débuts, les Français y ont récolté 10 médailles d'or, dans les catégories suivantes: 5 Ton Class, 3-] 0 Ton Class, 10-20 Ton Class, 6m, 8 m, Finn (deux médailles), Tornado (deux médailles), et 470. Le plus grand voilier école actuellement en service est le HSedov", voilier russe lancé en 1921. Il a 109 m de long sur 15 m de large et porte une voilure d'une surface de 4 193 m2. Moyennant une somme raisonnable, vous pouvez passer une semaine à son bord, encadré par des marins russes. Lors de ma traversée de l'Atlantique Nord à la voile jusqu'au Groenland, mon voilier a subi une tempête de force 10 le Il juin 1983 à 6 h T.U., avec des vents supérieurs à 90 kmlh. La dépression était très creuse: 955 mb ; le voilier a chaviré, et je me suis retrouvé à la mer avec une équipière... (voir les chapitres consacrés à cette expédition dans mon deuxième livre paru en 1999 aux éditions de L'Harmattan: "Voiliers des Glaces ").

INTRODUCfION

19

VÉHICULES TERRESTRES

Les premiers "chars à vent" remontent au pharaon Anemhat III de la 12e dynastie vers 1800 avant J.-C. Par la suite, on trouve les "brouettes à voiles" des chinois (vers 247 avant J.-C.), les "chariots à voiles" de Simon Stevin vers 1600 après J.C., la voiture mue par un "moulin à vent" de Giovanni Branca en 1629 ainsi que celle de l'évêque Wilkins en 1648, la "voiture à voile" de José Boscassa essayée à Valence en 1802, le "char volant", voiture tirée par des cerfs-volants, inventé par Pacock et expérimenté en Angleterre en 1826, "l'Eolienne" de Hacquet avec sa mâture de 13 mètres qui traversa Paris le 28 septembre 1834, de l'Ecole Militaire à la place de la Concorde, et enfin "l'aéroplage" de Louis Blériot au début du XXe siècle. Les chars à voiles actuels roulent généralement sur trois roues, la roue avant étant directrice. Ils sont équipés d'une seule voile très plate et très lattée avec un mât en aluminium ou un mât "aile" en fibre de carbone. La vitesse d'un char à voile peut atteindre trois fois la vitesse du vent sur le sable; quatre fois la vitesse du vent sur des rails et cinq fois la vitesse du vent sur de la glace (voir un peu plus loin une nouvelle unité de mesure à ce sujet). Les chars à voile sont propulsés par plusieurs types de vents terrestres ou côtiers: alizé, Anoraru, Antolikos, Apeliotes, Aquilon, Auster, Autan blanc, Autan noir, Baguios, Belats, Bentu de Soli, Berg, bise, Blizzard, Bora, Borée, bourrasque, Bousane, Bova, Brickfielder, brise, Buran, Buster du sud, Cers, Chergui, Chinook, Chubascos, cisaillement, cyclone, Eisserot, Este, Etésien, Etoile, Euros, Fœhn, Galerne, Garbi, grain, Grégal, Grégan, Grenoble, Haboob, Harmattan, Hegoa, Helm, hurricane, Kaus, Karaburan, Khamsin, Labé, Lebeccio, Leste, Levant, Levanter, Levantin, Lévéché, Lombarde, Maestrale, Maramu, Marin, Miéjour, Mistral, Montagnère, mousson, Mumuku, Narbonnais, Notus, Nordet, Noroet, Norois, Noroît, Norte, Norther, Nor Wester, Oberwind, Orléans, ouragan, Pampero, Peake Osten, Papagayo, Papakino, Poniante, Poulain, Pounent, Pourga, Revolin, risée, Septentrio, Shamal, Simoun, Sirocco, Suet, Suroet, Surouas, Surois, Suroît, tempête, tornade, tourbillon, Tramontana, Tramontane, Traverse, trombe, typhon, Unterwind, Vandavales, Vanoise, vent blanc, vent d'en bas, vent de sable, vent du midi, Wester1ies, Williwan, Willy Willy, Zéphire, Zéphyr, sans oublier EOLE, le dieu des vents. NB Merci de vous reporter au dictionnaire pour connaître avec précision
les lieux où soufflent ces vents.

20

VOILIERS DU RAIL

La "rose des vents" est une étoile à 8, 16 ou 32 directions; elles correspondent aux directions du vent sur une boussole ou un compas de marine. Le record mondial de vitesse en char à voile (151,55 kmlh) est détenu par Bertrand Lambert depuis le 7 avril 1991 sur la plage de Berck. J'avais moi-même établi l'ancien record (107 kmlh) le 22 mars 1981 sur la plage du Touquet. Jean-Philippe Krischer et Alain Floch ont réalisé un nouveau char à voile très performant, étudié par des élèves de l'école centrale de Nantes, avec une voile rigide type aile d'avion, afin de tenter de battre ces records sur la plage de Saint-Jean-de-Monts ; ils participent au trophée FRAMA TOME organisé depuis 1997, avec le concours des meilleurs pilotes européens aux commandes des chars à voile les plus rapides au monde. Le record mondial de vitesse à la voile sur rails (71,41 kmlh) est détenu par moi-même depuis le 22 mars 1992 sur la voie ferrée du TGV Nord lors de sa construction, près de Senlis. Nouvelle unité de vitesse à la voile: En 1980, j'ai imaginé une nouvelle unité de mesure qui s'inspire du "Mach ", "le Nau" : "C'est le rapport entre la vitesse d'un véhicule à voile (sur terre, sur mer ou dans les airs), et la vitesse du vent à cet instant..." Un char à voile peut aller trois fois plus vite que le vent, tandis qu'un char à glace peut dépasser 5 fois la vitesse du vent, soit "5 Nau". Il suffisait d'y penser. Je lui ai donné mon nom et l'ai déposé officiellement. Les autres véhicules à voiles sur terre sont: "le speed sail", classe 7, inventé par Arnaud de Rosnay, "['ice boat", un char à voile sur glace inventé au début de ce siècle. J'ai personnellement inventé le Hvélo à voile" en 1980, le "tricycle à voile" en 1983 et le "train à voile" en ] 986... Le "char à cerf-volant", classe 8, commence juste à prendre son essor. A partir de l'an 2000, j'envisage d'étudier de nouveaux véhicules à propulsion mixte: vélos et voiturettes fonctionnant à l'énergie humaine (pédales), à la voile et (ou) à l'énergie solaire. La recharge des batteries pourrait se faire par éoliennes ou par panneaux solaires. Un char à voile moderne peut remonter au vent selon un angle de 15° par rapport au vent apparent. Ce vent apparent est la résultante du vent réel et de la vitesse du char à voile. Monsieur René Reneau avait réalisé dans les années 1960 des chars à voile prototypes équipés d'une aile d'avion qui pouvaient remonter à 8° du vent réel. Les chars sont répartis en six classes: 2, 3, 4, 5S, 5P et Standart.

INTRODUCfION

21

LES GRANDS RAIDS À LA VOILE "SUR TERRE"

Les explorateurs polaires à la fin du XIx~mesiècle adaptèrent des voiles sur leurs traîneaux pour faciliter leur progression grâce au vent: ce fut notamment le cas de Nansen lors de sa traversée du Groenland en 1888. Les grandes expéditions des temps modernes en char à voile à travers le monde commencent en 1967 par la première traversée du Sahara, soit 3 000 km de Colomb-Béchar à Nouakchott, organisée par le général Jean du Boucher, suivie d'une traversée de l'Algérie de Laghouat à El Goléa en 1969... Ayant participé à ces deux premières expéditions, je poursuis la découverte de notre planète en "char à voile", "aux bons soins d'Eole", par la traversée solitaire du Sahara en 1972 (1 500 km de Zouerate à Dakar) et par une expédition aux îles Kerguelen en 1977, par la traversée de l'Atlantique Nord "à la voile" jusqu'au Groenland en 1983, par la traversée de la Death Valley, de la Réunion, et de l'île Maurice en "tricycle à voile" en 1985, et par des expéditions en "train à voile" en Mauritanie (1987), Bolivie (1988), Espagne (1989) TGV Nord (1992) et Botswana (1993)... L'idée de ces expéditions à la voile sur rails m'est venue en assistant à Kourou en Guyane, au transport de la fusée Ariane sur une double voie ferrée entre son hall d'assemblage et le pas de tir. "Le vélo à voile" me permet de traverser en 1996 le fleuve Ob pris par les glaces en Sibérie Arctique et une partie du désert du Takla-Makan en Chine, puis en 1998 les îles Falkland... Pierre Magnan quant à lui réalise dans les années 1970 plusieurs expéditions en "voiliers des sables" en Iran et en Sicile avant d'entreprendre des expéditions en "voiliers des glaces" dans le grand Nord canadien. Gérald Monmaneix et Lionel Boone organisent en 1989 un raid en char à voile en Mauritanie, la terre de prédilection pour ce sport écologique. Les frères Vernay tentent dans les années 1990 des expéditions à la voile sur neige dans le grand Nord canadien et au Groenland, avec des chars à voiles Seagull équipés, selon mes conseils, de skis type skidoo. Mais, ils n'ont jamais fait de char à voile..., et l'expérience de ce sport est indispensable pour maîtriser ces véhicules fougeux aussi bien par vent faible que lors des tempêtes. Ils seront donc rapidement stoppés par des conditions météorologiques difficiles. En 1994, des étudiants de l'Institut Supérieur de Commerce de Paris réalisent la traversée de la Namibie à bord de 3 chars à voile de classe 5. Et, depuis 1997, Jean-Pierre Berthet, directeur de Maïenga, organise désormais chaque année "La Transat des Sables". La première et la troisième édition (1997 et 1999) se sont déroulées en Mauritanie. L'édition N°2 a traversé en 1998 le Sahara Occidental. Ces "Transats des Sables" regroupent une douzaine de pilotes de chars à voile, speed-sails et chars à cerfs-volants. Les prochaines "Transats de Sables" devraient avoir pour immenses terrains

22

VOILIERS DU RAIL

de jeux les déserts de Libye, d'Egypte ou du Maroc... Jean-Pierre Berthet envisage également d'organiser des "Transats des Sables" en Algérie, lorsque la paix reviendra dans ce beau pays, traversé notamment par l'Harmattan, ce puissant vent du désert. Laurence de la Ferrière prépare la traversée solitaire de l'Antartique, du Pôle Sud à la base française Dumont d'Urville en Terre Adélie. 3 000 km à couvrir en moins de 90 jours avec pour seuls équipements, une paire de skis, un traîneau et... une voile. Son départ est prévu le 20 octobre 1999, lorsque ce livre sera sous presse.

En résumé de cette introduction, je voudrais rappeler que le vent donne vie à un paysage en agitant les branches et les feuilles des arbres, en faisant flotter les drapeaux et le linge qui sèche, ou en créant les vagues. Le vent est indispensable à la vie car il disperse les pollens et chasse les pollutions. Ces mêmes paysages sont souvent marqués, érodés et façonnés par ces vents invisibles qui burinent constamment par vannage le relief ou les roches, et qui sculptent gracieusement les dunes mobiles des déserts. Le vent, cette énergie de propulsion est donc ma passion. Je me considère comme un chercheur qui effectue un travail précis et concret, inscrit dans une continuité scientifique. Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. Il m'arrive donc d'inventer de plus en plus de "véhicules éoliens", de les construire moi-même ou de les faire construire, et d'en être le "pilote d'essais" pour les perfectionner, avant de les utiliser enfin au bout du monde comme moyens de locomotion écologiques, en devenant le "passager du vent". Cette démarche peut se résumer en douze verbes du premier groupe: 1) rêver, 2) dessiner, 3) modifier, 4) financer, 5) réaliser, 6) essayer, 7) piloter, 8) jouer, 9) voyager, 10) filmer, Il) communiquer, et 12) rêver encore. .. A titre d'exemple, pour illustrer ce mémoire extrait des "vents d'Aventures", publié en 1996 aux Editions Universitaires de Dijon, vous trouverez dans les 21 prochains chapitres le récit de la troisième partie de mes aventures "aux bons soins d'EOLE", car, selon Albert Einstein, "toute grande réalisation a d'abord été un rêve dans la tête de quelqu'un JI.
Christian NAU

Le 28 septembre 1834, « l'Éolienne» de Racquet, traverse Paris avec sa mâture de 13 mètres: « Partie de l'École Militaire avec un vent d'ouest, l' 'Éolienne' de Racquet franchit le pont d'Iéna, s'arrêta place de la Concorde sous les acclamations d'un nombreux public et revint à son point de départ malgré un vent de sens contraire. »

24

VOILIERS DU RAIL

Ce « char à voile» construit par Henri Demoury dans les années trente avait les roues directrices à l'arrière. Cela permettait au pilote de faire des tête-à-queue mémorables.
Co «=> lette Demoury

AVANT PROPOS L'histoire d'une passion aux "bons soins d'Eole ".

Pour moi, l'aventure, c'est d'abord des instants privilégiés pendant lesquels on met en péril les valeurs acquises, où l'on va à la rencontre de soi-même, où l'on découvre ce que l'on vaut réellement. " Nicolas HULOT

Il

Ce livre "Voiliers du rail" est le troisième d'une série publiée aux éditions de l'Harmattan en 1999 sur ma passion du vent, depuis ma naissance à Valenciennes le 27 septembre 1944, jusqu'à mes 55 ans. Le premier livre "Voiliers des sables" raconte la naissance de cette passion dès l'âge de 7 ans en faisant du "patin à roulettes à voile" sur la plage du Touquet, suivi d'un historique précis du char à voile, depuis les "brouettes à voiles", les "chars à vent", les "voitures à voile", les "chars volants", jusqu'aux "aéroplages " de Louis Blériot et aux "aéroskifs " de Henri Demoury qui me communiquera sa rigueur dans l'étude des prototypes. Ce seront ensuite les compétitions locales et régionales, puis les championnats de France et d'Europe en char à voile qui me vaudront plusieurs médailles, jusqu'au titre tant espéré de champion d'Europe en 1966. Invité par le général Jean du Boucher, je participe ensuite à la première traversée du Sahara en "char à voile" en 1967 à l'occasion d'un raid international de 3 000 km de Colomb-Béchar à Nouakchott via Tindouf et
Zouerate
avec

24 pilotes représentant 7 pays.

En 1969, ce sera la "Croisière des Oasis" en "char à voile ". Il s'agira d'une compétition acharnée dans le Nord du Sahara algérien, entre Laghouat et El Goléa, via Ghardaïa, avec 24 pilotes représentant également 7 pays.

26

VOILIERS DU RAIL

Ce premier livre relate également quelques autres aventures pleines d'anecdotes, ainsi que des informations techniques sur la vitesse en char à voile, l'échelle de Beaufort, les règles de roulage et de course, les règlements des championnats d'Europe, la liste des clubs mondiaux dans les années 1980 et un lexique spécialisé.

Le deuxième livre "Voiliers des glaces" commence très fort avec ma traversée solitaire du Sahara en "char à voile" sur 1 500 km en 1972, de Zouerate en Mauritanie, à Dakar au Sénégal, via Atar, Akjoujt, Nouakchott, Rosso et Saint Louis. Mon affectation professionnelle à FR3 Réunion dans l'océan Indien (de 1974 à 1978), me permet de lancer le sport du char à voile dans cette île, notamment à la plaine des Sables près du volcan de la Fournaise, à plus de 2 300 mètres d'altitude. En 1977, je profite d'une rotation du navire océanographique le "Marion Dufresne" pour me rendre aux îles Kerguelen, par 49° de latitude sud. Je traverse une partie de ces îles en char à voile propulsé par un vent violent et glacial à la limite des quarantièmes rugissants et des cinquantièmes hurlants. Je mets finalement le cap en direction de la longue plage de Ratmanoff, à la rencontre des manchots et des éléphants de mer. En 1981, je porte le record mondial officiel de vitesse en char à voile sur la plage du Touquet à 107 km/heure, enregistré au "guinness book of records" . En 1983, ce sera cette extraordinaire traversée de l'Atlantique Nord à la voile. Nous sommes 9 coéquipiers (2 filles et 7 garçons) confinés dans un voilier de 38 pieds. Une tempête de force lOfait chavirer le bateau, projetant dans l'eau glacée, deux de ses équipiers dont votre serviteur... Puis nous croiserons les icebergs et longerons la banquise. Au Groenland, ce sera enfin la remontée des fjords jusqu'à l'Inlandsis en planche à voile, en plongée sous marine ou en Nautiski. Vous connaîtrez notre progression jusqu'au Groenland, heure par heure, jour après jour, aller et retour à travers l'Atlantique Nord, grâce à la balise Argos qui vous indiquera également la température de ]' air, sous abris. Ce troisième livre "Voiliers du rail" sera consacré à mes expéditions "aux bons soins d'Eole" depuis 1985, jusqu'à la fin du deuxième millénaire. . . Vous découvrirez ainsi trois nouveaux moyens de locomotions étonnants que j'ai personnellement inventés: le "tricycle à voile", le "train à voile" et le "vélo à voile".

A V ANT-PROPOS

27

Certains chapitres reprennent des articles de presse de l'époque ou même une partie d'un roman rédigé par Joël Mercadié et consacrée à ma traversée de la Mauritanie en "train à voile" de 1987, vue de l'extérieur par ce cheminot français responsable de notre sécurité pour la SNIM (ex MIFERMA). J'ai longtemps hésité sur les titres de ces 3 livres avec monsieur Denis Pryen, le Directeur des éditions de L'Harmattan, dont le bureau est situé au 16, rue des Ecoles à Paris, au milieu des nombreuses étagères contenant des milliers de livres sur tous les pays du monde et sur (presque) tous les sujets possibles. . . Voici les différents titres que je lui avais proposés. Je les mets à la disposition des journalistes qui souhaiteraient éventuellement consacrer quelques lignes sur mes livres ou sur mes expéditions passées et à venir, je l'espère dès l'an 2000.
Le marin des sables Le navigateur des sables Skipper des sables Le marin du rail Le navigateur du rail Skipper du rail Le train met les voiles Aux bons soins d'Eole La voile terrestre La voile et la roue Les croisières terrestres Le voilier des sables Le voilier du rail L'ami d'Eole Le fou du vent Le maître du vent Voiliers des Sables V oiliers des Glaces V oiliers du rail Le serviteur du vent Propulsion Eolienne Le voilier des déserts Le vent est mon ami Eole est mon ami Roues et vents L'esprit du vent Du vent dans les voiles Du char au vélo à voile

28

VOILIERS DU RAIL

Les voiles du désert La voile sur rail et sur sable Le vent est mon moteur Plus rapide que le vent Du char au train à voile La draisine à voile Voile de Fer A ventures en char à voile A ventures en train à voile Eole sur rail La passion du vent Le vent est sa passion L'aventurier du char à voile A venturier du char à voile et Le passager du vent.

J'espère que le choix des 3 titres retenus, "Voiliers des Sables ", "Voiliers des Glaces" et "Voiliers du rail" vous plaira. Je vous en souhaite une excellente lecture. En tête de chaque chapitre, j'ai souhaité citer quelques phrases significatives d'aventuriers contemporains, extraites pour la plupart du "Grand livre de l'Aventure" paru en 1988 aux éditions Carrere-Michel Lafon. Depuis plus de quarante ans, je suis membre du "Blériot Club" du Touquet, l'un des principaux clubs de chars à voile en France; et, en ] 986, avec quelques amis, nous avons créé l'association "Louis Blériot" à Paris, pour faire construire et pour piloter de nouveaux véhicules propulsés par le vent aux quatre coins du monde. C'est pourquoi je voudrais terminer ce chapitre par ces superbes phrases de Louis Blériot qui résument bien notre passion:
" IMAGINER, C'EST BIEN. CONCEVOIR, C'EST MIEUX. REALISER, C'EST TOUT".

Christian NAU